Portfolio de Joëlle Caron

Biographie

Je me présenterai ici brièvement afin de vous permettre d'en apprendre un peu plus sur mon vécu.

Je suis présentement en quatrième année du Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire. À 26 ans, cela n'est pas mon premier choix de carrière. J'ai tout d'abord complété un peu plus de 2 années à l'école Polytechnique de Montréal en génie chimique, avant de me rendre compte que ce domaine ne me plairait pas en tant que carrière. J'ai donc décidé de me diriger vers une passion pour moi, les enfants. J'ai toujours adoré travailler auprès des enfants, notamment dans les camps de jours. Alors je trouvais que cette orientation de carrière me convenait plus.

Je suis donc vers la fin de ma formation en enseignement et je me définirais comme une personne souriante et vibrante de bonne humeur, un trait de ma personnalité que je compte bien transmettre à mes futurs élèves. De plus, j'accorde une très grande importante à notre planète avec un petit côté en moi qui tente de faire tout ce qui est en mon possible pour réduire mon impact sur celle-ci, ce qui explique la présence d'une photographie de notre merveilleuse planète en guise de présentation. 

Ma vision de l'enseignement

Pour devenir un bon enseignant, je crois qu'il faut tout d'abord avoir la passion pour le métier qu'on exerce. Cela signifie être là pour créer un milieu propice à l'enseignement pour les élèves de son groupe. Afin de parvenir non seulement à créer le milieu propice à l'enseignement, mais aussi à le maintenir, il est très important d'avoir une bonne connaissance de son groupe. Cela ne se fait pas tout seul. Il faut bien sûr être à l'écoute de ses élèves, savoir détecter leurs points forts et leurs besoins. Les enseignants doivent donc avoir une facilité à développer des relations interpersonnelles riches avec leurs élèves tout en leur faisant comprendre qu'ils sont là pour apprendre.

Plus particulièrement dans la société moderne dans laquelle nous vivons présentement, emplie de cultures variées et d'enjeux multiples, le rôle de l'enseignant devient primordial pour bâtir une société. Oui, je considère que les enseignants sont les bâtisseurs de notre future société et qu'il faudrait non seulement qu'ils le réalisent, mais que la société, elle aussi, leur permette d'exercer ce rôle. Le flux croissant d'immigration provoque une situation unique au Québec qui bouleverse la culture de tous. Au centre de la culture québécoise se trouve l'école québécoise et c'est avec cette mentalité que je plonge dans la profession enseignante. Je considère qu'être un bon enseignant c'est de prendre en considération les différentes caractéristiques de la clientèle et d'essayer de les motiver à toujours se dépasser. Il faut donc mettre sur pieds des projets qui sauront passionner les élèves.

De plus, mes deux premiers stages, mon parcours universitaire pratiquement complété ainsi que mes expériences de suppléance m'ont fait réaliser qu'être un bon enseignant au primiare s'avère être une tâche très complexe. Bref, être un bon enseignant est synonyme de dévouement, de curiosité intellectuelle et d'énergie, mais surtout de maîtrise de soi et de polyvalence.

Carte conceptuelle

carte concept.ppt

Les douze compétences professionnelles

Manifestations concrètes lors de mon premier stage

Compétence 2 : Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante:

Je me suis souvent questionnée en présence des enfants sur certains mots afin de vérifier leur orthographe ou leur définition. Par exemple, lors d'une lecture en grand groupe d'un texte j'ai demandé aux élèves de me donner la définition d'un mot qui me semblait difficile pour ensuite demander à un élève de le chercher dans le dictionnaire afin de parvenir à donner une définition claire du mot. Tout cela pour dire que j'accorde un grande importance à la langue française, autant écrite qu'orale, et encore plus lorsque je suis dans un milieu dont les enfants ont des langues maternelles autres que le français.

Compétence 4 : Piloter des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation:

Je cite mon enseignante-associée dans son évaluation finale : «Joëlle est habile pour animer des activités pédagogiques et pour répondre aux diverses interrogations des élèves». Je crois avoir une facilité à faire comprendre des notions aux élèves puisque je m'assure toujours que les élèves ont compris la tâche à accomplir.

Compétence 12 : Agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de  ses fonctions

Je me suis intégrée facilement au milieu de l'école, autant auprès des enfants que des autres membres du personnel tout en étant très respecteuse et en prenant la place qui me revenait.

Manifestations concrètes lors de mon deuxième stage

Compétence 3 : Concevoir des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation:

La planification a été une révélation pour moi lors de mon deuxième stage. J'ai mis par écrit plusieurs de mes activités lorsque j'étais en prise en charge pour constater que le simple fait de les écrire faisait ressortir certaines failles possibles. Ainsi, il était beaucoup plus facile pour moi d'anticiper les difficultés rencontrées lorsqu'une planification était mise par écrit, et je pouvais donc essayer d'y pallier plus facilement. Lorsque le temps était venu de justifier le contenu des mes activités, je me fiais beaucoup sur les savoirs et l'expérience de mon enseignante-associée, mais je me suis aussi référée au programme du ministère pour m'assurer du bien-fondé de quelques activités.

 Compétence 9 : Coopérer avec l'équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vu de l'atteinte des objectifs éducatifs de l'école :

Lors de mon deuxième stage j'ai eu l'occasion de travailler avec une équipe d'enseignantes au préscolaire absolument formidable. Ouverte d'esprit, j'ai collaboré aisément avec les autres enseignantes du préscolaire de même qu'avec les parents que j'ai eu la chance de rencontrer à deux reprises.  

