Portfolio de Marie-Christine Bélanger-Lessard

Biographie

Image représentant Marie-Christine Bélanger Lessard

Bonjour à vous tous! 

Je me présente... 

Je m'appelle Marie-Christine Bélanger Lessard. J'ai 23 ans et je suis présentement à ma quatrième année d'études au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l'Université de Montréal. Toutefois, avant de franchir les grandes portes de l'Université, j'ai étudié au cégep de St-Jean-sur-Richelieu et j'ai obtenu mon diplôme en sciences humaines dans le programme individus et société. L'enseignement pique ma curiosité depuis de nombreuses années, car cette profession touche plusieurs de mes valeurs.

 

Ma vision de l'enseignement

      Mon cheminement universitaire m'a permis de découvrir que l'enseignement est non seulement une profession, mais aussi un art et une science. L'enseignement évolue constamment. Ainsi, il est en mon devoir de me renouveler quotidiennement en tant que professionnelle. Les enseignants ont de très grands impacts sur leurs élèves. Ils doivent être un facteur de protection pour ceux-ci et les amener à développer leur plein potentiel. De plus, les enseignants doivent démontrer la résilience à leurs élèves. Ils doivent être constamment à l’écoute des enfants et ils doivent leur apporter le support nécessaire tout au long de leur parcours scolaire. Enfin, les enseignants sont beaucoup plus que des maîtres ou des maîtresses d'école. Ils ont plusieurs fonctions. Ils doivent être des éducateurs (trices), des infirmiers (ères), des papas, des mamans, etc. 

Pour me contacter :

Parcours stages

Stage EDU1002: École Chabanel

J'ai effectué mon premier stage à l'école Chabanel située à St-Jean-sur-Richelieu. Ce  stage a été merveilleux ! Le personnel enseignant, le personnel non enseignant (secrétaire, concierge, cuisinières, service de garde, etc.), les spécialistes (orthopédagogue, psychologue, TES, etc.), ainsi que les élèves sont tous des personnes charmantes. Ils coopèrent, entre eux, constamment en espérant toujours augmenter l’environnement éducatif de l’école. Ils sont de vrais combattants. Cette école m’a permis de faire de nombreux apprentissages. De plus, elle m’a permis de  me remettre en question à plusieurs reprises, ce qui a été un très grand avantage pour moi dans ce cheminement éducatif. Bref, cette première expérience a confirmé mon choix d’orientation professionnelle. 

Stage EDU2002: École des Prés-Verts

J'ai effectué mon deuxième stage dans une classe de maternelle à l'école des Prés-Verts situé à St-Jean-sur-Richelieu. Une grande école qui incite les élèves à prendre soin de l’environnement. De plus, cette école vise à développer différents volets chez les jeunes que ce soit l’aspect artistique, sportif, scientifique, relationnel ou apprentissage. Elle veut que les élèves soient capables d’identifier leurs rêves, leurs forces et de relever des défis qui les poussent à aller encore plus loin, à persévérer malgré les difficultés. Ainsi, tout le personnel de l’école prend ces objectifs à cœur. Ils veulent contribuer à la réussite des élèves. Pour se faire, ils sont à l’écoute de ceux-ci et répondent le mieux possible à leurs besoins. Ainsi, ce stage a été des montagnes russes d'émotions, car elle m'a fait des émotions parfois positives, parfois négatives.

Stage EDU3002 : École St-Eugène

Stage EDU4004: École Saint-Alexandre

 

Un moment de réflexion !

Mon mandala

IMG_0331[1].JPG
IMG_0331[1].JPG (1.3 Mo)

Lettre aux parents

Planification des routines

Un survol de la semaine !

Un survol du mois !

À propos des compétences...

Compétence 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l'exercice de ses fonctions.

Pour moi, la culture s’associe directement à une qualité, c’est-à-dire la curiosité. Effectivement, les personnes détenant cette caractéristique ont en général une immense soif de connaître et d’apprendre une multitude de choses sur n’importe quel sujet. Elles sont également à l’affût des nouvelles informations. Par conséquent, un enseignant ou une enseignante devrait être une personne curieuse. Les enseignants ne devraient pas avoir peur de l’inconnu. Au contraire, les maîtres devraient toujours faire déborder leurs connaissances du cadre nécessaire afin de soutenir convenablement les apprentissages des élèves. De cette façon, les élèves transposeraient peut-être leurs apprentissages dans divers contextes plus facilement.

Compétence 2: Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante.

 En ce qui concerne la compétence 2, c’est-à-dire communiquer clairement et correctement dans la langue d’enseignement, à l’oral et à l’écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante, il est en mon devoir de réussir cette compétence avec excellence. Nous sommes, en tant que professionnel enseignant, le premier exemple de référence. Donc, nous sommes responsables de notre communication orale et écrite et devons mettre tous les moyens (outils) nécessaires de notre côté pour être la meilleure référence possible.

