Portfolio de Houssem Daraaoui

Plan

BD1

SERIE 1

1- Etant donné qu’un fichier représente un ensemble de données pouvant être manipulés par différents utilisateurs, cela peut provoquer certains inconvénients dont on peut citer :

- Protection des données: différents utilisateurs ont ; simultanément ; la vue sur les fichiers. Donc, il faut instaurer et gérer des droits et des niveaux d'accès afin de protéger le fichier contre les intrusions non souhaitées pouvant provoquer une modification (ajout ou suppression de données).

- Espace physique : un fichier a besoin d’espace mémoire pour être logé, donc on doit gérer et optimiser l’allocation de la mémoire.

- les données d’un fichier sont intimement liés aux programmes qui les manipulent. De ce fait, une modification dans la structure ou l’organisation d’un fichier nécessite une modification du programme correspondant.

2- Les principaux intervenants dans une BD sont :

- Les données qui sont relatifs à un domaine bien déterminé.

- Le matériel informatique (PC, Terminal, serveur..) assurant le stockage et la manipulation des données.

- Le logiciel ( SGBD ) qui gère la base de données.

- L’utilisateur : c’est l’intervenant direct sur la BD.

3- Le schéma ANSI-SPARC comporte trois couches

- Le plus bas niveau est occupé par le niveau interne qui décrit le schéma de l’enregistrement physique de l’information. Elle s’intéresse aux fichiers, modes d’adressage…

- Le niveau supérieur est le niveau conceptuel, il décrit les données et les relations entre elles en utilisant un modèle bien déterminé.

- le niveau le plus élevé est le niveau externe, il correspond aux différentes vues que peut avoir les utilisateurs de la BD.

4- Le SGBD est le logiciel qui permet de gérer, contrôler et utiliser les possibilités offertes par la BD. Par contre, le DBA (Data Base Administrator) est un groupe de personnes qui assurent le bon fonctionnement de la BD. Entre autre, ils mettent en œuvre la stratégie globale tel que la conception des schémas, la sécurité et la disponibilités des données..

5- La structure des entités est :

Enseignant (En#, NomEn, PrenomEn, Filière, NCIN)

Etudiant (Et#, NomEt , PrenomEn, NCIN)

Cours (Cr#, Intcours)

Salle (Sl # , Numsal)

Le segment Etudiant est le segment père. Le schéma hiérarchique sera :

Par exemple, on aura comme occurrences :

1 TOUNSI MOHAMED Math 04509820

8 AHMED MOUNIR 05626582 ALBEBRE

10 BJAOUI NADER 12369800 ANALYSE

2 10

4 11

6- l’organisation physique d’une hiérarchie peut être assuré par :

- Contiguïté physique : les différents segments sont contigus physiquement. Ils sont chargés dans des cellules mémoire adjacentes. Avec cette implantation physique, on peut utiliser les méthodes d’accès HSAM ou HISAM.

- Utilisation des pointeurs : dans cette organisation, la hiérarchie est assurée par des pointeurs physiques sur les enregistrements. On peut utiliser les méthodes d’accès HDAM et HIDAM pour l’accès.