Portfolio de Marie-Ève Drouin-Ayotte

Plan

Le lien marqué [+] permet d'afficher puis de masquer les sous-sections que comprend la section correspondante.

Biographie Commenter cette biographie

Image représentant Marie-Ève Drouin-Ayotte

Biographie

Bonjour!

Je m'appelle Marie-Eve et je suis étudiante en éducation préscolaire et enseignement primaire à l'Université de Montréal. Je suis originaire de la région de Montréal.

Ma plus grande passion est le voyage. J'aime particulèrement m'installer dans un endroit un certain temps. Cela permet d'apprendre davantage sur les cultures de la place, d'observer la façon de vivre des gens et de découvrir les secrets mieux gardés de la ville bref, de voir tout ce qu'on ne peut voir à travers des yeux de touristes qui ne sont que de passage...

C'est au cours d'un de mes voyages que j'ai choisi de me diriger en enseignement. J'étais insatisfaite de ma première carrière, l'administration. J'ai donc pris un moment pour faire le point et je me suis inscrite à titre de bénévole pour travailler dans un orphelinat en Bolivie pour une durée de six mois. J'ai adoré l'expérience! Les enfants nous amènent dans un monde tellement incroyable et... imprévisible! Tout le contraire de la réalité ennuyante de ma première profession. Avant même de quitter la Bolivie, j'étais inscrite à l'université en éducation préscolaire et enseignement primaire.


Pour me contacter :

Ma pratique enseignante Commenter cette section

 

À la fin de mon stage, les élèves m'ont remis une carte dans laquelle chacun d'eux m'avait écrit un petit mot. Les commentaires qui m'ont le plus touchée sont les suivants: "tu es patiente et à l'écoute" et "tu es toujours souriante". Ces pensées m'ont fait plaisir parce qu'elles signifient que j'ai réussi à dégager exactement l'image que je désire avoir en tant qu'enseignante: une personne chaleureuse, accueillante, ouverte et patiente. Selon moi, c'est là le fondement d'un bon enseignant, c'est ce qui permet de bâtir une bonne relation avec ses élèves et de là découle tout le reste.

Je crois qu'un sourire en apporte un autre: cela peut suffire à transformer une journée qui était mal commencée. Une bonne ambiance en classe fait que tous (élèves et enseignant) ont envie d'y être et favorise la motivation (de l'enseignant à créer des activités intéressantes et des élèves à apprendre). Tous y gagnent!

Peu de métiers sont aussi nobles que celui d'enseignant. C'est un domaine si humain, un milieu fantastique. Quel autre emploi permet de faire une différence dans la vie d'une vingtaine de personnes chaque année?

 

Ma vision de la maternelle Commenter cette sous-section

 

Il y a déjà si longtemps que j’ai quitté la maternelle! Les souvenirs que j’en garde ne sont pas très nombreux, que de petites parcelles: j’ai le souvenir de me promener d’atelier en atelier, du moment de la sieste (et des chansons de flutes de pan qu’on nous faisait écouter pour nous aider à relaxer!) et de m’être occupée de ma plante, une violette africaine (chaque élève avait sa plante sur le bord de la fenêtre). Je me rappelle clairement que c’était amusant. 

À l’époque, on allait à la maternelle à mi-temps (j’y allais le matin). C’est sans doute la plus grande différence que je remarque avec la maternelle d’aujourd’hui. En effet, malgré la réforme qui a été implantée entre temps, il semble que les choses n’ont pas tellement changées. L’aménagement en coins est toujours la norme. Lors de ma visite d’une classe du préscolaire l’année dernière, j’ai reconnu le mobilier adapté à la taille des enfants de cinq ans ainsi que les mêmes coins que lorsque j’étais en maternelle: le coin maison, le coin lecture, celui des sciences, des arts plastiques et des jeux de table. J’ai même reconnu du matériel que j’avais utilisé, dont les Mini Véritech et les postes d’écoute.      

En ce qui a trait à la pédagogie, j’ai constaté que le jeu demeure la façon privilégiée pour apprendre, mais j’ai aussi remarqué une nouveauté: la pédagogie par projets. Je crois que c’est une bonne façon d’aller chercher les intérêts des élèves et d’impliquer ces derniers dans leur apprentissage. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de voir concrètement la pédagogie par projets au préscolaire, je n’en connais que la théorie.

