Portfolio de Anne-Marie CHÉNARD ARSENEAU

Ce portfolio comporte du contenu protégé.

Biographie

Image représentant Anne-Marie CHÉNARD ARSENEAU

Bonjour et bienvenue dans mon e-portfolio !

Je m'appelle Anne-Marie et je suis originaire de Rimouski ! J'ai donc été obligé de déménager afin de poursuivre mes études. J'adore la grande ville de Montréal, mais je ne refuse jamais de retourner dans mon petit chez-moi, dans le Bas du Fleuve.  Je suis quelqu'un qui adore bouger et qui ne tient jamais en place ! J'adore voyager ainsi que les sports qui me tiennent en action, comme la planche à neige, le soccer, le roller-blade et le plein-air, comme on peut voir sur cette photo, où je profite de la nature et du beau temps de l'été!

Je suis présentement en troisième année d'ergothérapie. Je sais que je suis vraiment dans la bonne branche grâce aux expériences cliniques vécus et aux cours de 2e et 3e année, qui m'ont permis de voir plusieurs facettes de l'ergothérapie.

Bilan général avec modification le 9 avril 2012 : En effectuant le bilan de mon portfolio, j’ai pu voir que je suis bien partie dans mon processus pour acquérir les rôles et compétences clés qu’un ergothérapeute doit adopter. Mes expériences et sujets que j’apporte sont tous des bons exemples de mon évolution par rapport à ces compétences. Il est en effet, pertinent de voir l’évolution que j’ai pu faire entre mes deux premières années dans ce programme. L’organisation de mon portfolio me permet également de bien observer cette évolution car j’ai conservé le même modèle pour chaque dépôt et il est facile de m’y retrouver par la suite pour situer où j’en suis dans le développement des mes compétences.

En effectuant un dépôt, je dois par contre continuer à travailler sur l’explication de mes preuves de façon concrète en me représentant bien en action, car j’ai tendance à faire plutôt une description de la situation. En considérant cet aspect que je devais travaillé, j'ai pris cela en considération dans la rédaction de mes dépôts lors de la session d'hiver 2012 en m'assurant que chaque preuve démontrait mes actions dans la situation mentionnée et en demandant de la rétroaction à mes pairs sur cette difficulté. (9 avril 2012) Aussi, avec le stage clinique effectué en 2e année, j’ai été mise en contact avec chacun des sept rôles de l’ergothérapeute concrètement et j’ai ainsi pu développer plusieurs compétences de façon encore plus approfondie. C’est pourquoi, il serait nécessaire, pour chacun des rôles, que je fasse part de mes nouvelles expériences et apprentissages afin de pouvoir observer le développement de ces rôles. Cela a donc été effectué par le biais de nouveaux dépôts ou de dépôts revisités, où chacune des situations consistaient en une situation clinique vécue en stage de 2e ou de 3e année. J'ai donc pu couvrir presque chacun des compétences attendues et atteindre le niveau de compétence pour une élève de troisième année. (9 avril 2012) Aussi, avec le stage de 3e année qui commence, je serais appelée à poursuivre ce développement par l’expérience clinique et aussi, en ciblant différentes compétences auxquelles je veux plus m’attarder et travailler dans mon milieu de stage, avec les patients et autres intervenants.  

J'ai toujours eu de la facilité avec les rôle de professionnel et de collaborateur. Je garde toujours une attitude professionnelle dans chacun des milieux cliniques où j'ai fais mon stage et je me soucis beaucoup de travailler en équipe avec les autres et d'utiliser la présence des personnes disponibles pour que mes actions soit les meilleures possibles.

Par contre, les rôles d'expert et d'agent de changement était un peu plus difficile à accomplir pour moi mais, j'ai pu, à travers mon stage de 3e année, intervenir dans des situations demandant d'être proactive dans ces rôles. Afin de démontrer un niveau de compétence atteint, je ferais au total 5 nouveau dépôts et 3 dépôts revisités. Pour les rôles que j'ai plus de difficultés, j'effectuerais des nouveaux dépôts, afin de pouvoir développer plus en profondeur mes acquis lors de cette présente année. (9 avril 2012) 

Pour me contacter :

Les sept rôles de l'ergothérapeute selon l'association canadienne des ergothérapeutes

Le profil de pratique de l'ergothérapie au Canada

Profil competences ACE.pdf

Les compétences de l'ergothérapeute selon l'Association Canadienne des ergothérapeutes (Version 2007)

Agent de changement

20 octobre 2011

Pour cette compétence, je pense que le dépôt que j’ai effectué auparavant démontre bien les points forts et faibles que j’avais au niveau de ce rôle et j’ai su appliqué mon plan d’action tel qu’il était convenu. Par contre, avec le stage clinique de 2e année, j’ai su évolué en tant qu’agent de changement en expliquant les avantages de l’occupation aux patients ou encore, en réalisant un projet de stage permettant de susciter une réflexion chez les autres intervenants du milieu. Il serait donc pertinent d’ajouter à mon portfolio, un autre dépôt faisant par de ces expériences.

