Portfolio de Marie Abou-Abdallah

1-Introduction

Bienvenue !

Voici mon portfolio

 

Je m’appelle Marie, née à Montréal de parents immigrants tous deux du Liban.J’étudie en ce moment à l’Université du Québec à Montréal. Je suis une personne qui a de la joie de vivre. Je veux transmettre ma passion et ma bonne humeur. Dans le cadre de mon bac en enseignement du français langue seconde, nous devons produire un portfolio qui va regrouper tous nos acquis et tout le bagage que nous aurons acquis tout le long de notre cheminement. Le portfolio commence dans le cadre du cours DLS1201 en première session et se poursuit tout le long de notre bac.

Le but: Le but du portfolio est de démontrer l'évolution de nos compétences que nous avons a acquérir pour notre objectif professionnel. Pour devenir un enseignant, nous devons acquérir 13 compétences professionnelles qui vont servir à nous former et qui vont nous permettre de devenir un enseignant qualifié. Le portfolio va permettre de faire le suivi de l'évolution de nos compétences sur une période de quatre ans qui est la durée de notre BAC.

Le contexte: Dans le cadre du cours d'été DLS4518, nous devons faire une présentation de notre portfolio qui va permettre de voir l'évolution que nous avons fait depuis le cours DLS1201.Il est important que notre portfolio représente bien notre parcours et qu'il reste à jour durant nos études.

Le portfolio va être composé de plusieurs sections, dont une introduction au portfolio et une section identité professionnelle. Ensuite, on y retrouve une section qui englobe les 13 compétences que nous devons posséder à la fin de notre bac. Il y a une section culture qui suit, puis une autre qui contient les outils et des ressources pédagogiques. Il y a une section qui contient les documents de stage. Pour terminer, il y a la section bibliographie.

 

Vous pouvez  me contacter par courriel : abou-abdallah.marie@courrier.uqam.ca pour toutes questions.

Mon organigramme

Mon organigramme

Portfolio.docx
Portfolio.docx (5.6 Mo)

2-Identité professionnelle

 

Dans cette section se trouvent quelques documents qui vont vous permettre d’en savoir plus sur moi. Cette section contient : mon énoncé de philosophie de l’enseignement, une explication de mon choix de profession ainsi que ma carte conceptuelle et mon curriculum vitae. Pour compléter cette section j’y ai inclus mon certificat d’immigration que j’ai effectué à l’Université du Québec à Montréal et qui a un grand lien avec mon intérêt envers l’enseignement du français langue seconde.

 

Choix de carrière

J’ai choisi l’enseignement du français langue seconde parce que je souhaite être la première personne qui va être en contact avec les nouveaux arrivants qui viennent d’un peu partout dans le monde.Je veux leur permettre de s’intégrer et de connaitre la culture québécoise afin de se trouver une appartenance envers cette culture.Un enseignant en français langue seconde, c'est plus qu'un enseignant, c'est l'individu qui ouvre la porte aux immigrants. Il n'est pas qu'un simple enseignant de français. Il devient la première ressource de ses élèves. Il leur apprend le fonctionnement, les lois non écrites et plusieurs autres choses. Le français est très important, c’est une langue internationale, qui n’est pas uniquement parlée au Québec et en France, mais dans plusieurs pays dans le monde. Il est important que ses individus développent un intérêt envers le français et qu’ils le maitrisent correctement de manière à bien s’en servir. Le rôle d’enseignant m’intéresse beaucoup parce que j’aime accompagner les individus à se développer et à leur apporter des connaissances.L'enseignement est un métier où il faut avoir une passion. L'éducation c'est ma passion. Je tiens à travailler dans ce domaine juste pour pouvoir mettre un sourire sur les lèvres de mes élèves.D'être cette personne qui va faire la différence.

Ma philosophie de l'enseignant

Être enseignant n’est pas toujours facile, mais c’est cela qui rend le rôle d’enseignant important. C’est pour cela aussi que je serai une enseignante remplie d’attention et à l’écoute des besoins de mes élèves. Tout en étant, en même temps assez stricte pour garder le contrôle de ma classe. Ma mission est que mon groupe soit uni et qu’il y ait une belle ambiance dans ma classe où chacun d'entre nous aimerait venir chaque matin. Je veux être un exemple pour mes apprenants, je veux savoir les guider et les conseiller, être la clé de leur problème. Pour apprendre le Français langue seconde, l’une des choses les plus importantes est la communication orale en classe, C’est cela qui va amener les étudiants à se dégêner et à parler français. Il faudra créer des activités comme des jeux de rôles ou des débats qui vont amener les étudiants à communiquer d’une façon spontanée sans être préparés ou sans avoir écrit leur texte.

