Portfolio de Isabelle Dethier

Plan

Le lien marqué [+] permet d'afficher puis de masquer les sous-sections que comprend la section correspondante.

Biographie Commenter cette biographie

Image représentant Isabelle Dethier

Bonjour,
 
Étant de nature rayonnante et souriante, on me surnomme «petit soleil». Je suis une jeune enseignante de 26 ans qui aime mordre dans la vie.  Passionnée par tout ce qui m'entoure et étant une personne très curieuse, je cherche toujours à en apprendre davantage sur les mystères et les trésors de la vie.  Déterminée, je ne m'arrête pas facilement devant les obstacles qui  se présentent sur mon chemin.  Fonceuse, je cherche toujours à aller de l'avant en essayant de travailler les erreurs du passé.
 
Je suis passionnée de tout ce qui touche les arts, en particulier le domaine du théâtre.  Je suis une personne très expressive et chaleureuse, qui aime être en contact avec les gens.  J'ai eu la merveilleuse chance de perfectionner cet art pendant deux ans à l'école de théâtre de St-Hyacinthe.  Pendant ces années, j'ai vécu une expérience des plus enrichissantes qui m'a permis d'en apprendre davantage sur les différentes facettes de ma personnalité et de travailler celles-ci.  J'ai malheureusement quitté ce domaine étant donné qu'il ne pouvait m'assurer une stabilité d'emploi, mais le théâtre fera toujours partie de moi et j'espère pouvoir transmettre cette passion à travers le milieu scolaire.  Je crois que le théâtre est un art magnifique qui peut permettre à plusieurs de se découvrir et de surtout s'ouvrir sur le monde.
 
Si j'ai pris la décision d'aller dans le programme d'éducation préscolaire et enseignement primaire, ce n'est pas seulement parce que j'adore les enfants.  Cela est d'abord et avant tout parce que le contact avec les enfants est très important pour moi.  Ceux-ci m'apportent beaucoup dans ma vie de tous les jours. Leur naïveté devant la vie, leur désir d'apprendre, leur curiosité sont des choses qui ne cessent de m'éblouir et qui me font apprécier chacun des petits moments qui m'arrivent.  Je désire partager mes connaissances et apporter mon soutien dans le cheminement de ces enfants pour les faire grandir. J'aimerais être présente pour les guider dans la meilleure voie possible et ainsi faire d'eux des êtres épanouis. Je souhaite avoir un impact positif pour eux, au point où ils se souviendront de moi comme je me souviens très bien de mes enseignants du primaire.

Pour me contacter :

Ma vision de l'enseignement Commenter cette section

Selon moi, l'enseignement va bien au-delà de la formation pédagogique. L'enseignant se doit d'être une personne-ressource que l'enfant pourra considérer comme un modèle qui le guidera dans un cheminement grandissant.  Cependant, il se doit de se garder à l'affût des nouvelles méthodes pédagogiques pour toujours améliorer ses techniques. Un bon enseignant est en perpétuel questionnement sur sa pratique et cherche à l'améliorer pour le bénéfice de ses élèves. De plus, il doit continuellement tenir sa curiosité éveillée pour pouvoir partager ses découvertes de la vie aux enfants.  Les enfants sont comme de petites éponges et c'est le temps, pendant l'enseignement de leur faire découvrir les différentes sphères de la vie. Nous devons croire en nos élèves et il ne faut pas avoir peur de les placer dans des situations complexes ainsi que d'avoir des attentes élevées de leur part. L'enseignement, selon moi, passe par un lien qu'établit l'enseignant avec ses élèves. Il doit donc, créer un climat de confiance et chaleureux à l'intérieur de sa classe.  Si celui-ci est apprécié des élèves et qu'une confiance s'établit dans la relation maître-élève, l'apprentissage en sera favorisé.  Les enfants doivent avoir confiance en l'enseignement que lui apportera le pédagogue et ce dernier doit avoir confiance en la capacité de ses élèves. Aussi, étant donné que l'enseignant et les enfants passent beaucoup de temps ensemble, il est primordial d'établir une atmosphère propice à l'apprentissage.