Comme future enseignante, ce qui m’attire particulièrement de la maternelle, c’est qu’elle a quelque chose de magique. Les enfants sont habituellement heureux de faire leur entrée à l’école et c’est à ce niveau, plus qu’à n’importe quel autre du primaire, qu’on peut vraiment entrer dans le monde des enfants. Il n’y a pas de limite à la fantaisie et à l’imagination! Comme une enseignante de la maternelle m’a dit, les élèves sont comme de la nouvelle pâte qu’on peut modeler comme on le veut! L’image est peut-être un peu machiavélique, mais il reste que les enfants de cinq ans en sont à leur première expérience de l’école et n’ont donc pas été échaudés. Bref, on a moins de chance de «ramasser les erreurs des autres»! 

Avant de commencer mon stage, je m’attendais à ce qu’il soit plus facile d’enseigner en maternelle qu’aux autres niveaux, que ça demanderait moins de préparation. En fait, la réalité est tout autre! J’ai réalisé qu’il est très exigent d’enseigner à ce niveau. Il faut être très en forme pour suivre des petites boules d’énergie de cinq ans! De plus, on est constamment en présence des enfants, ce qui implique qu’en cas de pépin, il faut toujours être prêt. On ne pourra pas profiter du cours d’anglais ou d’éducation physique ni même de la récréation pour rajuster le tir. Quel autre emploi exige de limiter la quantité de liquide qu’on consomme parce qu’on ne pourra aller aux toilettes avant l’heure du dîner?!?      

Malgré les inconvénients, la magie de la maternelle fait son oeuvre: depuis le début de mon stage, mes journées sont remplies de rires et de sourires et elles passent à une vitesse incroyable!

Les douze compétences Commenter cette section

Compétence 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l'exercice de ses fonctions. Commenter cette sous-section

De toutes les compétences, c’est celle-ci qui éveille le plus la passion en moi. J’adore la culture, sous toutes ses formes! J’aime les musées, les livres, le théâtre, l’opéra. J’ai beaucoup voyagé et, autant que possible, j’essaie de rester assez longtemps dans un pays pour partager le quotidien des gens de la place. Je trouve les moeurs des différentes sociétés fascinantes. J’ai toujours aimé l’école parce qu’on y acquiert continuellement de nouvelles connaissances.

Pour moi, agir en tant que professionnelle héritier, critique et interprète d’objets de savoirs ou de culture dans l’exercice de mes fonctions en tant qu’enseignante va de soi! C’est un aspect de l’enseignement de j’adore. La culture, c’est si riche, surtout dans une ville cosmopolite comme Montréal. En plus, les enfants d’aujourd’hui y sont davantage exposés que ceux des générations précédentes. C’est une chance d’avoir accès à toute cette culture!

La culture est dans les contenus à enseigner, c’est vrai, mais ce sont les gens qui la rendent vivante. L’enseignant, dans un premier temps, doit l’alimenter de ses connaissances et expériences et faire preuve d’ouverture et de curiosité. Il faut faire une place à la culture dans la classe. Les élèves ont aussi un rôle à jouer puisqu’ils viennent l’enrichir avec leur vécu, leurs différences.

J’ai la chance d’être très curieuse et d’aimer apprendre sur différents sujets. J’espère que ma curiosité sera contagieuse avec mes élèves!

Compétence 2: Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante. Commenter cette sous-section

"L'exemple n'est pas une autre manière d'enseigner, il est la seule manière d'enseigner". Charles M. Dickinson

Notre façon de communiquer est le reflet de la personne que nous sommes, c'est ce qui détermine en grande partie la première impression que les gens se font de nous lors d'une première rencontre. C'est un indice non seulement de l'éducation que l'on a reçue, mais également de tout notre bagage culturel. À l'étranger, par exemple, il est facile de repérer des Québécois dans une foule: notre accent est unique et il transporte toute une histoire avec lui.

En tant qu'enseignant, il est de notre devoir d'être un modèle pour nos élèves et cela commence avec l'utilisation d'un bon niveau de français. L'entrée à l'école est l'occasion parfaite pour faire une distinction entre le langage familier, habituellement utilisé à la maison, et un style soutenu, qui est davantage de mise professionnellement. Existe-t-il un moyen plus efficace d'influencer les enfants que de prêcher par l'exemple?

Compétence 3: Concevoir des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation. Commenter cette sous-section

Il n'est pas toujours facile d'être seule devant une classe d'une vingtaine d'élèves, d'où l'importance d'être bien préparée! J'aime savoir où je vais, de telle sorte que la planification n'est pas une corvée pour moi. J'ai profité de mes deux premiers stages pour découvrir les outils de planification avec lesquels j'étais le plus à l'aise.