En apprenant, il est normal et nécessaire de commettre des erreurs, c’est la seule façon d’apprendre. C’est pour cela que je ne corrigerai pas nécessairement chaque erreur et que je ferai du renforcement positif. Ce qui veut dire, je ne vais pas juste m’attarder sur les erreurs commises, mais aussi sur les efforts qu’ils ont mis pour réussir ou pour participer malgré leur niveau et leur manque de connaissance. Tout cela, pour les encourager à continuer d’apprendre. L’important est que l’étudiant sache qu’il a commis une erreur et qu'il cherche à la corriger. C’est pour cela que j’ai choisi un proverbe Malien qui dit : Si tu sais que tu ne sais pas, tu sauras. Si tu ne sais pas que tu ne sais pas, tu ne sauras pas. Cela veut dire que quand on sait qu’on a besoin d’aide et qu’on ne connaît pas une chose à la fin on va mettre les efforts pour la maitriser. Mes forces pour enseigner sont que je suis moi-même considéré comme immigrante même si je suis né au Canada. Il est difficile parfois d’être 100 % intégrer comme un natif. La langue est la première étape dans l’arrivée d’un immigrant pour s’intégrer. J’ai aussi fait un certificat en immigration pour mieux comprendre tout ce système et tout ce que vit un immigrant lors de son arrivée dans un nouveau pays.

La culture et la langue maternelle sont deux aspects qui ne faut pas mettre de côté aux contraires, il faut les utiliser pour intéresser l'élève à cette nouvelle langue et à cette nouvelle culture a laquelle il doit s’intégrer. Le rôle d’enseignant de français langue seconde ne s’arrête pas à enseigner une langue, mais bien sûr à amener l’apprenant à s’adapter à tous ses aspects de sa nouvelle vie comme les règles non écrites. L’enseignant de français langue seconde joue parfois le rôle de repère de cet immigrant qui vient d’arriver et qui a perdu tout ce qu’il connaissait. L'enseignante doit instaurer un esprit de confiance pour sécuriser les élèves et leur permettrent de faire des apprentissages. Il est important de valoriser leur propre culture et d'intégrer la culture québécoise. L'enseignant peut comparer la culture québécoise à leur culture pour leur permettrent de voir la différence et de comprendre comment ça fonctionne au Québec.

Mon curriculum Vitae

Marie Abou-Abdallah C.V

Ma carte conceptuelle

Carte conceptuelle

Légende de la carte conceptuelle

Légende de la carte conceptuelle

Autre document pertinent

Certificat en immigration

3-Les compétences professionnelles

Dans cette section-ci, vous allez retrouver les treize compétences qu’il nous faudra avoir acquises à la fin de notre formation pour être un bon enseignant. De ces treize compétences, voici les deux compétences que j’ai choisi d’illustrer parmi les cinq qui ont un lien avec le cours DLS1201. Il s’agit des compétences 2 et 8.

Dans le cadre du cours DLS4518, je vais vous illustrer 4 autres compétences. Il s'agit des compétences 1,3,7 et 11. (2017)

Parmi ses compétences, j'ai choisi d'illustrer les compétences suivantes: 1,2,3,7,8 et 11.

Compétence 1

Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l'exercice de ses fonctions. 

 

composantes:

 

-Situer les points de repère fondamentaux et

les axes d'intelligibilité (concepts, postulats,

méthodes) des savoirs de sa discipline afin de

rendre possibles des apprentissages significatifs

et approfondis chez les élèves.

 

-Prendre une distance critique à l’égard de la

discipline enseignée.

 

-Établir des relations entre la culture seconde

prescrite dans le programme de formation et

celle de ses élèves.

 

-Transformer la classe en un lieu culturel ouvert

à la pluralité des perspectives dans un espace

de vie commun.

 

-Porter un regard critique sur ses propres origines

et pratiques culturelles et sur son rôle social.

 

 

Interprétation personnelle

 

En tant qu’enseignants, nous avons comme devoir de transmettre la culture et certains savoirs à nos apprenants. Nous sommes des professionnelles, des modèles pour nos étudiants et nous devons faire attention à ce que nous disons. Nous devons avoir des sources concrètes et transmettre de vrais et de bons savoirs. Il faut que les enseignants aient une certaine connaissance générale sur plusieurs sujets, ce qui leur permettra d’apporter de nouvelles informations dans leur classe et de pouvoir bien répondre aux questions des élèves.

Les enseignants devront être en mesure de faire des choix qui vont mettre de l'avant leur valeurs. Ils auront plusieurs décisions à prendre en classe pour leurs élèves et tout cela doit être fait avec un bon jugement moral. Les décisions que l'enseignant va prendre affectent l'apprentissage du groupe. Un bon enseignant va faire progresser son groupe dans une belle ambiance de classe. 

