Portfolio de Christine MAGNAN

Plan

Le lien marqué [+] permet d'afficher puis de masquer les sous-sections que comprend la section correspondante.

Biographie

Image représentant Christine MAGNAN

Bonjour!
Bienvenue sur mon portfolio! Pour me présenter conventionnellement, je pourrais dire que je suis étudiante de 3e année en ergothérapie à l'UdeM, que je travaille à l'hôpital Sainte-Justine aux services auxiliaires, que j'ai longtemps travaillé sur les piscines comme monitrice et sauveteur, que j'aime la natation et le vélo et que j'aime voyager. Je dirais surtout que je suis une fille spontannée, passionnée, intègre et souriante.

C'est justement le côté ludique et créatif qui m'a attiré vers l'ergothérapie, profession que je découvre et apprécie davantage de jour en jour. Vous découvrirez au cours de ce portfolio les différentes expériences qui m'ont permis de développer plusieurs compétences reliées à l'ergothérapie, que ce soit au travail, à l'académique ou encore simplement dans la vie.

Bonne lecture!

Christine Magnan

 



Pour me contacter :

EXPERT (E.1)

RETOUR SUR LE BILAN:

10 avril 2012

 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilans comme suit :

 

En travaillant démontrant l'évolution de mes compétences pour cette sous-compétence qui est primordiale dans l'exercice de l'ergothérapie, je m'assure démontrer mon niveau actuel d'expertise en ce qui a trait à l'habileté de faire une synthèse. En peaufinant ma preuve et ma réflexion, je me suis assuré de prouver la progression effectuée dans cette sous-compétence.

 

Au niveau de la compétence d'expert, les différentes dépôts expliquent bien mon niveau actuel de compétence. Cependant, je sais que je possède depuis peu des expériences suffisantes pour exposer de nouvelles sous-compétence dans le cadre de dépôts différents. Ainsi, dans un avenir proche, mon portfolio gagnerait en précision à se voir regarni de différents dépôt pour la compétence-clé expertise. Cependant, j'ai atteint les objectifs que je m'étais fixé dans mon bilan de cet automne et cette section demeure hautement représentative de mon niveau de compétence.

EXPERT- Appliquer l'expertise et le raisonnement clinique de base (E.1.4)

 

5 février 2010

Preuve:

L'évaluation de ma superviseure de stage, dans laquelle on voit bien que j'ai éprouvé une certaine difficulté à appliquer certain principes de l'ergothérapie et de faire preuve de jugement face à certaines situations. J'ai eu beaucoup de difficulté à m'adapter à la clientèle avec laquelle je faisais affaire puisque j'avais de la difficulté à juger de leurs besoins.

Rôle:

En tan qu'expert de l'occupation, il est primordial d'être en mesure de définir ce qu'est cette sphère de la vie du patient et comment ce dernier se positionne-t-il par rapport à l'occupation. Pour ce faire, différents modèles sont offert aux ergothérapeute pour leur permettre de bien contextualiser la situation problématique. Ainsi, il en revient au professionnel de maîtriser ces derniers et d'utiliser le plus approprié selon le contexte.

 

Réflexion:

Points forts: Un de mes plus grands points forts est que je possède des connaissances très variées dans plusieurs domaines (sciences sociales, physique, biologiques et fondamentales) que je peux facilement appliquer à plusieurs situations (E.1.4.1). Je crois que je suis assez habile pour dresser un portrait complet du patient et des différentes sphères qui le concernent. J'ai pu apprécier cette capacité dans mes stages en déficience intellectuelle à Louis-Hypolite Lafontaine à l'automne dernier. Je suis très attentives à ce que le patient dit et je parviens habituellement à en faire un bon portrait.

Points faibles: Comme je suis encore aux balbutiemments de mes connaissances en ergothérapie, il est très difficile pour moi de cadrer un cas selon un modèle précis en ergothérapie (E.1.4.2) tout comme il est présentement difficile pour moi d'avoir un jugement particulier face à une situation (E.1.4.3), autre que celui qu'une personne ''normale'' aurait. Finalement, comme je ne possède pas beaucoup de connaissances pratiques, il est difficile pour moi de juger le moment opportun pour cesser le processus pratique (E.1.4.4). J'ai parfois tendance à ommettre certains détails importants dans la gestuelle des patients ou à ne pas pousser ma réflexion assez loin. Souvent, je ne m'accorde pas la liberté d'aller au bout de mon idée et je manque ainsi d'important aspect de ce que le patient me dit. De plus, je ne maîtrise pas très bien encore les différents modèles,ce qui évidemment, m'empêche de faire une bonne anlyse du cas.

 

Preuve:
Travail en ERT-1400 dans lequel je n'ai pas eu un bon résultat, car je n'ai pas poussé ma réflexion assez loin.

OBJECTIF & PLAN D'ACTION

 En tant qu'ergothérapeute, il est évident que je devrai être experte en mon domaine et maîtriser les différents modèles et le raisonnement clinique de façon à évaluer les patients selon des barêmes précis qui pourront être compris de tous. 

Objectif:

Je compte, d'ici la fin de la session, grâce au cours d'approche théorique en ergothérapie (ERT-1401), maîtriser de façon concrète entre 3 et 5 modèle d'analyse.

 

Plan d'action:

Pour ce faire, j'ai l'intention, en plus de participer activement aux cours, de transposer l'analyse proposée par les modèles dans la vie de tous les jours, créant ainsi un automatisme d'analyse de la personne. Ainsi, en analysant à répétition, je pourrai sans aucun doute maîtriser davantage ces modèles. Le tout sera vérifiable lors de la réussite (ou de l'échec) de l'examen final du cours d'ERT-1401.

 

17 mars

29 mars

Stage-Evaluation_mi-stage.doc

EXPERT- Faire une synthèse des résultats des évaluations et du raisonnement en vue d'élaborer un plan d'action ciblé (E.1.5)

31 janvier 2011

4 février 2012

17 février 2012

Preuve:

Dans le processus d'apprentissage par problèmes (APP), nos techniques de synthèse sont continuellement en demande. Lors de la 4e vignette de santé mentale, Mme Phob II, nous devions prendre en compte toute la première vignette qui était plus descriptive et évaluatrice de la scondition de Mme (trouble panique avec agoraphobie avec éléments dépressifs et traits de personnalité dépendante) afin de créer un plan d'action qui était approprié à sa situation (possédant une peur des transports en commun, elle devait retourner au travail et apprendre à vivre sans ses filles qui prévoyaient déménager bientôt). Nous devions donc à partir de toutes les informations préalablement trouvées créer une intervention ciblée qui permetterait à Mme d'atteindre des objectifs réalistes (voir la C-map en pièce jointe)

Durant mon stage au printemps 2011, dans une clinique privée de santé physique adulte (accident de travail, CSST, SAAQ), j'ai eu la chance de suivre de façon régulière (plusieurs fois par semaine) plusieurs patients. En effet, je me trouvais à faire la cueillette de données, par l'entrevue et par l'exécution du bilan musculaire et articulaire, à analyser toutes ces données afin de détecter les problématiques (avec l'aide de la référence, bien entendu) et à faire une synthèse des évaluations de façon à émettre des objectifs précis, mesurables et réalistes. J'établissais par la suite un plan de traitement échelonné sur 3 semaines et je réévaluais le client par la suite, afin de réorienter l'intervention. Bien qu'au début j'éprouvais de la difficulté à effectuer une analyse succinte et complète, j'ai rapidement développé de belles capacités pour cet exercice. Il était facile pour moi de retourner dans mes analyses précédentes afin de mesurer l'évolution du patient depuis la situation initiale. En bout de ligne, ma capacité d'analyse a même été soulignée par ma superviseure de stage lors de mon évaluation finale. C'est donc cette capacité d'analyse qui m'a permis d'établir un plan d'intervention à propos pour une patiente qui avait perdu de la mobilité au niveau du poignet droit suite à une tendinite calcifiée du long fléchisseur ulnaire du carpe (ayant atteint mon objectif précédent). J'ai établi un plan d'intervention réaliste que j'ai continuellement adapté à sa progression. Les résultats furent appréciés tout au long de mon stage et ma superviseure et moi avons conclu qu'il s'agissait là d'une excellente preuve de réussite et d'amélioration de mes compétences d'ergothérapeute.

Réflexion:

Points forts: Tout d'abord, lorsque nous avons débuter l'élaboration du plan d'action, nous avons du nous concerter pour cibler des résultats réalistes, mesurables, compréhensibles et conformes aux valeurs et objectifs de vie de Mme Phob, en favorisant la participation de cette dernière (E.1.5.7). Venaient ensuite l'analyse des tâches et des activités associées aux difficultés en matière de rendement occupationnel (E.1.5.1) (selon ce qui ressortait principalement dans la première vignette) et la détermination des ressources requises pour la prestation des services (particulièrement pour les filles de Mme Phob que nous avons référé à des centre d'aide pour famille de personnes souffrant de troubles panique) (E.1.5.2).

Étant plongée dans une réelle situation clinique, je suis parvenue au printemps 2011 à développer mes capacités de synthèse dans le but d'effectuer une analyse de la situation du patient. Grâce aux évaluations que je faisais passer, j'ai développé ma capacité à formuler et documenter les recommandations possibles en fonctions des meilleures explications (E.1.5.6). Cela était d'autant plus important que mes analyses étaient par la suite envoyée à la CSST pour être ajoutées au dossier du patient.

Points faibles: Comme nous ne pouvions évaluer la patiente une fois le plan d'action mis en marche, il était bien difficile de déterminer les difficultés et les objectifs occupationnels éventuels (E.1.5.3). De plus comme nous manquions d'infromations sur le domicile de Mme Phob, il devenait impossible d'analyser et proposer des conceptions physiques pour favoriser l'intégration et l'accessibilité dans l'environnement construit (E.1.5.5) et de formuler et documenter les recommandations possibles en fonction des meilleures explications (E.1.5.6)

Objectif & Plan d'action

La capacité de synthèse est une qualité primordial chez tout professionnel de la santé qui doit tenir des dossiers, particulièrement chez l'ergothérapeute qui souvent se retrouve avec une multitude d'information et qui doit en retirer le plus important afin de prioriser les objectifs les plus pressant pour le patient. Ainsi, il s'agit d'une compétence que je dois bien maîtriser si je veux être efficace dans ma pratique dès que je commencerai à tenir des dossiers.

Objectif:

D'ici cet été (la fin du stage), je veux être capable de posséder suffisament d'informations pour créer un plan d'intervention qui tiendra compte des besoins présents et futurs du client et qui couvrira toutes les sphères de sa vie.

Plan d'action:

Pour atteindre mon objectif, je devrai me faire la liste, à l'aide d'un modèle de référence d'ergothérapie, de toutes les sphères de la personne, de son environnement et de ses occupations qui pourront nécessiter un changement (par exemple, MCRO). Aussi, je pourrais faire approuver mon plan par un moniteur ou un superviseur de stage qui saura me dire si j'ai oublié de prendre certaines choses en compte.

BILAN

COMPÉTENCE 4 : Expert- Faire une synthèse des résultats des évaluations et du raisonnement en vue d'élaborer un plan d'action ciblé

Cette sous-compétence est un point que je considère primordial pour être une bonne ergothérapeute et c'est pour cette raison que je tenais à la relever dans le présent exercice. Cependant, je ne juge pas avoir atteint mon objectif et je demeure persuadée que je dois acquérir ces compétences. En effet, mes difficultés quant à ma capacité de synthèse me causent encore des difficultés dans mon 3e stage où je dois écrire de nombreux rapports en très peu d'espace. J'ai donc de nombreuses nouvelles réflexions à ajouter. C'est donc pour cette raison que je ne crois pas que l'objectif devrait être retravaillé, mais bien que je devrais m'assurer de développer cette compétence afin d'être plus efficace dans le suivi de mes dossiers.

