Portfolio de Sarah GOSSELIN

Ce portfolio comporte du contenu protégé.

Biographie

Image représentant Sarah GOSSELIN

Bonjour à tous !

Je m'appelle Sarah, je viens de Boisbriand et je poursuis présentement ma troisième année en ergothérapie à l'Université de Montréal.

Le programme d'ergothérapie était mon premier choix, je suis donc toujours aussi contente d'en faire partie, et plus le temps avance, plus je vois mon choix confirmé de construire mon avenir dans cette profession. J'adore le métier pour son côté "relation d'aide" car donner de moi-même pour aider les gens est une chose qui me tient à coeur. J'ignore encore avec quelle clientèle j'aimerais travailler, mais depuis mon dernier stage, je dois avouer que travailler en CHSLD me plaîrait beaucoup.

Qui suis-je...? Derrière ma timidité, vous trouverez une personne qui aime beaucoup rire et s'amuser. Je me considère comme une fille loyale et généreuse. La valeur la plus importante pour moi : le respect. Les petits plaisirs de ma vie dont je ne peux pas me passer : le dessin, la musique, le sport et passer du temps avec mes amis.

Ce portfolio, c'est moi, c'est mes intérêts, mes expériences, c'est mon cheminement en ergothérapie, alors si vous voulez me connaître davantage, vous êtes à la bonne place !

Au plaisir de vous connaître !

SaraH


Pour me contacter :

Bilan général

Mercredi, le 19 octobre 2011

Bilan général

Au niveau de l’organisation du contenu, je considère mon portfolio structuré de façon adéquate; il est facile d’y naviguer puisque mes dépôts sont séparés selon les différents rôles visés et ils sont placés en ordre, du plus nouveau jusqu’au plus ancien incluant les dates d’entrées et de modifications. Au niveau du contenu, la syntaxe de certaines phrases viserait à être améliorée ainsi que certaines fautes de frappes et d’orthographe. Le vocabulaire utilisé consiste en un langage assez commun, il pourrait donc être davantage professionnel. Les preuves des dépôts manquent légèrement de syntaxe : le sens de certaines phrases est parfois difficile à comprendre. Le contenu des preuves et des réflexions manquent aussi de concision et de précision, certaines informations ou liens tournant parfois autour du pot ou en rond. Je devrai synthétiser davantage mes preuves et mes réflexions lors de mes prochains dépôts, question de cibler directement le sujet discuté et aborder la problématique sous tous ses aspects sans répétitions. Pour ce qui est des compétences acquises, je crois qu’en général mon portfolio reflète bien l’acquisition de plusieurs compétences et illustre aussi le besoin d’amélioration dans d’autres compétences. Pour chaque preuve, j’ai élaboré une réflexion, des objectifs et un plan d’action réalistes selon un échéancier, ce qui m’a aidé à poursuivre l’acquisition des compétences visées. Dans l’ensemble, les rôles restent à développer mais les sous-compétences sont de plus en plus améliorées. Je suis satisfaite de façon générale du travail que j’ai fait dans mon portfolio.

Les sept rôles de l'ergothérapeute selon l'association canadienne des ergothérapeutes

Le profil de pratique de l'ergothérapie au Canada

Profil competences ACE.pdf

Les compétences de l'ergothérapeute selon l'Association Canadienne des ergothérapeutes (Version 2007)

Expert ergothérapeute

Un expert, c'est une personne spécialisée dans un domaine qui a acquis des connaissances et des compétences grâce à la pratique. Il faut donc beaucoup d'efforts et de persévérance pour arriver là, c'est pourquoi j'ai choisi ce proverbe : " C'est dans l'effort que l'on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire." -Gandhi

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011

Bilan du rôle d’expert

Synthétiser les informations, établir plus de liens entre les données et pousser davantage mes réflexions sont des éléments que je dois améliorer pour être un ergothérapeute compétent. Pour illustrer mon niveau de compétence actuel, j'ajouterais au moins un dépôt dans ce rôle. J’utilise encore les plans d’actions que j’avais écris, ce qui m’aide à m’améliorer. Mon stage en psychiatrie en été 2011 a contribué à développer mon rôle d’expert mais il y a encore place à beaucoup d’amélioration. Mon stage en automne 2011 (CHSLD) sera l’occasion idéale de développer les compétences de l’expert et de solidifier ces acquis.

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai ajouté un nouveau dépôt dans le rôle d'expert qui démontre mon niveau de compétence actuel. Les plans d'action des autres dépôts sont encore utiles et applicables dans ma pratique; je travaille encore à l'atteinte des anciens objectifs.

Dépôt*4

Vendredi, 3 février 2012

Modifications ajoutées le : 20 février 2012

E.1.5 Faire une synthèse des résultats des évaluations et du raisonnement en vue d’élaborer un plan d’action ciblé.

 

Preuve

Lors de mon dernier stage en CHSLD, j’ai fait une entrevue initiale où j’ai dû observer une nouvelle résidente admise au centre d’hébergement. Pour m’aider, j’avais un formulaire basé sur le MCRO dans lequel je pouvais coter les difficultés de la dame. Il fallait que j’observe ses principales difficultés et que je cible des objectifs sur lesquels nous pourrions travailler en ergothérapie, pour ensuite faire une analyse de la situation et rédiger un plan d’intervention. Pour moi, c’était difficile car je n’avais aucune expérience avec les personnes âgées à ce moment et je ne savais pas exactement quels objectifs étaient nécessaires et réalistes en milieu d’hébergement. J’ignorais aussi les moyens qui étaient à ma disposition pour intervenir auprès de la dame. J’ai tout de même réussi à cibler des objectifs importants à travailler avec la résidente mais cela m’a pris beaucoup de  temps pour faire mon raisonnement et rédiger un plan d’intervention ciblé sur les besoins de la dame.

 

Réflexion

Dans ma pratique future, il sera important que je sois en mesure d’analyser une situation et d’en faire ressortir les objectifs les plus importants. Avec le case-load, je devrai être efficace dans l’élaboration d’un plan d’intervention. Un plan d'action ciblé sur l'implication et la motivation du client aiderait rendrait  les interventions plus efficaces. Je devrai donc développer des stratégies pour bien rassembler mes idées et pour cibler les objectifs les plus importants selon le contexte, et ainsi développer la compétence habilitante suivante : E.1.5.3 Déterminer les difficultés et les objectifs occupationnels éventuels. Travailler sur ma synthèse et mon analyse suite à l'évaluation d'un client m'aidera à m'améliorer pour ce qui est de cibler les difficultés principales et les objectifs pertinents.

 

Points forts

  • J’ai été en mesure de cibler certains objectifs;
  • Le formulaire basé sur le MCRO m’a aidé à cibler les difficultés principales de la dame et ainsi avoir une représentation globale de la situation.

 

Points faibles

  • J’ai pris beaucoup de temps pour rédiger l’analyse et le plan d’intervention car je ne ciblais pas l’essentiel du problème;
  • J’éprouvais de la difficulté à pousser mon raisonnement et à trouver des moyens efficaces à intégrer dans le plan d’intervention.

 

Objectif

Dans mon prochain stage, je serai capable de rédiger une analyse et un plan d’intervention dans un laps de temps raisonnable la semaine suivant l'évaluation, avec 2 ou 3 objectifs (selon le contexte) et trouver au moins un moyen efficace par objectif.

 

Plan d’action

  • Continuer à utiliser le MCRO pour cibler les difficultés et classer les éléments occupationnels dans les catégories du modèle ergothérapique.
  • Cibler mon raisonnement davantage sur les besoins essentiels et les moyens efficaces pour répondre à ces besoins.
  • Établir des priorités quant aux besoins du patient (distinguer les besoins primaires des besoins secondaires).
  • Utiliser les raisonnements cliniques faits en équipe dans le cadre des cours de cette session pour développer mon esprit analytique et de synthèse.

Échéancier

Jusqu’à mon prochain stage. 



Dépôt * 3

Mercredi, 2 février 2011

E.1.5 Faire une synthèse des résultats des évaluations et du raisonnement en vue d’élaborer un plan d’action ciblé.

E.1.5.1 Analyser les tâches et les activités associées aux difficultés en matière de rendement occupationnel.

 Modifications ajoutées le : 3 mars 2011

Modifications ajoutées le : 4 avril 2011

Preuve

Dans le programme d'ergothérapie en deuxième année, nous procédons à des séances d'Apprentissage Par Problèmes (APP), dans lesquels nous discutons d'un cas clinique, en équipe de 10 élèves, et nous représentions la discussion sous force de carte conceptuelle (Cmap) . Lors d’une séance en APP, j'ai constaté que je n'étais pas efficace lorsqu'est venu le temps de transmettre l'information à mes collègues, dû à mon manque de synthèse dans mes recherches. Cela ralentissait donc le déroulement de l'APP et nuisait au bon fonctionnement du groupe. Par exemple, il y a eu une situation particulière où j'ai éprouvé de la difficulté. Dans une séance d'APP, j'ai décidé de parler de ce que j'avais trouvé sur la maladie coronarienne athérosclérotique (MCAS) et la maladie pulmonaire obstructive chronique (diagnostic du cas qui nous était présenté). Toutefois, j'avais mal synthétisé l'information que j'avais trouvé, et lorsque je suis arrivée à parler des symptômes, je ne savais même plus où j'avais placé cette information ! Je savais environ où elle était dans mon document, mais je ne l'avais pas assez synthétisée pour être capable de la trouver rapidement et de la transmettre efficacement à mes collègues, ce qui fait qu'un autre membre de l'équipe a répondu à place, car c'était trop long avant que je trouve mon information et le temps est limité dans les APP.