Compétence 4: Piloter des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

 La compétence 4, quant à elle, demande beaucoup de maturité. L’enseignant doit avoir développé plusieurs qualités (autoritaire, responsable, créatif, confiant, etc.) pour combler cette compétence. Être en avant d’une classe demande beaucoup de préparation, mais aussi une grande personnalité ! C’est le capitaine qui pilote son bateau et dirige ses marins.

Compétence 5: Évaluer la progression des apprentissages et le degré d’acquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre.

Après avoir pris connaissance du sens et des composantes de cette compétence professionnelle, pour moi l’évaluation des apprentissages des élèves dépend principalement de leurs performances. Toutefois, il faut bien comprendre la signification de «performance» dans un contexte d’évaluation. En ce sens, les performances ne doivent pas être strictement l’objet de l’évaluation. Au contraire, elles doivent fournir des indices pertinents aux enseignants afin de les aider à construire un jugement adéquat sur la progression et la maîtrise des compétences que les élèves doivent acquérir. De plus, il est bien important de prendre en considération que l’évaluation s’effectue quotidiennement et dans diverses situations. En effet, on peut la retrouver lorsque les élèves sont en interaction entre eux, en interaction avec l’enseignant ou en interaction avec une situation d’apprentissage tout simplement. Cela suppose donc que l’enseignant doit observer régulièrement les démarches et les productions des élèves en laissant des traces de ses observations.  De cette manière, il sera en mesure de donner des rétroactions susceptibles de stimuler, soutenir et encourager les efforts et la motivation des élèves, ce qui les aidera à performer davantage. Toutefois, l’enseignant doit s’assurer de ne pas comparer les performances d’un élève avec celle d’un autre en donnant ses rétroactions, mais plutôt à des types de résultats attendus. Outre à cela, l’évaluation doit également impliquer activement l’élève et l’amener à être autonome afin qu’il soit en mesure lui-même de juger ses performances.

En somme, après avoir réfléchi sur ma compréhension de cette compétence, je suis convaincue que j’appliquerai cette dernière professionnellement en évaluant les performances de mes élèves sur une base régulière. En ce sens, j’observerai régulièrement les performances de chaque élève et je les questionnerai davantage afin de connaître les diverses démarches qu’ils utilisent pour effectuer une situation d’apprentissage. J’utiliserai une grille d’observation, un journal ou un carnet de bord pour laisser des traces de mes observations. Je prendrai soin de ne pas comparer mes élèves entre eux. Je les soutiendrai et encouragerai fréquemment autant sur leurs performances académiques que sur leurs efforts, leur motivation ou bien leur participation. De plus, je les amènerai progressivement à s’autoévaluer eux-mêmes afin qu’ils deviennent autonomes et qu’ils soient en mesure de juger leurs propres performances. Je m’assurai également qu’ils adoptent une vision positive de l’erreur et non négative, c’est-à-dire qu’ils voient l’erreur comme un apprentissage, une façon de s’améliorer, et non comme un échec. Aussi, il est important de souligner que je communiquerai quotidiennement avec les parents afin de les informer des performances et des améliorations académiques de leur enfant. Enfin, je collaborerai avec l’équipe pédagogique de mon école afin de bien connaître la détermination du rythme et des étapes de progression souhaitées à l’intérieur du cycle de formation.

Compétence 6: Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l'apprentissage et la socialisation des élèves.

Un maître se doit d’être le phare de ses élèves. En ce sens, il doit guider ces derniers sur le droit chemin dans n’importe quelles situations. Pour ce faire, il doit connaître les caractéristiques de chacun de ses matelots, car chacun navigue différemment. Par conséquent, les enseignants doivent planifier, organiser et superviser toutes les activités pédagogiques présentes tout au long d’une année scolaire afin de favoriser les apprentissages de ceux-ci. Toutefois, il est important de souligner que le fonctionnement d’un groupe d’élèves touche plusieurs dimensions de la vie de classe, soit la structuration du milieu physique, les modes d’utilisations du matériel scolaire, les routines de déplacement des élèves, la transition entre les activités, etc. Enfin, tous ces éléments planifiés, organisés et supervisés doivent permettre aux élèves de se sentir en sécurité et encadré, sans oublier qu’ils apprennent également, d’une certaine façon, à vivre en société.

Compétence 7: Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d’apprentissage, d’adaptation ou un handicap.

         Il est important de prévenir l’échec ou l’abandon scolaire auprès des élèves présentant des difficultés d’apprentissages, d’adaptation ou un handicap. Il faut intervenir rapidement auprès d’eux soit dès que des difficultés sont constatées.