COMMUNICATEUR (E.2)

RETOUR SUR LE BILAN

10 avril 2012

 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilans comme suit :

 

En ajoutant une nouvelle preuve et une nouvelle réflexion à la sous-compétence «se montrer sensible à la diversité dans toute communication», j'ai montré le cheminement effectué au niveau de cette sous-compétence plus particulièrement. On comprend que je suis maintenant capable d'être plus ouverte face aux différences dans la communication,bien que je dois continuer à travailler sur la communication entre les différentes parties.

 

Au niveau de la compétence-clé, puisque j'avais déjà effectué un dépôt pour toutes les sous-compétences, travailler une sous-compétence plus particulièrement était tout à fait pertinent. Ainsi, avec ce dépôt revisité, je démontre mon niveau actuel de compétence dans la compétence-clé de communicateur puisque c'est réellement à ce niveau que s'est produit le plus grand cheminement au courant de la dernière année.

COMMUNICATEUR- Établir un dialogue efficace (E.2.1)

 

7 novembre 2009:

Communicateur- Établir un dialogue efficace

Preuve: 

Vidéo de l'animation de la parade de mode ou du spectacle d'espagnol.

Évaluation de la mi-stage de ma superviseure de stage dans lequel on remarque que je possède certaine lacune à l'établissement d'un dialogue efficace (mon non-verbal) avec les patients (en pièce-jointe).

Rôle: Dans la vie de tous les jours et particulièrement dans les nombreux travaux scolaires que je dois effectuer à l'oral, il est primordial de faire preuve de bonnes compétences de communication. M'étant impliqué dans diverses activités demandant de une aisance en communication, c'est un aspect de la pratique d'ergothérapie que je crois avoir pratiqué tout au long de mon cheminement scolaire. Un professionnel qui est capable d'établir un dialogue efficace possède de bonnes capacités de communicateurs est une personne qui à l'aide d'un langage clair et compréhensible, parvient à transmettre l'information de manière apropriée tout en faisant preuve d'écoute active.

 

Réflexion:

Points forts: Avec mon stage, avec mon stage j'ai pu constater que j'étais capable de faire preuve d'une écoute active (E.2.1.1)  et transmettre de l'information de manière claire et respectueuse (E.2.1.2), comme on peut le voir dans l'évaluation de mi-stage. De plus, mon empathie me rendait sensible aux signaux non-verbaux des autres (E.2.1.4)Je crois que je me sens parfaitement à l'aise de discourir devant un auditoire plus ou moins grand. Ayant vécu plusieurs expériences et touché à différentes méthode d'exploiter cet aspect (théâtre, animation, conférence, etc), j'ai une bonne confiance en mes talents de communicatrice. Ainsi, je crois que je possède les capacités pour vulgariser un discours et l'adapater à la clientèle à laquelle je fais affaire, peu importe la quantité de personnes ou la langue parlée (capacité de discourir en anglais, en français et en espagnol).

Points faibles: Cependant, dernièrement, lors de mon évaluation de mi-stage de mon stage en santé mentale à l'hôpital psychiatrique Louis-Hippolyte Lafontaine, ma monitrice m'a souligné un aspect très important de mes compétence de communicatrice: je devais apprendre à adapter mon message à la clientèle (E.2.1.7) et à communiquer en des termes efficaces et professionnels les informations relatives au rendement occupationnel du patient (E.2.1.6)en effet, j'ai beaucoup de difficulté à contenir mes émotions et m'exprimer dans un niveau de langue professionnelle lorsque je suis impressionnée ou émue. Il s'agit d'un gros point à travailler si je veux m'assurer de devenir une ergothérapeute professionnelle.

OBJECTIF & PLAN D'ACTION

En tant qu'ergothérapeute, il me sera indispensable de parvenir à établir un dialogue efficace avec les autres professionnels de la santé puisque je serai constamment appelé à travailler en équipe. Je me dois donc d'offrir une communication plus professionnelle et efficace et c'est pourquoi je tiens à améliorer mes points faibles.

Plan d'action:

Objectif: Parvenir à communiquer de façon professionnnelle appropriée avec la clientèle avec laquelle je fais affaire lors de mes interventions en ergothérapie.

Plan d'action: Afin d'atteindre mon objectif, j'ai l'intention de discuter régulièrement avec ma superviseure de stage afin de définir ce qu'est concrètement une communication professionnelle et d'en faire le suivit dans mon journal de bord. De plus, je prévois développer cette aptitude à l'aide d'un ACIS (outil d'évaluation des capacités de communication et d'interactions sociales) afin d'atteindre le niveau ''acquis'' dans mon évaluation finale.

11 décembre

1 mars

17 mars

Stage-Evaluation mi-stage.doc

COMMUNICATEUR: Transmettre efficacement des documents écrits et électroniques (E.2.2)

 

5 février

Preuve:

Je crois que le portfolio en lui-même représente une preuve d'une certaine difficulté face à la transmission efficace de documents écrits et électroniques. En effet, comme il est possible de remarquer pour toutes mes entrées, j'ai eu besoin de plusiers rencontres et plusieurs rétroactions avant de comprendre le concept du portfolio et comment utiliser le site web de façon convenable. Cependant, j'ai beaucoup aimé utiliser ce logiciel puisqu'il permet la tenue de dossiers clairs et selon un cadre uniforme donné.

 

Rôle: En tant que professionnelle régulièrement appellée à travailler dans des équipes interdisciplinaire, il est primordial de savoir rendre des documents selon une convention donnée, permettant à nos collègues ou supérieur d'avoir l'heure juste sur nos observations et nos interventions. La remise de travaux dans un cadre donné est une contrainte à laquelle je fais déjà face depuis plusieurs années avec les nombreux documents qui m'ont été demandés pour l'école.

 

Réflexion:

Points forts: Je crois que lorsque je comprends bien les cadres conceptuels, j'ai une certaine facilité à les appliquer selon le cas (E.2.2.1). De plus, je suis une personne qui aime avoir des dossiers clairs et en ordre (E.2.2.2), car il m'apparait évident que des dossiers bien ordonnés sont beaucoup plus simples à consulter. Étant née dans la génération de l'informatique, je possède déjà plusieurs aptitude avec les ordinateurs et les logiciels de traitement de texte. J'ai su, au fils des ans, perfectionner la présentation de mes travaux de façon à ce qu'elle concorde avec celle demandée par l'école où j'étais. De plus, je sais que j'apprends rapidement à me servir des divers logiciels.

 

Points faibles: Cependant, je crois qu'un de mes plus grands défauts quand vient le temps de transmettre des documents écrits ou électronique, est que j'ai l'habitude de ne pas me conformer aux règlementations pré-établies(E.2.2.3), et faire un peu ''à ma tête'', parfois puisque je ne maîtrise pas les logiciels demandés, souvent pour de moins bons résultats. Je manque souvent de perfectionnisme, ce qui fait que ma remise de travaux ne correspond pas parfaitement à celle désirée par l'école. De plus, je ne suis pas encore familière avec les logiciels demandés par l'université de Montréal et la mise en page, les références et la présentation en générale me posent toujours problème.

OBJECTIF & PLAN D'ACTION

Afin de faciliter la transmission de documents, tout ce fait maintenant de façon électronique ou à tout le moins, écrite. C'est pourquoi il est primordial de se plier aux conventions et aux exigences requises par l'instance pour laquelle nous produisons des travaux en tant qu'ergothérapeute. 

 

Objectif:

Je désire être parfaitement à l'aise avec le logiciel de références Endnote et le logiciel de recherche Medline d'ici la fin de la session d'hiver 2010.

 

Plan d'action:

Suite à la formation qui nous fut donnée dans la semaine du 1er février, je compte utiliser ces différents logiciels pour tous les travaux qui nous seront demandés. Ainsi, je devrai me pratiquer beaucoup et je finirai par en maîtriser l'utilisation.

 

17 mars

4 avril

COMMUNICATEUR- Se montrer sensible à la diversité dans toute communication (E.2.3)

 1er avril 2011

12 avril 2011

6 mars 2012

Preuve:

 Dernièrement, ma coloc a invité des amies à venir étudier à notre appartement. Lorsque je suis revenue, il y avait plusieurs filles qui étudiaient dans le salon, dont la majorité que je connaissais déjà plus ou moins, une m'étant cependant inconnue. J'ai donc commencé à faire des blagues avec les filles, les dérangeant un peu dans leur session d'étude. L'inconnue m'a lancé un regard noir et a tenté d'enchaîner avec un sujet quelconque pour me faire taire. Dès ce moment, j'ai littéralement détesté cette inconnue, qui était dans mon salon, assise sur mon divan et qui ne daignait même pas de rire de mes blagues. Ma coloc tente depuis de me faire comprendre que son amie est une bonne personne, mais je demeurais fermée d'esprit. Un jour, ma colocataire s'est arrangée pour que je rencontre ladite amie dans un contexte autre que les études et j'ai finalement découvert une jeune femme très agréable chez cette personne.

Réflexion:

 Points négatifs: Cette courte preuve démontre bien comment je n'ai pas su me montrer ouverte d'esprit et sensible aux différences dans la communication. Ma colocataire a bien essayé de m'expliquer à plusieurs reprise que son amie était simplement stressée puisqu'il y avait un examen qui approchait et tentait de me démontrer les problèmes relatifs à la diversité et aux différences de son amie (E.2.3.1) et j'aurais du l'écouter puisqu'il s'agit de compétence que je dois acquérir. Aussi, en m'expliquant pourquoi son amie n'était pas très gentille à mon égard, elle tentait d'aider les différentes partie à je ne parvenais pas à communiquer ouvertement et à tenir compte des autres opinions (E.2.3.2) puisque je n'écoutais pas lorsque ma coloc tentait de me faire changer d'opinion, chose que j'avais beaucoup de difficulté à faire. Comme elle a su insister avec beaucoup de tact, j'ai pu finalement (et heureusement) accepter de rencontre cette amie qui finalement est bien agréable. J'ai donc réellement manqué d'ouverture d'esprit et de capacité d'adaptation à une situation nouvelle.



Preuve 2:
Lors de mon stage à l'automne 2011, je dus intervenir auprès d'une patiente très récalcitrante. Madame avait été admise 2 mois auparavant aux soins intensifs pour une cirrhose hépatique secondaire à l'abus d'alcool et pour une méningite. Madame présentait donc une atteinte cognitive notable des suite de l'infection neurologique en plus des problèmes cognitifs symptomatiques de l'atteinte au foie. De plus, lors de son passage aux soins intensifs, Madame avait passé plusieurs jours dans le coma et avait été intubée sur une longue période. L'intubation avait sérieusement endommagé ses cordes vocales et elle peinait à prononcer un mot. Bref, la dame n'était pas coopérante et tous les intervenants soulignait la difficulté de communiquer avec cette patiente.
Puisque nous la intervenions auprès d'elle afin d'évaluer une possible dysphagie secondaire à l'intubation prolongée, nous devions interagir avec elle. Ma superviseur de stage a tenté de début l'évaluation, mais la patiente demeurait fermée. Ma superviseure s'est rapidement impatienté et a décidé de jeter la serviette et de revenir un plus tard. Pendant qu'elle inscrivait le refus de coopérer au dossier, je me suis attardé au lit de la patiente et j'ai commencé à m'intéressé aux objets qui l'entouraient. La patiente s'est amusée de mon intérêt et nous avons rapidement créer un petit lien. Lorsque nous sommes revenus pour refaire l'évaluation, j'ai demandé à ma superviseure d'effectuer le début de l'évaluation au chevet puisque je sentais que j'avais un début de relation avec cette patiente. Ainsi, en prenant mon temps, en lui parlant lentement et clairement et en m'intéressant à elle et à ce qui l'entourait, je parvins à faire la première moitiée de l'évaluation. Lorsque ma superviseur tenta de faire la deuxième partie de l'évaluation, je m'assurai que la patiente demeurait attentive à l'évaluation afin que nous puissions la compléter.