Compétence 11 : S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel :

Je considère mon deuxième stage comme une étape cruciale dans mon développement professionnel. Lors de celui-ci j'ai eu la chance de discuter avec des enseignantes chevronnées autant qu'avec d'autres stagiaires sur des sujets qui sont au coeur du monde du préscolaire tels que l'importance d'une bonne collaboration école-famille, l'importance du préscolaire dans le parcours des élèves, etc. Ces discussions m'ont fait réfléchir sur l'importance de notre rôle d'enseignant et sur l'impact que nous avons sur le futur de plusieurs enfants.

Manifestations concrètes lors de mon quatrième stage



Compétence 10: Travailler de concert avec les membres de l'équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l'évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés. 

La compétence professionnelle 10 vise à ce que les enseignants suivent la même direction que les autres membres de l’équipe pédagogique dans laquelle ils sont impliqués en ce qui concerne les apprentissages et l’évaluation. Il faut aussi qu’ils s’assurent de respecter le programme de formation ainsi que les besoins des élèves. Bref, les enseignants ne doivent pas se limiter à travailler dans leur classe, mais sont responsables d’assurer une continuité avec les membres de l’équipe pédagogique. Cela peut être rendu possible grâce à une implication active dans les réunions pédagogiques par exemple. Par participation active, j’entends; émettre son point de vue, alimenter les discussions avec ses expériences et être flexible
lors des discussions visant un consensus.

Pour mon stage 4, j'ai la chance de travailler au sein d'une école très populeuse. J'ai donc la possibilité d'échanger et de collaborer avec un grand nombre d'enseignants et d'intervenants qui travaillent auprès d'élèves du même cycle que ceux à qui j'enseigne. J'assiste aux formations concernant l'évaluation en fin d'étape en cycle, de même qu'à des rencontres ponctuelles entre enseignants du cycle afin de déterminer une ligne directrice dans nos tâches éducatives et évaluatives. De plus, je consulte régulièrement la conseillère pédagogique afin de m'assurer que les tâches que je soumets aux élèves sont conformes avec la progression des apprentissages. Par ailleurs, je collabore avec l'orthopédagogue qui assure un suivi auprès de mes élèves en lui donnant mes impressions sur la progression de ceux-ci, en lui demandant des précisions sur le cheminement qu'ils ont et en lui demandant des conseils pour mieux cibler la nature de mes interventions auprès d'eux.

Compétence 7: Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d’apprentissage, d’adaptation ou de handicap. 

La mission de l’école québécoise est d’instruire, de socialiser et de qualifier les élèves. C’est aux enseignants que revient le rôle d’assurer cette mission, et ce, pour tous les élèves qui fréquentent leur établissement scolaire. Chaque individu est unique, mais peu importe ses besoins et ses caractéristiques, il est du devoir de l’enseignant de soutenir tous et chacun dans les apprentissages visés. Pour ce faire, l’enseignant doit s’informer des particularités de ses élèves et leur fournir une tâche qui présente un défi réalisable pour eux. L'enseignant doit aussi collaborer à l’élaboration d’un plan d’action avec d’autres professionnels lorsque la situation est jugée nécessaire. L’enseignant doit tout mettre en place pour favoriser la réussite de ses élèves en adaptant les tâches à
leurs besoins et capacités. 


Dans le cadre de mon quatrième stage, puisque c’est le dernier avant de devenir une professionnelle du milieu, je me suis lancé comme défi de voir tous mes élèves en tant qu’individus sans toutefois oublié le groupe dans son entité. Cela m’amène à me questionner beaucoup sur les agissements de tous mes élèves, sur leurs compréhensions de ce que j’enseigne ainsi que sur les résultats qu’ils obtiennent lors des travaux qu’ils réalisent. J’ai pris connaissances de la situation de chacun de mes élèves en début de stage et je m’assurer de rester à l’affut de tout changement en échangeant avec les parent et les professionnels de l’école. Par ailleurs, je prends beaucoup de mon temps pour discuter avec mon enseignant associée au sujet de ce que je remarque dans la classe. Elle me fait part de ses propres constatations et m’aide à mieux diriger mon enseignement afin d’aider tous mes élèves. Je tente donc d’adapter mon enseignement pour tous les élèves de ma
classe. 

Compétence 5: Évaluer la progression des apprentissages et le degré d'aquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre.

La finalité de l'enseignement se réflète par l'évaluation des apprentissages réalisés par les élèves. L'évaluation doit donc prendre une place importante dans une classe et doit être juste pour tous les élèves. Il est du devoir de l'enseignant de toujours garder en tête cette finalité lors de son enseignement. L'évaluation, tant formative que sommative, doit être en lien avec les contenus à faire apprendre, mais doit surtout toucher les contenus enseignés. Car nous ne pouvons qu'évaluer ce que nous avons préalablement enseigné. 

Lors de mon quatrième stage, le volet évaluatif de la tâche enseignante a beaucoup été travaillé. Avec l'appui de mon enseignante associée et de la conseillère pédagogique de mon école, je me suis approprié les normes évaluatives prescrites par le MELS. Grâce à toutes les ressources mises à ma disposition; documents ministériels, progression des apprentissages, projet pédagogique de l'école, etc., j'ai produit un bulletin d'étape, de concert avec mon enseignante associée. Mon stage 4 m'a aussi permis, par des discussions et des échanges avec des collègues, d'exercer mon jugement critique et d'exprimer mon opinion en matière d'évaluation. Je me sens maintenant beaucoup plus outillée en matière d'évaluation des apprentissages. Mais, je demeure consciente qu'étant donné la place très importante que cette facette prend en enseignement, je me dois de continuer à aiguiser mon jugement en la matière. 

Parcours ÉTUDE

Parcours STAGES

Mes référents

Commentaires généraux

Bibliographie