Portfolio de Pascale Banville

Biographie Commenter cette biographie

Image représentant Pascale Banville

 

Je m’appelle Pascale Banville et je suis étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’Université de Montréal. Je suis présentement dans la dernière année de ma formation et j'entame mon dernier stage dans une classe de deuxième année, dans un milieu très favorisé de Laval.

 Je suis une personne très énergique qui accorde beaucoup d’importance à l’égalité. Je crois que c’est une valeur primordiale en enseignement puisque nous devons considérer chaque élève, malgré son âge, son sexe, sa nationalité comme ayant la même capacité de progresser. On doit donner à chaque enfant la chance de réussir et de s’améliorer en lui offrant des outils adaptés pour enrichir son environnement.

Durant mon stage, j’espère réussir à adapter ma gestion aux différents rythmes de travail des élèves. Je sais qu’il est parfois difficile de gérer une activité puisque certains élèves terminent plus rapidement que d’autres. J’aimerais donc être en mesure d’adapter ma gestion des activités pour réussir de réduire cette différence.

 J’aimerais aussi intégrer mon dynamisme à mon enseignement. J’adore animer un groupe et je veux adapter cette force au contexte scolaire pour pouvoir capter l’intérêt des enfants.

C’est en travaillant en tant que monitrice de camp de jour et en tant qu’entraîneur en cheerleading que mon choix de carrière s’est concrétisé. J’aime être en contact avec les enfants et voir leur progression. Je suis une personne qui valorise le travail d’équipe et je crois que cette qualité est indispensable en milieu scolaire. En ce sens, mon expérience en cheerleading m’a permis d’en apprendre beaucoup sur le travail et l’esprit d’équipe.  Vous l’aurez probablement deviné, je suis une personne qui accorde de l’importance à l’activité physique.

Je souhaite que ces aspects de moi me permettent de progresser dans la profession d’enseignante.

Pour moi, l’enseignement consiste à offrir aux étudiants un environnement propice à l’apprentissage qui est adapté aux différents besoins de ceux-ci. L’enseignant doit agir comme un guide qui montre aux élèves les outils qui leur permettent d’apprendre et de progresser.

J'espère pouvoir développer ma capacité à évaluer les élèves lors de ce dernier stage. De plus, je veux être en mesure de différencier efficacement mon enseignement.

Pour me contacter :

Profil de développement professionnel
Commenter cette section

Compétence 1 : Agir en tant que professionnelle héritier, critique et interprète d’objets de savoirs ou de culture dans l’exercice de ses fonctions.

La compétence 1 est, selon moi, l’une des plus importantes à développer en tant que futurs enseignants.  Il importe que les enseignants se questionnent sur les matières qu’ils ont à enseigner aux élèves et qu’ils valident continuellement leurs connaissances pour transmettre les bonnes informations aux élèves.

De plus, l’enseignant se doit d’être curieux et de vouloir transmettre cette curiosité à ses élèves afin qu’ils aient l’envie d’en apprendre plus sur différents sujets. Il est d’autant plus important que l’enseignant sache où obtenir de l’aide lorsqu’il fait face à un problème.

L’enseignant doit aussi faire voir aux élèves que leurs différences sont remplies de richesse et les utiliser, par l’entremise du travail en collaboration par exemple, pour que la qualité des apprentissages soit améliorée.

Finalement, il est important de se questionner sur nos pratiques et sur notre rôle social dans le contexte de l’enseignement afin de prendre conscience des éléments qui peuvent teinter notre enseignement afin de toujours améliorer celui-ci.

Compétence 2 : Communiquer clairement et correctement dans la langue d’enseignement, à l’oral et à l’écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante.

Afin d’éviter de faire des fautes lorsque j’écris au tableau, je prépare souvent à l’avance
ce que je dois y écrire. Ainsi, je me pratique à mieux écrire et je peux évaluer la qualité de mon écriture afin de m’améliorer.

Au début de mon premier stage, j’avais de la difficulté à écrire lisiblement au tableau. J’ai donc pratiqué à chaque occasion possible afin d’avoir une meilleure calligraphie.

Cette compétence est importante à la profession enseignante puisque l’enseignant est en continuelle communication (orale ou écrite) avec ses élèves, leurs parents et le personnel de l’école. Puisqu’une tâche ardue du primaire est d’apprendre à lire, à écrire et à communiquer de façon claire, il est primordial que l’enseignant maîtrise les éléments de la langue française.