 

Réflexion

Lorsque je travaille sur mes apprentissages en APP, j'ai surtout de la difficulté à gérer mon temps et à bien organiser mes choses. Je n'ai pas de difficulté à trouver de l'information, mais je manque souvent de temps pour en trouver autant que je le voudrais. Et une fois que j'en trouve, je ne l'analyse pas et je ne l'organise pas, ce qui a pour conséquence de réduire ma performance lors des APP, et donc, ce qui nuit à ma compréhension et celle des autres dans l'équipe.

En APP, j’éprouve aussi beaucoup de difficulté à synthétiser l’information recueillie lors de la recherche faite à la maison. Je trouve beaucoup d’information, mais la plupart du temps, je la copie colle dans un document Word, sans prendre la peine de la décortiquer point par point pour que ce soit clair lorsque je la partage avec mes camarades. Le raisonnement que je fais chez moi ne se reflète pas bien quand je dois le partager avec les autres, surtout car je ne fais pas une bonne synthèse de ma recherche.

Faire une synthèse de l’information recueillie est nécessaire pour bien transmettre l’information à mes collègues. Pour que nous puissions être efficaces et faire un consensus rapide et concis sur ce que nous allons mettre dans la Cmap, il est important que chacun prenne la peine de faire, chacun a leur façon, une synthèse de l’information.

Plus tard, en tant qu’ergothérapeute, il sera très important que je sois capable de gérer mon temps et d'organiser mon information pour faire une synthèse des informations recueillis sur le client, des résultats d’évaluation, de l’analyse, pour pouvoir concevoir le meilleur plan d’action possible. Travailler sur mon esprit de synthèse en ce moment aidera à mon futur métier, où je devrai constamment synthétiser mes informations, toujours dans le but d’apporter le meilleur traitement pour le client. L’expert en ergothérapie se doit d’être capable de synthétiser l’information importante, que ce soit utile pour lui ou pour les autres professionnels.

Points à améliorer

- J’ai beaucoup de difficulté à regrouper mon information de façon concise et claire, en allant directement au but.

- Par ce fait même, je ralentis le groupe lorsqu'est venu le temps de transmettre mon information non-synthétisée.

- Je gère mal mon temps et organise mal mes informations, ce qui a un impact sur ma synthèse.

Points fort

- J’ai de la facilité à trouver de l’information, ce qui est nécessaire pour pouvoir faire une bonne synthèse.

Objectif

À l’avenir, je serai capable de fournir, lors de chaque APP, une synthèse adéquate et compréhensible pour tous de l’information recueillie.

Plan d'action

Pour atteindre cet objectif :

- j’écrirai d’avance une phrase synthèse pour chacun des aspects à aborder lors du retour sur le cas d’APP.

- Au lieu d'écrire tout sous forme de texte, je résumerai l'information en "point form", ce qui facilitera la lecture et l'intégration de l'information.

- Je me donnerai un laps de temps défini pour chacun des objectifs à toucher dans mon APP.

- J'organiserai et classerai soigneusement dans mon document d'étude chaque information recueillie.

Ainsi, l’information recueillie sera claire et concise et plus facile à comprendre et à assimiler par mes collègues.

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la fin de mon prochain stage, qui se termine à la fin juin 2011.

Communicateur

" Communiquer suppose aussi des silences, non pour se taire, mais pour laisser un espace à la rencontre des mots. " - Jacques Salomé

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011 Bilan du rôle de communicateur Les compétences à acquérir dans ce rôle sont celles qui pour moi demandent le plus d’efforts. Mes dépôts illustrent pour la plupart une difficulté à s’exprimer, particulièrement en situation de groupe. Les plans d’action mis en place dans mes divers dépôts et les stratégies suggérées me sont encore utiles et m’aident à m’améliorer. Plusieurs compétences, comme l’écoute active et la tenue de dossier sont des éléments que je maîtrise mieux, mais qui demandent encore du progrès. Mon stage en automne 2011 (CHSLD) sera une occasion d’apprendre à maîtriser les compétences de communicateur en tant qu’apprenti-ergothérapeute. Pour illustrer mon niveau de compétence actuel, je devrai donc faire un dépôt avec une situation de mon stage.

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai fait deux nouveaux dépôts dans le rôle de communicateur : un concernant une situation de mon stage en CHSLD, un autre concernant ma capacité à donner de la rétroaction à mes pairs. Ces deux nouveaux dépôts illustrent maintenant mon niveau de compétence actuel.

Dépôt * 5

Vendredi, le 23 mars 2012

Modifications ajoutées le : 8 avril 2012

E.2.1 Établir un dialogue efficace.

E.2.1.2 Transmettre de l’information de manière respectueuse et réfléchie.

 

Preuve

Pour cette session-ci, dans le cours du portfolio ERT3450, je devais donner de la rétroaction à mes pairs pour les guider dans leur rédaction. Je devais offrir de la rétroaction à six étudiants, en répondant à leurs questions et en critiquant l’information qu’ils ont mis dans leur portfolio, selon les six rôles de l’ergothérapeute. Pour donner des rétroactions, j'écrivais environ trois commentaires par questions posées et je m'assurais d'inclure des points forts et des points faibles du contenu dans le portfolio, en étant toujours très respectueuse. De façon générale, je considère que l’expérience s’est bien déroulée. Je n’étais pas habituée à donner de la rétroaction, mais le cours de théorie m’a aidé à construire mes rétroactions. Ce que je trouvais le plus difficile, c’était d’entrer dans l’intimité des gens et de critiquer des choses qu’ils avaient eux-mêmes écrites. Il fallait prendre sa place pour émettre une bonne critique, tout en réfléchissant pour guider le mieux possible l’étudiant. De plus, il fallait naturellement faire preuve de respect dans notre façon d’aborder nos pairs. Un autre aspect plus difficile était de doser la quantité d’information à transmettre.

Réflexion

Donner de la rétroaction implique des points forts et des points faibles : prendre sa place et émettre des commentaires constructifs nécessitent une bonne confiance en soi, et je considère que le portfolio m’a permis de développer cette qualité d’un bon communicateur.

Toutefois, cela implique aussi d’aborder les gens de façon respectueuse et d’entrer dans leur univers plus personnel, de critiquer des situations personnelles, de distinguer le positif du négatif et de doser les commentaires. Cela relate d’un travail très précis et clair mais à la fois détaillé qui doit être constructif et permettre au pair d’évoluer/d’avancer dans la rédaction de son portfolio.

Il est important de savoir donner de la bonne rétroaction. Tout d’abord, pour progresser dans la compétence « d’établir un dialogue efficace », mais aussi parce que plus tard, en tant qu’ergothérapeute, il est possible que je sois superviseure de stage et que je doive apporter de la rétroaction à un étudiant. Je devrai aussi donner de la rétroactions aux clients, question de favoriser l'amélioration dans leur rendement occupationnel. Il est donc de mon devoir, dès aujourd’hui, d’être en mesure de donner une rétroaction basée sur une critique véritable, précise, détaillée, claire, permettant alors à l’étudiant et aux clients d’avancer dans leur cheminement.

Points forts

-J’ai développé ma confiance en moi en donnant de la rétroaction;

-J’ai fait preuve de respect dans ma façon d’aborder mes pairs;

-J’ai critiqué de façon réfléchie et constructive les écrits de mes pairs, en cherchant toujours à les guider et à les faire réfléchir.

Points faibles

-Je me sentais plus ou moins à l'aise de parcourir les écrits de mes pairs, puisqu’il s’agit d’un cheminement personnel et que certaines situations sont vraiment personnelles;

-J’avais de la difficulté à doser le nombre de commentaires, je ne savais pas de quelle longueur ma rétroaction devait être.

Objectif

D’ici mon prochain stage (hiver 2013), je serai en mesure d’offrir une rétroaction complète et claire en dosant les commentaires donné à chaque étudiant.

Plan d’action

- Appliquer la règle de la sandwich pour la structure de ma rétroaction : points positifs---points négatifs---points positifs;

- Être précise, claire et à la fois détaillée dans ma critique;

- Donner une idée constructive seulement pour chaque question demandée par les étudiants;

- Ne pas donner la réponse, plutôt pousser l’étudiant à réfléchir;

- Ne pas avoir peur de lancer l'étudiant sur une nouvelle piste de réflexion.

Échéancier 

À partir de maintenant jusqu’à la fin de mon stage de maîtrise en hiver 2013.