En effet, l’équipe-école (direction, TES, psychologues, orthopédagogues, enseignants, etc.) doit tenter de recueillir rapidement un maximum d’informations spécifiques sur ces élèves en les observant dans diverses situations d’apprentissage et en laissant des traces de leurs observations à l’intérieur d’une grille d’observation, d’un journal ou d’un carnet de bord, par exemple. De cette façon, l’enseignant et les différents intervenants seront en mesure d’évaluer les capacités et les besoins des élèves présentant des difficultés d’apprentissage, d’adaptation ou un handicap afin de les intégrer dans des classes régulières. Ils pourront ensemble élaborer un plan d’intervention adapté aux besoins de chaque élève handicapé ou en difficulté à l’aide des observations recueillies auparavant. Ils détermineront ainsi des objectifs réalistes avec l’élève en question et ses parents.  Dans une situation comme celle-ci, il est donc important que le rôle de chaque intervenant soit bien défini et coordonné afin d’offrir aux élèves à risque ou à besoin particulier l’aide et les services adéquats dont ils ont droit (tutorat, assistance individualisée, soutien technique, matériel adapté).

            En tant que stagiaire de quatrième année, j’interviendrai rapidement auprès des élèves à risque afin de contrer la persistance ou l’aggravation de difficultés. Je veillerai à installer un climat chaleureux à l’intérieur de ma classe encourageant le travail sain et productif. En ce sens, j’aménagerai la classe en prenant soin d’avoir un espace de travail facilitant la concentration et l’attention de chaque élève. Je réduirai tout élément sujet à la distraction et je reformulerai toutes consignes ou explications qui seront nécessaires à la compréhension de tous les élèves, particulièrement ceux présentant des difficultés. De plus, j’entretiendrai une relation confiance avec les parents en leur communiquant régulièrement des rétroactions constructives à propos leur enfant. J’entretiendrai aussi cette même relation avec les professionnels de l’école. J’aurai confiance en tous mes élèves et je croirai sans hésitation en leurs chances de réussite. Bref, il est important de retenir que différenciations pédagogiques, adaptations et modifications si nécessaire seront des éléments clés faisant partie de ma pratique pédagogique lors de mon stage afin d’assurer la réussite de tous !

Compétence 8: Intégrer les technologies de l'information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d'activités d'enseignement-apprentissage, de gestion de l'enseignement et de développement professionnel.

Personnellement, je trouve qu’il est primordial d’intégrer les technologies de l’information et des communications dans les classes lorsqu’elles sont bien utilisées, car les enfants sont de plus en plus intrigués et intéressés par celles-ci. Ils y ont accès facilement à la maison et dans plusieurs écoles. Je crois que les TIC motivent davantage les élèves d’aujourd’hui, car cela fait partie de leur génération. Par conséquent, certains enseignants devraient peut-être mieux s’informer sur cette discipline afin d’aller chercher des compétences particulières. Ils pourront donc  maîtriser plusieurs aspects de la discipline.

Compétence 10: Travailler de concert avec les membres de l’équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l’évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés.

            Au primaire, les enseignants sont régulièrement amenés à travailler en équipe avec d’autres professionnels. Toutefois, travailler de concert avec des gens comprend plusieurs formes et  requiert plusieurs compétences particulières. D’une part, travailler en équipe ne signifie pas toujours tout accomplir ensemble. Cette notion «d’équipe» peut désigner un travail à deux ou trois ou encore isolément. Dans certains cas, un échange de ressources ou de matériel peut même suffire. Ensuite, cette forme de travail exige de la part de tous les membres une bonne organisation, c’est-à-dire que chaque membre doit avoir un horaire accessible afin que tous soient en mesure de se prévoir de moment de travail. Un travail d’équipe nécessite des horaires à respecter, des ordres du jour à suivre, une description claire des décisions à prendre, des modes de répartition des tâches, etc. De plus, le travail d’équipe exige que chacun des membres exprime ses attentes (limites et exigences) envers les autres avant l’exécution des tâches. Il exige également certaines habiletés interpersonnelles favorisant une bonne écoute, le respect et l’échange d’idées afin que tous soient sûrs d’être entendus.

            Lors de mon dernier stage, je prendrai soin d’appliquer du mieux possible tous ces éléments sans exception. Il me fera toujours un grand plaisir de collaborer avec les professionnels de mon école. J’agirai professionnellement en étant responsable et en respectant mes échéanciers de travail.

Compétence 12: Agir de façon éthique et responsable dans l'excercice de ses fonction.

La compétence 12, quant à elle, est toute aussi importante que les deux autres. Elle démontre que nous sommes sincères et respectueux dans l’exercice de nos fonctions. En agissant de façon éthique et responsable, elle nous rend professionnels !