Je ne savais pas que la compétence 2 incluait l’adoption d’un ton de voix modulé, le débit et le rythme adapté à la situation de communication et le volume et l’articulation claire des sons. Ce sont d’après moi des aptitudes essentielles à l’enseignement, mais je ne croyais pas qu’elles étaient énumérées dans la compétence. 

Compétence 3 : Concevoir des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

La planification est un outil essentiel au bon déroulement d’une classe. Pour ma part, la planification est un moyen rassurant de voir les compétences à développer avec les enfants et est un outil qui permet de mieux gérer les imprévus. En effet, avoir une planification complète permet de mieux gérer le temps.

Elle m’aide aussi à voir les contenus vus par les élèves et ceux à développer. La planification me permet d’avoir une vue d’ensemble sur le mois, la semaine et la journée et fait en sorte que mes activités sont prêtes lorsqu’il est le temps de les faire (matériel, emplacement, équipes et autres)

La planification est un moyen efficace de mieux gérer la classe et permet à l'enseignant d'être plus en confiance avec les notions à enseigner. Il est important de toujours identifier l'intention pédagogique lors de la planification pour s'assurer que l'activité répond à un but précis. 

Compétence 4 : Piloter des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

Afin de m’assurer que les élèves ont bien compris une de mes consignes, je les questionne beaucoup et regarde leur réaction afin de voir s’ils ont compris ou pas. Si je vois que les élèves ont de la difficulté à bien maîtriser le contenu, je le reformule, ou bien je l’explique différemment. Lorsque les élèves se mettent à la tâche je circule et m’assure qu’ils se mettent au travail et je cible les éléments moins bien maîtrisés afin de leurs porter une attention particulière lors du retour collectif.

Lors de mon premier stage, j’ai utilisé cette façon de faire lors de l’apprentissage des homophones. Les élèves devaient différencier les homophones ses, ces, c’est et s’est et avaient de la difficulté à bien les différencier. J’ai donc donné plusieurs exemples mais lorsqu’ils faisaient les exercices, j’ai vu qu’ils ne les distinguaient pas facilement. Lors du retour, j’ai réexpliqué ce que chaque homophone signifiait et comment on peut les distinguer. Lors de la correction des exercices, un élève devait lire la phrase, dire quel homophone il a choisi et pourquoi il l’avait choisi.

Je porte aussi une attention particulière à ce que les élèves me disent. Si c’est hors contexte, je leur spécifie à quel moment je pourrai les écouter. Par exemple, si un élève veut me conter un événement qui s’est passé dans sa fin de semaine, mais qu’on est en période de lecture, je lui spécifie qu’il doit lire mais qu’il pourra me parler de cet événement lors de la collation.

Je ne savais pas que cette compétence intégrait la reconnaissance et le développement de sa capacité à écouter les élèves et à poursuivre le dialogue avec eux. Selon moi, cet aspect relève plus de la gestion de classe que du pilotage des activités puisque l’enseignant doit gérer les interactions qu’il entretient avec ses élèves afin que celles-ci se fassent au moment opportun. Puisque cet aspect se retrouve aussi dans la compétence 6, on peut comprendre son importance pour créer un lien fort avec ses élèves. 

Compétence 5 : Évaluer la progression des apprentissages et le degré d’acquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre.

L’évaluation est, selon moi, un défi important du travail enseignant puisqu’il demande une mobilisation de nos compétences professionnelles, de nos connaissances sur la pédagogie, sur la didactique et sur le développement de l’enfant pour poser un jugement juste et éclairé du niveau de maîtrise des compétences des élèves. D’autant plus que l’évaluation doit être faite dans le but d’aider l’élève à progresser et donc, présenter l’évaluation de façon positive aux élèves est un défi important que tout enseignant se doive d’atteindre.

Afin d’améliorer cette compétence, je devrai porter un regard critique sur les situations d’apprentissage ainsi que sur les situations d’évaluation pour m’assurer que celles-ci visent bel et bien les compétences ciblées. Pour ce faire, je vais consulter mon enseignante associée ainsi que mes collègues pour mieux comprendre tous les aspects de l’évaluation.