Dépôt*4

Lundi, le 20 février 2012

Modifications ajoutées en date du : 5 mars 2012

E.2 Communicateur « compétent »

E.2.2 Transmettre efficacement des documents écrits et électroniques.

Preuve

Lors de mon dernier stage en CHSLD, j’ai du rédigé des notes d’évolution, des rapports d’évaluation et des comptes-rendus de rencontre interdisciplinaire, qui ont tous été remis au dossier avec approbation de ma superviseure. Les autres professionnels pouvaient consulter les notes au besoin, il fallait donc que la tenue de dossier soit claire et précise.  Mon problème dans cette situation était que ma superviseure rédigeait ses notes sous forme de rapport consultatif, qui incluait : l’origine de la demande (nom, date, nature), les données recueillies, les observations faites, l’analyse, l’objectif, le plan d’intervention et le suivi (infirmier). Ce type de rapport  était bref et je devais en rédiger en moyenne cinq par semaine, je devais donc être efficace dans ma rédaction tout en respectant la forme et le contenu demandés par ma superviseure. Au début de mon stage, j’avais de la difficulté à respecter la structure et à trouver du contenu pertinent, tout en remettant la note au dossier dans un temps raisonnable (le jour même ou le jour suivant). J’ai vite maîtrisé le début du rapport (l’origine de la demande, les données recueillies et observations), toutefois la partie analyse et plan d’intervention était plus ardue. De plus, les vendredis, ma superviseure était absente, mais je devais quand même rédiger des rapports consultatifs suite à mes interventions. Je n’étais toutefois pas certaine de ma rédaction et il fallait parfois que j’attende la semaine suivante pour remettre ma note au dossier (pour demander conseil à ma superviseure), ce qui nuisait à la tenue de dossier adéquate.

Réflexion

Une tenue de dossier se doit d’être claire, précise et adéquate, peu importe le milieu dans lequel on pratique. Dans ma situation, c’était important d’être à jour dans la tenue de dossier car l’ergothérapeute étant absente lors de la fin de semaine, le personnel infirmier pouvait avoir besoin de consulter les rapports la fin de semaine pour se renseigner sur les interventions récentes auprès d’un résident. Je ressentais donc un sentiment de pression pour arriver à rédiger toutes les notes pour qu'elles soient disponibles pour le personnel infirmier lorsque l'ergothérapeute serait absente.

Il sera primordial de maîtriser la compétence habilitante : « E.2.2.2 Tenir des dossiers clairs, précis et adéquats (documents écrits) sur les rencontres avec les clients et les plans d’action » lors de ma future pratique en tant qu’ergothérapeute, car cela reflétera le travail que j’ai fait auprès des clients et sera un moyen de communication entre moi et les autres professionnels.

Point fort

  • Je maîtrisais bien la première partie du rapport qui portait sur l’origine de la demande, les données recueillies et les observations faites auprès du résident.

Points faibles

  • J’avais de la difficulté à faire une analyse concise et précise qui illustrait bien la situation problématique.
  • Pendant mon stage, il m’arrivait d’oublier des sections au rapport, il me fallait donc la rajouter à la fin, ce qui n’était pas très esthétique (écrit à la main).

Objectif :  Lors de mon prochain stage, je serai en mesure de rédiger une note au dossier de mon client selon le format suggéré par le milieu et ce, dans un délai de 60 minutes.

Plan d’action :

  • Me construire un aide-mémoire sur les diverses structures de la note et son contenu dans chaque partie.
  • Me faire une check-liste pour vérifier si je n’ai rien oublié et si toute l’information essentielle est présente.
  • Me donner un temps pour chaque structure
  • Me réviser après la rédaction.
  • M’informer auprès de mon superviseur quant à l’information que je dois retrouver dans mes notes et ce, afin qu’il puisse clarifier quelques aspects de la rédaction.

Échéancier : Jusqu’à mon prochain stage.

Dépôt*3

Jeudi, le 2 décembre 2010

E.2 Communicateur « compétent »

E.2.1 Établir un dialogue efficace.

E. 2.1.1 Faire preuve d'une écoute active


Modifications ajoutées le : 3 mars 2011

Modifications ajoutées le : 31 mars 2011

Preuve

Cette session-ci, nous avons appris une nouvelle méthode d'apprentissage, les Apprentissages Par Problème (APP). Le fonctionnement de cette méthode consistait à travailler en petit groupe de 10 personnes pour concevoir une carte conceptuelle (Cmap) et discuter du cas-problème. Lors d'une de ces séances d'APP, j'ai manqué d'efficacité quant à mon rôle de communicateur, n'étant pas capable d'exprimer exactement la pensée que j'avais tête, probablement à cause de la gêne. Mes collègues avaient tous les yeux rivés sur moi, et cela m'empêchait d'aller au fond de ma pensée et de m'exprimer correctement.

 

Réflexion

Ce qui est important de savoir, c'est que je suis une personne assez timide et que j'ai de la difficulté à prendre de la place dans mon groupe. Bien qu'il n'ait pas eu de "têtes fortes" dans mes groupes, j'avais beaucoup de difficulté à exprimer mes idées et à faire part de mon opinion. Je n'aime pas avoir l'attention sur moi et avoir 10 têtes qui se tournent toutes en même temps dans ma direction, ça me faisait perdre ma confiance en moi, et j'avais donc moins tendance à m'exprimer. Pourtant, je faisais les recherches et j'avais beaucoup de choses intéressantes et enrichissantes à partager avec mes camarades... Je n'en avais juste pas le courage, car j'avais peur qu'on me juge ou parce que, comme mentionné précédemment, je me sens mal-à-l'aise lorsque l'attention est sur moi.

Suite à une auto-évaluation et à une évaluation du tuteur, j'ai essayé de participer plus lors des séances, j'ai même fait un peu de progrès, mais j'ai tout de même beaucoup d'amélioration à faire, et chaque séance d'APP, je trouve que je ne réussis pas autant que je le voudrais à m’impliquer dans le groupe et à faire assez d’interventions.

Plus tard, en tant qu’ergothérapeute, il m’arrivera souvent de faire des rencontres avec l’équipe de réadaptation, où je devrai prendre ma place pour faire part de mes idées dans le but d’offrir la meilleure réadaptation possible, il est donc nécessaire d’améliorer cet aspect.

Être capable d’offrir un discours clair et précis, c’est nécessaire pour être ergothérapeute. Autant avec les patients qu’avec leur entourage, ou avec les professionnels dans l’équipe de réadaptation, je devrai être en mesure de leur transmettre mon savoir, mes analyses, favoriser leur compréhension pour obtenir le meilleur résultat possible. Ma gêne et mon manque de confiance en moi est une barrière au développement de cette compétence qui, selon moi, je dois absolument posséder pour montrer ma crédibilité en tant qu’ergothérapeute. Je dois donc apprendre à développer cette compétence, car toute ma vie je devrai prendre ma place et faire part de mes idées, quel qu’en soit le résultat.

Points forts

Les séances d’APP m’ont pousser à prendre un peu plus ma place, et à m’imposer lorsque je devais vraiment le faire, ce que je considère comme un point fort car, dans la vie et dans la future profession d’ergothérapeute, il faut savoir faire part de ses idées sans appréhension.

En ce qui concerne l'écoute active, je pourrais dire que je suis très sensible aux propos des autres et que cela m'aide à me mettre à leur place. Je suis persipace sur les sentiments d'autrui, ce qui m'aide à mieux comprendre les autres. Je manque de maîtrise de soi, surtout par rapport à ma gêne : je devrais être en mesure de contrôler ce sentiment.

 

Points faibles

Mon manque de confiance en moi et ma timidité affecte grandement ma réussite et mon développement de connaissances, car en ne partageant pas mes idées, je ne peux pas valider mon information auprès de mes collègues.

Ma posture, souvent recourbée sur moi-même, les bras croisés, font que je ne semble pas avoir une bonne écoute active, c'est comme si mon "corps" n'écoutait pas. Lorsque je parle devant un groupe de gens, j'ai aussi souvent tendance à baisser les yeux vers le sol ou à ne pas nécessairement regarder les gens dans les yeux. Cela nuit à mon écoute active.

Objectif

Aux prochaines séances d’APP, je serai en mesure de faire 2 à 3 interventions lors de l’allée, et 2 à 3 interventions lors du retour.

Plan d’action

Pour ce faire :

- Je développerai d’avance deux ou trois points importants à discuter en groupe et je prendrai la parole pour discuter de ces points, de sorte que j’aurai beaucoup de choses à dire et que ça vaudra la peine de prendre ma place.

- Je dirai d'avance quels points je souhaite développer en groupe.

- Je me pratiquerai d'avance chez moi, devant ma famille par exemple, ou devant des amis, à parler d'un ou 2 points, ça me fera pratiquer à contrôler un pêu ma gêne et le fait que l'attention soit sur moi.

- Continuer d'être sensible aux propos des autres, me soucier de leurs émotions pour mieux les comprendre.

- Ajuster ma posture lorsque je m'adresse à mes interlocuteurs.

- Regarder les gens dans les yeux lorsqu'ils me parlent et lorsque je m'adresse à eux.