Finalement, je crois, que l'enseignement est le plus beau des métiers du monde. Les milieux ne sont pas tous les mêmes, les élèves non plus; c'est notre devoir d'essayer de diminuer les inégalités en ayant un regard positif sur l'ensemble de notre groupe et en faisant en sorte de faire valoir le plein potentiel de chacun de nos élèves.

Les douze compétences professionelles Commenter cette section

 

Compétence 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d’objets de savoirs ou de culture dans l’exercice de ses fonctions. Commenter cette sous-section

Dans le domaine de l’enseignement, le maître ne doit pas seulement s’intéresser à l’élève, mais à l’individu qui se trouve derrière celui-ci. Chaque enfant a son histoire et l’enseignant doit s’intéresser à celle-ci pour mieux comprendre et intervenir auprès de ces enfants. En tant qu’enseignant, notre plus grand désir est la réussite de nos élèves. Nous devons donc utiliser tous les outils qui sont mis à notre disposition et chercher à acquérir de nouvelles connaissances tout au long de notre carrière dans le but de donner un enseignement adéquat à nos élèves. De plus, chaque milieu d’enseignement est différent, un bon pédagogue doit être en mesure de réfléchir sur les besoins du milieu et sur ce qu’il peut apporter aux élèves qui y vivent.

Personnellement, ma force dans cette compétence se trouve dans l’intérêt que je porte aux enfants et à la réussite de ceux-ci. Je m’informe régulièrement sur les besoins de l’élève et je n’ai pas peur de m’informer auprès de spécialistes ou auprès d’autres enseignants pour pousser mes  connaissances et améliorer mes interventions. Aussi, je possède une grande capacité d’analyse ce qui me permet de toujours pousser mon questionnement sur les élèves et les besoins de ceux-ci.

Preuve :                                                                                    

(extrait de mon rapport de stage de première année)

«Isabelle a rapidement remarqué l'écart entre les élèves de sa classe et a tenté du mieux de ses connaissances de répondre à ce besoin d'individualisation de son enseignement.»

«Belle capacité d'analyse et regard réaliste de l'enseignement.»

 

( extrait de mon rapport de stage de deuxième année)

« Isabelle est une future enseignante de qualité, elle a une belle capacité de réflexion sur sa pratique...»

 

Compétence 2: Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante. Commenter cette sous-section

Comme il vient d'être mentionné, cette compétence est nécessaire à l'enseignant dans sa profession.  Il doit constamment s'exprimer oralement ou par écrit de façon acceptable et d'une manière convenable c'est-à- dire qu'il doit adapter son niveau de vocabulaire aux circonstances et aux personnes auxquelles il s'adresse et son ton de voix doit être modulé pour ne pas entraîner une escalade dans les discussions.  Puisque dans le futur les élèves prendront exemple sur nous, nous devons nous exprimer correctement pour ne pas nuire à leur formation.  L'élève prend exemple sur le maître, si celui-ci s'exprime de manière inadéquate l'élève en fera autant et ce n'est pas ce que nous souhaitons pour le meilleur de nos élèves.

Ma force dans cette compétence est mon souci de la qualité du français. Je cherche continuellement à m’améliorer et à perfectionner ma langue. De plus, je suis consciente de l’importance du français et je corrige régulièrement les erreurs que les élèves peuvent commettre à l’oral.

Point à consolider : Utiliser régulièrement tous les outils mis à ma disposition pour améliorer mes écrits et pour comprendre mes erreurs.

