Portfolio de Modèle de portfolio pour le groupe portfolio_adaptation_scolaire

Ce portfolio comporte du contenu protégé.

Biographie

Salut,

Je suis actuellement en stage 3 à l'école Victor-Doré, à Montréal.

Plus de détails ci-après.

Pour me contacter :

Mon milieu de stage

Particularités du milieu-école

J'effectue mon stage à l’école Victor-Doré dans le quartier Villeray. C’est une école spéciale publique, d’ordre préscolaire et primaire, accueillant des élèves de 4 à 13 ans venant de Montréal et de sa grande région. Les enfants fréquentant cette institution présentent des déficiences motrices et/ou organiques significatives et persistantes associées ou non à des déficiences intellectuelles et/ou sensorielles.

L’école accueille environ 170 élèves. Les particularités de ces enfants sont telles que les modules ne sont non pas établis en cycle, mais en type de handicap. C’est ainsi que la classe dans laquelle je suis fait partie du module 2 regroupant les enfants présentant des déficiences intellectuelles profondes, des multihandicaps physiques et des déficiences organiques et sensorielles. Six classes d’élèves de 4 à 13 ans font partie de ce module et il y a en moyenne sept élèves (selon leur âge) par classe. On retrouve également des classes « d’académique » où le niveau des apprentissages varient. Dans ce contexte, le programme du ministère de l’Éducation est suivi et les enfants passent les mêmes examens que dans les écoles régulières. Il est cependant à noter que tous ces élèves présentent des difficultés plus ou moins graves d’apprentissage.

L’équipe d’intervenants comprend d’une part les services de l’enseignement à savoir les enseignants spécialisés en orthopédagogie, les spécialistes en arts plastiques, en musique, en anglais et en éducation physique. Trois catégories de services sont présents au sein de l’école : les services éducatifs, de réadaptation, de santé et médicaux. Les premiers comprennent les services d’orthophonie et de communication non-orale, le service de psychologie, l’éducation spécialisée, les services de soutien à l’enseignement (audio-visuel, informatique) ainsi que les préposés et les aides pédagogiques. Les deuxièmes sont : les services d’ergothérapie, de physiothérapie, d’inhalothérapie, d’adaptations techniques et les services sociaux. Quant aux troisièmes, ils regroupent : les services de consultation en audiologie, la diététique, la psychologie, l’orthopédie et la physiatrie.

Les élèves bénéficient du transport scolaire adapté non seulement à cause de leur handicap, mais aussi parce que l’école ayant un rayonnement supra régional, plusieurs enfants viennent de l’extérieur de l’île de Montréal.

L’école est impliquée en ce qui a trait à la protection de l’environnement et elle fait partie des écoles vertes Brundtland. Le respect de l’environnement, de soi et des autres, les actions suscitant le développement d’attitudes et de comportements responsables et autonomes y sont prônés.

L’approche éducative est basée sur l’adaptation de l’enseignement selon les besoins des élèves. La philosophie de l’école est centrée sur le développement de l’autonomie des enfants. Par conséquent, les divers intervenants tendent à développer les habiletés personnelles et sociales des élèves en respectant leur rythme; ils favorisent et encouragent leur autonomie dans tous les aspects et les moments de leur vie à l’école; ils mettent à leur disposition des ressources humaines et professionnelles ainsi que des moyens et des outils innovateurs afin de soutenir leurs apprentissages tant scolaire que fonctionnel. Enfin, ils favorisent le partenariat avec les familles.

De ces différents besoins découlent la mise en place des services cités précédemment en plus d’un partenariat avec l’hôpital Ste Justine, ce qui permet l’application d’un programme de réadaptation en milieu scolaire, programme développé par l’hôpital Marie-Enfant, désormais affilié à Ste Justine.

Planification

Canevas de planification

d’une situation d’enseignement-apprentissage

Clientèle: Élèves présentant des incapacités intellectuelles profondes, des multihandicaps physiques et des déficiences organiques et sensorielles.

Cycle: primaire

Date : 6 novembre 2006

Planification

Titre de l’activité : J’en veux. Je n’en veux pas. Encore !

Compétence disciplinaire :Communiquer efficacement avec son entourage

Savoirs essentiels (connaissances, stratégies) :Connaissance : Les mots usuels et fonctionnels : mots d’action, noms d’objet d’usage courant [...], etc.