 

Artéfacts:

 

1- La composante 4 qui est de transformer la classe en un lieu culturel ouvert à la pluralité des perspectives dans un espace de vie commun est très important parce qu'elle permet l'acceptation de tous. Afin de cultiver le goût d'apprendre chez nos élèves, il est important d'être un enseignant curieux et qui a recours au questionnement.Il est important d'amener en classe nos connaissances antérieures. Les visites au musée, la lecture de livres et les recherches permettent à l'enseignant d'intégrer sa matière en classe en étant captivant pour ses élèves. Tous mes sorties et mes voyages vont me permettrent d'avoir davantage de connaissances à transmettre à mes élèves. Tout cela rendra mes cours plus pertinent et plus intéressant. Il est important d'amener la culture des autres en classe pour amener de la diversité. Les élèves pourraient parler de leurs expériences ailleurs où de leurs voyages pour amener plus de connaissances en classe. Il faut que la classe soit un lieu ouvert à la culture de tous.

Il est important de voyager et de faire des visites culturelles pour acquérir plus de connaissances. Dans mes voyages au liban, à cuba et en république, j'ai acquis plusieurs connaissances. En voyage, on découvre plusieurs choses sur différente culture et cela nous permet de mieux comprendre nos élèves et d'amener une ouverture d'esprit dans nos classes.Les livres nous enrichissent et nous permettent de devenir plus cultivé.

2-

La composante 5 qui est de porter un regard critique sur ses propres origines et pratiques culturelles et sur son rôle social me permet de mieux comprendre ma culture pour ensuite comprendre celle des autres.Le fait que je suis né au Canada de parent immigrant me permet de comprendre mes élèves en classe de FLS. Il n'est pas facile pour les élèves de s'intégrer dans une autre culture. Cela prend du temps et le fait d'être né ailleur fait en sorte qu'on ne se sent pas toujours intégré. Chaque culture a des valeurs et il est important de comprendre cela pour comprendre la façon de vivre de nos élèves. Il faut comprendre sa culture et la respecter pour pouvoir comprendre les autres.

Je maitrise très bien cette compétence.Dans les classes de FLS,je sens que je suis proche des élèves et que je comprends en quelque sorte ce qu'ils vivent. Il n'est pas toujours facile de s'intégrer et d'apprendre une autre langue. Quand on change de pays, on perd tous nos repères. Dans le cadre de classe régulière, il est important que l'enseignant intègre l'aspect culturel dans sa classe. Cette compétence a pour but d'intégrer la culture dans nos classes. On doit intégrer la culture québécoise autant que les autres cultures. Il est important que les élèves développent une ouverture et qu'ils comprennent qu'ailleur on ne vit pas comme au Québec.


Compétence 2

Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante.

 

Composantes:

-Employer une variété de langage oral appropriée

dans ses interventions auprès des

élèves, des parents et des pairs.

 

-Respecter les règles de la langue écrite dans

les productions destinées aux élèves, aux

parents et aux pairs.

 

-Pouvoir prendre position, soutenir ses idées

et argumenter à leur sujet de manière

cohérente, efficace, constructive et respectueuse

lors de discussions.

 

-Communiquer ses idées de manière rigoureuse

en employant un vocabulaire précis et

une syntaxe correcte.

 

-Corriger les erreurs commises par les élèves

dans leurs communications orales et écrites.

-Chercher constamment à améliorer son

expression orale et écrite.

 

Interprétation personnelle

 

L’enseignant se doit de très bien connaitre la langue française et de bien la maitriser pour pouvoir la transmettre aux apprenants. La maitrise de la langue est quelque chose de très important dans l’éducation étant donné que c’est celle-ci qui nous permet de transmettre nos savoirs. Les enseignants doivent parler d’une façon soutenue puisqu’ils sont des exemples pour les apprenants. Il est nécessaire de savoir écrire et parler sans commettre de fautes, car les enseignements sont des modèles pour les apprenants.

 

 Bilan réflexif

 

Il est important en tant qu’enseignant, en tant que modèle pour les élèves, d’avoir un français oral et écrit clair et sans fautes. Il ne faut pas qu’on apprenne aux étudiants des erreurs. L’humain n’est pas parfait, ça c’est sûr, mais quand on fait une faute on se corrige. Par exemple : lorsque nos enseignants font une faute, ils avouent leur faute et se corrigent. L’erreur est une manière d’apprendre, mais bien sûr il faut qu’elle soit corrigée. C’est pour cela que l’enseignant doit maitriser la langue pour être en mesure de corriger les erreurs des apprenants et en même temps donner l’exemple comme modèle de la langue. Dans le test oral, on s’aperçoit que la façon de parler et les mots qu’on utilise sont très importants parce qu’on est devant la classe et que tout le monde nous écoute; c’est pour cela qu’il faut être bien sûr d’avoir un langage soutenu. C’est là que j’ai constaté qu’il est très important que notre vocabulaire soit développé et riche; de plus, il faut lire beaucoup pour continuer à développer cette compétence. Le moyen pour développer davantage cette compétence est de toujours lire et de s’actualiser au niveau des grammaires et de l’orthographe des mots qui changent avec le temps.