Compétence 3 : Concevoir des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation. Commenter cette sous-section

Tout d’abord, la conception de situation d’enseignement-apprentissage est très importante pour favoriser un bon développement dans son environnement scolaire. L’enseignant doit se baser sur des activités qu’il trouve, et les adapter à son groupe-classe; chaque groupe-classe présentant des particularités différentes. Par contre, il ne suffit pas de créer des activités dans le simple but d’occuper le temps, elles doivent être conçues en prenant compte des mandats de l’éducation. Chaque activité doit avoir pour objectif le développement de certaines compétences. Enfin, il est important que l’enseignant prépare une planification de ses activités afin de le guider dans son activité. Cet outil est aussi une manière de garder des traces de ce qui a été fait et de ce qui peut être amélioré.

Force : Je crois que je suis soucieuse de bien créer des activités et situations d’apprentissage en lien avec le programme de formation québécoise. Je m’y réfère souvent pour travailler les différentes composantes à travailler.

Preuve :

(Extrait de mon rapport de stage en quatrième année)

« Isabelle s’est bien appropriée le contenu du programme du préscolaire, elle s’y réfère au besoin […]

Compétence 4: Piloter des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme. Commenter cette sous-section

Cette compétence est selon moi essentielle à tout pédagogue puisque tout d'abord ce dernier favorise l'apprentissage des élèves par l'intégration de diverses activités suscitant l'intérêt pour les notions pédagogiques.  De plus, l'enseignant qui possède cette compétence est capable de déceler les incompréhensions des élèves et pour ce faire, il pose les bonnes questions pour voir si les enfants possèdent la capacité de reformuler dans leurs mots ce qui a déjà été demandé.  Cette compétence selon moi pourrait se résumer par l'habilité de l'enseignant à présenter des situations d'apprentissage par le biais d'activités et s'assurer que les diverses notions et consignes ont bien été comprises de tous.

Je crois que ma force dans cette compétence réside dans le fait que je n’ai pas peur de pousser les élèves à leur plein potentiel. Je crois en leurs compétences. Je m’assure bien de leur compréhension et je prends le temps de faire une bonne modélisation pour les aider dans la tâche à réaliser.

Preuve :

(Extrait de mon rapport de stage de deuxième année)

« Elle fait des démonstrations et aide les enfants à se recentrer sur la tâche.»

Compétence 5:Évaluer la progression des apprentissages et le degré d'acquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre. Commenter cette sous-section

À la lumière de ce que je comprends sur l’évaluation des compétences, cela sous-entend que nous évaluons si un transfert de connaissances a été effectué et si nous pouvons constater que l’élève est en mesure de réinvestir ses apprentissages dans d’autres sphères soit scolaires ou autres. L’évaluation est désormais quelque chose qui se vit au quotidien c’est-à-dire, les enseignants ne doivent pas seulement se fier aux examens ou autres évaluations, ils doivent observer la progression de leurs élèves à travers le temps. On cherche désormais à savoir si l’élève peut appliquer les différents concepts lorsqu’ils sont présentés de différentes façons et dans des contextes différents. C’est pourquoi, il est important de communiquer aux élèves nos attentes quant à eux. Le but n’étant pas d’essayer de les piéger, mais bien de les faire progresser dans leurs apprentissages. Pour arriver à cette progression des apprentissages, le maître doit être en mesure d’ajuster son enseignement selon les observations qu’il peut faire. Les évaluations et les examens restent tout de même des indices du niveau de compréhension des différents concepts, mais ne doivent pas servir exclusivement lors de l’évaluation de la compréhension des élèves. Pour évaluer la compréhension des élèves, nous ne devons pas nous attarder seulement aux résultats. La démarche par laquelle l’élève est passé est d’autant plus importante. C’est pourquoi, il devient important de questionner les élèves pour comprendre le processus intellectuel qui se cache derrière les réponses. Nous pouvons ainsi voir si l’élève maîtrise les différentes notions.  La grande partie de l’évaluation repose sur l’interprétation des données observées par l’enseignant. Alors, l’enseignant doit prendre le temps de se construire des outils de manière à recueillir les observations qu’il pourra faire. L’évaluation est une tâche complexe qui va bien au-delà des résultats.