Stratégies : Exprimer sa compréhension de mots, de gestes, d’images, de consignes simples ou d’une question : toucher un objet, pointer un objet [...], verbaliser, [...], etc.

Composantes de la compétence disciplinaire :Comprendre des messages : Réagir adéquatement aux verbalisations, aux gestes et aux attitudes des autres; exécuter des consignes.

Produire des messages : Tenter de communiquer un message.

Source de l’activité : Mme Diane Fournier (Maître associé)

Matériel :Gâteau à la citrouille préparé le matin avec les élèves

Temps prévu : 50 à 60 minutes

Gestion du travail : (individuel, équipe, groupe, dyades, ateliers.)En groupe et en individuel

Critères d’évaluation :Compréhension et production de messages

Action en classe

Préparation

Présentation de la situation de départ et des consignes. (3 minutes)

- Rappeler l’activité du matin, à savoir, la préparation du gâteau à la citrouille

- Mentionner que nous allons manger ce gâteau

- Préciser aux enfants que le soir, ils vont pouvoir en emporter un morceau à leurs parents ou à ceux qui s’occupent d’eux

Réalisation

Déroulement de l’activité pédagogique. (40 à 45 minutes)

1- Présentation du gâteau :

Rappel des étapes de préparation

- le mélange des différents ingrédients

- la façon de faire ce mélange

- la cuisson et l’odeur qui s’en dégageait

- préciser à nouveau qu’il est désormais prêt à être mangé

2- Couper le gâteau en morceaux

- expliquer ce que je fais

- leur rappeler qu’ils ont coupé la citrouille eux aussi et que c’est avec ces morceaux que le gâteau a été fait

3- Les solliciter

- demander qui veut goûter au gâteau

- inciter les élèves à émettre un son personnel ou un mouvement signifiant qu’ils sont prêts à goûter

- lorsqu’un enfant répond, le féliciter et lui faire choisir entre deux morceaux de gâteau

- lorsqu’il a choisi, attendre un peu afin de voir comment il réagit

- s’il n’arrive pas à le mettre dans sa bouche, l’aider

- pendant tout ce temps, verbaliser ce que j’observe (« C’est le gâteau que tu as fait ce matin »; « Goûte comme c’est mou »; « Il est sucré »; etc.) et demander à l’élève ce qu’il en pense (« Aimes-tu le gâteau à la citrouille ? »; « Oui ? Non ? »; etc.)

N.B : faire sentir et toucher à J.W qui ne peut pas manger.

Ramollir le morceau de gâteau pour L.

4- Communiquer et introduire du vocabulaire

- introduire des mots d’action (« METS dans ta bouche. »; « GOÛTE. »; « MOI. »; « MERCI.»; « J’en VEUX.»; etc.)

- proposer des phrases complètes à N.A (« Je VEUX du gâteau.»; (« Je VEUX ENCORE du gâteau.»; etc.)

- introduction du mot « encore ? » : laisser le temps à l’enfant de signifier s’il en veut d’autre ou non.

5- Clore l’activité

- Préciser que maintenant qu’ils ont goûté à leur gâteau, ils vont pouvoir en emporter un morceau à la maison.

Intégration

Faire un retour sur la situation d’apprentisage vécue. (5 minutes)

- Nettoyer les enfants

- Leur poser les questions suivantes :

Sur les apprentissages

Revenir sur les différentes étapes de la dégustation ainsi que sur les mots de vocabulaire ciblés.

Sur leur degré de satisfaction

« As-tu aimé le gâteau ? »; « Es-tu content(e) d’en emporter chez toi ? »; « Regarde, j’en mets un morceau dans ton sac. »

Préciser que le thème des citrouilles se termine avec cette activité de dégustation.

N.B : Cette activité permet aux enfants de travailler d’autres compétences comme Interagir de façon harmonieuse avec les autres en attendant son tour par exemple. Ou encore construire sa connaissance du monde en explorant les textures et les goûts, entre autres. Mais dans le cadre de ce travail et tenant compte des capacités des enfants, nous avons considéré que nous nous concentrerions sur l’aspect communicationnel selon les critères établis en première page de cette planification. C’est pourquoi nos interventions sont principalement axées sur la capacité de comprendre et d’émettre des messages.