Portfolio de Gabriel Beausoleil Gosselin

Biographie Commenter cette biographie

Image représentant Gabriel Beausoleil Gosselin

Je suis né le 29 mai 1988 à l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Depuis cette belle journée de printemps, le monde entier n’est plus pareil…

Dès ma tendre enfance, j’ai développé un goût très fin pour les sports, la musique et le chocolat. C’est dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce  que j’ai fait mes premiers pas. Mon enseignement primaire a été partagé par trois établissements qui en sont depuis totalement bouleversés, l’académie Michelle-Provost, l’école du Jardin Bleu et l’académie Marie-Clarac.

Promis à un avenir prometteur de médecin, avocat ou même président du monde, j’ai entamé mon parcours secondaire au Collège Jean-de-Brébeuf, fier vestige jésuite qui maintient encore de vieilles traditions telles que les cours de latin jusqu’en quatrième secondaire et les classes uniquement de garçons (des traditions archaïques mais qui mériteraient d’être regardés de plus prêt…).  Ces années ont profondément marqué mon développement et ma manière de voir les choses.

J’ai rapidement intégré l’équipe de volleyball de mon école et ma passion pour ce sport qui a l’élégance du patinage artistique, qui demande la précision du golf et qui nécessite la stratégie des échecs, n’a pas encore aujourd’hui connu de limites. Mes loisirs étaient aussi musicaux, grattant péniblement les airs des Hendrix, Leloup, Fiori et autres guitaristes de ce monde. Malheureusement, mes qualités de musicien frappèrent rapidement un plafond. J'ai aussi développé, pendant mes quelques années d'études, une passion discrète pour les mots croisés et le café au lait.

Mes premiers emplois furent dans les camps d’été, plus précisément au camp de jour Bois-de-Boulogne auquel je travaille encore chaque été. J’ai aussi entraîné plusieurs équipes de volleyball de plusieurs niveaux différents.

Après un DEC en sciences humaines, j’ai opté pour l’école des HEC ou je n’ai survécu que deux minces mois, noyé par mes cours d’économie, de finance et, le pire de tous, de comptabilité. J’ai alors eu un moment d’illumination : j’ai réalisé que tous mes emplois et que tous mes loisirs tournaient autour des mêmes thèmes, les enfants et le travail d’équipe. C’est ainsi qu’aujourd’hui, à la porte de mes vingt-et-un ans, je termine ma première année d’un BAC de quatre ans pour devenir enseignant au primaire.

      Ceci n'est pas une biographie… Tout comme la peinture de René Magritte ne représente pas une pipe. J’ai longtemps cherché une image qui me représentait le plus possible et je suis arrivé à la conclusion suivante : pourquoi se limiter à une seule image pour se représenter et risquer de passer à côté, alors qu’on peut choisir une image qui ne nous représente pas et laisser le lecteur se faire sa propre image?

Pour me contacter :

Profil professionnel Commenter cette section

Voici mon profil professionnel. J'y ai inscit les actions entreprises pendant mes stages pour travailler mes compétences.

Compétence 2 : Communiquer clairement et correctement dans la langue d’enseignement, à l’oral et à l’écrit, dans divers contextes liés à la profession enseignante.

Pour travaille cette compétence, j’ai écrit et parlé un français adapté à mon groupe d’âge en essayant de ne faire aucune erreur de prononciation, d’accord ou de vocabulaire. J’ai aussi cherché dans le dictionnaire ou dans la grammaire lorsque j’avais un doute, que ce soit dans un document remis aux élèves ou tout simplement dans une phrase écrite au tableau.

Compétence 4 : Piloter des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

Pour travailler cette compétence, j’ai piloté des activités de français, de mathématiques, d’éthique religieuse, d’univers social et de science, dans le but de toucher au plus de matière possible. J’ai aussi varié mon type de présentation allant de cours magistral, à travail d’équipe, en passant par des débats et de classe et des compétitions entre petits groupes.

Compétence 12 : Agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions.

Pour travailler cette compétence, j’ai agi avec respect avec tous les membres de l’équipe-école et j’ai adopté un comportement professionnel tout au long de mon stage. J’ai respecté un code vestimentaire approprié et je suis toujours arrivé à l’heure où j’étais supposé arriver.

Compétence 1 : Agir en tant que professionnel héritier, critique et interprète d’objets de savoir ou de culture dans l’exercice de ses fonctions.

Enseigner, est-ce un métier ou une profession?

Comme le médecin doit faire preuve d’une éthique professionnelle  irréprochable avec ses clients, l’enseignant doit, selon moi, traiter ses élèves avec respect et compréhension. Pour agir en tant que professionnel, il faut d’abord se convaincre qu’une telle manière d’agir existe malgré le milieu difficile et les classes chargées. Quand je pense à l’enseignement, je pense à une vocation, je pense à l’espoir que derrière chaque enfant se cache une lumière. Je ne pense pas à la sécurité d’emploi et les deux mois de vacances.

Je pense qu’enseigner est une profession  valorisante, importante bien qu’essoufflante et qui apporte un sentiment d’accomplissement indispensable.

Compétence 6 : Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l’apprentissage et la socialisation des élèves.

La planification est un incontournable dans l’apprentissage de l’enseignement. Ce que les stages m’ont appris à cet effet, c’est que l’enseignement n’est pas de l’improvisation. L’effort de mettre sur papier ses intentions pédagogiques, ses attentes, ainsi que l’anticipation des difficultés des élèves peut faire toute la différence dans la réussite d’une activité. J’ai vu qu’avec l’expérience et  les années, la planification devient plus automatique et implicite, mais il ne faut pas tomber dans le piège. Elle doit survivre!

Compétence 8 : Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel.

Les jeunes générations actuelles baignent dans la technologie. Ne pas l’intégrer à l’enseignement, revient à négliger des outils et des apprentissages nécessaires dans monde moderne. Bien souvent, nous restons limités par des ressources du milieu, car certaines classes sont mieux équipées que d’autres pour faciliter l’utilisation des TICs. Une chose est sûre, ma future classe sera un lieu où l’utilisation des technologies sera encouragée et omniprésente (en me croisant les doigts!) .