RÉFLEXION :

Points forts : Cette preuve démontre bien comment j'ai su adapté ma communication à la cliente en m'ouvrant à ses difficulté et en les considérant. J'ai su me montrer sensible aux problèmes de la cliente relatifs à la diversité et aux différences (E.2.3.1) particulièrement lorsque j'ai pris le temps de lui parler et de m'intéresser aux objets qui lui étaient significatifs. J'ai ainsi pu créer les bases de la relation thérapeutique avec cette cliente.

Points faibles : Je crois que j'aurais pu encore plus profiter de l'établissement de cette relation thérapeutique en aidant ma superviseure de stage à communiquer avec la patiente. J'aurais ainsi pu aider les différentes parties à communiquer ouvertement et à tenir compte de autres opinions (E.2.3.2) et je crois que l'intervention complète en aurait bénéficier.



Objectif et plan d'action:

Les habiletés d'ouverture d'esprit et de communication qui permettent de prendre en compte la diversité et les différences sont indispensables en tant qu'ergothérapeute. Nous serons appelé à travailler avec une clientèle des plus diversifiée tout au long de notre parcours et il est primordial de ne jamais prendre pour acquis notre première impression. En ce sens, je me dois de développer ces capacités d'observation des différences et de la diversité lors de ma communication puisque j'ai tendance à avoir une première impression très «coupée au couteau».



Objectif:

Puisque je n'ai pas mis mon plan d'action à exécution et que je le considère encore très pertinent afin de continuer à developper cette compétence et afin d'en faire profiter les gens autours de moi, je compte préserver mon objectif et le plan d'action qui s'y rattache.

D'ici à la fin de mon stage, Lors du stage de maîtrise, à l'hiver 2013, je veux dresser un portrait objectifs je serai en mesure de dresser une liste de 5 points positifs et 5 points négatifs des différents clients que j'aurai suivis en stage afin d'avoir une opinion objective à leur sujet.

Plan d'action:

Pour ce faire, j'ai l'intention de garder avec moi un petit carnet dans lequel j'inscriraimes observations sur les clients et particulièrement ma première opinion de ces derniers. Je les daterai de façon à pouvoir remarquer l'évolution de mon opinion sur mes clients mes sentiments à leur égard. Je voudrais aussi m'obliger à écrire au moins un élément positif et un élément négatif pour chacun à chaque rencontre. Je pourrais les incorporer à mon dossier de travail. Je pourrai ainsi observer l'importance du contre-transfert que je vis avec mes clients. En bout de ligne, cela me permettra de fait un retour objectif sur ce que je ressens par rapport aux patients et la façon dont je les perçois, ce qui demeure encore un point à travailler dans cette compétence-clé.



 BILAN

COMPÉTENCE 1 : Communicateur- Se montrer sensible à la diversité dans toute communication.

Cette sous-compétence démontre un certain manque de tolérance et de compréhension face aux comportements des autres. Cependant, je réalise avec mes expériences de stage que je me dois d'être ouvertes aux gens et ne pas me fier aux premières impressions. Ainsi, en jugeant moins les gens je parviendrai à être plus impartiale dans mes relations avec les clients. Je crois maintenant posséder de nouvelles expériences qui pourraient mieux refléter mes compétences actuelles puisque j'ai acquis de l'ouverture d'esprit et de la tolérance par le simple fait d'avoir rencontrer plusieurs personnalités différentes au cours de mes deux derniers stages. Ainsi, ce dépôt devrait être revisité.

COLLABORATEUR (E.3)

RETOUR SUR LE BILAN:

10 avril 2012

 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilans comme suit :

 

Comme annoncé dans mon bilan, j'ai complètement remis à jour ce bilan afin de montrer les nouveaux acquis depuis la création de ce dépôt. En offrant un nouveau dépôt (preuve-réflexion-objectif-plan d'intervention), je prouve donc un réel cheminement à travers cette sous-compétence et je démontre ma progression. Grâce à ce dépôt on comprend maintenant que je collabore de meilleure façon dans des équipes multidisciplinaire.

 

Puisque la compétence collaborateur ne comporte que deux sous-compétence, en retravaillant une compétence précisement, je m'assurais du même coup de démontrer mon niveau réel de progression dans la compétence globale. On comprend donc à la lecture de cette section de mon portfolio que j'ai cheminé dans cette compétence-clé de l'ergothérapie.

COLLABORATEUR- Travailler efficacement dans des équipes interprofessionnelles et intraprofessionnelles. (E.3.1)

 

COLLABORATEUR- Travailler efficacement dans des équipes interprofessionnelles et intraprofessionnelles.

13 novembre 2009

4 décembre 2009

11 décembre 2009

17 mars 2010

4 avril 2010

16 décembre 2010

6 mars 2012

10 avril 2012

Preuve:

Travail d'intégration printemps 2009.

Explication de la preuve: Dans ce travail, nous devions effectuer un projet qui mettait en commun toutes les notions apprises depuis le début de notre programme au Cégep. Il s'agissait d'un travail de très longue haleine, impossible à réaliser en solitaire. Ainsi, le travail d'équipe et la bonne répartition des tâches était un incontournable. Nous devions miser sur nos forces et les conjuguer de façon à effectuer le meilleur travail possible et nous assurer de la meilleure cohésion possible entre les membres de l'équipe. Comme j'ai eu beaucoup de difficulté à déléguer, je me suis retrouver à faire une grosse partie du travail moi-même, ce qui a occasionné une grande source de stress.  En effet, je me suis trouvée à faire la plus grosse section, en plus d'offrir la première version du powerpoint de présentation et finaliser la mise en page et la correction du travail final de 25 pages. Cependant, j'ai fini par comprendre, avec ce travail, que je devais laisser les autres travailler un peu et j'ai ainsi pu alléger ma charge de travail.

REVISITÉ: Depuis que je travail dans le fonctionnement d'APP, j'ai beaucoup amélioré ma participation lors des travaux d'équipe. Je suis maintenant beaucoup plus à l'aise de laisser les autres apporter leurs idées et je favorise un bon climat d'équipe où tous peuvent s'exprimer. Ainsi, lorsque j'ai été animatrice de mon groupe, ma tutrice m'avait demandé de faire participer les élèves qui étaient plus en retrait. J'ai donc décidé de demander à celle qui parlait le moins de débuter le retour d'APP en nous faisant à tous un résumé global du cas sur lequel nous travaillions, brisant la glace et lui donnant confiance. Sa participation a été beaucoup plus active lors de cet APP qu'à l'habitude. J'ai donc amélioré ma capacité à favoriser la participation de tous.



Rôle:

À l'école, je suis constamment appelée à développer mes compétences de collaboratrice lors des nombreux travaux d'équipe qui me sont proposé. Dans les multiples travaux d'équipe qui m'ont été demandés de faire tout au long de mon cheminement scolaire, j'ai du apprendre à laisser de la place aux autres et déléguer une partie de la tâche pour assurer un rendement plus efficace. Travailler au sein d'un groupe en visant la maximisation du potentiel de tous et chacun en misant sur leur force est un grand apprentissage pour moi, que je dois poursuivre au fil des travaux d'équipe que j'effectue pour l'école. Il m'apparait indispensable de posséder la capacité de bien travailler en équipe pour un meilleur fonctionnement professionnel, mais aussi personnel, pour alléger la tâche. Je suis une bonne collaboratrice lorsque je parviens à favoriser un bon climat de travail et induit une bonne cohésion avec mes pairs.

Réflexion:

Points forts: Après plusieurs surcharge de travail, j'ai fini par obtenir unecertaine facilité à comprendre (E.3.1.1) et respecter (E.3.1.2) les rôles de tous et chacun et à leur accorder une importance particulière. De plus, je suis persuadé qu'il est beaucoup plus agréable de travailler dans une ambiance positive (E.3.1.4), c'est pourquoi je m'assure toujours de créer une atmosphère de travail agréable et légère.

Points faibles: Cependant, comme je n'ai pas peur de m'en mettre sur les épaules, lorsque je sens qu'une personne n'est pas encline à travailler, je ne possède pas le réflexe d'encourager sa participation (E.3.1.3). De plus, je crois que j'ai souvent tendance à sous-estimer la participation de tous, ce qui m'empêche d'offrir un produit aussi intégré (E.3.1.6) par tous qu'il pourrait l'être.



OBJECTIF & PLAN D'ACTION

Le métier d'ergothérapeute se retrouve constamment au centre d'une équipe multidisciplinaire et il est indispensable pour ce professionnel de la réadaptation de posséder de grandes aptitudes de travail en équipe. De plus, tout au long de ma formation, je devrai travailler en équipe et c'est pourquoi je dois travailler sur ces points faibles.

Objectif: Favoriser une bonne cohésion de groupe dans les travaux d'équipe que je ferai dans ma formation, particulièrement dans notre projet d'équipe à portée communautaire et sociale en ERT-1430.

Plan d'action: Prendre moins de place, encourager les autres à participer, accpeter les idées des autres, etc. Le tout sera mesurable à fin du projet avec l'évaluation faite par les pairs ainsi que mon auto évaluation. Je compte améliorer mes qualités de collaboratrice au long de la session et obtenir une bonne évaluation de mes pairs en décembre 2009.



Preuve 2:

Mon stage à l'automne 2011 a été une expérience fantastique pour le travail interdisciplinaire. Étant en stage à l'hôpital Royal-Victoria de Montréal, j'ai eu la chance d'assister à plusieurs réunions interdisciplinaire sur des étages sur-spécialisés (oncologie et transplantation d'organe). J'y étais suffisament à l'aise pour que ma superviseure me laisse y assister seule afin qu'elle continue à voir des patients et que je lui fasse un compte rendu de la rencontre. Les réunions d'équipe étaient particulièrement efficace sur l'étage des transplantation d'organe. L'infirmière-chef, spécialisée en transplantation de foie et de reins, était l'animatrice de la réunion. Les infirmières étaient au cœur de la réunion, considérées comme les spécialistes de leurs patients respectifs. Ensuite, les différents spécialistes (ergo, physio, nutritionnistes, travailleurs social) émettaient leur opinion sur le patient afin d'offrir le portrait global le plus précis possible du patient. Le plan d'action était par la suite concerté avec tous les professionnels présents jusqu'à la prochaine réunion interdisciplinaire. Bien qu'au début j'étais beaucoup plus discrète et agissais à titre d'observatrice puisque ma superviseure était présente, j'ai rapidement pris la liberté d'intervenir lorsque nécessaire à un point tel que ma superviseure me laissait assister seule aux réunion pendant qu'elle effectuait le suivi auprès des autres patients Tout au long de mon stage, j'ai eu un réel plaisir à assister à ces réunions, devenant de plus en plus à l'aise dans ce contexte et dans mon champ d'expertise, à un point tel, qu'à la fin, les membres de l'équipe me demandaient mon avis pour des questions spécifiques aux habiletés fonctionnelles du patient. N'étant pas experte de la clientèle, je donnais parfois mon opinion, mais je spécifiais souvent qu'il fallait corroborer avec ma superviseure afin de rester professionnelle et de ne nuire en aucun cas aux patients.