 

 

Artéfacts :

 

1-La composante 1 qui est d'employer une variété de langage oral appropriée dans ses interventions auprès des élèves, des parents et des pairs est très important pour être compris lors des interactions. J’ai développé cette compétence lors d’une activité de jumelage dans le cadre du cours DDL1140 où nous sommes allés dans une école et nous avons été jumelés avec des apprenants de français langue seconde de niveau 4-5. J’ai découvert que le développement de la langue chez ces apprenants dépendait entièrement de notre connaissance de la langue, étant donné que pour eux nous étions la seule ressource et c’est à notre façon de parler qu’ils se fiaient pour parler et répéter ce que nous disions. Ils utilisaient les mêmes mots que nous pour communiquer. Il faut que je m’habitue à utiliser un langage moins familier avec les apprenants et un langage qui, dans un premier temps, va être facile pour leur compréhension s’ils sont de niveau débutant. Aussi, il est intéressant de montrer aux étudiants les mots qui sont couramment utilisés dans notre société québécoise et pas seulement leur apprendre le français écrit pour que quand ils entendent quelqu’un parler dans la rue qu’ils comprennent et qu’ils puissent parler et se faire comprendre eux aussi sans faire rire d’eux. Il est important de diversifier son langage pour être compris des élèves et des parents. Les parents des élèves ont souvent de la misère à comprendre le français. Il est important que l'enseignant soit patient et qu'il prend le tout en considération.

 

2- La composante 6 est une composante importante parce qu'un enseignant est un modèle pour ses élèves.Il est important que l'enseignant maitrise bien le français à l'écrit et à l'oral. Il doit toujours chercher à améliorer son français. Dans le cadre du programme, nous avons l'examen du TECFÉE à reussir. Ce qui m'a amené à révisé tous mes règles de grammaire. J'ai passé beaucoup de temps à étudier pour améliorer mon français. Le français est une langue complexe. Cette langue comporte beaucoup de règles de grammaire et beaucoup d'expressions. Il est important de bien maitriser cette langue pour la transmettre aux élèves. Le cours de grammaire  LIN1613, m'a permis de revoir les règles de façon plus approfondit. Les exercices dans le cadre de ce cours m'ont été très bénéfiques. Il est important de continuer la progression du français.

 

Cette compétence est une des compétences sur laquelle je dois continuer de travailler. Il est important en tant qu'enseignant de maitriser parfaitement la langue et d'être l'exemple pour nos élèves. Je me suis grandement améliorer depuis le début du BAC, mais il me reste beaucoup de chose à maitriser.

Compétence 3

Concevoir des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

 

Composantes:

-Appuyer le choix et le contenu de ses interventions

sur les données récentes de la recherche en

matière de didactique et de pédagogie.

 

-Sélectionner et interpréter les savoirs disciplinaires

en ce qui concerne les finalités, les

compétences ainsi que les éléments de contenus

du programme de formation.

 

-Planifier des séquences d’enseignement et

d'évaluation qui tiennent compte de la logique des

contenus et de la progression des apprentissages.

 

-Prendre en considération les préalables, les

représentations, les différences sociales (genre,

origine ethnique, socioéconomique et culturelle),

les besoins et les champs d'intérêt particuliers

des élèves dans l’élaboration des situations

d’enseignement-apprentissage.

 

-Choisir des approches didactiques variées et

appropriées au développement des compétences

visées dans le programme de formation.

 

-Anticiper les obstacles à l’apprentissage des

contenus à faire apprendre.

 

-Prévoir des situations d’apprentissage permettant

l’intégration des compétences dans des contextes

variés.

 

Interprétation personnelle :

En étant enseignant, nous avons comme devoir de créer des SAÉ. Pour créer des SAÉ, il faut qu'on se base sur le programme de formation et sur la PDA qui vont nous guider dans la création de nos activités. L'activité doit être basée sur le niveau de la classe et sur ce qu'ils ont besoin d'aquérir comme connaissance. Il est important de vérifier dans le programme le niveau des élèves et ensuite d'aller voir dans la PDA ce qu'ils sont capables de faire. Il faut que l'activité soit à leur niveau et qu'elle soit adapté à leur besoin. Il est nécessaire de tenir compte des documents du ministère pour faire des activités et des évaluations qui repondent aux besoins de nos élèves.

Artéfacts:

La composante 2 est très importante parce qu'il est important de sélectionner et d'interpréter les savoirs disciplinaires en ce qui concerne les finalités, les compétences ainsi que les éléments de contenus du programme de formation. Il est important d'utiliser le PFEQ, la PDA et tout le matériel nécessaire pour sélectionner et interpréter ce qui doit être appris.Cette composante m'a été très important lors de mes stages pour savoir quoi enseigner. 