- Maîtriser ma gêne et ne pas laisser ce sentiment affecter mon comportement.

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la fin de la prochaine session (Automne 2010 à Hiver 2011)

Collaborateur

" Les performances individuelles, ce n'est pas le plus important. On gagne et on perd en équipe. " - Zinedine Zidane

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011

Bilan du rôle de collaborateur

Je dirais que ma participation dans les réunions d’équipe est le principal élément que je dois améliorer. Mon dernier dépôt abordait la difficulté à participer à la prise de décision en équipe, ce que j’ai amélioré depuis la dernière session. Je revisiterais donc le dernier dépôt que j’ai fait pour y démontrer l’amélioration de cette compétence. Les rencontres interdisciplinaires dans mon dernier stage en psychiatrie ainsi que les séances d’APP ont représenté de maintes occasions d’appliquer les stratégies trouvées pour acquérir cette compétence. Toutefois, je vise encore à améliorer ma participation et prendre ma place en situation de travail d’équipe; je pourrai donc mettre mes plans d'action en pratique dans mon stage en automne 2011 (CHSLD).

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai revisité mon dernier dépôt pour illustrer mon niveau de compétence actuel; il s'agit d'une nouvelle preuve concernant une situation vécue dans mon stage en automne 2011 en CHSLD.

Dépôt * 2

Mercredi, 2 février 2011

Modifications ajoutées le  : 16 février 2011

Modifications ajoutées le : 31 mars 2011

Dépôt revisité le : 3 février 2012 (Voir l'ajout de la nouvelle preuve à la fin du dépôt)

E.3.1 Travailler efficacement dans des équipes interprofessionnelles et intraprofessionnelles.

E.3.1.5  Travailler avec les membres de l’équipe en utilisant la prise de décision partagée afin de répondre aux besoins du client.

Preuve

Dans le programme d'ergothérapie en deuxième année, nous procédons à des séances d'Apprentissage Par Problèmes (APP), dans lesquels nous discutons d'un cas clinique, en équipe de 10 élèves, et nous représentions la discussion sous force de carte conceptuelle (Cmap) . Lors d’une séance en APP dernièrement, j'ai constaté qu'il manquait d'efficacité quant au fonctionnement du groupe, puisqu'aucune décision n'était prise. Par exemple, lors de cette séance, nous n'étions pas capable de nous décider sur une information à mettre dans la Cmap, et cela nous faisait perdre beaucoup de temps. Dans mon groupe, il n'y avait pas de "têtes fortes" pour trancher et décider, le bon  fonctionnement du groupe étant donc affecté.

Réflexion


Il il est important que chacun prenne sa place, et que ce soit équivalent pour tout le monde. Les décisions qu’on prend en groupe doivent être acceptées par tout le monde. Le problème que j’éprouve dans cette situation est que je ne prends pas vraiment part à la prise de décision. Je laisse mes collègues décider et adhère dans le sens de la majorité. Souvent, je suis d’accord avec la décision que mes collègues prennent, mais il arrive que je n’exprime même pas mon accord et la raison de pourquoi j’adhère à cet accord. La raison pourquoi je n'exprime pas mon accord ou mon désaccord est probablement que je manque d'estime de moi et de confiance en moi, j'ai donc peur de me "jeter à l'eau" et de décider.

En tant que futur ergothérapeute, je me dois de collaborer avec mes collègues, que ce soit dans la discussion ou dans la prise de décision. Le rôle de collaborateur implique une pleine participation avec les autres membres de l’équipe, et donc une implication dans la prise de décision. Pour le moment, il s’agit d’un APP, et donc, nous sommes en période d’apprentissage, et le résultat est moins grave si la décision prise n’est pas la bonne. Par contre, dans l’avenir, lorsque nous pratiquerons réellement notre métier, la décision prise aura beaucoup d’impact sur le client et sur son rétablissement. Il est donc très important, dès maintenant, de travailler sur mon implication dans la prise de décision en équipe. Pour maitrîser cette compétence, je dois me convaincre que mon point de vue par rapport à une décision à prendre est important pour tous et qu’il influencera le bon fonctionnement du groupe, ou dans le cas futur, le bien-être du client.

Points à travailler

- Je ne prends pas assez ma place lorsque vient le temps de donner MON opinion et de prendre une décision.

-Je manque de confiance en moi et d'estime de moi, ce qui fait que j'ai peur d'être jugée si je donne mon opinion ou si je prends les devants.

Points forts

- Je suis à l’écoute des autres et de leurs idées.

- Je suis ouverte aux opinions de mes collègues.

Objectif

Je serai en mesure de prendre au moins une décision lors de chaque séance d'APP. Je serai capable de prendre part aux décisions au moins deux fois par séance d’APP.

Plan d’action

- En donnant la raison de pourquoi j’adhère à une décision (par exemple en nommant un point fort ou un point faible de cette décision).

- Je ferai part au groupe, dès le début de la séance, de quel objectif j'aimerais discuter et quelle importance j'y accorde dans la Cmap.

- Je préparerai  au maximum mes recherches, ce qui me donnera des arguments  solides.

- Je pourrai préparer ma propre carte conceptuelle personnelle et une synthèse de mes recherches.

- Je me pratiquerai auprès d'une collègue pour présenter ma carte et mes recherches.

- Je pourrais même faire mes recherches avec une collègue, question de combiner des information et d'assurer le maximum de compréhension, et d'être ainsi plus préparée et plus apte à prendre ma place dans la discussion en groupe.

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la fin de mon prochain stage, qui finit en juin.

 

Vendredi, 3 février 2012

Modifications ajoutées le : 20 février 2012

Dépôt *2 revisité

E.3.1 Travailler efficacement dans des équipes interprofessionnelles et intraprofessionnelles.

Retour sur l'objectif , le plan d'action et la compétence habilitante :

Mon objectif était "Je serai capable de prendre part aux décisions au moins deux fois par séance d’APP" et visait à maîtriser la compétence habilitante : "E.3.1.5  Travailler avec les membres de l’équipe en utilisant la prise de décision partagée afin de répondre aux besoins du client" en adoptant les stratégies suivantes :

  • Je ferai part au groupe, dès le début de la séance, de quel objectif j'aimerais discuter.
  • Je préparerai  au maximum mes recherches, ce qui me donnera des arguments  solides.
  • Je me pratiquerai auprès d'une collègue pour présenter mes recherches.

Nouvelle preuve reflétant l'atteinte de l'objectif :

Lors de mon dernier stage en CHSLD, je participais aux réunions d’équipe qui avaient lieu une ou deux fois par semaine. Au début, j’étais plutôt réservée, car je ne connaissais pas le fonctionnement ni les membres de l’équipe interdisciplinaire. Cependant, après avoir observé le rôle de ma superviseure en tant que seule ergothérapeute dans l’équipe interdisciplinaire, j’ai compris le rôle que j’avais à jouer et j’ai appliqué des méthodes que j’avais déjà mis en place dans d’autres situations (par exemple : en APP). Ainsi, lors de chaque réunion, je suis arrivée préparée et j’étais donc prête à discuter de chaque cas. Peu à peu, ma superviseure m’a laissé la place et s’est même retirée vers la fin du stage de certaines rencontres puisque j’étais maintenant capable de prendre ma place et de discuter aisément avec les membres de l’équipe. À la fin de mon stage, je participais aux réunions d’équipe et j’assumais totalement le rôle de l’ergothérapeute, en travaillant efficacement avec l’équipe (je discutais des cas et je rédigeais les comptes-rendus dans les dossiers). J'ai ainsi obtenu "acquis" dans le rôle de collaborateur dans l'évaluation finale de mon stage.

Gestionnaire

" La gestion d'une entreprise suppose que l`on ait un but et une volonté de dévouemment qui implique même un engagement émotionnel. " - Harold Greneen

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011 Bilan du rôle de gestionnaire La plus grosse difficulté dans ce rôle reste encore pour moi d’établir un équilibre entre mes études et ma vie personnelle. Je considère que je me suis grandement améliorée sur ce point, en suivant mon plan d’action rédigé dans mon dernier dépôt et en utilisant les stratégies mentionnées, donc je devrai faire un dépôt revisité. Mon dernier stage m’a aidé à apprendre à gérer la charge de travail, mais je poursuivrai mes efforts pour être meilleure gestionnaire au cours de mon stage en automne 2011 (CHSLD). Je ne dois pas perdre de vue les stratégies que je m’étais données pour arriver à acquérir les compétences de ce rôle.

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai revisité mon dernier dépôt pour mettre à jour mon niveau de compétence actuel.

Dépôt * 3

Mercredi, 2 février 2011

Modifications ajoutées le : 4 mars 2011

Modifications ajoutées le : 6 mars 2011

Dépôt revisité le  : 23 mars 2012 (voir à la fin du dépôt actuel)

E.4.1 Gérer la pratique professionnelle et la carrière au quotidien.

E.4.1.4 Établir un équilibre entre les activités liées au
travail, les activités extérieures et les priorités
personnelles.