Réflexion face à la preuve 2:

Points faibles : Bien entendu, puisque je n'étais pas encore spécialiste du domaine, il était bien difficile pour moi d'avoir une place considérable dans la prise de décision partagée afin de répondre aux besoins du patient (E.3.1.5) et d'évaluer, planifier et offrir aux clients une approche intégrée des services (E.3.1.6). Je faisais de mon mieux et participais aux limites de ce que je considérais juste et pertinent, mais à plusieurs reprises, j'aurais aimé avoir plus d'information à apporter aux réunions et faire preuve de davantage d'initiative. 

Points forts : Grâce à cette expérience, j'ai pu démontrer une compréhension des rôles et des responsabilités des membres de l'équipe interdisciplinaire (E.3.1.1). Je savais généralement vers quel professionnel me tourner afin d'obtenir l'information désirées et à qui transmettre de l'information que je venais de constater chez les patients que je suivais. En participant de façon active, en posant des questions et en émettant mon opinion lorsque nécessaire, je favorisais aussi une dynamique d'équipe positive (E.3.1.4). Finalement, étant en situation d'apprentissage, il est bien évident que je démontrais un respect irréprochable envers les autres membres de l'équipe (E.3.1.2) qui me le rendaient tout aussi bien.



OBJECTIF ET PLAN D'ACTION POUR LA PREUVE 2: 

Objectif :
Lors de mon prochain stage à l'hiver 2013, je veux être en mesure d'apporter un élément d'expertise ergothérapique par réunion interdisciplinaire.

Plan d'intervention :
Pour ce faire, j'ai l'intention de me préparer convenablement avec ma superviseure avant chaque réunion multidisciplinaire. Nous repasserons tous nos patients et établirons les points importants à discuter et proposerons une analyse que je pourrai rapporter à l'équipe en réunion. Si cela est possible, j'aimerais faire cette démarche de façon autonome avant de la faire approuver par ma superviseure de stage.



BILAN
 

COMPÉTENCE 6 : Collaborateur-Travailler efficacement dans des équipes interprofessionnelles et intraprofessionnelles

Maintenant que j'en suis à ma 3e année en ergothérapie et que j'ai vécu de nombreuses expériences d'équipe intra ou interdisciplinaires, je crois que ce dépôt n'est plus pertinent, du moins plus de la façon dont il a été conçu. Il devrait donc être retravaillé complètement afin de refléter mes compétences exactes. Que ce soit dans le processus d'APP, dans les simulations de rencontre interdisciplinaires effectuées dans le cadre du cours de coopération interdisciplinaire ou encore dans mes expériences de stage, j'ai beaucoup progressé dans mes capacités de collaboration et je crois qu'il est indispensable que le dépôt reflète ce changement. Ainsi, je revisiterai donc ce dépôt au courant de l'hiver 2012.

 

COLLABORATEUR- Travailler efficacement en équipe afin de gérer et résoudre les conflits (E.3.2)

28 octobre 2010

15 décembre 2010

Preuve:

Depuis septembre 2010, nous utilisons une nouvelle méthode d'enseignement: l'APP, apprentissage par problème. Ce technique de travail requiert beaucoup d'autonomie et de recherche individuelle afin d'arriver avec la compréhension la plus exhaustive du cas lors du retour en groupe. Cependant, mon équipe et moi avons éprouvé quelques difficultés, principalement lors du premier retour, lorsque j'animais. En effet, nous peinions à mettre toutes les idées en commun et les discussions animés étaient monnaie courante. Nous avons même du rester 1h30 de plus à la fin du cours afin de terminer la mise en commun de nos différentes informations et la création de la C-MAP.

Réflexion:

Points faibles: Nous avons éprouvé de la difficulté à arriver à un consensus d'équipe puisque, en tant qu'animatrice, j'avais de la difficulté à gérer les différences et les conflits pour veiller à ce que l'équipe soit constamment centrée sur les valeurs, les buts et les objectifs du (E.3.2.3) problème. Il s'agissait pourtant de mon rôle en tant qu'animatrice. Aussi, comme je ne me connaissais pas bien en tant qu'animatrice de groupe de ''recherche'', j'ai eu beaucoup de difficulté à reconnaître mes propres différences et limites, ainsi que les malentendus pouvant créer des tensions entre les membres de l'équipe (E.3.2.2). Ainsi, nous avons manqué de temps pour abordé des aspects qui auraient mérités plus d'approfondissement et nous n'avons même pas pu effectuer la généralisation dans l'heure et demi prévue.

Points forts: Je crois que ma plus grande force en tant qu'animatrice était d'encourager la négociation et la discussion entre les différents membres de l'équipe, bien que ce soit ceci qui nous ait poussé à demeurer plus longtemps à la fin du cours. Ainsi, je parvenais à favoriser des négociations en vue de résoudre les conflits entre les membres de l'équipe (E.3.2.4)

Objectif et plan d'action:

En tant qu'ergothérapeute, nous retrouvons souvent un processus de travail d'équipe semblable à celui de l'APP, où chacun arrive avec ses propres connaissances et où nous devons les mettre en commun de façon à offrir le meilleur traitement possible. Il est donc indispensable de posséder de bonnes aptitudes de gestions de conflits puisque les discussions peuvent rapidement devenir animées dans ce genre d'échange.

Objectif:

Lors de mon prochain rôle d'animatrice, je veux que mon équipe et moi terminions la C-MAP dans le temps donné et que tous puissent apporter les informations qu'ils jugent pertinentes au travail. tous sentent que leurs recherches ont été utiles.

Plan d'action:

Pour ce faire, je devrai me préparer au rôle d'animatrice au retour en effectuant une liste de point à aborder avec un temps restreint à chaque item. J'établierais un ordre de priorité pour les différents sujet à aborder de façon à ce que les sujets plus importants soient vus de façon satisfaisante. Lorsque le temps sera écoulé, j'exigerai de l'équipe d'arriver à un consensus, sans plus de discussion. Je pourrais aussi m'assurer que l'équipe et moi arrivions avec une version synthétisée de nos recherches afin d'accélérer le processus de discussion.

GESTIONNAIRE (E.4)

RETOUR SUR LE BILAN:

10 avril 2012 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilan comme suit :

 

Le nouveau dépôt (preuve-réflexion-objectif-plan d'action) effectué pour la sous-compétence «Appuyer la formation clinique» représente bien mon niveau actuel de compétence. Avec un nouvel objectif, axé sur mon niveau actuel de compétence, je m'assure de continuer à développer cette habileté et ainsi améliorer ma compétence de gestionnaire d'ergothérapeute.

 

En ce qui concerne la compétence globale, puisque j'ai mal compris l'exercice du bilan en début d'année, cette section pourrait être encore bonifier d'un ou deux dépôts supplémentaires qui refléteraient avec un plus de précision mon niveau actuel de compétence de GESTIONNAIRE. Cependant, il trace à priori un portrait plus que satisfaisant de ma compétence. Ainsi, dans un futur proche, il pourrait être intéressant d'approfondir la description de cette compétence en ajoutant de nouveaux dépôts.

GESTIONNAIRE DE SA PRATIQUE- Gérer la pratique professionnelle et la carrière au quotidien (E.4.1)

 

1er octobre :

Gestionnaire de sa pratique- Gérer la pratique professionnelle et la carrière au quotidien :

Preuve :Les preuves de cette efficace gestion pourraient être des talons de chèque de mes différents emplois, des certificats de bénévolats, une note de la dame chez qui je fais de l’aide aux devoirs ainsi qu’un bulletin académique, démontrant ma réussite scolaire.

Ma preuve sera une photocopie d'une page de mon agenda du mois d'avril 2009 démontrant l'importante charge de travail que je possédais à l'époque et la façon, un peu désorganisée, dont je planifiais mes semaines. Au printemps 2009, je devais gérer mon horaire de façon exemplaire: je travaillais plus d'une quinzaine d'heure dans 2 piscines différentes, je m'entraînais de 7 à 10h00 par semaine, je terminais mon DEC-Intégré, je faisais du tutorat auprès d'une jeune voisine et je faisais entre 3 et 5h00 de bénévolat, le tout dans la même semaine. Je vécu cette période avec beaucoup de difficulté et mon moral en fut très atteint.

Rôle : En tant qu’étudiante à temps plein, je me dois de gérer mon temps d’une façon exemplaire. Un bon exemple de ma capacité à gérer mes occupations d’une manière appropriée est l’intense horaire que je possédais au printemps dernier. En effet, je devais en premier lieu réussir les cours de l’exigent programme de DEC Intégré à Lionel-Groulx où commulaient plus de 28 heures de cours hebdomadairement en plus de faire partie de l’équipe de natation, de faire un minimum de 3h00 d’aide communautaire par semaine, 2-3h00 d’aide aux devoirs avec une voisine, m’entraîner 5 à 10h00 par semaine et travailler de 10 à 15h00 hebdomadairement. Un professionnel qui parvient à gérer son temps de façon acceptable parvient à établir des priorités de manière à optimiser les différentes périodes allouées pour les nombreuses activités qui l'occupent.

Réflexion: Maintenant que je suis a l’université, je me dois de continuer de gérer mon temps efficacement. Cependant, il est bien difficile, avec la nouvelle vie Montréalaise et les nombreuses opportunités qui s’offrent constamment a moi, de respecter ses priorités académique. Malgré tout, je considère important d’être capable de faire beaucoup de choses utiles dans cette intense période qu’est celle des études. Ainsi, j’aimerais bien pouvoir faire partie de différents comités et/ou monter différents projets dans le cadre du programme d’ergothérapie, tout en excellant dans tous mes cours.

Points Forts: Je ne crois pas avoir de difficulté à répartir mes tâches selon les ressources disponibles (E.4.1.2) et je crois être capable de prioriser les éléments importants lorsque d'autre personnes (clients) sont impliqués (E.4.1.3).Je n'ai habituellement pas peur des défis et d'en prendre sur mes épaules. J'ai beaucoup travailler et lorsque je m'y mets, je peux être très productive, particulièrement sous pression. J'aime bien aussi m'organiser de façon à voir clairement tout ce que j'ai à faire. Finalement, je sais que je suis passionnée par l'école, ce qui me rend très motivée à apprendre.

Point Faibles: J'ai beaucoup de difficulté à établir des priorités quant à mes obligations académiques et professionnelles (E.4.1.1), ce qui me pousse ultimement à procrastiner beaucoup et c'est pourquoi le printemps 2009 fut si pénible. Aussi, depuis que je suis à l'université, j'ai perdu l'habitude d'équilibrer ma routine en incorporant beaucoup d'activité physique pour libérer mon esprit (E.4.1.4), bonne habitude que je me dois de réacquérirJ'ai tendance à procrastiner assez facilement. Je crois aussi que parfois, j'ai de la difficulté à prioriser les bonnes choses ce qui m'amène souvent à être un peu à la dernière minute. De plus, je suis facilement distraite, particulièrement lorsque je suis à la maison, par tout ce qui se trouve sur internet (vidéo, clavardage, etc) ce qui ralentit parfois mon rythme de travail.