De plus, il est important d’observer adéquatement les élèves pour pouvoir connaitre leurs apprentissages et cibler les moyens d’interventions à mettre en place pour les aider à aller plus loin dans leurs apprentissages. C’est en ciblant leurs difficultés que je pourrai mettre en place des différenciations adaptées à leurs besoins.

Finalement, je souhaite explorer les différents moyens d’évaluation, plus spécifiquement le portfolio puisque cet outil est, selon moi, celui qui permet à l’évaluation de rendre service à la progression de l’élève.

 Compétence 6 : Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l’apprentissage et la socialisation des élèves.

La gestion de classe est importante puisqu’elle permet à l’enseignante d’être confiante dans ses interventions et d’avoir une vue d’ensemble sur son groupe-classe. Il est tout aussi important d’adapter cette gestions aux différents élèves afin qu’elle soit efficace. En stage, nous devons nous sentir à l’aise avec la gestion de l’enseignante associée afin de pouvoir facilement prendre en charge la classe. Si nous ne sommes pas à l’aise avec la gestion de classe de l’enseignante, nous pouvons lui demander d’en changer quelques paramètres afin qu’elle « colle » mieux à notre style d’enseignement.

La gestion de la classe et la planification permettent aussi d’éviter les imprévus et d’avoir un plan B si jamais nous ne pouvons pas faire une activité.  Nous nous sentons donc plus en confiance si nous savons exactement ce que nous devons faire, et quoi faire si jamais notre plan initial ne fonctionne pas.

Compétence 7 : Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d’apprentissage, d’adaptation ou un handicap.

Les classes étant de plus en plus diversifiées, il est important d’ajuster notre enseignement. Dans ce sens, la différenciation pédagogique est une pratique qui se doit d’y d’être mise en place. Selon moi, il est indispensable de dresser un portrait de classe précis dès le début de l’année afin de pouvoir planifier efficacement les interventions et les adaptations à faire pour permettre à nos élèves de réussir. C’est en connaissant les particularités de ceux-ci que nous pouvons rendre leurs apprentissages significatifs et favoriser leur développement.

En stage, nous devons nous informer sur les élèves avec des besoins particuliers. N’ayant pas entamé l’année scolaire avec eux, il peut être plus difficile de vraiment connaitre les élèves et de savoir comment intervenir adéquatement auprès d’eux. Nous devons donc nous informer auprès de notre enseignante associée, des professionnels et auprès de l’équipe cycle pour avoir un portrait juste et complet de notre classe.

Lors de la planification des situations d’apprentissages, nous devons nous questionner sur la façon dont les élèves vont réagir à nos interventions pédagogiques. Ce faisant, nous prévoyons les modifications qui sont nécessaires pour permettre à tous d’avoir les outils appropriés pour apprendre.

Finalement, il est important de tenir compte des élèves plus rapides. C’est pourquoi je me donne le défi de prévoir des activités de réinvestissement ainsi que des projets pour permettre à ces élèves de se développer à leur plein potentiel.

Compétence 8 : Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel.

Les technologies de l’information et des  communications doivent faire partie de notre enseignement puisque c’est une façon motivante et efficace d’acquérir des connaissances pour les élèves. C’est aussi une façon d’approfondir ses connaissances sur un sujet à l’étude, puisque l’Internet regorge d’informations. Il faut toutefois être vigilant et montrer aux élèves que ce ne sont pas toutes les informations trouvées sur le Web qui sont exactes, et leur donner les outils nécessaires afin qu’ils posent un regard critique sur l’information qu’ils trouvent lors de leurs recherches.

Les TIC ne sont pas seulement bénéfiques pour transmettre des connaissances aux élèves, mais aussi pour bien organiser notre classe. Nous pouvons faire des bilans d’apprentissages dans un dossier Excel, envoyer des courriels aux parents, utiliser le portfolio numérique de classe et même planifier notre année dans un calendrier numérique. Il est donc avantageux de les intégrer dans toutes les sphères de notre enseignement.

Compétence 9 : Coopérer avec l’équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vue de l’atteinte des objectifs éducatifs de l’école.

Lors de mon premier stage, j'ai assisté à une rencontre pour élaborer un plan d'intervention pour un élève de ma classe. J'ai pu voir comment il est important de travailler en collaboration avec la direction, les spécialistes et les parents pour pouvoir aider l'élève à se développer dans un environnement qui est adapté à ses besoins.