1- Dans le cadre du cours DLS2203, Nous avons appris à utiliser correctement la PDA et à évaluer les compétences que nos élèves devraient avoir acquis. Nous avons pris le temps de bien comprendre les signes de la légende. Ex: une étoile = acquis, espace bleu = l'élève utilise cette connaissance seul et la flèche= en processus, aide de l'enseignant. Le primaire et le secondaire ont chacun une PDA. C'est la même chose aussi pour ILSS et pour l'immersion. Il est important de regarder ce qu'on cherche dans la bonne PDA et d'ensuite regarder le cycle et l'année pour vraiment cibler des apprentissages adaptés au niveau des élèves.Le cours DLS2203, nous a  permis de bien comprendre la PDA et de nous mettre en pratique avec des questions qui vérifiaient notre compréhension.

 

2- Dans mon stage, j'ai fais la création de SAÉ adaptée au niveau de mon groupe. Cela m'a permis de mettre en pratique ce qu'on a appris dans nos cours. Les stages nous permettent de nous mettre à l'oeuvre et de mettre en pratique ce qu'on a appris à l'université. Au début, la création de SAÉ n'était pas simple, mais vers la fin du stage cela semblait avoir été acquis. Il est important de bien connaitre sa PDA et d'utiliser le programme de formation pour faire une SAÉ compléte et approprié au niveau des élèves.

Cette compétence est en voie d'acquisition, le deuxième stage m'a permis de la développer et le troisième stage va renforcer ce qui a été acquis au deuxième. C'est une compétence que je vais améliorer tout au lond de mon parcours. La création de SAÉ prend du temp, mais cela devient plus évident au fur et à mesure qu'on acquière de l'expérience.

PDA en immersion primaire

Le survol dans une planification

Canevas stage.png
Canevas stage.png (153.5 ko)

Compétence 4

Piloter des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.

 

Composantes:

-Créer des conditions pour que les élèves

s'engagent dans des situations-problèmes, des

tâches ou des projets significatifs en tenant

compte de leurs caractéristiques cognitives,

affectives et sociales.

 

-Mettre à la disposition des élèves les

ressources nécessaires à la réalisation des

situations d’apprentissage proposées.

 

-Guider les élèves dans la sélection, l’interprétation

et la compréhension de l'information

disponible dans les diverses ressources ainsi

que dans la compréhension des éléments des

situations-problèmes ou des exigences d’une

tâche ou d’un projet.

 

-Encadrer les apprentissages des élèves par

des stratégies, des démarches, des questions

et des rétroactions fréquentes et pertinentes de

manière à favoriser l’intégration et le transfert

des apprentissages.

 

-Habiliter les élèves à travailler en coopération.

 

Interprétation personnelle:

Pour bien piloter une activité et s'assurer qu'elle répond aux besoins des élèves, il faut connaitre très bien l'actvité. Il est important de faire l'activité soit-même avant de la donner à faire en classe pour s'assurer que tout les éléments sont présents et qu'il ne manque rien pour faire l'activité. En fesant l'activité, on découvre si l'activité est adéquate pour nos élèves ou si elle est plus facile ou diffcile qu'on le pense. C'est pour cela, que je trouve qu'il est important de faire un test avant de faire l'activité en classe comme ça l'enseignant va maitriser tout les étapes de l'activité et pourra même l'améliorer avant de la faire avec son groupe.

Compétence 5

Évaluer la progression des apprentissages et le degré d’acquisition des compétences des élèves pour les contenus à faire apprendre.

Composantes:

-En situation d'apprentissage, prendre des informations

afin de repérer les forces et les difficultés des

élèves ainsi que de revoir et d’adapter l’enseignement

en vue de favoriser la progression des apprentissages.

 

-Établir un bilan des acquis afin de porter un jugement

sur le degré d'acquisition des compétences.

 

-Construire ou employer des outils permettant d’évaluer

la progression et l’acquisition des compétences.

 

-Communiquer aux élèves et aux parents, de façon

claire et explicite, les résultats attendus ainsi que les

rétroactions au regard de la progression des apprentissages

et de l’acquisition des compétences.

 

-Collaborer avec l’équipe pédagogique à la détermination

du rythme et des étapes de progression

souhaitées à l’intérieur du cycle de formation.

 

Interprétation personnelle:

Il est important en tant qu'enseignant d'être un bon observateur. Il est nécessaire d'observer en tout temps nos élèves et de noter des améliorations ou des difficultés qu'ils sont pour pouvoir les aider. Le moment d'évaluer la progession des apprentissages d'un élève ne doit pas toujours être fait par le biais d'un examen formel. Il doit y avoir aussi des observations, des moments où l'enseignant se promène et note ce qu'il entend ou ce qu'il voit. Les élèves ont souvent des améliorations au cours  de l'année et parfois même entre les examens c'est pour cela que l'enseignant doit être à l'écoute de ce qu'il se passe dans sa classe. On peut même convoquer un élève individuellement pour lui poser des questions et s'assurer de sa compréhension. Le stress parfois peut influencer la performance d'un élève à un examen.Il faut être en mesure de comprendre ce genre de chose et connaitre nos élèves et leurs difficultés.

Compétence 6

Planifier, organiser et superviser le mode de fonctionnement du groupe-classe en vue de favoriser l’apprentissage et la socialisation des élèves.