 

Objectif : L’objectif que j’aimerais me fixer pour cette session, serait de gérer mon temps d’une façon suffisamment convenable pour que je puisse prendre par a un comité ou un projet durant la session. Aussi, j’aimerais que cette bonne gestion du temps se reflète dans une moyenne de A pour cette session académique, soit des notes minimalement dans les alentours de 80-85%.

OBJECTIF & PLAN D'ACTION

Lorsque je serai ergothérapeute, il sera indispensable de parvenir à gérer convenablement mes contraintes professionnelles, personnelles et sociales. C'est pourquoi il est important de prendre de bonnes habitudes dès aujourd'hui et d'organiser mon horaire d'étudiante, où se mêlent travail, études, amis, petit-ami et sports, de la façon la plus équilibrée possible.

Objectif: Je compte terminer la session d'automne 2009 avec une moyenne environnant les 80-85% dans toutes la matière du programme de première année d'ergothérapie tout en poursuivant mes activités périphériques (bénévolat, travail et sport).

Plan d'action: Pour ce faire, j'ai l'intention d'utiliser efficacement mon agenda en y inscrivant tous mes devoirs, mes heures de travail, mes sorties avec mes amis et toutes autres choses utiles et ce jusqu'à la fin de la session.

 

30 novembre

11 décembre

17 mars

29 mars

 

GESTIONNAIRE- Appuyer la formation clinique (E.4.4)

7 mars 2012

20 février 2012

21 avril 2010

25 mars 2010

31 janvier 2010

 

Preuve:

Dans mon ancien emploi, en tant que monitrice de natation, je devais souvent recevoir des stagiaires puisque l'enseignement fait partie de notre formation avec la Croix-Rouge et il s'agit souvent de la méthode la plus concrète et la plus riche en expérience diverses pour les jeunes moniteurs en formation. Je recevais habituellement un stagiaire par session qui passait une demi-session en ma compagnie (5 cours) et qui enseignait de petites parties de mon cours jusqu'à l'enseignement de la leçon complète lors de son 5e stage. Je devais continuellement remplir de courtes évaluations de la qualité du cours ainsi que laisser des commentaires constructifs, ce que je prennais toujours le temps de faire pour le bénéfice de l'apprenti.

Preuve 2: Lors de mon stage à l'automne 2011, j'ai eu quelques problèmes avec la rédaction de dossier. En effet, puisque je ne connaissais pas les exigence du code de déontologie et de l'ACE à ce sujet, la rédaction de mes dossiers fut très difficile et ma superviseure de stage me le fit remarquer à plusieurs reprises. En effet, il m'arrivait souvent d'utiliser des termes qui n'étaient pas spécifiques à l'ergothérapie ou encore de mentionner des éléments qui n'étaient pas de mon champs d'expertise. Ma piètre connaissance des exigences relatives à la tenue de dossier a donc été un élément très pénible dans mon stage.

Réflexion:

Points forts: Comme je devais intégrer les stagiaires à mon cours, je metrouvais à élaborer des activités éducatives correspondant aux objectif d'apprentissage et aux besoins de l'apprenant (E.4.4.1). Aussi, comme je demeurais présente durant leurs enseignements, je supervisais les apprenants losr de leur formation (E.4.4.2) tout en m'assurant de toujours donner des commentaires constructifs sur le rendement de l'apprenant (E.4.4.3). Finalement, avec les rapports que je remplissais à la fin du stage, je me trouvais à consigner par écrit la formation et l'évaluation de l'apprenant (E.4.4.5) tout en évaluant mes stagiaires à l'aide des formulaires requis (E.4.4.4).

Points faibles: Comme les documents n'étaient pas officiel et réglementé au niveau professionnel, je ne pouvais pas observer les exigences provinciales et les normes organisationnelles concernant la tenu de dossier relatifs à la formation clinique (E.4.4.6), d'autant plus qu'il n'y avait aucun dossier à tenir.

(En lien avec la preuve 2) Encore une fois, il est possible de remarquer une difficulté quant à la connaissance des exigences relatives à la tenue de dossier. N'ayant pas pris le temps de me familiariser avec les documents officiel à ce sujet, il était bien difficile pour moi d'observer les exigences provinciales et les normes organisationnelles concernant la tenu de dossiers relatifs à la formation clinique (E.4.4.6). Cette faiblesse a définitivement ralenti mon processus de rédaction tout au long du stage.

Objectif et plan d'action:

Appuyer la formation clinique est une compétence très importante à développer lorsque l'on est ergothérapeute puisque notre propre formation passe par l'exécution de stages. Il est donc primordial que nous encouragions cette technique d'enseignement et que nous offrions les meilleures opportunité d'enseignement clinique aux stagiaires.

Objectifs:

Lorsque je commencerai à recevoir des stagiaires, je serai au courant des exigences provinciales et des normes organisationnelles concernant les apprenant.

Lors de mon stage, ce printemps, je veux être connaître le document d'évaluation et comprendre tous les acquis à maîtriser afin d'être en mesure de bien m'y conformer.

D'ici au stage de maîtrise à l'hiver 2013, je veux être en je serai en mesure de connaître toutes les exigences relatives à la tenue de dossier du code de déontologie de l'OEQ

Plan d'action:

Pour ce faire, je me renseignerai auprès de mes collègues de travail afin de savoir comment ils effectuent les évaluations et sur quels paramètres ils se basent pour offrir une bonne formation clinique. Je pourrai même suivre une formation sur l'enseignement clinique si j'en juge le besoin.

 Pour ce faire, je demanderai à ma monitrice de stage de voir les documents d'évaluation. Je me ferai aussi un journal de bord dans lequel j'observerai de quelle façon je conviens aux demandes du formulaire d'évaluation et me créerai un «auto-feedback» sur ce que je fais de bien et ce que je dois améliorer (un peu à l'image des entrées portfolio: ce journal pourra justement être utile pour des entrées futures)

Pour ce faire, je prendrai connaissance du code de déontologie et j'en ferai imprimer une copie que je pourrai amener avec moi au stage. Aussi, lorsque j'aurai des cours de tenue de dossier (comme nous avons eu à l'hiver 2012), je m'assurerai de faire les lectures préalables et de participer activement au cours de façon à comprendre les exigences relatives à la tenue de dossier dans la formation clinique.

BILAN 

COMPÉTENCE 7 : Gestionnaire de sa pratique- Appuyer la formation clinique

Ce dépôt devrait être revisité et cela pour deux raisons : tout d'abord, je crois que l'objectif n'est pas tout à fait pertinent quant aux situations de stages. Aussi, je crois que la réflexion en entier devrait être retravaillée puisque j'ai maintenant de nouvelles expériences de stage qui viennent confirmer la nécessité d'appuyer la formation clinique. Ainsi, je crois que pour offrir une vision plus complète de ma compréhension de la sous-compétence et, par le fait même, de la maîtrise ou non de cette dernière, le dépôt devrait être retravailler en entier d'autant plus que je possède de nombreuses expériences pour venir nourrir cette nouvelle réflexion.

AGENT DE CHANGEMENT (E.5)

RETOUR SUR LE BILAN:

10 avril 2012

 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilan comme suit :

L'ajout d'un nouvelle preuve dans la sous-compétence communiquer efficacement le rôle de l'ergothérapeute reflète bien mon niveau actuel de compétence. Il est maintenant clair que je suis très bien capable de définir l'ergothérapie peu importe le contexte, mais j'ai tout de même décidé de poursuivre avec le même objectif, en repoussant la date d'échéance dans la logique que ma définition de l'ergothérapie ne pourrait que s'améliorer avec le temps.

En ce qui concerne la compétence globale d'agent de changement, mes dépôts représentent bien mon niveau actuel de compétence puisque le plus gros changement à ce niveau résidait vraiment dans ma compréhension de la profession. Ainsi, en retravaillant le dépôt de cette sous-compétence précise, je m'assurais de refléter mon niveau de compétence actuel au niveau d'agent de changement.

AGENT DE CHANGEMENT- Promouvoir les possiblités occupationnelles, le rendement occupationnel et la participation occupationnelle des clients (E.5.1)

25 mars 2011
12 avril

 Preuve:

 Le 9 mars dernier se tenait l'activité interfacultaire qui visait à développer nos aptitudes à travailler en équipe interdisciplinaire un peu comme nous le ferons une fois rendu sur le marché du travail. Ainsi, nous étions tous divisés en équipe d'une dizaine d'étudiants, tous de programme différents (médecine, science infirmière, pharmacie, physio, etc) et nous devions étudier un cas en équipe et dire en quoi consisterait notre intervention. L'ergothérapie étant une profession méconnue du domaine de la réadaptation, j'ai surpris les membres de mon équipe avec la variété des domaines d'intervention qui s'offraient à moi. Cependant, j'ai cafouillé lorsqu'est venu le temps d'expliquer les finalités d'intervention. Malgré tout, il était très intéressant de constater comment les professions s'entrecoupent et comment nous devons gérer les différentes zones grises pour le bien-être du patient.

 Réflexion:

 Points forts: Lors de cette séance interdisciplinaire, j'ai su faire preuve d'une belle habileté à revendiquer les possibilités en matière d'occupation et de rendement occupationnel pour la cliente (E.5.1.2) lorsque j'ai présenté aux autres étudiants les différents problèmes occupationnels de la cliente (retard de développement global) et l'importance de notre intervention en tant que professionnel de la réadaptation fonctionnelle (sphère motrice, langagière, motrice fine, cognitive, etc). Les étudiants, très peu au courant de la finalité de cet emploi, on bien compris toutes les possibilités d'intervention et de réadaptation offerte à la jeune patiente.

Points faibles: Lors de l'activité interdisciplinaire, je crois avoir eu de la difficulté à jouer convenablement mon rôle d'agent de changement auprès du client et celui de gestionnaire de ressources et de services limités (E.5.1.4) puisque ma pratique étant très ancrée dans la théorie, j'avais de la difficulté à visualiser concrètement comment mes interventions se dérouleraient et ce dont elles auraient de besoin. Aussi, je crois avoir eu de la difficulté à agir sur les différentes possibilités occupationnelles et de rendement occupationnel, notamment la défense des intérêts, la promotion de la santé et la prévention auprès des individus en recevant des services d'ergothérapie (E.5.1.5) puisque, comme je viens tout juste de le dire, je n'étais pas capable de concrétiser les interventions. Je manquais aussi un peu de préparation en ce qui a trait à la définitions des modalités thérapeutiques d'intervention (matériel utilisé) ce qui rendait difficile pour moi d'exposer aux autres toutes les finalités et possibilités des interventions.

Objectifs et plan d'action:

 Comme le rendement occupationnel est le coeur même de l'ergothérapie, il est indispensable en tant que professionnel d'être apte à en définir les fondements, les interventions et surtout en faire la promotion auprès de nos confrères de travail. Nous avons beaucoup à gagner à faire connaître notre philosophie très holistique du patient qui tient en compte ses occupations, son environnement et la personne qu'il est.

 Objectif: Lors de la prochaine activité interdisciplinaire, l'année prochaine, je veux être capable de bien définir le concept de rendement occupationnel et de pouvoir l'appliquer au cas qui sera étudié

Lors de mes prochaines sessions d'APP, je veux être capable de définir à chaque fois le rendement occupationnel du patient, même lorsque cela n'est pas demandé.

 . Plan d'action: Pour ce faire, j'irai voir dans la littérature les informations disponibles au sujet d'un cas semblable, un peu à l'image d'un APP. De plus, je demanderai de l'aide à un professeur ou moniteur d'APP afin de bien synthétiser le problème, de façon à m'exprimer clairement, succinctement et pertinemment au sujet de l'intervention à faire en ergothérapie.