Ma force dans cette compétence est mon désir d’évaluer les élèves le plus précisément possible et de faire valoir leur potentiel. Pour ce faire, je crée plusieurs outils d’évaluation pour garder des traces de mes observations. Je prends le temps de bien analyser chaque élève avant de porter un jugement sur leurs capacités.

Preuve :

(Extrait de mon rapport de stage de quatrième année)

« […] elle démontre un excellent jugement quant à l’évaluation des différentes compétences visées par le programme du préscolaire et elle s’implique activement lors des rencontres multidisciplinaires.»

Point à consolider : Je dois me faire davantage confiance quant à l’évaluation. J’ai un bon esprit critique et je ne dois pas avoir peur des décisions et des réflexions que je fais.

Compétence 6: Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l’apprentissage et la socialisation des élèves Commenter cette sous-section

On m’a toujours dit : « Tu dois d’abord te faire respecter avant de te faire aimer, si les élèves t’aiment mais ne te respectent pas, rien de peut bien aller.» Avec le temps, au cours de mes stages, j’ai compris le sens de cette phrase et je peux vous dire que c’est la vérité. L’enseignant doit être comme un capitaine de bateau qui mène son équipage. Les enfants doivent se sentir en confiance et bien encadrés pour pouvoir bien cheminer. Un bon pédagogue est en contrôle de sa classe et est en mesure de bien superviser les activités qui y ont lieu. Un bon capitaine est capable d’être autoritaire quand c’est le temps et d’être souriant et amicale à d’autres moments.

Ma force dans cette compétence est que je suis une personne très calme et lorsqu’il y a des moments de désorganisation dans la classe je suis capable de ramener l’ordre et de reprendre les commandes de mon navire. De plus, pour que tout se déroule dans un bon climat, l’enseignant se doit d’afficher ses couleurs dès le début avec ses élèves. Il doit donner ses règlements et s’assurer d’être conséquent dans ses interventions.  

Preuve:

(Extrait de mon rapport de quatrième année)

« Elle démontre une belle assurance ainsi qu'une bonne capacité d'adaptation lors des situations imprévues.»

(Extrait de mon rapport de troisième année)

« Elle est calme, s'adapte aux imprévus, prévoit et gère bien le déroulement des activités et a un excellent contrôle de la classe»

Point à consolider:

Je dois davantage prévoir et anticiper les dérapages possibles dans les différentes activités vécues. Je dois penser à un plan B si cela ne fonctionne pas comme je l'aurais imaginé.

Compétence 7: Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d'apprentissage, d'adaptation ou un handicap. Commenter cette sous-section

Après la lecture de la compétence 7, nous avons vu que le milieu scolaire dans lequel nous travaillons est composé d’élèves qui sont très différents les uns des autres. Ils ont tous leurs particularités et il devient très important d’adapter notre enseignement et l’environnement dans lequel nous enseignons de manière à favoriser leur apprentissage et leur intégration dans le milieu scolaire. L’adaptation pour les élèves est un petit coup de pouce, qui ne pénalise pas les autres et qui permet à ces élèves de mieux fonctionner, au même titre qu’une personne qui a de la difficulté à bien voir, doit porter des lunettes. On ajuste notre enseignement pour le rendre accessible à tous. Il faut présenter des défis à la mesure de ces élèves afin de les aider à progresser dans leur cheminement. Il faut faire la distinction entre la modification et l’adaptation, nous ne devons pas changer toutes nos situations d’apprentissage en se disant qu’il faut que cela  soit plus facile pour eux, nous devons seulement trouver des moyens pour que la tâche  leur soit plus accessible. Tout d’abord, un enseignant qui va bien réussir à adapter ses interventions va chercher de l’information auprès de différents intervenants, auprès des parents et des anciens enseignants de ces élèves. Par exemple, lors de tâches de mathématique, leur permettre d’utiliser des outils de manipulation ou encore, lors des contrôles de français avoir préalablement écrit les questions sur la feuille de manière à enlever une situation de stress à un élève.