Lors de mes planifications, je mets l'emphase sur mon intention pédagogique: qu'est-ce que je veux que les élèves apprennent? Pour le reste, la planification m'assure d'avoir tout le matériel nécessaire et de mieux pouvoir faire face aux imprévus. Puisque la différenciation pédagogique est importante pour moi, j'essaie de toujours avoir un plan pour les élèves plus rapides (afin qu'ils ne perdent pas leur temps et qu'ils fassent des apprentissages à la mesure de leur talent) et pour ceux qui ont plus de difficulté (afin qu'ils ne se découragent pas).

J'ai constaté que mes activités les mieux réussies découlaient habituellement d'une planification bien détaillée. 

Compétence 4: Piloter des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme. Commenter cette sous-section

La différenciation pédagogique nʼest pas quʼun outil parmi dʼautres pour lʼenseignant, cʼest une obligation. Il relève de notre responsabilité de tout mettre en oeuvre pour permettre à chacun de nos élèves de réussir et cela ne peut se faire sans une certaine flexibilité qui peut aller jusquʼà lʼadaptation pour certains élèves.

Lors de mes stages, jʼai eu la chance dʼavoir des maîtres associés qui mʼont donné un portrait précis de leur classe, ce qui me permettait dès le début de cibler mes interventions selon les besoins des élèves. Je pense quʼil est important que lʼéquipe- école développe une bonne communication afin de pouvoir profiter des mesures précédemment mises en place. Lorsque jʼaurai ma classe, je mʼefforcerai que maintenir une communication efficace en mʼinformant auprès des autres intervenants et en informant les enseignants qui accueilleront mes élèves lʼannée suivante.

Jʼai eu lʼoccasion de participer à lʼélaboration que quatre plans dʼintervention et de les appliquer en classe par la suite. Jʼai pu constater que certaines mesures étaient plus efficaces que dʼautres et, bien que les besoins diffèrent dʼun enfant à lʼautre, jʼen ressors avec quelques idées qui pourront mʼêtre utiles dans ma carrière.

Le plus important selon moi est dʼêtre à lʼécoute de nos élèves et dʼêtre attentif à leurs besoins. Toute adaptation devrait être faite de manière à aider lʼélève à avoir envie dʼêtre à lʼécole.

 

Compétence 5: Évaluer la progression des apprentissages et le degré d'acquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre. Commenter cette sous-section

La différenciation pédagogique nʼest pas quʼun outil parmi dʼautres pour lʼenseignant, cʼest une obligation. Il relève de notre responsabilité de tout mettre en oeuvre pour permettre à chacun de nos élèves de réussir et cela ne peut se faire sans une certaine flexibilité qui peut aller jusquʼà lʼadaptation pour certains élèves.

Lors de mes stages, jʼai eu la chance dʼavoir des maîtres associés qui mʼont donné un portrait précis de leur classe, ce qui me permettait dès le début de cibler mes interventions selon les besoins des élèves. Je pense quʼil est important que lʼéquipe- école développe une bonne communication afin de pouvoir profiter des mesures précédemment mises en place. Lorsque jʼaurai ma classe, je mʼefforcerai que maintenir une communication efficace en mʼinformant auprès des autres intervenants et en informant les enseignants qui accueilleront mes élèves lʼannée suivante.

Jʼai eu lʼoccasion de participer à lʼélaboration que quatre plans dʼintervention et de les appliquer en classe par la suite. Jʼai pu constater que certaines mesures étaient plus efficaces que dʼautres et, bien que les besoins diffèrent dʼun enfant à lʼautre, jʼen ressors avec quelques idées qui pourront mʼêtre utiles dans ma carrière.

Le plus important selon moi est dʼêtre à lʼécoute de nos élèves et dʼêtre attentif à leurs besoins. Toute adaptation devrait être faite de manière à aider lʼélève à avoir envie dʼêtre à lʼécole.

 

Compétence 6: Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l'apprentissage et la socialisation des élèves. Commenter cette sous-section

Si je devais nommer parmi les douze compétences celle que je considère être la plus déterminante, ce serait la compétence 6 que je choisirais puisque, à mes yeux, c’est celle qui a la plus grande influence sur la qualité des apprentissages que pourront faire les élèves en classe. Il est en effet important de mettre en place les conditions qui permettront aux élèves et à l’enseignant de travailler le plus efficacement possible. Malheureusement, ce n’est pas la compétence la plus facile à maîtriser!  