 

Composantes:

-Définir et mettre en place un système de fonctionnement

efficace pour les activités usuelles

de la classe.

 

-Communiquer aux élèves des exigences claires

au sujet des comportements scolaires et sociaux

appropriés et s’assurer qu’ils s’y conforment.

 

-Faire participer les élèves comme groupe et

comme individus à l'établissement des normes

de fonctionnement de la classe.

 

-Adopter des stratégies pour prévenir l'émergence

de comportements non appropriés et pour

intervenir efficacement lorsqu'ils se manifestent.

 

-Maintenir un climat propice à l’apprentissage

 

Interprétation personnelle:

Il est important que dans la classe, il y a une belle ambiance. Il que l'enseignant établisse des règles claires pour tous. Le respect d'autrui doit être quelque chose de respecter par tous. Il doit y avoir différente façon d'apprendre dans la classe et différente façon d'amener la matière pour que la journée soit amusante en même temps d'être très enrichissante  pour les élèves. L'enseignant doit aussi afficher sur les murs de la classe des stratégies qui aident les élèves lors de leurs travaux.Il est important aussi de responsabiliser les élèves en leur donnant chacun une tâche dans la classe. Cela fait participer les élèves à la vie commune de la classe. Dans chaque classe , il y a un système d'émulation qui permet de contrôler les comportements des jeunes. Certains enseignants n'ont pas besoin d'un système. Il suffit d'avoir des règles clairement établie et de faire du renforcement positif ce qui peut grandement favoriser les bons comportements et donner l'exemple aux autres.

Compétence 7

Adapter ses interventions aux besoins et aux caractéristiques des élèves présentant des difficultés d'apprentissage, d'adaptation ou un handicap.

 

Composantes:

-Favoriser l’intégration pédagogique et sociale des

élèves qui présentent des difficultés d’apprentissage,

de comportement ou un handicap.

 

-Rechercher l'information pertinente auprès des

personnes-ressources et des parents en relation

avec les besoins et le cheminement des élèves.

 

-Présenter aux élèves des tâches d’apprentissage,

des défis et des rôles dans le groupe-classe qui

les font progresser dans leur cheminement.

 

-Participer à l’élaboration et à la mise en oeuvre

d’un plan d’intervention adapté.

 

Interprétation personnelle:

Dans nos classes, il y a de plus en plus d'élèves qui ont des problèmes de comportement ou d'apprentissage qui sont intégrés dans les classes régulières.Il faut donc être informé des moyens et des ressources qui sont nécessaires. Il est important aussi de travailler avec l'équipe-école pour tout savoir sur l'élève en question. L'enseignant doit coopérer avec les parents pour savoir ce qu'il se fait à la maison et comment les deux peuvent travailler en équipe pour aider le jeune. Il est important d'être capable de faire progresser l'étudiant dans son cheminement avec les ressources qu'on dispose.

 

Artéfacts:

La composante 3 est très utile pour la progression des élèves. Il est important que les tâches d'apprentissage présentées aux élèves présentent des défis qui vont les faire progresser. C'est pour cela que l'enseignant a comme devoir d'évaluer les élèves pour cerner leur niveau. Il est important de connaitre nos élèves et leurs besoins.

1- Dans le cours DDL2244, nous avons vu les manières d'évaluer et les raisons pour lesquelles on peut modifier ou non les critères d'évaluation. Il y a une différence entre avoir une pédagogie différenciée pour l'apprentissage des différents niveaux de la classe et modifier les critères d'évaluation pour un élève. Quand il y a modification, il faut qu'il y ait un plan d'intervention et que la direction soit au courant. Cela devient un accommodement pour un élève qui n'est pas capable de suivre son groupe.

Dans ce cours, nous avons vu plusieurs choses qui vont nous aider dans notre façon d'évaluer. Nous avons vu le cadre d'évaluation qui va nous servir à évaluer nos élèves selon les critères que le ministère nous donne. Il est important d'observer nos élèves pour noter leur évolution. Les examens formels servent à voir l'évolution de nos élèves, mais parfois l'examen tombe à un moment où l'élève n'est pas à son meilleur. Cela amène à porter un jugement lorsqu'on sait parfois que l'élève est capable d'en faire plus. Le stress aussi d'un examen joue parfois sur la note.

2- Il est important comme je l'ai constaté lors de mes stages de faire des observations au quotidien et de les noter pour voir la progression de nos élèves et d'avoir des preuves des progressions.Tout ce qui se fait en classe est important et chaque amélioration est importante. Mon enseignante associée demandait à chaque étudiant individuellement de venir à son bureau lors de période libre pour voir si les défis du mois étaient acquis. Il y a des défis à chaque mois pour amener l'élève à apprendre davantage. J'ai trouver cela vraiment enrichissant de faire de l'évaluation un à un. Cela est parfois moins stressant et on peut vérifier nos observations de la sorte. On peut appeller l'élève pour lui demander de lire ou autre. Il n'est pas nécessaire que ça soit une évaluation, mais cela peut nous servir lors de nos évaluations et pour compléter nos notes.