Pour ce faire, j'établierai une liste des forces et des faiblesse de mon patient en ce qui a trait au rendement occupationnel et tenterai de qualifier ce dernier. Je demanderai aussi à ma monitrice de me donner son avis sur la qualité de ma réflexion. Finalement, je pourrai partager mon analyse avec mes confrères de travail.

AGENT DE CHANGEMENT- Communiquer le rôle et les avantages de l'ergothérapie (E.5.3)

 

3 avril 2012

1er Mars 2010 

Preuve: Durant mon stage, j'ai eu à définir ce qu'était l'ergothérapie et ceci s'est fait de façon assez laborieuse. En effet, lors de cette portion de l'évaluation, je me suis trouvé à bafouiller et avoir de la difficulté à donner une définition claire et précise de l'ergothérapie. J'ai commencé en donnant une définition globale que j'ai tenté de préciser au contexte qui nous occupait (la déficience intellectuelle), mais je me suis perdue dans trop de précisions inutiles et incohérentes. Selon les commentaires de ma superviseure, j'aurais pu faire beaucoup mieux.

 

RÉFLEXION

Points faibles: Il est évident qu'en m'ayant mélangé à ce point dans ma définition de l'ergothérapie, je ne suis pas parvenue à promouvoir efficacement cette profession. Il m'apparaît clair que les concepts généraux et le rôle de l'ergothérapie sont encore flous pour moi et c'est pour cette raison que je n'arrive pas à en donner une définition claire. (E.5.3.1)

Points forts: Je crois que je suis parvenue à profiter des nombreuses opportunités qui me sont constamment offerte de définir ce qu'est l'ergothérapie. Lorsque, dans mon stage, la situation s'est présentée, j'ai saisi l'occasion de promouvoir la profession, au meilleur de mes capacités.

 

Preuve 2 :

Durant mon stage à l'automne 2011, j'étais à l'hôpital Royal-Victoria à Montréal. Cet hôpital, issu du milieu anglophone, demandait une bonne connaissance de l'anglais. Puisque ma compréhension de l'ergothérapie s'était beaucoup améliorée depuis quelque temps, la pratique en soin aigu, en évaluation fonctionnelle et en évaluation en dysphagie, le tout en parlant anglais, était un beau défi. Je du à plusieurs reprises définir ce qu'était l'ergothérapie en anglais. Bien qu'au début, ma définition était laborieuse, j'ai rapidement acquis la connaissance suffisante de la langue pour parvenir à expliquer ce qu'était l'ergothérapie et l'ampleur de notre champ de pratique, à un tel point qu'un patient a lui-même expliqué, devant moi, à sa conjointe ce que ''je faisais'' d'une façon casi-exemplaire. J'étais bien fière de mon élève!



RÉFLEXION :

Points forts : Grâce à cette opportunité de stage j'ai pu profiter d'une occasion ciblée pour communiquer le rôle et les avantages de l'egothérapie dans les domaines du rendement occupationnel et de la participation occupationnelle (E.5.3.2). De plus, j'ai su promouvoir adéquatement le rôle de l'ergothérapie auprès des clients (E.5.3.1) et ce en français et en anglais. Bien que ma définition de l'ergothérapie s'améliore de jour en jour, je sais qu'elle est maintenant solide et très représentative de la réalité de la profession.



OBJECTIF ET PLAN D'ACTION

Comme j'ai pu le constater, l'ergothérapie est une profession méconnue du domaine de la santé. À chaque fois que je parle de mes études en ergothérapie, on me questionne à savoir ce que fait un ergothérapeute et il est de mon devoir en tant qu'étudiante de promouvoir le mieux possible cette importante profession.

Objectif:

Je veux parvenir à avoir une connaissance suffisante de l'erogthérapie de façon à pouvoir la définir de façon précise d'ici l'automne 2010, automne 2012.

Plan d'action:

Pour ce faire, j'ai l'intention de continuer à me pratiquer à donner une bonne définition aussi fréquemment que les occasions se présentent. Je noterai dans un calepin l'évolution de ma définition de l'ergothérapie selon les occasions et expériences qui me seront présentée de la définir. Je pourrai aussi noter les commentaires constructifs que les spécialistes pourront me faire quant à ma défintion de l'ergothérapie.

BILAN 

COMPÉTENCE 3 : Agent de changement- Communiquer les rôles et les avantages de l'ergothérapie

Puisque ma connaissance de la profession ne cesse de s'améliorer et que mon objectif étaient conçu pour être atteint à l'automne 2010, il est évident que le dépôt devrait être revisité puisque mes compétences ont beaucoup évolué. Ayant effectué un stage en santé mentale, en santé physique (retour au travail) et en santé physique (milieu hospitalier), ma compréhension de l'ergothérapie a beaucoup évolué. Je suis maintenant capable d'expliquer de façon claire et précise notre rôle et les avantages reliés à nos interventions et ce dans différents contexte. Il est donc évident que ce dépôt n'est plus représentatif de ma compétence actuelle et que la réflexion et les objectifs devraient être retravaillés.



PRATICIEN ÉRUDIT (E.6)

RETOUR SUR LE BILAN:
10 avril 2012

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilan comme suit :

Considérant que ma preuve et ma réflexion demeuraient pertinent, le simple ajout d'un nouvel objectif et d'un nouveau plan d'action ont permis de bien refléter ma compétence actuelle en ce qui a trait à ma compétence d'ÉRUDIT rehaussant ses compétences grâce à l'apprentissage continu.

En ce qui concerne la compétence globale, je crois qu'elle représente bien mon niveau actuel puisque je ne crois pas être en mesure encore d'offrir un preuve et une réflexion appuyant ma compétence à favoriser l'apprentissage des clients, de l'équipe et d'autres apprenants. Je pourrais donc tenter, dans l'année à venir, de me mettre dans des positions où je dois mettre cette sous-compétence en pratique afin de pouvoir en créer un dépôt portfolio.

PRATICIEN ÉRUDIT- Maintenir et rehausser ses compétences personnelles par l'apprentissage continu (E.6.1)

 

 

15 septembre 2009:

30 novembre 2009

11 décembre 2009

17 mars 2010

4 avril 2010

16 décembre 2010

2 février 2012

17 février 2012



PRATICIENT ÉRUDIT- Maintenir et rehausser ses compétences personnelles par l'apprentissage

Preuve: Mes nombreuses requalifications dans mon emploi de sauveteur et moniteur sont la preuve de mon apprentissage continu d’employé aquatique. Je dois constamment garder mes connaissances à jour afin d'offrir le meilleur service possible. Cependant, ces requalifications ne m'apportent pas souvent des ressources pour corriger les problèmes que j'ai dans mes cours. Vous pouvez voir ces requalification de postes en pièce jointe.

Points Forts: Comme je suis une jeune femme qui adore apprendre, il est très facile pour moi de constamment chercher à perfecitonner mes connaissances (E.6.1.2) et je sais, de par mon parcours scolaire (secondaire privé international, DEC Intégré et admission en ergothérapie) que je possède une habilité certaine pour acquérir de nouvelles connaissances (E.6.1.2). Finalement, j'ai horreur de ''ne pas savoir'', ainsi, je m'assure régulièrement que mes connaissances sont suffisantes pour la situation dans laquelle je me trouve (E.6.1.1)

Points faible: Il est parfois bien difficile pour moi de mettre en application les nouveaux éléments que j'apprends (E..6.1.4) puisque j'aime le sentiment de confort qu'apporte un contexte déjà connu et je ne tente pas de mettre en applications les nouveaux éléments. De plus, je sens que je ne profites pas des nombreuses nouvelles connaissances qui me sont enseignées depuis près de 2 ans au programme d'ergothérapie et j'ai facilement tendance à oublier ces nouveaux apprentissages.

OBJECTIF & PLAN D'ACTION

Dans un univers où les connaissances sont en perpétuelle évolution, il est indispensable que le professionnel de la réadaptation qu'est l'ergothérapeute se fasse un devoir d'être à l'affût des derniers développements dans son domaine. C'est pourquoi ce point de ''praticient érudit'' doit être travaillé tout au long de ma formation.


(CI-DESSOUS NE DEVRAIT PAS ÊTRE BARRÉ)

OBJECTIF:Je compte perfectionner mes connaissances périphériques à l'ergothépie afin d'apprendre un nouvel élément utile à ma pratique par session

 PLAN D'ACTION: Pour ce faire, j'ai l'intention d'assister à plusieurs conférences au cours de l'année, au maximum que mon horaire me le permet. De plus, il serait intéressant d'approfondir les lectures déjà obligatoires par celles qui sont proposées dans la plupart de nos cours.



PREUVE 2 : Depuis que je fonctionne en APP, j'ai vraiment acquis la capacité de toujours rechercher de nouvelles connaissances et de faire des liens entre elles. En effet, particulièrement pour le bloc de santé adulte qui vient tout juste de se terminer, j'ai été d'une efficacité sans précédent pour moi dans mes recherches. Pour chaque APP je trouvais entre 4 et 7 articles en lien avec ma problématique sur les bases de données en plus des lectures de références. En l'espace d'un mois et demi j'ai donc vraiment approfondis mes connaissances spécifiques à l'ergo, mais aussi concernant les différentes pathologies que nous avons rencontrées en APP, les divers professionnels de la santé qui intervenaient, etc. J'ai ainsi perfectionné ma capacité à toujours rehausser mes connaissances. Cependant, l'importante quantité d'apprentissage que j'ai effectué dans ce contexte d'apprentissage a été affecté par mon manque d'organisation. En effet, j'entreposais mes notes et dossier pêle-mêle dans ma bibliothèque, sans jamais y refaire référence. Ainsi, lors de mes deux dernières expériences de stage, j'ai trouvé bien difficile de retourner dans mes acquis théoriques.

RÉFLEXION 2 :

Points forts : Avec cette preuve, je constate que j'ai acquis le réflexe de tenter d'intégrer les nouveaux apprentissages et les nouvelles données probantes dans la pratique (E.6.1.4) ce que je ne possédais pas lors de ma première entrée.

Points faibles : Bien que je possède maintenant le réflexe de référer dans mes nouveaux apprentissages (E.6.1.4) pour mon approche clinique, cet aspect n'est pas du tout favorisé par mon manque d'organisation. Cette désorganisation me décourage souvent lorsque vient le temps de retrouver mes notes de cours précédentes, ce qui rend difficile pour moi de les mettre en application. De plus, je ne possède pas encore l'expertise et l'érudition nécessaire pour pouvoir observer les effets de tout changement dans la pratique (E.6.1.5) et je n'ai pas encore eu la chance d'observer de telles modifications dans mes expériences de stage.

OBJECTIF ET PLAN D'ACTION

Objectif:`

D'ici à la fin de la session hiver 2012, j'aurai repris connaissance des acquis théoriques et aurai réorganisé ma bibliothèque personnelle, ordonnant tous les apprentissages effectués dans le cadre des différents cours d'ergothérapie  (APP, thématiques, laboratoire) depuis l'automne 2010.

Plan d'action:

Pour ce faire, je retournerai dans studium et web-ct pour retrouver les différents powerpoint sur les thématiques qui nous été présentées. De plus, pour les APP, je réimprimerai les cartes conceptuelles faites dans les différents blocs de clientèles depuis l'automne 2010. Finalement, je m'assurerai que les lectures obligatoires sont répertoriées avec le cours qui les recommandait. J'aurai, de cette façon, un accès beaucoup plus facile à toutes les notions théoriques spécifiques à l'ergothérapie que j'ai acquises depuis l'automne 2010.