Preuve

Depuis les derniers mois, j’éprouve une grande difficulté à séparer ma vie professionnelle de ma vie personnelle. Je n’arrive pas à établir mes priorités et à faire un équilibre entre mes études, le travail, la vie sociale et la vie personnelle. Parfois je donne plus à un, plus à l’autre, mais ce n’est jamais équilibré. La plupart du temps, ma vie personnelle prend le dessus sur ma vie sociale, professionnelle, sur mes études... Par exemple, je consacre le quart de mon temps à mes études (je fais les travaux demandés, mais il y a beaucoup de lectures que je ne fais pas), un autre quart à ma vie sociale (je vois de temps en temps mes amis, mais sinon la plupart du temps je reste seule dans ma chambre), et la moitié de mon temps à ma vie personnelle (je joue de la guitare, je discute avec du monde en ligne, je navigue sur internet, j'écoute de la musique, je fais des cours de kickboxing) et je ne consacre aucun temps au travail (pour cette session j'ai laissé de côté un travail étudiant que j'ai depuis 5 ans).

 

Réflexion

Comme résolution 2011, j’avais décidé de me concentrer davantage sur mes études. Toutefois, je n’ai pas été capable de tenir cette résolution. Moi qui ai décidé de ne pas travailler cette session-ci pour me passer davantage de temps sur mes études, je perds mon temps à socialiser et à discuter de ma vie personnelle, diminuant le temps alloué à faire mes travaux et mes lectures. Il est certain que, comme à l’école ou au travail, il est impossible de faire abstraction totale de notre vie personnelle, mais il doit y avoir un équilibre, et depuis un moment, j’ai énormément de difficulté à trouver cet équilibre, et cela affecte grandement mes résultats scolaires, ainsi que d’autres sphères importantes dans ma vie quotidienne.

Depuis ma rentrée en 2009 dans le programme, j’ai toujours gardé en tête que l’ergothérapie vise principalement un fonctionnement optimal dans toutes les sphères de l’occupation, pourtant, je ne suis même pas capable de l’appliquer à moi-même ! Je suis fonctionnelle dans les domaines de l’occupation, mais je n’établis pas de priorités et cela nuit à mon rendement occupationnel, surtout en ce qui a trait à mes études.

En tant qu’étudiante, je devrais mettre la plus grande partie de mon temps dans mes travaux. Toutefois, ma vie personnelle étant très mouvementée, j’éprouve une immense difficulté à bien gérer mon temps et mon implication dans mes études. Je dois apprendre dès maintenant à travailler sur la compétence-clé E.4.1.4 du rôle de gestionnaire qui dit qu’il faut « Établir un équilibre entre les activités liées au travail, les activités extérieures et les priorités personnelles. »

Plus tard, lorsque je serai une vraie professionnelle, je devrai faire très attention de bien gérer ma vie et de ne pas mélanger ma vie personnelle avec ma vie professionnelle. Même si ce n’est pas toujours facile de gérer tous les sphères d’activités de la vie quotidienne, il est très important que je sois capable de le faire, pour mon bien et le bien de ceux qui m’entourent.

Points faibles

- Je manque de volonté et de force pour faire un changement dans mes habitudes.

Points forts

- Je sais où se situe ma difficulté (rétablir un équilibre), c’est donc déjà un bon début pour pouvoir intervenir, je sais sur quels points je dois apporter des changements.

- Je suis une personne persévérante, qui aime la stabilité, alors ce n'est qu'une question de temps avant de retrouver un équilibre.

Objectif

À partir de maintenant, je serai en mesure d’établir decide de rétablir mes priorités dans mon horaire quotidien, en planifiant, en priorisant, et en précisant le temps de chacune de mes activités dans mon agenda. J'accorderai 10 minutes chaque jour pour réévaluer mon horaire.

Plan d’action

Pour ce faire :

- Je ciblerai tout d'abord mes priorités en les mettant clairement sur papier. (L'école étant ma première priorité) et je ferai mon horaire occupationnel en conséquence de mes priorités établies.

- Je mettrai en place un horaire occupationnel, auquel j’allouerai un temps précis à chacune des choses que j’ai à faire, dans le but d’établir un équilibre dans mes activités.(tel nombre de minutes accordés au diverses catégories, soient les études, le travail, la vie sociale et personnelle.)

- Je devrai respecter cet horaire pour réussir à atteindre mon objectif. (Pour être certaine de le suivre, je pourrai m'en imprimer une copie par semaine et le garder avec moi en tout temps)

-Je prendrai le temps de réévaluer mon horaire chaque jour.

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la prochaine session (Automne 2011).

 

Dépôt revisité le : 23 mars 2012

Modifications ajoutées le 8 avril 2012 :

E.4.1 Gérer la pratique professionnelle et la carrière au quotidien.

E.4.1.4 Établir un équilibre entre les activités liées au
travail, les activités extérieures et les priorités
personnelles.

Objectif visé : je  decide de rétablir mes priorités dans mon horaire quotidien, en planifiant, en priorisant, et en précisant le temps de chacune de mes activités dans mon agenda.

Considérant le fait que cette compétence-clé est difficile à maîtriser pour moi, et que mon objectif n'est pas exactement atteint, je réajuste mon plan d'action afin de pouvoir arriver à maîtriser cette compétence qui est très importante. En rendant mon plan d'action plus réaliste (je n'arrive pas à appliquer toutes les stratégies pour avoir un horaire quotidien équilibré), mon objectif sera plus facilement atteint et cela sera aussi bénéfique pour ma pratique future en tant qu'ergothérapeute. 

Voilà mon plan d'action initial  :

- Je ciblerai tout d'abord mes priorités en les mettant clairement sur papier. (L'école étant ma première priorité) et je ferai mon horaire occupationnel en conséquence de mes priorités établies.

- Je mettrai en place un horaire occupationnel, auquel j’allouerai un temps précis à chacune des choses que j’ai à faire, dans le but d’établir un équilibre dans mes activités.(tel nombre de minutes accordés au diverses catégories, soient les études, le travail, la vie sociale et personnelle.)

- Je devrai respecter cet horaire pour réussir à atteindre mon objectif. (Pour être certaine de le suivre, je pourrai m'en imprimer une copie par semaine et le garder avec moi en tout temps)

-Je prendrai le temps de réévaluer mon horaire chaque jour (10 minutes par jour).

Pour rendre le plan d'action plus réalisable, je le modifie de cette façon :

-De façon générale, je m'assurerai de consacrer un temps équitable pour ma vie personnelle, ma vie extérieure et ma vie étudiante. (par exemple, la moitié du temps consacré à ma vie étudiante et les deux quarts restants consacrés respectivement à ma vie personnelle et ma vie extérieure.)

-J'ajusterai selon les semaines le temps consacré à chaque partie de ma vie.

-J'utiliserai mon agenda afin d'établir mes priorités et de les situer dans le temps.


Dépôt*2

Jeudi, le 11 novembre 2010

Modifications ajoutées le 2 décembre 2010

E.4.3 Superviser le personnel auxiliaire en ergothérapie.


E.4.3.1 Orienter lesmembres du personnel auxiliaire à leur rôle, leurs obligations et leurs responsabilités.

Preuve

Depuis le début de cette session-ci, j'ai des séances d'APP (Apprentissage Par Problème) dans lesquelles j'ai un rôle précis à jouer, soit celui du participant, du secrétaire, du scribe ou de l'animateur. Dans le dernier rôle, j'ai beaucoup de diffculté. Le rôle d'animateur demande une gestion du temps importante, mais surtout, demande d'orienter l'ensemble du groupe dans leurs rôles et leur partage d'information. Personnellement, je n'ai pas la qualité de leadership, et je n'aime pas tellement diriger un groupe de personnes. En tant qu'animateur, je gérais mal le temps et je gérais mal le groupe, ce qui causait du retard et de la confusion dans le groupe. Par contre, nous sommes obligés de faire ce rôle dans les APP, et probablement que plus tard en tant qu'ergothérapeute, je devrai parfois diriger certains membres du personnel et les orienter dans leurs rôles. J'ai donc beaucoup d'amélioration à faire au niveau de la compétence du rôle de gestionnaire qui consiste à gérer les membres du personnel et les orienter vers leurs rôles et leurs responsabilités.

Réflexion

Lorsque j'ai été animateur dans mon groupe d'APP, j'ai manqué de leadership et de confiance en moi. Je n'étais pas assez renseignée sur les rôles de mes collègues et je pouvais ainsi moins les guider. Je devais servir d'encadrement alors que je n'étais même pas capable de m'encadrer moi-même, ce qui n'aidait pas au groupe et à leur compréhension des rôles. Plus tard, lorsque je serai ergothérapeute, il m'arrivera de devoir diriger une rencontre en groupe avec les autres professionnels pour faire une discussion de cas. Dans cette rencontre, je devrai être en mesure d'orienter chacun vers son rôle et les pousser à partager leurs informations, question d'arriver à la meilleure analyse pour subvenir aux besoins de notre client. Cette compétence est sans doute à améliorer si je veux être une bonne future ergothérapeute.