Je crois posséder cette compétence étant donné que, lors de mes stages précédents, j’ai eu à travailler avec des élèves qui avaient des difficultés d’apprentissage et je recevais plusieurs commentaires quant à ma force pour différencier et le souci que j’avais de la réussite de ces élèves.

Preuves:

(Extrait de mon rapport de stage de première année)

« Isabelle a rapidement remarqué l'écart entre les élèves de sa classe et a tenté du mieux de ses connaissances de répondre à ce besoin d'individualisation de son enseignement.»


Compétence 8: Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel. Commenter cette sous-section

Les technologies sont au cœur de notre société. L’enseignant se doit de l’intégrer lors de  ses interventions pour démontrer son importance et son utilité aux élèves. De plus, en l’utilisant quotidiennement lors de ces activités l’enseignant montre à ses élèves à ne pas avoir peur de cet outil. L’enseignant doit aider les élèves à s’approprier les outils de la technologie. De plus, l’utilisation des technologies permet de varier la pédagogie offerte aux élèves.

Ma force se trouve au niveau de ma curiosité et de ma détermination à m’améliorer. Je pose de nombreuses questions en vue de me perfectionner et je n’ai pas peur d’essayer et de mettre en pratique les conseils que l’on me donne dans le but de m’approprier ces outils.

Preuves:

(Extrait de mon rapport de stage de quatrième année)

« Elle a développé ses aptitudes quant aux TIC en créant un projet en lien avec sa thématique du corps humain.»

(Extrait de mon rapport de stage de troisième année)

«Utilise les TIC à des fins de planification et de pilotage d'activités d'enseignement-apprentissage (a employé, entre autres, le rétroprojecteur, le canon). Aide les élèves à s'approprier les TIC à des fins pédagogiques.»

Point à consolider:

Continuer mon exploration des possibilités d'exploitation des TIC à travers les différentes situations d'apprentissage.


Compétence 9 : Coopérer avec l'équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vue de l'atteinte des objectifs éducatifs de l'école. Commenter cette sous-section

Cette compétence est très importante dans le milieu scolaire. Tout d’abord, la coopération est une manière de travailler de façon à unir nos forces pour arriver à un résultat commun. Donc, l’enseignant qui refuse de coopérer avec les membres de l’équipe-école ou avec les parents se nuit à lui-même. Pour avancer dans la vie, il faut parfois accepter l’aide des autres. À l’école, nous enseignons aux enfants à travailler en équipe; il serait donc ridicule de ne pas en faire autant. Aussi, selon moi, il ne faut pas hésiter à accueillir les parents des enfants dans notre classe et de les faire participer aux activités que nous réalisons. Les enfants seront fiers de voir leurs parents dans la classe et leur niveau de motivation ne peut que s’accroître.

Ma force dans cette compétence est que je n’ai pas peur d’aller m’informer auprès des membres de mon école pour avoir de l’aide dans certains domaines. J’utilise les forces de mes confrères de travail pour améliorer mon travail personnel. Je crois fortement que nous devons coopérer afin d’enrichir nos connaissances personnelles.

Preuves :

(Extrait de mon rapport de stage de quatrième année)

« […] son approche avec les élèves, leurs parents et les membres du personnel de l’école est sincère, respectueuse et très appréciée.»

(Extrait de mon rapport de stage de deuxième année)

« Participe aux rencontres de parents, participe activement aux comités.»