Dans le cadre d’un stage, le futur enseignant n’a qu’un pouvoir sur une majorité des dimensions de la planification et de l’organisation du groupe-classe. Il faut s’adapter aux choix de l’enseignant associé en ce qui a trait à l’organisation du milieu physique, aux routines et aux règles de classe. En ce qui concerne les mesures disciplinaires, il faut à la fois veiller à ne pas trop bousculer les élèves dans leurs habitudes tout en respectant notre propre niveau de tolérance, qui n’est pas nécessairement encore clairement défini et qui peut différer de celui du maître associé. Cela représente un défi de taille et notre manque d’expérience peut nous rendre particulièrement vulnérables. Il y a tant de choses qui se produisent simultanément dans une classe!

L’expérience ne viendra qu’avec le temps, mais en attendant, on peut prendre des mesures pour nous aider à mieux maîtriser la compétence 6. Une bonne planification aide à prévenir beaucoup de problèmes. C’est pourquoi je m’efforce de toujours d’avoir une planification bien détaillée, où je peux identifier d’avance ce qui pourrait être source de problèmes en cours d’activité, avec des activités déjà prévues pour ceux qui terminent plus rapidement, etc. Dès mon premier stage, ma superviseure m’a dit avoir un « Grand sens de l’organisation de l’espace et du matériel ». Par ailleurs, j’apprends beaucoup en observant attentivement la gestion de classe de mes enseignants associés. En cas de doute, je leur demande conseil et je m’efforce d’intégrer leurs recommandations dans ma pratique.

Compétence 7: Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d'apprentissage, d'adaptation ou un handicap. Commenter cette sous-section

La différenciation pédagogique nʼest pas quʼun outil parmi dʼautres pour lʼenseignant, cʼest une obligation. Il relève de notre responsabilité de tout mettre en oeuvre pour permettre à chacun de nos élèves de réussir et cela ne peut se faire sans une certaine flexibilité qui peut aller jusquʼà lʼadaptation pour certains élèves.

Lors de mes stages, jʼai eu la chance dʼavoir des maîtres associés qui mʼont donné un portrait précis de leur classe, ce qui me permettait dès le début de cibler mes interventions selon les besoins des élèves. Je pense quʼil est important que lʼéquipe- école développe une bonne communication afin de pouvoir profiter des mesures précédemment mises en place. Lorsque jʼaurai ma classe, je mʼefforcerai que maintenir une communication efficace en mʼinformant auprès des autres intervenants et en informant les enseignants qui accueilleront mes élèves lʼannée suivante.

Jʼai eu lʼoccasion de participer à lʼélaboration que quatre plans dʼintervention et de les appliquer en classe par la suite. Jʼai pu constater que certaines mesures étaient plus efficaces que dʼautres et, bien que les besoins diffèrent dʼun enfant à lʼautre, jʼen ressors avec quelques idées qui pourront mʼêtre utiles dans ma carrière.

Le plus important selon moi est dʼêtre à lʼécoute de nos élèves et dʼêtre attentif à leurs besoins. Toute adaptation devrait être faite de manière à aider lʼélève à avoir envie dʼêtre à lʼécole.

 

Compétence 8: Intégrer les technologies de l'information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d'activités d'enseignement-apprentissage, de gestion de l'enseignement et de développement professionnel. Commenter cette sous-section

Les TIC sont omniprésentes dans notre société et donc difficilement évitables en éducation. Je crois qu’il est nécessaire de les intégrer au programme ne serait-ce que pour conscientiser les jeunes et les amener à en faire une bonne utilisation. En effet, si une majorité d’élèves ont maintenant accès à un ordinateur à la maison, l’école peut leur apprendre à utiliser la technologie pour des fins autres que l’amusement. 

Les enfants aujourd’hui sont incroyablement éveillés et cela est en partie attribuable au fait qu’ils sont quotidiennement bombardés d’information provenant des médias ou d’Internet. Il faut toutefois qu’ils apprennent à discriminer les sources de moins bonne qualité des sources fiables et qu’ils développent leur capacité à questionner ce qu’ils entendent ou lisent. 

J’utilise beaucoup l’informatique dans ma vie de tous les jours, notamment pour mes travaux universitaires. Il est donc tout à fait naturel pour moi d’utiliser mon ordinateur pour planifier mes activités pédagogiques. Je suis plutôt à l’aise dans ce domaine. Lors du cours d’Intégration des TIC, j’ai réalisé sans problème une baladodiffusion ainsi qu’un court film. 

En classe, je suis heureuse de pouvoir intégrer des activités informatiques pour les élèves qui prennent souvent plaisir à travailler à l’ordinateur. Cela fait changement des traditionnels papier, crayon, gomme à effacer! Lors de la visite de ma superviseure pour mon deuxième stage, j’avais d’ailleurs planifié une activité en informatique avec les élèves de maternelle. Malheureusement, les ressources varient grandement d’une école à l’autre. Il n’est donc pas toujours facile d’exploiter réellement les TIC avec nos élèves.