Je savais que la communication était primordiale en milieu scolaire, mais je ne croyais pas que la composante « se présenter à la direction » y était incluse puisque cette composante devrait, selon moi, être incluse dans la compétence 12 parce que se présenter à la direction est un comportement susceptible de faciliter l’accueil de la stagiaire.

Lors de mon deuxième stage, j'ai assisté à la rencontre de parents. Cette expérience m'a permis de voir une autre dimension de la profession enseignante, soit la collaboration école-parents. Selon moi, les parents apportent une énergie différente à l'école qui peut contribuer de façon significative au développement des enfants. C'est pourquoi il est important d'avoir une bonne communication entre les enseignants et les parents.

Compétence 10 : Travailler de concert avec les membres de l’équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l’évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés.

Il est important de valoriser le travail d’équipe dans l’école, non seulement pour donner l’exemple à nos élèves, mais aussi pour aller plus loin dans nos projets. De plus, il est important pour les enseignants d’un même niveau et d’un même cycle d’avoir une vision et une direction commune dans leur planification et dans leur évaluation.

Lors de mon stage, je m’engage à être présente aux différentes réunions de niveau et de cycle afin d’en comprendre le fonctionnement et d’adopter la bonne direction dans mon enseignement.

De plus, je travaillerai beaucoup avec ma collègue Cynthia, qui fait son stage dans la classe voisine à la mienne. Nos enseignantes associées travaillent en équipe, et nous désirons en apprendre plus sur leur fonctionnement. Je crois qu’en travaillant ensemble, nous pourrons planifier des activités complètes, motivantes et créatives pour nos élèves.

Dernièrement, j’espère mieux comprendre le fonctionnement général d’une école, de ses acteurs et des moyens mis en place pour favoriser les communications entre ces différents acteurs. C’est pourquoi être activement présente aux réunions diverses est important pour moi.

Compétence 11 : S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

La compétence 11 est essentielle pour le développement des stagiaires en enseignement. Il est important pour nous de nous informer et nous questionner sur notre pratique afin de nous améliorer. Dans le cadre des séminaires, nous échangeons collectivement des idées et du matériel pédagogique. C’est une compétence qui doit être développée tout au long de notre cheminement professionnel pour pouvoir offrir aux enfants un environnement de plus en plus stimulant et sécuritaire.

Dans le cadre de notre formation, les professeurs nous transmettent des notions afin que nous puissions mieux intervenir en milieu scolaire. La littérature et les cours nous permettent d'avoir une image plus détaillée de l'enseignement et ainsi nous permet de nous questionner sur notre pratique.

En classe, nous devons nous évaluer et évaluer nos activités et nos interventions pour nous améliorer. Cette démarche permet à l'enseignant de bonifier ses interventions et ses activités pour offrir un enseignement de plus en plus stimulant et adapté pour les besoins des enfants.

Compétence 12 : Agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions.

Lorsque je rencontre la direction d’une école, je me présente et m’informe sur les règlements de l’école et sur son projet éducatif.

Afin d’être bien accueillie dans mon milieu de stage, je me présente à mon enseignante associée et au personnel de l’école de façon dynamique. Je crois personnellement que la première impression que l’on donne de nous-mêmes est primordiale et doit bien refléter notre personnalité. En étant ouverte à la communication, je facilite mon intégration dans mon milieu de stage et je me sens rapidement à l’aise dans cet environnement. Un bon accueil peut par la suite faciliter l’intégration au milieu de stage, ce qui fait appel à la compétence 10.

L’importance de la compétence 12 dans un milieu scolaire ne peut être négligée. Selon moi, il est primordial d’y accorder beaucoup d’attention puisqu’elle donne une ligne directrice à ce que nous devons, en tant que professionnel, respecter dans le milieu scolaire. Je ne crois pas y avoir trouvé des éléments qui m’étaient inconnus, mais la lecture attentive de la compétence 12 m’a fait prendre conscience des attitudes à adopter en milieu de stage ainsi que celles à éviter.

Rapport de stage EDU 3002
Commenter cette section

Rapport de stage EDU 3002 Pascale Banville Commenter ce document

rapport de stage.doc

Voici mon troisième rapport de stage.