Portfolio de Audrey Richard

Ce portfolio comporte du contenu protégé.

Plan

Le lien marqué [+] permet d'afficher puis de masquer les sous-sections que comprend la section correspondante.

Biographie

Image représentant Audrey Richard

 

Je m’appelle Audrey et j'étudie présentement en enseignement de la langue française à l'Université de Montréal. L’enseignement sera ma vocation, mon voyage de formation. Aider autrui à apprendre et surtout à aimer apprendre est pour moi une source de motivation gratifiante. Mon dynamisme et ma curiosité s’exhalent naturellement de moi et s’accroît en interaction avec les autres. Je ne me bute pas à la première difficulté, mais tends plutôt à en tirer une force, un bagage qui me fait grandir. Je crois que les expériences un peu plus corsées sont beaucoup plus formatrices et qu’une fois affrontées, la confiance en soi tout comme l’estime professionnelle se développent. Dans le cas inverse, si je n’arrive pas sur le coup à relever un défit que le métier me tendra, je crois que j’arriverai à prendre du recul par rapport à la situation donnée et pourrai avoir un regard critique sur les événements.

Si pour certains leur métier est le point d’arrivée dans leur existence, je tends plutôt à percevoir l’enseignement non pas comme une destination, mais comme une façon de voyager ma vie. En étant constamment en confrontation avec de nouvelles réalités selon les générations, je devrai constamment m’adapter tel que je devrais le faire en parcourant le globe. Être en contact avec les jeunes peut parfois s'avérer aride, mais je crois qu'un peu de coriacité et de respect permet de les apprivoiser dans un climat de confiance!

Pour me contacter :

RÉFLEXIONS PERSONNELLES

 

Suite au premier séminaire :

Mis à part quelques expériences d'aide aux devoirs individuelle et de tutorat auprès de mes paires au cégep, je n'ai personnellement pas eu d'expériences concrètes se rapportant à l'enseignement alors que quelques personnes au sein de mon groupe du séminaire ont déjà pu faire de la suppléance en milieu scolaire. L'animation dans les camps de jour a aussi été expérimentée par quelques-uns. Pour certains, une relation semblable à celle qu'implique l'enseignement a alors déjà été vécue. Ce terrain leur est donc moins étranger.

Les motivations qui me portent vers cette vocation me poussent à croire que malgré un certain manque de contact direct avec les jeunes, j'ai ma place dans ce milieu. Non seulement l'aspect d'altruisme intrinsèque à cet emploi m'interpelle, mais je crois que mon intérêt particulier pour la langue française et tout ce qui s'y rapporte saura me diriger afin de partager du mieux que je le peux ma passion.

Les attentes de tous par rapport à ce premier stage sont plutôt homogènes, ce qui me permet de croire que je suis probablement au même stade que le reste de la cohorte. Je suis certaine que le premier stage me donnera une idée beaucoup plus juste du métier. Aussi, suis-je impatiente de vivre cette expérience !

 

Suite au Jour 2 :

Étant dans une école secondaire de premier cycle, il est certain que je vois à quel point la discipline est partie prenante dans le déroulement d’un cours. Ce qui est toutefois rassurant, c’est que ces jeunes semblent se tranquilliser plutôt rapidement qu’au recours d’une demande impérative, voire d’un regard.

J’ai été heureuse d’avoir passé la première vraie journée de ce stage avec la même enseignante. J’ai ainsi pu la voir en interaction avec deux groupes différents. J’en suis venue à la conclusion que l’enseignant doit pouvoir s’adapter à tous ses groupes étant donné leur composition hétérogène, mais qu’il faut en tout temps rester fidèle à soi-même sinon les élèves le décèleront rapidement.

J’ai beaucoup apprécié ces cours puisque l’enseignante à qui j’étais confiée me permettait et favorisait ma participation. Il est certes très intéressant d’observer les comportements lors des échanges entre étudiants et entre enseignants-étudiants, mais c’est dans l’action concrète que j’ai pu goûter les vraies saveurs de l’enseignement. C’est dans ces moments d’interaction, d’échange avec les élèves que l’idée que je me fais du métier se forge plus solidement.

En observant des enseignants donner leurs cours, je me rends compte de mon réel désir de prendre leur place tout en me demandant quel sera mon propre style. En faisant ces observations, je saisis rapidement quel genre de comportement il me serait mieux d’adopter ou d’appréhender et mon image de futur enseignante prend tranquillement forme. L’esquisse de qui je serai en tant que professeur est commencée et j’espère pouvoir voir plusieurs types, plusieurs modèles de façon d’enseigner, car c’est très inspirant.