Compétence 9: Coopérer avec l'équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vue de l'atteinte des objectifs éducatifs de l'école. Commenter cette sous-section

"Il faut tout un village pour élever un enfant" proverbe africain

J'ai choisi d'aller en enseignement afin de travailler pour et avec les enfants. C'était un choix facile à faire puisque j'adore les enfants. Mais j'ai vite réalisé que l'enseignante n'est pas dans une bulle, seule avec ses élèves! Si on veut travailler dans le meilleur intérêt des enfants, on ne peut faire abstraction des adultes du milieu. Au départ, cette facette du métier m'inquiétait un peu.

Mon deuxième stage m'a donné l'occasion d'apprécier toute la richesse que représente une bonne relation entre les différents acteurs scolaires. Une communication efficace et une bonne entente entre le personnel enseignant et non-enseignant, la direction d'école et le personnel de soutien permettent une meilleure répartition des ressources et créent une ambiance de travail agréable.

Les parents sont les premiers éducateurs de leur enfant et, lors des rencontres de parents auxquelles j'ai eu la chance d'assister, j'ai pu constater à quel point ils étaient coopératifs. Les parents voulaient savoir ce qu'ils pouvaient faire pour aider leur enfant et plusieurs se sont offerts pour donner un coup de main à l'enseignante en classe. Dans un domaine où les ressources sont trop souvent limitées, la collaboration des parents peut être précieuse!

 

Compétence 10: Travailler de concert avec les membres de l'équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l'évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés. Commenter cette sous-section


Compétence 11: S'engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel. Commenter cette sous-section

Avant d'aller en enseignement, j'ai travaillé en ressources humaines. J'ai souvent entendu les directeurs des différents départements de la compagnie, des gens d'expérience que j'admirais beaucoup, se plaindre des nouveaux employés sans expérience qui croyaient tout connaître après avoir suivi un cours et refusaient d'écouter les conseils qu'on pouvait leur donner. Je me suis promis de ne jamais agir de la sorte! Ceux qui travaillent depuis un certain temps n'ont peut-être pas suivi le dernier cours à la mode et peuvent penser différemment de moi, mais ils ont de l'expérience concrète et peuvent toujours avoir quelque chose à nous apprendre, quelque chose qu'on ne nous apprend pas nécessairement à l'université. Il y a tout un monde entre la théorie et la pratique!

Lors de mes stages, je me fais un devoir d'être à l'écoute de mon enseignante-associée, d'être ouverte aux commentaires et de réinvestir ce que je peux tirer de son expérience et de la mienne afin d'améliorer mes interventions.   

Compétence 12: Agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de ses fonctions. Commenter cette sous-section

Puisque j'étais responsable des ressources humaines dans mon dernier emploi, je suis très consciente de l'importance d'agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de ses fonctions. Particulièrement en période de probation, nos moindres gestes et paroles sont minutieusement scrutés par l'employeur, la direction et les collègues de travail et tout peut être sujet à interprétation. Le milieu de travail est une petite société et l'arrivée d'une nouvelle personne ne passe pas inaperçue!

Il faut être encore plus prudent dans le milieu scolaire parce que les acteurs sont plus nombreux; en plus de la direction et des collègues, il y a les parents, qui nous confient leur bien le plus précieux!

Respecter les normes et procédures du milieu de travail est la moindre des choses, ce que tout employé devrait faire. Encore une fois, l'enseignant doit garder en tête qu'il est un modèle pour ses élèves et doit agir conséquemment.

Parcours STAGES Commenter cette section

Stage 1 Commenter cette sous-section

École: Guy-Drummond, à Outremont (commission scolaire Marguerite-Bourgeoys), une école internationale.

Niveau: 5ème année

Dates: du 1 au 28 avril 2009 

 

Stage 2 Commenter cette sous-section

École: Lajoie, à Outremont (commission scolaire Marguerite-Bourgeoys)

Niveau: maternelle

Dates: du 19 novembre au 16 décembre 2009

Stage 3 Commenter cette sous-section

École: Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, à Montréal (commission scolaire de Montréal)

Niveau: 1ère année

Dates: du 4 janvier au 26 février 2011

Stage 4 Commenter cette sous-section

Parcours ÉTUDES Commenter cette section

Mes référents Commenter cette section

Commentaires généraux Commenter cette section