BILAN

COMPÉTENCE 5 : Érudit- Maintenir et rehausser ses connaissances par l'apprentissage continu

Bien que lorsque j'ai revisité mon portfolio l'an dernier j'ai mentionné que j'avais perfectionné cette sous-compétence, je crois que ce dépôt aurait besoin d'être revisité une fois de plus puisque l'objectif et le plan d'action ne sont pas à point. En effet, mon objectif n'est pas SMART, rendant difficile l'observation de la réussite ou de l'échec. Ainsi en formulant un objectif qui est mesurable dans le temps et en quantité, je pourrai établir un plan d'action qui me permettrai d'atteindre l'objectif que je me suis fixé. C'est donc pour cette raison que je voudrais retravailler ce dépôt afin de rendre l'objectif plus réalisable. De plus, je possède de nombreuses nouvelles expériences cliniques qui pourraient agrémenter la réflexion.

Carte_de_sauveteur_Christine.jpg

PRATICIEN ÉRUDIT- Évaluer de façon critique l'information afin d'appuyer les décisions concernant le client les services et la pratique (E.6.2)

 

5 mars 2011 

Preuve:

Au travers du processus d'apprentissage par problèmes, nous avons un rôle à occuper, celui de documentaliste, qui nous demande de rechercher sur des bases de données (MEDline, Pubmed, etc) afin de trouver un article scientifique qui répond aux objectifs associés au cas étudié. Nous devons trouver un article qui répond le plus possible à un objectif précis et qui en plus possède des caractéristiques métrologiques satisfaisantes. Nous pouvons juger de la validité de ces caractéristiques grâce à notre bagage de connaissances acquises lors du cours de méthode factuelle. Par la suite, nous devons analyser les conclusions de l'article pour les appliquer au cas que nous étudions en APP et en faire profiter tout notre groupe de travail. Vous trouverez en pièce jointe une analyse de documentaliste que j'ai fait lors d'un APP du bloc de santé mentale dans lequel je discute des qualités métrologiques ainsi que du lien avec la vignette.

 

Réflexion

Points forts:

Je considère qu'une de mes grandes forces dans ce genre de travaux est ma capacité à faire des liens et à intégrer les conclusions de l'évaluation critique dans ma pratique quotidienne (E.6.2.2). En effet je suis très habile pour comprendre dans quelle mesure les notions présentées dans un article peuvent être bénéfiques à la compréhension d'un cas clinique. Cette aptitude m'est d'une grande aide lors des retours en APP où nous devons faire le plus de liens possible selon les apports de tous et chacun.

Points faible:

Puisque je ne possède pas beaucoup d'expérience dans l'analyse de qualités métrologiques, je crois que je possède certaines lacune quant à l'évaluation de façon critique des données probantes recueillies (E.6.2.1). En effet, j'ai tendance à prendre pour acquis la validité des études du simple fait qu'elles se retrouvent sur une base de données scientifiques et qu'elles comportent généralement une section ''limites de l'étude''. Je ne prends pas le temps de me questionner sur l'exactitude des différents paramètres de l'étude.

 

Objectif et plan d'action:

Comme la profession d'ergothérapeute demande une formation continue, l'analyse de la validité d'articles scientifiques et leur applicabilité aux cas cliniques est une aptitude essentielle à posséder. Nous avons énormément à gagner à nous intéresser aux avancées publiées dans la littérature, mais il faut aussi posséder l'esprit critique pour juger de la pertinence de l'article et des liens qui peuvent en découler.

Objectif:

D'ici la fin de mon stage, je serai parvenue à intégrer 5 articles scientifiques à ma pratique et d'en juger la pertinence selon les notions que j'ai acquises dans mon cours de pratique factuelle.

Plan d'action:

Pour ce faire j'ai l'intention de considérer les différents patient que je suivrai un peu à la méthode d'un APP et de me fixer des objectifs d'apprentissage afin de faciliter ma recherche d'article. Ensuite j'irai sur les bases de données et peaufinerai mes connaissances à l'aide de ces études. Finalement, j'analyserai en profondeur les qualités métrologiques de façon à m'assurer qu'elles soient valides.

PROFESSIONNEL (E.7)

RETOUR SUR LE BILAN:

10 avril 2012 

Considérant que j'avais mal effectué l'exercice du bilan à l'automne 2011, je me dois de faire le retour sur mes petits bilan comme suit :

En concevant un tout nouveau dépôt, j'ai fait encore mieux que ce que mon bilan demandait. J'ai donc une entrée portfolio qui correspond mieux à ma réelle compétence en tant que professionnelle sachant faire preuve d'une pratique respectueuse de l'éthique.

Au niveau de la compétence globale, le nouveau dépôt effectué dans «s'engager à offrir une pratique compétente» en plus du nouveau dépôt dans «savoir faire preuve d'une pratique respectueuse de l'éthique» reflète les nouveaux acquis de cette année. Mes dépôts de la compétence PROFESSIONNEL sont donc plus représentatif de mon réel niveau de compétence.

PROFESSIONNEL- Faire preuve d'une pratique respectueuse de l'éthique (E.7.1)

 

3 décembre 2010


15 décembre 2010

20 février 2012

7 mars 2012

Preuve: Depuis mai dernier je suis employée à l'hôpital Sainte-Justine à l'entretient ménager et à titre de brancardière. En occupant cet emploi, je suis quotidiennement en contact avec les patients ainsi qu'avec leur famille et je suis appelée à interagir avec eux.
Lorsque j'ai occupé le poste de brancardière au bloc opératoire cet été, j'avais une routine assez simple. Je quittais le bloc avec un petit papier sur lequel était écrit le nom du patient, sa chambre et l'heure de son opération. Je me présentais dans à l'accueil de l'aile où était le patient et disais: «Bonjour, je suis Christine du bloc, je viens chercher X pour son opération.» Je me présentais ensuite à la chambre de l'enfant et m'indentifiais en disant: «Bonjour X, je m'appelle Christine, je viens te chercher pour ton opération» et j'amenais l'enfant dans sa civière jusqu'à l'accueil de l'aile où je prennais son dossier en passant.
Je l'amenais ensuite jusqu'au bloc opératoire où je laissais le dossier à l'entré pour ensuite aller reconduire l'enfant à la salle d'attente du bloc, avec ses parents. Tout le long du trajet, je discutais avec la famille de divers sujet. En m'informant sur la condition de l'enfant, je posais des questions qui occasionnaient parfois des réactions un peu négatives des parents (par exemple, nombreuses sont les fois où une mère s'est mise à pleurer alors que je lui demandais si c'était la première opération de son enfant).
Ensuite, je retournais au bureau des brancardiers et attendais le prochain appel en discutant avec mes confrères de travail. Parfois, nous devions aller chercher les patients en équipe de deux, lorsque le lit était trop gros.

Réflexion:

Points forts: Lorsque j'occupe le poste de  brancardière, je m'efforce d'être la plus professionnelle possible puisque je sais bien qu'une opération est une grosse épreuve pour toute une famille. Ainsi, il est important pour moi de toujours bien m'identifier en tant que brancardière auprès des enfants et de la famille (E.7.1.2) et de faire preuve de beaucoup de respect, d'intégrité et de compassion (E.7.1.1) lorsque je discute avec eux durant le chemin nous séparant du bloc opératoire. Il m'est aussi arrivé, lorsque j'allais chercher un patient avec un collègue, de remarquer certains comportements moins professionnels que je tentais de lui faire remarquer discrètement(E.7.1.7).

Points faibles: Lorsque j'accompagne les patients jusqu'au bloc opératoire, j'ai tendance à parler avec eux afin d'alléger l'atmosphère. Cependant, cela m'a poussé à quelque reprises à dépasser les limites de ce qui était éthiquement acceptable (E.7.1.6), sans que je le réalise sur le coup. De plus, il m'arrivait quelque fois de discuter des cas que je trouvais troublant avec mes confrères de travail, en donnant des détails précis sur la condition, la famille ou les informations personnelles du patient, dans le bureau des brancardiers et je dois avouer que nous brisions parfois les principes de confidentialité (E.7.1.5) qui sont pourtant, nous le savons bien, très important dans un contexte hospitalier.



 OBJECTIF ET PLAN D'ACTION:

Comme dans toute profession reliée au domaine de la santé, l'éthique est un aspect primordial de notre pratique en ergothérapie. Que ce soit au niveau de la confidentialité ou des sujets abordés lorsque nous discutons avec les patients, il est indéniable qu'une éthique professionnelle doit transparaître. Pour ce faire, il s'agit d'une compétence d'ergothérapeute que je me dois de travailler constamment de façon à exceller dans ma pratique.

Objectif:
D'ici à l'été prochain, je veux être capable de ne plus engager aucune discussion désappropriée avec les patients et entretenir des rapports qui sont toujours strictement professionnels.

Plan d'action:
Pour ce faire, j'utiliserai mes journées de travail à l'entretient ménager (où j'ai aussi l'opportunité de disctuer avec les patients) pour me pratiquer à discuter de sujets futiles qui ne concerne pas leur hospitalisation. Je pourrais me faire une petite liste de sujet à aborder (outre la température!) à chaque fin de semaine de travail. Lorsque je me retrouve en position où je pourrais discuter du cas du patients, je devrai tenter de réorienter la discussion dans vers un sujet plus léger.

BILAN

COMPÉTENCE 2 : Professionnel- Faire preuve d'une pratique respectueuse de l'éthique

La situation exposée dans cette entrée démontrait un manque de jugement de ma part dans le cadre de discussion à but non-thérapeutique. Puisque cette situation date déjà d'un certain temps, je sais que j'ai acquis beaucoup de maturité face à ce genre d'interactions et que ce type d'erreur ne seraient plus commises. Ainsi, ce dépôt devrait être revisité puisque je considère que j'ai atteint mon objectif. Cet été, ayant occupé un poste semblable, je sais que je suis beaucoup plus apte à entretenir des rapports strictement professionnels avec les familles. Je pourrais donc tenté de formuler un nouvel objectif que ce soit en lien avec des situations vécues cet été, lors de mon emploi à Sainte-Justine ou encore même dans le contexte du stage au printemps 2011.

10 avril:

Grâce au n

Nouveau dépôt :

Preuve 2: Lors de mon stage au printemps 2011, dans une clinique privée de retour au travail, j'ai eu de la difficulté à intervenir convenablement auprès d'un patient. je suis intervenue auprès d'un patient particulier. Monsieur était un ancien toxicomane (alcool et cocaïne) et était très défiant face à l'autorité. Il était difficile de le faire adhérer aux modalités de traitements et surtout probablement parce que j'étais une jeune stagiaire, j'éprouvais beaucoup de difficultés à me faire respecter par ce client. En effet, j'avais mis sur pied un programme d'entraînement pour le retour au travail qui était très exigent et qui, conformément aux exigence de la CSST, allait en augmentant en intensité. Dans les derniers temps de l'intervention, Monsieur se montrait particulièrement réticent à suivre les consignes. Ayant essayé de m'adresser à lui de façon douce sans obtenir de résultats favorables, j'ai donc tenté de faire preuve d'autorité en lui demandant, devant les autres clients de la clinique, de présenter du sérieux et de la rigueur. Cela s'est avéré être une bien mauvaise décision puisque Monsieur m'a explicitement «envoyé balader» avec beaucoup d'agressivité. Complètement désemparée, j'ai donc quité le local d'ergothérapie pour aller verser quelques larmes dans mon bureau le temps de me resaisir. Je suis par la suite revenue pour le laisser compléter sa série d'exercice avant qu'il quitte pour la journée. Le lendemain, Monsieur m'a présenté des excuses, mais la relation est demeurée tendue jusqu'à la fin de ses traitements qui se terminaient la semaine même.