Compétence 8

Intégrer les technologies de l'information et des communi- cations aux fins de préparation et de pilotage d'activités d'enseignement-apprentissage, de gestion de l'enseigne- ment et de développement professionnel.

Composantes:

-Exercer un esprit critique et nuancé par rapport

aux avantages et aux limites véritables des TIC

comme soutien à l'enseignement et à l'apprentissage,

ainsi qu'aux enjeux pour la société.

 

-Évaluer le potentiel didactique des outils

informatiques et des réseaux en relation avec le

développement des compétences du programme

de formation.

 

-Communiquer à l’aide d’outils multimédias variés.

 

-Utiliser efficacement les TIC pour rechercher,

interpréter et communiquer de l'information et

pour résoudre des problèmes.

 

-Utiliser efficacement les TIC pour se constituer

des réseaux d'échange et de formation continue

concernant son propre domaine d'enseignement

et sa pratique pédagogique.

 

-Aider les élèves à s’approprier les TIC, à les

utiliser pour faire des activités d’apprentissage,

à évaluer leur utilisation de la technologie et à

juger de manière critique les données recueillies

sur les réseaux.

 

 

Interprétation personnelle

 

Les temps ont changé et maintenant ce qui est motivant et intéressant ce sont les technologies. On les a intégrés dans l’éducation pour motiver les apprenants, mais maintenant le but c’est de former les enseignants pour qu’ils puissent bien les utiliser et les intégrer dans leur apprentissage. C’est pour cela qu’être informé et s’actualiser est très important pour les enseignants afin qu’ils puissent savoir utiliser les technologies. Les technologies peuvent amener les apprenants à être plus motivés et cela peut faciliter l’apprentissage de la matière. Il est important pour un enseignant de continuer à se développer pour rester intéressant.

 

Bilan réflexif

Je maitrise très bien cette compétence, tout ce qui est de la technologie n’est pas un problème pour moi, c’est sûr qu’avec le temps la technologie va évoluer et changer, mais tant que je continue à m’actualiser il n’y aura pas de problème. L’important c’est que mes apprenants soient motivés et qu’ils trouvent le contenu du cours intéressant. Les technologies viennent ajouter un petit plus dans les salles de classe. C’est évident qu’en tant qu’étudiante en enseignement du français langue seconde je vais tranquillement découvrir le tableau blanc, nommé tableau interactif (TBI), qui est utilisé dans les classes. Un moyen de développer cette compétence davantage, lorsque je serai en stage ou lors de mes premières expériences dans le milieu du travail, sera de demander à d’autres enseignants comment ils l’intègrent dans leur classe et apprendre davantage d’eux. Il est aussi évident que les séminaires et les conférences offerts sont très avantageux pour toujours se tenir au courant des nouvelles technologies que nous devons connaitre et introduire dans nos classes.

 

Artéfacts:

La composante 1 est très utile pour moi parce qu'il est important que je m'améliore avec l'utilsation des TIC pour pouvoir en faire une bonne utilisation dans ma classe. Il est important que les TIC soient bien utilisés en classe pour l'apprentissage des élèves et pour les motiver. Il faut que cela soit un avantage. Il faut connaitre les limites de ses utilisations pour ne pas nuire à l'apprentissage de nos élèves.

1-Lorsqu’on fait une présentation devant la classe avec ou sans PowerPoint, on constate une grande différence. Lors de l’évaluation du test oral pour les enseignants, notre présentation consistait à résumer un texte sans aucun soutien visuel; par contre, lors d’une présentation d’une compétence, dans le cadre du cours DLS1201, accompagnée d’un PowerPoint, cela attirait plus l’attention du public. Le PowerPoint est une source sur laquelle les étudiants s’appuient pour lire et suivre la présentation. Il est intéressant de diversifier les outils multimédias pour que l’apprentissage se fasse plus facilement.

2- Lors de mon stage, mon enseignante utilisait beaucoup le TBI  pour faire participer les élèves. J'ai trouvé cela vraiment enrichissant parce que les élèves font eux-même leur présence au TBI en touchant leur nom. Cela responsabilise les élèves. Dans la classe, l'utilisation du TBI permet à toute la classe d'avoir un visuel et lors des travaux en équipe ou en groupe les élèves peuvent venir reproduire l'exercice au tableau. Je trouve que les TIC sont nécessaires dans une classe si on sait bien les utiliser et si on les utilise pour les bonnes raisons. La participation des élèves augmentent lorsqu'on leur demande de venir en avant pour écrire leur réponse sur le TBI.En stage, j'ai fais la connaissance de cette technologie et je crois qu'elle va m'être très utile lors de ma carrière.