Points forts

Être animateur me pousse à avoir plus confiance à moi, et j'en manque beaucoup, donc c'est un point positif de jouer ce rôle. Être animateur dans un groupe d'APP me prépare aussi à ma future profession d'ergothérapeute en me donnant un aperçu de ce que serait la gestion d'un groupe, dans une discussion de cas par exemple.

Points faibles

Ma faible performance dans le rôle d'animateur a influencé tout le groupe, ce que je trouve dommage. Plus tard, nos objectifs de rencontre concerneront le client, nous n'aurons donc pas le choix de les atteindre. Ma gestion du temps et surtout ma gestion dans les rôles et les responsabilités de mes collègues sont à améliorer grandement.

 Objectif

Pour les APP où je suis animatrice, je serai en mesure de prendre plus ma place et de m'imposer davantage pour orienter du mieux que je peux mes collègues dans notre travail de groupe.

Plan d'action

Je me renseignerai préalablement des rôles de mes collègues, et sur ce qu'ils ont accompli pour notre rencontre, ainsi je serai plus apte à les orienter dans leurs responsabilités et les objectifs de notre travail de groupe seront mieux atteint, et ce, dans un laps de temps adéquat. Je pourrai aussi développer davantage certaines aptitudes comme d’instaurer de bonnes alliances avec mes pairs (me faire accepter dans le groupe),me construire un réseau d’influences; de créer un climat affectif qui libère le meilleur potentiel, énergie et création des membres de mon groupe et finalement deviner les sources de conflit potentiel, clarifier les désaccords et m'efforcer de les désamorcer, tout ça pour être un meilleur animateur dans mon groupe d'APP. (Intelligence Émotionnelle , G., Goleman)

Échéancier

D'ici à la fin de la session Hiver 2011.

Agent de changement

" C'est quand une personne ose prendre des risques et s'impliquer personnellement qu'elle peut grandir et évoluer " - Herbert Otto

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011 Bilan du rôle d’agent de changement Ce rôle est celui dans lequel j’ai déposé un seul dépôt et celui qui m’était le plus incompris et difficile à maîtriser jusqu’à mon dernier stage. En effet, lors de ce dernier, j’ai eu l’occasion de promouvoir la participation occupationnelle auprès de certains clients et cela m’a beaucoup aidé à comprendre le rôle d’agent de changement et à maîtriser des compétences que je n’avais pas encore eu l’occasion de développer et de travailler. J’ajouterais donc un dépôt dans ce rôle concernant la compétence-clé « Promouvoir les possibilités occupationnelles, le rendement occupationnel et la participation occupationnelle des clients. », ce qui illustrerait mieux mon niveau de compétence actuel.

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai ajouté un nouveau dépôt pour le rôle d'agent de changement, en visant la compétence clé mentionné dans mon bilan et qui concerne une situation vécue dans mon stage en automne 2011 (CHLSD).

Dépôt*2

Lundi, le 20 février 2012

Modifications ajoutées le : 6 mars 2012

E.5 Agent de changement « compétent »

E.5.1 Promouvoir les possibilités occupationnelles, le rendement occupationnel et la participation occupationnelle des clients.

Preuve

Lors de mon dernier stage en CHSLD, j’ai aidé pendant un mois et demi une résidente à réaliser une activité très importante pour elle : la lecture. Mme, âgée de 90 ans, souffraient de déficits cognitifs légers (légère perte de mémoire), d’une perte légère d’audition et d’une vision réduite. Même avec ses lunettes, elle avait de la difficulté à lire les caractères d’un roman. Elle a donc pu bénéficier du prêt temporaire d’une télévisionneuse, qui grossissait le caractère du roman tout en augmentant le contraste fond-caractère, ce qui facilitait la lecture. Le problème est que madame ne savait pas trop comment utiliser l’appareil et les consignes devaient souvent lui être réexpliquées. Cette activité était très significative pour elle, et il y avait possibilité de maintenir son autonomie pour cette activité. Je l’ai donc entraînée à utiliser la télévisionneuse; trois fois par semaine, je passais une heure avec madame et lui enseignait à l’utiliser. Il y a avait des hauts et des bas : dans les bas, je me demandais si mme serait vraiment capable de maîtriser l’utilisation de la télévisionneuse et cela paraissait dans les efforts que je mettais à l’entraîner.

Réflexion

Au début des rencontres, je trouvais cela difficile de lui répéter sans cesse le fonctionnement; par moments, je ne savais plus trop quelles stratégies utiliser. Toutefois, le progrès dont elle a fait preuve m’a fait réaliser à quel point il est important de promouvoir la participation occupationnelle des résidents et qu’en tant qu’ergothérapeute il faut aider à maintenir cette participation occupationnelle lorsque cela est possible.

Cette expérience de stage m’a aidé à développer le rôle d’agent de changement. J’ai vu les difficultés qui pouvaient entraver un changement ou un maintien de la participation occupationnelle. J’ai aussi constaté que cela pouvait être possible avec de l’aide et de l’espoir. J’ai pris du temps pour la résidente et le changement s’est fait. Son amélioration m’a fait réaliser à quel point il est important de promouvoir la participation occupationnelle. Dans cette expérience de stage, j’ai pu travailler la compétence habilitante suivante : « E.5.1.1 Aider le client, selon le cas, dans ses efforts pour obtenir les services requis pour atteindre les résultats déterminés dans le plan d’action. » J’avais un objectif à atteindre avec madame et il a été atteint.

Dans ma future pratique en tant qu’ergothérapeute, il sera donc nécessaire de continuer à promouvoir les possibilités occupationnelles, le rendement occupationnel et la participation occupationnelle des clients, même si cela demande du temps et beaucoup d’efforts.

Points forts :

  • Je n’ai pas hésité à offrir mes services pour permettre à mme de poursuivre cette activité significative, même si cela prenait de mon temps.
  • J’ai développé des stratégies pour atteindre l’objectif et contribuer au changement de mme.

Points faibles :

  • Au début, j’ignorais comment procéder pour aider mme à évoluer dans ses apprentissages.
  • Il y a avait des hauts et des bas : dans les bas, je me demandais si mme serait vraiment capable de maîtriser l’utilisation de la télévisionneuse et cela paraissait dans les efforts que je mettais à l’entraîner.

Objectif :

Lors de mon prochain stage, je serai en mesure de promouvoir la participation occupationnelle pour un client dans une activité significative précise, et ce, en adoptant au moins deux stratégies efficaces.

Plan d’action :

  • Prendre compte du dossier du client pour savoir ses diagnostics et les impacts sur son occupation, et donc, ce qui peut entraver et limiter son changement dans l’activité.
  • Discuter avec le client pour le connaître et ainsi mieux le guider dans son changement.
  • Écrire des notes sur les séances d’entraînement, pour tenir à jour l’évolution du client.
  • Me faire une liste de stratégies et varier selon les séances pour voir lesquelles fonctionnent mieux. Appliquer les plus efficaces pour maintenir le progrès.
  • Encourager continuellement le client pour favoriser le progrès.

Échéancier : jusqu’à mon prochain stage.

Dépôt *1

Mercredi, le 2 mars 2011

Modifications ajoutées le : 12 avril 2011

E.5.3 Communiquer le rôle et les avantages de l’ergothérapie.


E.5.3.1 Promouvoir adéquatement le rôle de l’ergothérapie auprès des clients et de l’équipe interprofessionnelle.

Preuve

Il y a deux semaines environ, j'étais chez moi en train de parler avec ma mère et une de ses amies, et nous discutions de la santé mentale, l'amie de ma mère ayant un frère diagnostiqué schizophrène. Nous en sommes venues à parler de l'ergothérapie et du rôle de la profession auprès de personnes souffrant notamment de cette maladie. Je leur ai expliqué le rôle de l'ergothérapeute, globalement, puis plus spécifiquement auprès de ce type de clientèle. Nous avons dû discuté une trentaine de minutes sur ce sujet. J'ai toutefois constaté que j'avais beaucoup plus de difficulté à expliquer le rôle de l'ergothérapeute en santé mentale plutôt qu'en santé physique, ou c'était plus concret pour moi.

Réflexion

Pour expliquer du mieux que je pouvais le rôle de l'ergo en santé mentale, je me suis appuyée sur la théorie, sur les cas vus en APP (très utile!!) et sur les laboratoires. J'ai réussi à intégrer l'information recueillie dans les cours et la transmettre de façon à ce que ma mère et son amie comprennent bien le rôle de l'ergothérapeute. Toutefois, j'ai éprouvé plus de difficulté à expliquer le rôle de l'ergothérapeute en santé mentale que celui en santé physique. Pour moi, la santé mentale est plus abstraite, et le rôle de l'ergo aussi, même si son importance est magistrale. Par exemple, j'avais de la difficulté à cibler les évaluations et les interventions que l'ergo ferait avec une personne atteinte de schizophrénie. J'avais quelques idées concrètes, par exemple par rapport à l'horaire occupationel et la prise de médication, la psychoéducation, etc. Mais je sentais que je ne maîtrisais pas totalement mes connaissances. Ma mère et son amie me posaient aussi des questions sur d'autres diagnostics et sur les actions concrètes que l'ergo pouvait poser, et de façon générale, c'est surtout sur les interventions que j'avais plus de difficulté à élaborer. J'aurais voulu détailler davantage le rôle de l'ergothérapeute en santé mentale. Même si ce domaine m'intéresse moins que la santé physique, il sera important plus tard d'être capable de parler du rôle de l'ergo dans n'importe quel domaine.

