Portfolio de Mouloud Mellal

Rapport de stage III

Au Québec, la formation enseignante au secondaire présente plusieurs  aspects si intéressants et si riches les uns que les autres. Ainsi, dès fois on nous exige de nous comporter comme un expert en la matière, dès fois on nous demande de nous  mettre au niveau de l’élève, c’est-à-dire voir les choses comme l’élève et  aussi réfléchir comme lui. Ainsi, cela nous permettra de mieux le comprendre pour mieux ajuster nos enseignements en conséquence et ainsi satisfaire à ses besoins.  En ce qui me concerne, le stage III que j’ai effectué à l’école secondaire Saint-Jean-Baptiste de Longueuil m’a permis de mettre en pratique l’ensemble des cours théoriques comme  le cours sur l’évaluation des apprentissages,  le cours sur la gestion de classe, le cours de didactique, etc.

Réflexion synthèse du stage 1

.Après avoir effectué mon stage à l’école secondaire Jacques-Rousseau, je suis motivé plus que jamais à continuer ma formation à l’enseignement et, de plus, je confirme mon choix à enseigner à des adolescents.

.Certains enseignants disent que leurs élèves ne font pas les efforts nécessaires pour apprendre et que, dès fois, rien ne les motive. Pour cela, il faut que l’enseignant améliore son enseignement pour augmenter la motivation de ses élèves

Objectifs personnels dans le cadre du stage III

Mouloud, Mellal -mes objectifs                                                                 Stage   EDU3012    

 

Travail présenté à : M.  Jean Bertrand Beaudry                                         7 novembre 2009

 

 

Objectifs personnels  dans le cadre du stage III

I. Introduction

J’ai toujours pensé que le métier de professeur est magnifique. C’est un métier  qui me plait énormément, car j’aime les enfants et la matière que j’enseigne, à savoir les mathématiques.  En tant que futur enseignant au secondaire, je pense que j’ai un rôle très important à jouer pour aider les jeunes  dans leur réussite scolaire. À cet effet, la profession enseignante est un métier qui  exige de l’enseignant une mise à jour perpétuelle de ses habiletés et de ses connaissances, ainsi qu’une perpétuelle adaptation et réorganisation.  Ainsi, les stages s’avèrent   comme étant  un moyen propice pour atteindre ses objectifs. Suite à mes stages précédents,  il m’apparait qu’en plus des compétences relatives à la gestion de classe, d’autres habiletés comme celles reliées à la discipline enseignée  ainsi que des stratégies didactiques   sont à développer.

Dans cette réflexion,  je décrirai mes points forts et mes points à améliorer  en se basant sur l’expérience  acquise dans le cadre du cours  Laboratoire d’enseignement (PPA 2000) et de mes stages précédents. Ensuite, je vais essayer de présenter trois objectifs  que je chercherai à atteindre pendant le stage III.

 

réflexion synthése sur le stage 1

Mouloud Mellal        EDU1012                                                                              7 mai2009