 

Réflexion :

 

Points forts : Malgré la fâcheuse tournure des événements, je suis convaincue d'avoir globalement bien géré la situation. Malgré le fait que je me sois adressé à lui devant les autres clients (ce qui a pu contribué à déranger son orgueil), j'ai fait preuve de comportements professionnels en lui demandant de façon respectueuse d'être plus sérieux dans sa participation aux traitements (E.1.7.1). En n'acceptant pas son relâchement face au traitement et en exigent du sérieux de sa part, j'ai entretenu une relation appropriée avec le client et n'ai pas franchi les limites (E.1.7.6) , qui dans ce cas, aurait été d'accepter sa non-compliance. Finalement, en tentant de le ramener à l'ordre, j'ai su reconnaître chez lui un manque de professionnalisme dans le traitement et y réagir adéquatement (E.7.1.7)

Points faibles : Je crois que la raison principale pour laquelle cette situation s'est déroulée est que j'ai eu de la difficulté à me faire respecter en tant que stagiaire, ce qui correspond à communiquer adéquatement mon titre et mes compétences (E.1.7.2). Si j'avais su lui démontrer mon expertise convenablement, il est très probable que Monsieur se serait montré davantage compliant.



OBJECTIF ET PLAN D'ACTION :

Objectif :

Lors de mes prochaines expériences cliniques, je m'assurerai de communiquer adéquatemetn mon titre et mes compétences en présence de mes clients.



Plan d'action :

Pour ce faire, j'entretiendrai toujours un discours très professionnel et en aucun cas familier avec mes patients de façon à démontrer une image crédible à leurs yeux. Je me présenterai comme stagiaire en ergothérapie mais je tenterai d'appuyer mon discours sur un maximum de notions théoriques (qui seront bien évidemment vulgarisées). Je pourrai aussi demander à mes futurs superviseurs de stage de m'assurer que je propose une image professionnelle et rigoureuse.

PROFESSIONNEL- S'engager à offrir une pratique compétente (E.7.2)

 

PROFESSIONNEL-S'engager à offrir une pratique compétente (E.7.2)

9 avril 2012

Preuve :

Durant la session d'hiver 2012, nous devions offrir des rétroaction à nos collègues pour les portfolios. Il fallait donc recevoir les demandes de rétroaction, aller lire et analyser l'entrée en question et offrir une rétroaction professionnelle et juste selon les besoins de nos collègues. Afin d'offrir une rétroaction de qualité, je me devais de prendre le temps de bien faire les liens entre la preuve et la réflexion et entre la réflexion et la pertinence de l'objectif. Il était parfois bien difficile de comprendre la pertinence de l'objectif de certains collègues et j'ai jugé juste de leur souligner, afin qu'ils retravaillent leur réflexion de façon à ce que leur objectif vise réellement la compétence à développer. Je devais souvent me reprendre à plusieurs reprise pour évoquer explicitement et de façon respectueuse le changement que je proposais à mes collègues. Évidemment, ces rétroactions étaient établies selon des normes précises et je me devais de m'exprimer de façon claire, polie et professionnelle. Finalement, je dois souligner que la lecture de plusieurs portfolio m'a permis d'anlyser par la suite mon propre portfolio de façon à améliorer mes propres compétences personnelles, comme dans le cas présent, développer ma compétence de professionnel.

Réflexion :

Points forts : Je crois être parvenue à offrir des rétroactions qui étaient toujours selon les normes professionnelles et les normes relatives à la réglementation de la pratique (E.7.2.2) c'est-à-dire claires, précises et constructives, malgré les commentaires parfois très négatifs que je devais faire. De plus, je crois que cet exercice m'a permis de tenir à jour mes compétences personnelles (E.7.2.4) puisque grâce aux rétroactions effectuées dans le cadre de ce cours, j'ai développé entre autre cette compétence-clé de professionnel, mais j'ai aussi travailler d'autres aspects de mes compétences d'étudiante en ergothérapie soit le volet commuicateur et collaborateur.

Points faibles : Puisque j'ai éprouvé à plusieurs reprise de la difficulté à offrir une rétroaction qui couvrait exactement ce que je voulais critiquer (bien que je finissais toujours par y parvenir), je crois que mon aptitude à exercer l'ergothérapie de manière compétente (E.7.2.3) reste encore à développer, car la capacité d'offrir rapidement une rétroaction juste et précise est une compétence indispensable de l'ergothérapie que ce soit dans la cadre du portfolio ou en pratique clinique.

 

Objectif et plan d'action :

Cette compétence-clé de l'ergothérapie est indispensable puisqu'elle assure de maintenir un niveau de professionnalisme exemplaire chez tout bon ergothérapeute. Il est important de s'engager à offrir une pratique compétente de l'ergothérapie selon les normes et les exigences de la profession puisque nous sommes constamment appelés à travailler avec le public, à leur offrir un service. Il va donc de soi qu'il est primordial que notre pratique soit la plus compétente possible et c'est donc pour cette raison que je tiens sincèrement à développer cette compétence-clé de la compétence de professionnel.

Objectif :

D'ici au printemps 2013, je serai capable d'écrire une rétroaction qui vise explicitement et de façon professionnelle une compétence habilitante de l'ACE lors d'une rétroaction portfolio.

Plan d'action :

Pour ce faire, j'ai l'intention d'effectuer un maximum de rétroaction au courant de la session automne 2012. Je demanderai aussi à mes collègues de jeter un œil à leur propres rétroactions de façon à m'inspirer de leur méthode de rétroaction. Finalement, je pourrai aussi retourner dans les PDF des collègues auxquels j'ai offert des rétroaction durant l'hiver 2012 de façon à lire les rétroactions qui ont été émises par d'autre collègues et observer aussi les changements qui ont été apporté au portfolio en question.

PROFESSIONNEL- Se montrer sensible à la diversité et aux questions de pouvoir qui entrent en jeu dans une relation professionnelle (E.7.3)

1er Mars 2010

REVISITÉ: 15 décembre 2010

Preuve: L'été dernier, je suis allé faire un stage d'aide humanitaire dans un petit hôpital du Pérou, le Hogar San Pedro. Ce dernier étant géré par des religieux, le catholicisme était omni-présent dans toute les sphères des soins prodigués aux patients et la messe, donnée 2 fois par semaine, bien que non-obligatoire, était fortement encouragée. Afin de participer à la vie sociale de l'hôpital, je me devais donc de faire acte de présence dans cette célébration religieuse avec laquelle je ne suis pas confortable. Ainsi, j'ai dû comprendre l'importance qu'ils accordaient aux services religieux et respecter la hierarchie induite par la direction religieuse de l'hôpital, malgré mes idées personnelles face à la religion.

RÉFLEXION

Points faibles: Il a été très difficile pour moi de m'habituer à ces rituels religieux. J'avais de la difficulté à faire preuve de suffisamment d'ouverture d'esprit pour ne pas me sentir menacée par l'omni-présence de la religion dans l'hôpital. Ainsi, ce malaise face aux importantes manifestations religieuses m'empêchait d'accomplir mon plein potentiel dans le rôle de support que j'occupais à l'hôpital. (E.7.3.2)

Points forts: Malgré le fait que les messes me rendaient mal à l'aise, je comprennais leur importance pour la population et c'est grâce à ce respect de leurs valeurs et croyances que je suis allé régulièrement aux célébrations religieuses. Ainsi, j'ai la conviction que je me montrais très sensible aux valeurs des patients que je cotoyais et aux besoins que ces dernières entraînaient. (E.7.3.3)

 

OBJECTIF & PLAN D'ACTION:

En tant qu'ergothérapeute, je serai appelée à travailler avec une foule de culture et de religions différentes. Il est donc primordial que je parvienne à me sentir plus à l'aise et surtout plus informée face à ces moins menacée par ces différences culturelles.

Objectif:

Lorsque je serai de nouveau confronté à une nouvelle religion, je veux ne plus me sentir menacée par la religion, en m'informant un maximum sur cette dernière en l'espace d'une ou deux semaine.

Plan d'action:

Pour atteindre mon objectif, lorsque je serai avec quelle nouvelle religion je serai en contact, j'irai à la bibliothèque de façon à m'informer sur ladite religion et ainsi pouvoir ''l'apprivoiser''. Comme je suis dans un environnement très cosmopolite, il serait assez facile aussi d'entrer en contact avec des personnes de cultures différentes que ce soit dans le métro, dans la rues ou encore dans mes propres cours

Je pourrais me dresser une liste de question à poser à un membre de la dite religion de façon à comprendre la philosophie générale de la religion et de pouvoir mieux comprendre leur vision des évènements du quotidien.

17 mars

BILAN GÉNÉRAL

BILAN GÉNÉRAL :

Printemps 2012:

Puisque j'avais initialement mal compris comment faire l'exercice du bilan, il a été difficile pour moi de bien réaliser la tâche demandée. Je considérais que, bien qu'ils soient très précis, les points soulevés dans mon bilan demeuraient pertinents. J'ai donc décidé de garder ce que j'avais prévu de faire intialement dans mes bilans et d'ajouter quelque dépôts pour les compétences qui n'étaient vraimetn plus représentatives. J'ai aussi axé mes retours sur les compétences selon des expériences récentes qui démontraient bien comment j'avais développer la compétences-clé exposée.

Ainsi, je crois que mon portfolio est bien représentative des mes compétences jusqu'à présents, de mes faiblesses mais aussi des nouveaux points forts que j'ai acquis au fil de mes diverses expériences cliniques. Je pourrai continuer à rajouter davantage de dépôt au courant des prochains mois tout en retravaillant certains objectifs qui seront probablement atteints d'ici à l'automne 2012

Automne 2011:

À la relecture attentive de mon portfolio, je crois qu'il est somme toute assez bien garnis d'expériences autant diverses que pertinentes. Cependant, il m'apparaît un peu immature dans les réflexions et dans le cheminement. Je constate que j'ai beaucoup évoluée, surtout comparativement aux premières entrées, en 2009. Ainsi, revoir globalement mes preuves et les réflexions qui en découlent pourrait me permettre d'avoir un portfolio qui est davantage à l'image de l'étudiante que je suis devenue au fil des 3 dernières années.

Aussi, je crois que plusieurs objectifs devraient être revus puisqu'ils ne sont tous simplement pas conformes. En effet, nombreux ne sont pas SMART, rendant impossible l'évaluation de l'atteinte de l'objectif. Finalement, je reverrai de façon prioritaire la structuration de mon portfolio puisque j'ai trouvé la consultation très complexe. Ainsi, j'aimerais séparer mes entrées selon le rôle dont il est question et non plus par ordre chronologique comme auparavant. De plus, je placerai mes compétences selon l'ordre établit par l'ACE de façon à rendre la visite plus ordonnée.

En conclusion, je considère mon portfolio satisfaisant, bien qu'il ait besoin d'être remis «au goût du jour». C'est donc pour cette raison que, pour les présents bilan, je n'ai souligné que les sous-compétences que je trouvais particulièrement incomplètes. Je crois qu'il gagnerait en pertinence à posséder plus d'expériences récentes de stage et que cela refléterait de meilleure façon l'ergothérapeute que je suis en train de devenir.