 

22 février 2012

Compétence : Communiquer le rôle et les avantages de l’ergothérapie (E.5.3)

Preuve : Lors de mon stage de 3e année au CHUM Notre-Dame en santé mentale, j’étais dans un programme spécialisé, avec la clientèle jeune adulte psychotique. Dans ce programme, les intervenants impliqués (ergothérapeute et travailleur social) travaillent comme intervenant-pivot, ce qui implique que chacun prend en charge un case-load et effectue toutes les démarches du suivi avec le patient. En effet, par exemple, les deux s’occupent autant des démarches sociales, la recherche d’emploi, les démarches pour le retour à l’école pour les jeunes adultes ayant eu un épisode de psychose tout en observant leur fonctionnement (cognitif, social, etc.) en individuel ou en groupe dans plusieurs activités. Cela peut donc rendre difficile de différencier les activités de ces deux professionnels ainsi que notre propre couleur ergothérapique avec cette clientèle.

Lors d’une des premières journées de mon stage, j’assistais à une entrevue où à la fin, le patient s’est retournée vers moi et m’a demandé ce que faisait un ergothérapeute. J’ai donc répondu sans hésiter les rôles qu’un ergothérapeute accomplit en faisaient vraiment le  parallèle avec notre rôle d’intervenant-pivot auquel les patients sont habitués de voir, pour ainsi ajuster ma définition adéquatement avec le type de clientèle auquel j’étais confrontée. Par contre, ce même patient m’a ensuite demandé quelle était la différence entre un ergothérapeute et un travailleur social. J’ai donc été pris un peu au dépourvu puisque dans ce milieu, ils ont beaucoup de rôle en commun. Je cherchais mes mots et je réfléchissais en même temps que j'essayais d'expliquer cette différence au patient, ce qui provoquait un manque de cohérence dans ce que je disais. (19 mars 2012) Je n’ai pas été en mesure de déterminer les différents points entre les deux professions, pour ainsi l’expliquer correctement au patient afin qu’il comprenne bien.

Réflexion :

En tant que future ergothérapeute, il est primordial, surtout rendu en troisième année, de promouvoir adéquatement le rôle de l’ergothérapeute et d’être à l’aise à l’expliquer à toutes les clientèles que l’on risque de rencontrer. Par contre, il faut aussi être à jour dans nos connaissances sur les rôles des divers professionnels impliqués dans le dossier de nos patients, car ils peuvent nous questionner en tout temps. Nous sommes aussi appelés à travailler beaucoup en équipe et il est primordial de connaître les spécificités de chacun, pour effectuer un travail optimal auprès de notre clientèle. En effet, les clients ne sont pas toujours à l'affut de notre distinction par rapport aux autres professions et il peut être confusant pour eux de voir différents professionnels un à la suite de l'autre sans savoir exactement leurs mandats. C'est pourquoi, il est important d'être en mesure de disctinguer notre couleur ergo des autres professions et ainsi pouvoir l'expliquer aux clients que l'on rencontre. (19 mars 2012) 

Points forts :

J’ai été en mesure de promouvoir adéquatement ma profession selon le type de client auquel j’étais en contact, sans avoir besoin de me préparer préalablement. J’ai également à l’affut de mon rôle en tant qu’intervenant-pivot, malgré le fait que cela faisait peu de temps que j’avais commencé mon stage.

Points faibles :

Par contre, je ne me suis pas réellement renseigné par rapport aux spécificités des travailleurs social dans l’établissement, ce qui a provoqué une difficulté dans mon explication au patient (où je cherchais mes mots et mon explication n'était pas cohérente), afin qu’il différencie concrètement les deux professions.

Objectif d’apprentissage :

D’ici le début de mon prochain stage, à l’hiver 2013, je connaîtrais les spécificités de chaque professionnel de la santé  au moins 4 spécificités des professionnels de la santé avec lesquelles nous sommes le plus souvent appelés à travailler avec (infirmière, physiothérapeute, travailleur social, médecin) , afin d’être en mesure de les expliquer grossièrement à un patient et de faire la disctintion de chacun avec le rôle de l'ergothérapeute. (19 mars 2012)

Plan d’intervention :

Pour ce faire, lorsque je connaîtrais l’endroit où je vais effectuer mon stage, je me renseignerais sur les divers professionnels y travaillant en cherchant sur internet ou en me renseignant auprès de collègue ayant déjà fait un stage au même endroit. Aussi, je poserais des questions à mes superviseurs, au début du stage, à savoir s’il y a des spécificités que je dois connaître par rapport aux autres professionnels avec lesquels nous travaillons. 