Compétence 10: Travailler de concert avec les membres de l'équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l'évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés. Commenter cette sous-section

Comme nous l’avons vu dans la compétence 9, il est très important de coopérer avec les membres de notre équipe-école ainsi qu’avec les partenaires qui nous entourent tels que les parents. La compétence 10 diffère de celle-ci étant donné qu’elle est plus spécifique : on parle du travail qui doit être fait avec les membres de notre équipe-cycle. Ce travail doit être fait en collaboration dans l’idée d’un but commun soit, la réussite de nos élèves. Je dis « nos élèves » puisque nous serons peut-être appelés à un certain moment à travailler avec les élèves de nos collègues. Nous devons élargir notre vision de notre enseignement et voir à la réussite pour l’ensemble des élèves. Cette compétence ne signifie pas de se rassembler dans le but de parler de ce que nous faisons chacun pour soi dans notre classe. Travailler de concert avec les membres de notre cycle, correspond à un travail d’échanges dans le but de faire avancer les choses et de les améliorer pour que tous les élèves puissent en bénéficier. Je suis d’accord avec le fait que notre enseignement diffère, nous sommes tous différents et avons des façons de faire différentes. Par contre, je crois, qu’il devient important de se réunir pour échanger sur la vision que nous avons de l’évaluation des compétences ainsi que pour élaborer des projets qui pourraient toucher différentes compétences ou encore pour échanger sur différentes façons de faire ou moyens pour améliorer notre enseignement ou nos interventions auprès des élèves.

Personnellement, je crois que je maîtrise la compétence 10. Je ne participe pas seulement aux rencontres cycles, mais j’échange régulièrement avec les collègues de mon cycle pour avoir différents avis sur mes différents projets ou façons de faire en classe. Je crois qu’avoir un autre regard nous permet d’évoluer dans notre pratique. De plus, lorsqu’un autre enseignant a des difficultés avec un élève, je participe à l’échange de solutions dans le but d’arriver à des résultats concluants. Je suis loin de penser : « Ce n’est pas mon élève, ce n’est pas mon problème.». Bien au contraire, je me soucie grandement de tous les élèves.

Preuve:

(Extrait de mon rapport de stage de quatrième année)

« Depuis le début de l'année, elle fait preuve de disponibilité, elle se montre intéressée par les projets de cycle, elle pose des questions au besoin et elle peut expliquer ses choix»

Compétence 11 : S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel. Commenter cette sous-section

Cette compétence est très importante sur le plan du développement personnel. Nous ne pouvons avancer si nous ne nous arrêtons pas pour réfléchir sur nos compétences, sur notre pratique et sur les points à améliorer. Pour ce faire, il devient essentiel de faire une auto-évaluation de nos compétences et de la manière que nous enseignons. Nous devons nous questionner à savoir si nous, personnellement aimerions être assis à la places des enfants dans notre classe. Il est pertinent aussi de demander des rétroactions à d’autres sur notre façon d’enseigner. Cette vision différente de la nôtre nous permet de réaliser des choses que nous n'avions peut-être pas réalisées par nous-même.Nous devons être à l’écoute des rétroactions qui nous sont faites et faire en sorte de garder le positif et de chercher à améliorer nos difficultés. Lorsqu’une activité ne donne pas les résultats que nous espérions, il ne faut pas se contenter de ne plus la refaire mais bien se questionner sur pourquoi cette dernière n’a pas fonctionné comme nous l’espérions.

Je possède cette compétence étant donné que je réfléchis beaucoup sur ma pratique afin de donner un meilleur enseignement et un meilleur soutien aux élèves. De plus, je suis très ouverte aux rétroactions que je reçois étant donné que je sais pertinemment que cela est fait dans le but de me faire avancer. Je me réajuste rapidement après avoir reçu des commentaires afin de voir des progrès rapidement.

Preuves :

(Extrait de mon rapport de stage de quatrième année)

« Soucieuse de la qualité de son travail, […] elle fait preuve d’une belle ouverture quant aux rétroactions émises et elle se réajuste rapidement. Au besoin, elle se questionne et elle consulte les outils de référence et /ou les personnes-ressources nécessaires.»