Tout au long de ma future carrière, il sera de mon devoir de me tenir au courant du rôle de l'ergothérapeute auprès des diverses clientèles, dont la clientèle en santé mentale, car il y aura toujours une possibilité que je puisse devoir intervenir avec un patient souffrant d'un trouble mental, ou même, quelqu'un dans mon entourage pourra développer un tel trouble. Cela sera ainsi de mon devoir de comprendre l'impact que cela peut avoir sur la vie de cette personne et de promouvoir le rôle de l'ergo dans ces situations.

Points forts

- Même si j'éprouvais de la difficulté, j'ai été capable d'intégrer mes apprentissages et mes connaissances pour les transmettre adéquatement à ma mère et son amie

- Je me suis basée sur des exemples de cas vus en cours pour mieux expliquer le rôle de l'ergo.

- Même si la santé mentale n'est pas mon principal intérêt, j'ai fait preuve de dynamisme et d'intérêt lors de mes explications et j'ai réussi à maintenir constant l'intérêt de mes auditeurs.

Points à améliorer

- Lorsqu'elles me posaient des questions, j'hésitais parfois à répondre, car je n'étais pas totalement certaine de ma réponse.

- J'aurais voulu leur expliquer tout ça en me basant sur ma propre expérience, or je n'en ai pas encore avec la clientèle en santé mentale.

 

Objectif

Je serai en mesure de discuter aisément du rôle de l'ergothérapeute dans les divers domaines et auprès des différents clientèles.

Plan d'action

- En révisant mes notes régulièrement (se mettre à jour)

- En lisant les avantages de l'ergothérapie dans les différents domaines et clientèles

- En me pratiquant à en parler avec mes amies ou auprès d'autres amies qui étudient dans le domaine de la réadaptation (Ex : physiothérapie, orthophonie)

Échéancier

À partir de maintenant jusqu'à la prochaine session (Automne 2011), où je pourrai surtout mettre mon plan d'action en pratique lors de mon stage d'été.

Érudit

" Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. "  - Benjamin Franklin

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011 Bilan du rôle d’érudit La compétence-clé que je devrais principalement améliorer dans ce rôle est « Maintenir et rehausser ses compétences personnelles par l’apprentissage continu. », pour laquelle mon stage en automne 2011 (CHSLD) sera une bonne occasion de la développer. J’aurais besoin de faire un nouveau dépôt dans ce rôle pour illustrer mon niveau de compétence actuel, car avec les séances d’APP, j’ai beaucoup développé la compétence suivante : « Évaluer de façon critique l’information afin d’appuyer les décisions concernant le client, les services et la pratique. »

Retour sur le bilan en date du 11 avril 2012 :

J'ai ajouté un nouveau dépôt visant la compétence mentionné dans mon bilan, pour illustrer mon niveau de compétence actuel. Ce dépôt concerne une situation vécue dans mon stage en automne 2011 (CHSLD).

Dépôt*3

Vendredi, le 23 mars 2012

Modifications ajoutées le : 8 avril 2012

E.6.1 Maintenir et rehausser ses compétences personnelles par l’apprentissage continu.

E.6.1.3 Revoir régulièrement les nouvelles connaissances et déterminer si elles peuvent s’appliquer dans la pratique.

 

Preuve

Lors de mon dernier stage en CHSLD, il y a eu une situation où j’ai du revoir et affiner mes connaissances sur la clientèle « personnes âgées ». Les notions sur cette clientèle avaient été vues un an auparavant, ce n’était donc pas exactement frais dans ma mémoire. Pour bien connaître la clientèle, j’ai donc du révisé mes notes et mes APP en lien avec la population personnes âgées. J’ai aussi du faire des recherches particulièrement plus précises sur des pathologies que je connaissais peu. Dans mon stage, j’ai participé à trois formations pour rehausser mon niveau de connaissances : une sur le traitement des plaies, une sur la dysphagie, et une sur les techniques de contentions. Ces formations m’ont servies tout au long de mon stage. J’ai toutefois trouvé cela difficile de devoir apprendre tout ça en même temps, d’absorber toute cette information.

Réflexion

Le fait d’avoir beaucoup de connaissances à réviser, en plus d’en découvrir et en acquérir de nouvelles rendait le stage très chargé. Revoir régulièrement les connaissances acquises et les nouvelles connaissances pour la clientèle « personnes âgées » ou un sujet (ex : la maladie d’Alzheimer) m’aurait aidé à être davantage performante dans mon stage. Les formations ont toutefois contribué à augmenter ma performance dans mon stage. J’ai pu les appliquer dans ma pratique tout au long de mon stage.

En tant que future ergothérapeute, il sera de mon devoir de me tenir informée et de rafraîchir mes connaissances sur la clientèle avec laquelle je travaillerai. Je devrai me tenir au courant des nouvelles connaissances et je devrai les intégrer dans ma pratique, de façon à ce que l’équipe, le client ou sa famille puisse en bénéficier au maximum.

Points forts

-Les nouvelles connaissances acquises en stage (ex : lors des formations) m’ont permis d’être performante dans mon stage.

-Je possédais déjà des connaissances sur la clientèle « personnes âgées ».

Points faibles

-Mes connaissances sur la clientèle « personnes âgées » avaient besoin d’être rafraîchies.

-Mon manque de mise à jour dans mes connaissances sur la clientèle et sur les pathologies a diminué mon rendement et la performance dans ma pratique.

Objectif

D’ici la fin de mon prochain stage, je reviserai à raison d’une fois par mois mes connaissances par rapport à une clientèle particulière, à une pathologie ou à des notions vues en classe ou en stage qui pourraient m’être utile dans ma pratique future.

Plan d’action

-Je ferai l’inventaire des notions qui auraient besoin d’être révisées et qui seraient utiles dans ma pratique future;

-Je me ferai un calendrier avec les moments où je devrais réviser mes connaissances;

-Je retournerai voir les APP faits en groupe;

-Lorsque j’aurai un questionnement ou une problématique, j’irai voir dans les données probantes et la littérature pour mettre à jour mon niveau de connaissances.

- Je pourrai assister à des formations sur divers sujets lorsque l'occasion se présentera, cela sera aussi utile dans ma future pratique.

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la fin de mon stage de maîtrise en hiver 2013.

Dépôt *2

 

Jeudi, le 31 mars 2011

Modifications ajoutées le : 4 avril 2011

E.6.3 Favoriser l’apprentissage des clients, de l’équipe et d’autres apprenants.

6.3.2 Faire connaître l’approche globale en ergothérapie, qui incorpore des exigences occupationnelles ainsi que des facteurs personnels et environnementaux.

 

Preuve

Le 9 mars 2011, j’ai participé à une activité interfacultaire qui portait sur la collaboration en science de la santé. Le but était de partager notre future profession avec d’autres étudiants en santé et connaître davantage leur rôle dans l’équipe interdisciplinaire. Lors de cette activité, j’ai dû expliquer ce qu’était l’ergothérapie et quel était le rôle de l’ergothérapeute dans une équipe professionnelle. J’ai constaté un manque d’efficacité de ma part lorsque j’ai parlé du rôle de l’ergothérapeute, car j’avais de la difficulté à décrire exactement et clairement les interventions faites en ergothérapie et les autres étudiants semblaient ne pas comprendre totalement la profession et son enjeu dans l’occupation, la personne et l’environnement.

 

Réflexion

Lors de cette activité, j’ai eu de la difficulté à décrire exactement le rôle de l’ergothérapeute appliqué au cas que nous avions, et les autres membres de l’équipe ne semblaient pas très bien comprendre. Je crois que je manquais d’exemples d’intervention et j’avais de la difficulté à illustrer concrètement le rôle de l’ergo dans l’équipe interdisciplinaire. Par exemple, je situais bien le rôle de l'ergothérapeute par rapport à l'activité, précisant que c'est ce qui nous distingue le plus des autres professions. J'ai aussi été capable d'appliquer l'activité à notre cas clinique, en précisant ce que le jeu apportait chez une clientèle enfant vue en ergothérapie. D'un autre côté, j'avais de la difficulté à expliquer aux autres la différence entre l'ergo et le physio par exemple, ou l'ergo et l'orthophoniste, qui peuvent souvent travailler en collaboration. Je crois que je me suis bien débrouillée en général, mais j’aurais voulu décrire le rôle de l’ergo de façon plus détaillée (par exemple, élaborer plus sur les outils de dépistage et d'évaluation, parler plus du rôle auprès de la famille), question de favoriser le plus possible, l’apprentissage des autres étudiants. En général, je suppose que mon manque d'efficacité a été dû à un inconfort à prendre ma place (faire valoir ma place d'ergothérapeute parmi tous les autres professions) ET à un manque de connaissances de ma part.