 

 

27 février 2011

Compétence :

Dans la pratique de l’ergothérapie, il est important d’acquérir la compétence clés : 5.3 : Communiquer le rôle et les avantages de l’ergothérapie

Preuve :

Lors de notre première année en ergothérapie, nous avions une activité interdisciplinaire avec plusieurs programmes du domaine de la santé, afin de nous familiariser avec les buts et rôles de chaque professionnel avec qui nous allons travailler dans notre futur. Lors de cette journée, nous étions séparés en petits groupe d’environ 10 personnes dans différents programmes. Au début de l’activité, nous étions invité à expliquer chacun notre tour le rôle de notre profession et les différents aspects de notre programme universitaire. Lorsque ce fut mon tour de parler, j'ai fait part aux autres du curriculum du programme ainsi que j’ai été en mesure de bien communiquer le curriculum du programme et tous les avantages que nous avions (cours selon la méthode en APP, stages dès la première année). de façon à ce que tout le monde comprenne bien en utilisant un langage simple :"le programme d'ergothérapie à l'Université de Montréal comprend des stages dès la première année et utilise la méthode APP, c'est-à-dire l'apprentissage par problème où nous sommes en équipe d'environ 10 personnes et que nous devons analyser une vignette clinique et répondre aux différents problèmes contenus dans celle-ci." (30 mars 2011) J’ai également été capable de décrire décrit de mon mieux la profession d’ergothérapeute et ses rôles et avantages en général, en énonçant que l'ergothérapeute utilisait l'activité significative comme principal outil thérapeutique, que nous devons considérer différents aspects de la personne, de ses occupations et de son environnement ainsi que cette profession répondait aux besoins de nos clients afin qu'ils soient capable d'être le plus autonome possible dans leur environnement (30 mars 2011). J’ai aussi été capable de faire  fait part au groupe de la différence entre physiothérapie et ergothérapie puisque plusieurs personnes dans le groupe ne voyaient pas la différence entre les deux en expliquant que la physiothérapie s'occupait plus de la récupération des fonctions physiques et motrices du corps et que l'ergothérapeute considérait la reprise des activités fonctionnelles des personnes. (30 mars 2011)

 Par contre, étant donné que je n’avais jamais vraiment expliqué l’ergothérapie à un groupe de personne, j’ai eu quelques difficultés à bien , je n'ai pas tout à fait expliqué tous les avantages et les différentes clientèles vu lors dans notre profession. Je n’avais jamais pensé encore à expliquer la profession à quelqu’un, ce qui m’a joué un tour lorsque j’ai dû en faire part aux autres, puisque je cherchais beaucoup mes mots. Je n’avais pas bien expliqué les interventions cibles de l’ergothérapeute dans la réadaptation du patient. Je n’étais donc pas allée en détails dans ma définition, ce qui n’a peut-être pas permis aux autres de se faire une image claire de l’ergothérapie.

Réflexion :

L’expérience que j’ai vécue lors de cette journée fut très enrichissante. Tout au long de notre profession, nous allons être en interaction avec d’autres professionnels de la santé afin de transmettre notre savoir aux autres pour répondre aux besoins spécifiques de chaque patient. Aussi, étant donné que c’est une profession généralement peu connue et très large, nous serons également confrontés à l’expliquer aux autres afin qu’ils comprennent bien notre rôle et les avantages que nous apportons dans la réadaptation des patients. Grâce à l’activité interdisciplinaire, j’ai donc pu être initiée à ces aspects de ma future profession et j’ai pu commencer à expliquer et différencier le rôle de l’ergothérapeute face au rôle des autres professionnels.

 

Points forts :  Lors de l’activité interdisciplinaire, j’ai été en mesure de bien profiter de l’occasion de cette journée afin de bien communiquer aux autres le rôle et les avantages en général de l’ergothérapie, ce qui correspond à la compétence habilitante E.5.3.2 (Profiter des occasions ciblées pour communiquer le rôle et les avantages de l’ergothérapie dans les domaines du rendement occupationnel et de la participation occupationnelle). J’ai également été capable de faire part aux autres des avantages de notre programme universitaire et comment ce déroule notre cheminement comme étudiant en ergothérapie.

Points à améliorer : L’aspect que j’ai à améliorer est de d’approfondir ma définition de l’ergothérapie afin d’expliquer clairement tous les avantages de la profession pour permettre la meilleure compréhension des autres et afin de promouvoir adéquatement le rôle de l’ergothérapie auprès des clients et de l’équipe interprofessionnel, ce qui correspond à la compétence habilitante E.5.3.1.

Objectif d’amélioration : D’ici la prochaine rencontre interdisciplinaire, soit le 9 mars 2011, je serai en mesure d’expliquer de façon approfondi et compréhensible l’ergothérapie à l'aide d'une définition de base avec les principaux concepts de l'ergothérapie (interaction de la personne avec son environnement, rôle, avantages, interventions et clientèles cibles) à un groupe de personne ainsi que son rôle, ses avantages et ses interventions possibles pour différents cas possibles vu en ergothérapie. (30 mars 2011)

Plan d’action : Pour ce faire, je vais me préparer d’avance pour la rencontre du 9 mars en analysant la vignette clinique que nous allons recevoir pour cette activité et en déterminant certaines interventions possibles et en analysant bien le rôle que l’ergothérapeute va apporter dans ce cas pour être ensuite en mesure de l’expliquer au groupe. Aussi, afin d’améliorer ma définition plus générale, je vais faire quelques recherches dans mes livres d’ergothérapie pour voir comment ceux-ci l’explique généralement, et grâce à cela, je vais me pratiquer à me faire une bonne définition que je pourrais dire dans mes mots afin d’être bien préparée lorsque quelqu’un me demandera de lui expliquer ma future profession.