(Extrait de mon rapport de stage de troisième année)

«Réfléchit beaucoup sur sa pratique.»

«Reçoit bien les rétroactions et en tient compte très rapidement.»

(Extrait de mon rapport de stage de deuxième année)

« Questionne son enseignante»

« Possède une saine capacité de se remettre en question»

Compétence 12: Agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de ses fonctions. Commenter cette sous-section

Je crois que cette compétence est très importante dans plusieurs professions et qu'elle doit être respectée pour mériter un certain respect. Agir de façon éthique signifie pour moi une forme de politesse et de respect.  Lorsque des échéanciers ou des rendez-vous sont donnés, il est normal de les respecter. De plus, l'éthique c'est faire une différence entre ses amis et ses supérieurs. Aussi, la personne qui possède cette compétence est capable de bien s'intégrer dans un nouvel environnement, il crée des liens avec les autres membres de son équipe pour ainsi faciliter les échanges de l'équipe-cycle et pour favoriser un meilleur développement dans les interventions. Bref, l'éthique est quelque chose que nous devons respecter pour ainsi mieux l'enseigner!

Je possède cette compétence étant donné que je suis très professionnelle dans tout ce que je fais. Je respecte toujours mes échéanciers, je suis toujours ponctuelle et je respecte les membres du personnel qui m’entourent. De plus, je garde pour moi les renseignements personnels concernant l’école.

Preuve :

(Extrait de mon rapport de stage de première année)

«Isabelle est responsable et agit de façon éthique en toutes circonstances»

 

Regard sur mes quatre années de formation Commenter cette section

Ce que je retiens... Commenter cette sous-section

Les expériences que j’ai eu la chance de vivre lors de mes stages resteront ce qui aura été le plus formateur lors de ma formation. Bien sûr, j’ai appris beaucoup lors des divers cours théoriques de ma formation, mais c’est surtout durant les stages que j’ai eu la chance de mettre tout mon savoir en pratique. Durant ces quatre années, j’ai surtout appris que ce que nous apprenons en théorie peut être bien différent de ce que nous vivons sur le terrain. Les réalités de chacun des élèves et les milieux où nous enseignerons ne sont pas tous les mêmes et nous devons adapter nos interventions selon ceux-ci. Chaque enfant présente ses particularités et nécessite une attention différente. Lors d’une journée pédagogique, nous avons eu une formation sur les croyances et les pratiques en milieu défavorisé. Cette formation m’a permis de comprendre que dans le futur, lorsque je me retrouverai devant ma classe, je ne devrai pas essayer de changer le milieu dans lequel je me trouve, mais bien «moi», m’adapter au milieu où je serai. Nous devons croire au potentiel de nos élèves et nous pouvons faire la différence quant à la réussite de ceux-ci. Ma formation m’a aussi permis de comprendre que l’auto-évaluation de nous-même, du travail que nous faisons en classe peut avoir de grosses répercussions sur les élèves. Cette phrase du film Faire une différence m’a fait sourire : « Il faut se demander si nous aimerions nous retrouver dans notre classe, est-ce que nous aimerions ça être notre propre élève…» Il faut être en continuel questionnement pour faire avancer les choses et surtout pour donner le goût aux élèves qui se retrouvent devant nous de persévérer et d’aller jusqu’au bout de leurs rêves.

Mes intérêts professionnels dominants Commenter cette sous-section

Suite à mon dernier stage au préscolaire, j’ai vraiment confirmé mon désir d’enseigner à ce niveau. Leur désir de tout connaître, leur curiosité et leurs petits yeux scintillants quand je présentais de nouvelles activités me faisaient comprendre que j’étais bien à ma place. De plus, grâce aux autres stages, aux nombreuses suppléances que j’ai faites, j’ai pu me défaire de certaines craintes que j’avais sur différents niveaux. Au début de ma formation, il était hors de question pour moi que j’enseigne aux élèves du troisième cycle, je me disais que je ne serais pas en mesure d’avoir une bonne gestion de mon groupe. Maintenant je sais que cette croyance que j’avais est fausse et que peu importe le niveau auquel je me trouve, je réalise un bon enseignement et je passe de très beaux moments. Par contre, mon cœur va aux plus petits. Ces différentes expériences m’ont permis de voir les différences entre les différents niveaux.