Réflexion synthèse

  • Après avoir effectué mon stage à l’école secondaire Jacques-Rousseau, je suis motivé plus que jamais à continuer ma formation à l’enseignement et, de plus, je confirme mon choix à enseigner à des adolescents. En effet, durant ce stage, j’ai pu observer le milieu scolaire de l’école secondaire québécoise dans le but d’avoir une idée personnelle, concrète et globale de ce que sera ma future carrière professionnelle en enseignement. Ainsi, ce stage m’a permis d’évaluer mes besoins de formation. Il m’a aussi renseigné sur ce qu’est vraiment un enseignant dans une classe du secondaire avec des adolescents et dans une école. De plus, ce stage m’a beaucoup aidé à avoir une idée très claire sur ce qu’est le comportement d’un adolescent en classe avec ses camarades et son professeur, dans l’école avec ses camarades et les autres intervenants. Cela m’a aussi permis de comprendre le rôle des différents intervenants  sociaux ainsi que de tous les autres acteurs régissant le fonctionnement du milieu scolaire de l’école. À cause du rôle extrêmement important que joue l’école dans la vie de l’enfant, je pense que je peux aider les adolescents à surmonter les défis psychoaffectifs que doivent affronter les garçons pour devenir des hommes confiants et réussir dans la vie. Comme les filles et les garçons ont des comportements différents et qu’il est plus difficile de comprendre ces derniers à cause de leur Code de la masculinité, je pense que moi en tant qu’homme je peux très bien les comprendre et les aider en conséquence. J’ai beaucoup de sympathie envers les adolescents. Je sais utiliser le matériel pédagogique adéquat qui peut les intéresser afin d’avoir de meilleurs résultats scolaires, les stimuler et toujours leur donner le goût d’apprendre davantage. Je suis en mesure de reconnaitre les problèmes qu’éprouvent de nombreux élèves dans la matière que j’enseigne, à savoir les mathématiques et les aider en conséquence. Je suis très qualifié en ce qui a trait aux besoins affectifs et sociaux propres aux garçons, alors je peux toujours les aider devant des problèmes de cette nature et les traiter d’une manière satisfaisante. Je suis une personne chaleureuse et accueillante pour les élèves sans exception aucune. Quand ils se conduisent mal, je cherche toujours à comprendre ce qui a pu les pousser à agir de la sorte et à m’interroger sur leurs véritables besoins affectifs.
  • Certains enseignants disent que leurs élèves ne font pas les efforts nécessaires pour apprendre et que, dès fois, rien ne les motive. Pour cela, il faut que l’enseignant améliore son enseignement pour augmenter la motivation de ses élèves. En effet, l’enseignant ne doit pas uniquement transmettre des connaissances à l’élève, et l’élève ne doit pas uniquement écouter et les mémoriser.  Et pour augmenter la motivation de ses élèves, il doit les amener à établir des relations entre leurs connaissances antérieures et la matière qu’il leur enseigne. Il doit leur apprendre à résoudre des problèmes  qui sont en lien avec la vie courante et qui leur permettront par mieux comprendre la réalité qui les entoure. Ainsi, il incite les élèves à jouer un rôle actif et dynamique en classe et ils seront motivés à s’engager à fond dans les activités qu’il leur propose. Et la meilleure façon de le faire, c’est de favoriser l’apprentissage coopératif. En effet, le travail en équipe encourage une plus grande prise de responsabilité des élèves face à leur apprentissage. Il augmente la possibilité d’interaction dans une classe. Les élèves construisent leurs savoirs avec les autres. Une autre façon d’aider les élèves à écouter attentivement et avec intérêt la leçon consiste à leur proposer d’abord un plan de cours sous forme de questions. Présenter la matière sous forme de questionnement oblige les élèves à focaliser leur attention sur les aspects importants du cours et les amène à chercher des réponses aux questions posées. Aussi, l’enseignant peut donner des exemples qui viennent de leur propre milieu social et culturel. Il peut aussi demander à ses élèves d’en proposer eux-mêmes qui soient tiré de leur quotidien pour mieux illustrer la théorie ou le concept présenté. Par ailleurs, le fait de demander aux élèves de donner des exemples les oblige à réfléchir de façon constructive et permet à l’enseignant de voir comment ils appliquent ce qu’il leur enseigne à leur propre réalité.
  • Les ressources disponibles pour m’aider dans mon cheminement sont fort nombreuses. Je peux consulter les références suivantes qui sont données lors des cours théoriques. La plupart des ouvrages suivants se trouvent à la bibliothèque EPC-Biologie ou à la didacthèque de la faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal ou sur Internet.  - AlTET, M. et J.D.BRITTEN(1983). Microenseignement et formation des enseignants. Paris : PUF

- DANIEL, M.F. et M. schleifer. Dir. (1996) La coopération dans la classe : étude du concept et de la pratique éducative. Montréal : Éd. Logiques. (LB 1032 D 35)

-MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC (2004). Programme de formation de l’école québécoise, enseignement secondaire. http://www.mels.gouv.qc.ca

-« Faire acquérir des compétences à l’école », dossier publié dans Vie pédagogique, no 112, septembre-octobre 1999.

-« Les compétences transversales », dossier publié dans Vie pédagogique, no 116, septembre-octobre 2000.

-Gouvernement du Québec(2007). Le renouveau pédagogique [DVD]. Québec: Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

-Viau, Rolland. (1994). La motivation en contexte scolaire, EPRI éd., 221 pages.

-http://ZOOM. Animare.org Exemples de pratiques à partir de vidéo 

-Service des ressources éducatives : http://educ.csmv.qc.ca/sre/

-MELS formation Virage : http://www.mels.gouv.qc.ca/virage

 

 

séminaire1

réfléxion: quelle est mon image de l'enseignant?