Plus tard, en tant qu’ergothérapeute, il sera de mon devoir de favoriser l’apprentissage de mes clients, de mon équipe et des autres personnes qui m’entourent en leur faisant connaître l’approche globale en ergothérapie. Je devrai maîtriser davantage les notions apprises pour pouvoir leur fournir les meilleures explications possibles. Il sera aussi vraiment important de faire valoir ma place dans l'équipe interdisciplinaire car ce sera toutes nos compétences confondues qui nous permettront d'offrir le meilleur service au client. Il est donc important dès maintenant de travailler sur mes points à améliorer, tels qu'améliorer mon confort à prendre ma place dans le groupe et maîtriser davantage mes connaissances.

 

Points à améliorer

- Maîtriser davantage les définitions de l’ergothérapie et son rôle auprès de différents cas cliniques.

- Favoriser davantage l’apprentissage des autres

- Apprendre à être confortable lorsque vient le temps de prendre ma place dans un groupe, surtout lorsque je dois faire valoir ma place.

 

Points forts

- Je connais certaines interventions qui ont bien aidé les étudiants à comprendre

- J’ai réussi à distinguer l’ergo des autres professions en parlant de l’activité.

 

Objectifs

D’ici 6 mois, je serai capable de décrire parfaitement l’ergothérapie et de donner des interventions qui portent sur la personne, sur son occupation et sur son environnement, tout en tenant compte de l’activité, pour favoriser l’apprentissage de mon entourage et pour que chacun comprenne l’essentiel de la profession, et ce, en travaillant sur ma maîtrise de connaissances sur l'ergothérapie et en travaillant sur mon inconfort de prendre ma place dans une équipe.

 

Plan d’action

Voici les moyens que je prévois utiliser pour atteindre mon objectif :

- Me faire une définition préparée de l’ergothérapie, par exemple : c'est une profession de la santé qui évalue et qui traite les personnes au moyen d'activités significatives pour maintenir et développer leur indépendance et leur autonomie dans leur environnement quotidien et social.

- Faire une liste des interventions principales auprès de chaque type de clientèle (enfant, adulte, personne âgée) et de chaque domaine de santé (physique et mentale). Par exemple, l'ergothérapeute, qui travaillerait avec une clientèle personnes âgées atteintes de troubles cognitifs, pourrait traiter un patient avec une stimulation cognitive, en faisant participer le patient à une activités de mémorisation.

- Me pratiquer auprès de ma famille et de mes amis pour leur apprendre ce qu’est l’ergothérapie.

-Prendre ma place de 3 à 5 fois à chaque séance d'APP, et augmenter le nombre de fois selon les séances. M'exposer à l'inconfort m'aidera à le combattre.

 

 

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la session d’Automne 2011.

Professionnel

" Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité. " - Albert Einstein

Bilan

Mercredi, le 19 octobre 2011 Bilan du rôle de professionnel Dans ce rôle, la compétence que j’aimerais davantage développer serait « S’engager à offrir une pratique compétente. » Je considère aussi, à la lumière de mes réflexions, que je dois continuer à maîtriser les autres compétences-clés inclues dans ce rôle. Un dépôt pourrait être ajouté pour démontrer mon niveau de compétence actuel puisque j’ai développé mon rôle de professionnel lors de mon dernier stage en milieu psychiatrique. Je revisiterais aussi mon dernier dépôt pour montrer l’amélioration de mes compétences en lien avec ce dernier.

Retour sur le bilan en date du 12 avril 2012 :

J'ai revisité mon dernier dépôt pour illustrer mon niveau de compétence actuel par rapport aux compétences visées. Après mûre réflexion, je considère que les autres compétences du rôle de professionnel sont encore à parfaire et à développer, c'est pourquoi je n'ai ajouté aucun nouveau dépôt.

Dépôt *2

Dimanche, 17 avril 2011

Dépôt revisité le : 12 avril 2012 (voir à la fin de ce dépôt)

E.7.3 Se montrer sensible à la diversité et aux questions de pouvoir qui entrent en jeu dans une relation professionnelle.

E.7.3.2 Respecter la diversité, y compris les effets de l’âge, du sexe, de la religion, de l’orientation sexuelle, de l’ethnie, des croyances culturelles et des capacités sur la participation et la prise de décision partagée.

 

Preuve

Dans le programme d'ergothérapie en deuxième année, nous procédons à des séances d'Apprentissage Par Problèmes (APP), dans lesquels nous discutons d'un cas clinique, en équipe de 10 élèves, et nous représentions la discussion sous force de carte conceptuelle (Cmap). Dans une de ces séances, nous avions un cas d’un monsieur d’origine grecque qui souffrait d’une DMLA sèche et d’autres problèmes concomitants. Dans le cas, on précise que la communication avec monsieur est difficile, qu’il s’exprime dans un français rudimentaire, qu’il gesticule beaucoup et parle très fort, qu’il entend mal et que le personnel doit parler très lentement pour se faire comprendre. Le but du cas clinique était d’adapter le nouveau milieu de vie aux besoins de monsieur. Dans ce cas, nous avons réussir à établir des interventions, mais nous avons eu de la difficulté à tenir compte de l’opinion de monsieur étant donné son âge avancé et les conséquences engendrées par ce fait.

 

Réflexion

La prise de décision devrait toujours être partagée avec le client puisqu’il s’agit de ses intérêts et de sa propre réhabilitation. Son âge, son sexe, sa religion, sa culture et sa façon de communiquer, ne devraient pas être une barrière à cet aspect très important de l’intervention. Dans ce cas, c’était difficile de trouver des interventions en lien avec les intérêts de monsieur, car c’était difficile de communiquer avec lui et de savoir exactement ses désirs et ses attentes. Ce n’est pas parce qu’une personne est plus âgée et qu’elle entend mal, et qu’elle est d’une autre origine, qu’elle doit recevoir des services moins bons. Chaque patient a le droit de décider de recevoir ou de ne pas recevoir tels services, et a le droit de décider sur quoi on ciblera les interventions. Dans cette vignette, nous aurions pu préciser dans les interventions que nous devions prendre en compte l’opinion de monsieur, en lien avec sa culture et son âge avancé.

 

Plus tard, en tant qu’ergothérapeute, il sera très important de porter attention aux différences de culture et aux effets que peuvent avoir l’âge, le sexe, la religion (etc.), sur le plan d’intervention et donc sur l’intervention. L’ergothérapeute se doit de prendre des décisions avec l’accord et surtout, la participation du client, et ce, même si la communication est difficile.

 

Points à améliorer

-Être plus attentive aux différences de culture et de leurs impacts sur la communication et l’intervention

-Être plus attentive aux conséquences de l’âge sur la communication et sur l’intervention

-Faire un plan d’action en tenant compte de l’opinion du client malgré une communication difficile.

 

Points forts

-Être consciente que plusieurs aspects du client (âge, culture, religion) peuvent influencés la prise de décision

-Être sensible aux besoins du client

 

Objectif

Je serai capable, à l’avenir, de prendre en compte chaque aspect de la personne qui peut influencer la prise de décision partagée et donc l’intervention.

 

Plan d’action

-Faire une liste des divers aspects du client qui pourraient potentiellement influencer l’intervention : l’âge, le sexe, la religion, l’orientation sexuelle, l’ethnie, les croyances culturelles et les capacités sur la participation, la façon de communiquer.

-Toujours demander au patient ses attentes

-À chaque objectif d’intervention, s’assurer de l’accord du patient.

 

Échéancier

À partir de maintenant jusqu’à la fin de mon stage en Automne 2011.

 

Dépôt revisité en date du : 12 avril 2012

Retour sur les compétences visées :

E.7.3 Se montrer sensible à la diversité et aux questions de pouvoir qui entrent en jeu dans une relation professionnelle.

E.7.3.2 Respecter la diversité, y compris les effets de l’âge, du sexe, de la religion, de l’orientation sexuelle, de l’ethnie, des croyances culturelles et des capacités sur la participation et la prise de décision partagée.

Retour sur l'objectif : je serai capable, à l’avenir, de prendre en compte chaque aspect de la personne qui peut influencer la prise de décision partagée et donc l’intervention.

Nouvelle preuve démontrant l'atteinte de l'objectif :

Dans mon stage en automne 2011, en CHSLD, j'ai appliqué mon plan d'action pour atteindre cet objectif et cela a porté fruit. Lors de mon stage, j'ai eu à communiquer avec une dame qui avait une perte d'audition importante et qui avait des déficits cognitifs sévères. Toutefois, je n'ai pas laissé ces difficultés de communication entraver la relation thérapeutique; j'ai pris en compte son avis et j'en ai tenu compte dans l'intervention. La dame répondait lorsque je la questionnais sur ses attentes et me souriait à mon arrivée à sa chambre personnelle. Elle était satisfaite des interventions mises en place et elle le démontrait pas sa bonne humeur. Je peux ainsi conclure que j'ai été sensible à la diversité de la personne à laquelle je m'adressais et que j'ai tenu compte de cette diversité dans la mise en place de mes interventions.