Du côté de la pédagogie, au début de ma formation, si on m’avait demandé quelle sorte d’enseignement j’allais privilégier dans le futur, je n’aurais pas su quoi répondre. Maintenant, je sais que je veux développer l’autonomie chez mes élèves. J’aimerais pouvoir contrer certains préjugés, et démontrer que les enfants de cinq ans sont capables de faire beaucoup plus de choses par eux-mêmes qu’on peut le croire, il faut leur donner la chance d’expérimenter. Aussi, je me suis découvert une passion pour le travail de coopération que je compte mettre en place dans mes classes futures. J’ai trouvé formidable le fait de voir des enfants ayant des forces différentes les mettre au profit des autres et de s’entraider dans l’objectif de la réussite d’un but commun. Le travail de coopération est une bonne façon de travailler les habiletés sociales et de faire verbaliser les différentes stratégies que les enfants ont pu utiliser.

En quoi je me suis distinguée durant mes stages... Commenter cette sous-section

Je crois que je me suis distinguée par ma bonne capacité de réajustement quant aux différentes rétroactions que j’ai pu recevoir. Parfois, il peut être difficile de recevoir des commentaires sur sa façon de faire, mais je crois que tous les commentaires qu’on a pu me faire ont été très constructifs pour moi et m’ont permis d’avancer en tant qu’enseignante. À toutes les fois où j’avais des échanges avec mes maîtres-associés, je m’empressais de réajuster mon enseignement. De plus, je crois que je me suis distinguée aussi par ma  facilité d’adaptation rapide devant les situations imprévues. Je crois que cela est une belle qualité pour une enseignante étant donné qu’il en arrive souvent. Parfois, si un moment n’est pas opportun pour faire une activité je suis capable de la remplacer par autre chose que je trouve plus adapté pour le moment. Cela ne sert à rien de vouloir absolument suivre sa planification à la lettre si les élèves ne sont pas propices aux apprentissages. Vaut mieux reporter les activités à un autre moment pour qu’elles soient faites à leur plein potentiel.

Ce que j'ai laissé dans mes milieux de stage Commenter cette sous-section

Je crois que ce que j’ai laissé dans les différents milieux de stage où je suis allée est ma bonne humeur et mon positivisme. Cela peut paraitre banal, mais je crois que ce sont des qualités dans le monde de l’enseignement. Surtout des milieux défavorisés où il est facile de tomber dans les préjugés et de se laisser abattre par les différentes situations. Je crois que dans les différents milieux où j’ai travaillé j’ai su trouver le positif dans les différentes situations et j’ai toujours cru en la réussite de tous les élèves. Tous mes milieux de stage ont parlé de ma bonne humeur qui est contagieuse et de mon sourire qui met de la chaleur dans la journée des enfants.

Mes projets futurs pour ma formation continue Commenter cette section

Dans les années qui suivront, j’aimerais suivre une formation sur : comment bien intégrer le travail de coopération en classe. Comme mentionné précédemment, je me suis découvert un intérêt pour cette façon de travailler en classe. J’aimerais donc élargir mes connaissances à ce sujet. De plus, sachant pertinemment que les TIC ont une place de plus en plus importante dans les milieux scolaires, j’aimerais approfondir mes connaissances dans ce domaine. Mes connaissances étant de bases, j’aimerais apprendre  à apprivoiser ce domaine qui intéresse grandement les élèves.

Commentaires généraux Commenter cette section