Je ne suis pas encore très habile avec tous les TIC, mais avec le temps je compte bien en apprendre davantage et suivre des formations pour savoir bien utiliser les TIC dans ma classe de la bonne manière. Je compte rendre mon enseignement  intéressant et de faire participer les élèves le plus possible pour qu'ils apprennent en s'amusant.

Compétence 9

Coopérer avec l’équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vue de l'atteinte des objectifs éducatifs de l’école.

Composantes:

 

-Collaborer avec les autres membres de l’équipeécole

en vue de la définition des orientations

ainsi que de l’élaboration et de la mise en oeuvre

de projets en matière de services éducatifs dans

les domaines de responsabilités conférés aux

établissements scolaires.

 

-Faire participer les parents et les informer.

 

-Coordonner ses interventions avec les différents

partenaires de l’école.

 

-Soutenir les élèves dans leur participation aux

structures de gestion ou aux activités et aux

projets de l’école.

Compétence 10

Travailler de concert avec les membres de l’équipe pédagogique à la réalisation des tâches permettant le développement et l’évaluation des compétences visées dans le programme de formation, et ce, en fonction des élèves concernés.

 

composantes:

 

-Discerner les situations qui nécessitent la

collaboration d’autres membres de l’équipe

pédagogique relativement à la conception et

à l’adaptation des situations d’enseignementapprentissage,

à l’évaluation des apprentissages

et à la maîtrise des compétences de fin de cycle.

 

-Définir et organiser un projet en fonction des

objectifs à atteindre par l’équipe pédagogique.

 

-Participer activement et de manière continue aux

équipes pédagogiques intervenant auprès des

mêmes élèves.

 

-Travailler à l’obtention d'un consensus, lorsque

cela est requis, entre les membres de l’équipe

pédagogique.

Compétence 11

S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

 

Composantes:

-Établir un bilan de ses compétences et mettre

en oeuvre les moyens pour les développer en

utilisant les ressources disponibles.

 

-Échanger des idées avec ses collègues quant

à la pertinence de ses choix pédagogiques et

didactiques.

 

-Réfléchir sur sa pratique (analyse réflexive) et

réinvestir les résultats de sa réflexion dans

l’action.

 

-Mener des projets pédagogiques pour résoudre

des problèmes d’enseignement.

 

-Faire participer ses pairs à des démarches de

recherche liées à la maîtrise des compétences

visées dans le programme de formation et aux

objectifs éducatifs de l’école.

 

Interprétation personnelle

 

Pour qu’un enseignant soit considéré comme un bon enseignant, il doit toujours chercher à s’actualiser et continuer à se développer. Le fait de suivre des formations est très important pour que l’enseignement qu’il donne soit offert d’une bonne manière et qu’il répond aux exigences du ministère. L’enseignant se doit d’être toujours informé, instruit et conscient des nouvelles grammaires ainsi que des réformes.

 

Artéfacts:

1- Premièrement, un enseignant doit toujours se remettre en question après avoir enseigné. La composante 3 exige d'un enseignant réfléchit sur sa pratique et réinvestit les résultats de sa réflexion dans l'action. Il doit toujours s'améliorer et comprendre ce qu'il a bien fait et ce qu'il a moins reussit.Pendant mon stage, les rétroactions de mon enseignante associée m'ont permis de m'améliorer. Il est important d'entendre les commantaires des autres et de les prendre en considération pour s'améliorer et constater nos erreurs. Il est important d'avoir une bonne analyse réflexive sur soi pour toujours améliorer son enseignement.

2- Deuxièmement, lorsqu'on enseigne on remarque la réaction des élèves. Il y a des moments où on constate que l'activité est trop difficile pour la classe. Il y a plusieurs choses qui peuvent arriver lorsqu'on enseigne et c'est pour cela qu'il est important de faire l'activité soit même avant de la faire avec nos élèves pour bien maitriser chaque détail. Il est important d'être préparé et d'avoir le matériel nécessaire pour l'activité.

Cette compétence est une compétence qui doit être travailler tout le long de ma carrière. Un enseignant est une personne qui doit toujours évoluer et acquérir de nouvelle connaissance pour enrichir son enseignement et amener ses élèves à faire de nouvel apprentissage. Il est important de s'autoévaluer et de remettre son enseignement en question parce qu'il y a toujours une place pour l'amélioration. Il est important de s'améliorer et d'amener de nouvelle chose dans nos classes pour intéresser et motiver nos élèves. Tout le monde doit accepter le fait d'évoluer. Il faut être cultivé pour comprendre nos élèves et les suivre dans leur apprentissage. Il est important de toucher les élèves dans notre enseignement et de les impliquer.

Rétroactions de l'enseignante

commentaires.png
commentaires.png (124.1 ko)

Rétroactions de l'enseignante

Compétence 12

Agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de ses fonctions.

 

Composantes:

-Discerner les valeurs en jeu dans ses interventions.

 

-Mettre en place dans sa classe un fonctionnement

démocratique.

 

-Fournir aux élèves l’attention et l'accompagnement

appropriés.

 

-Justifier, auprès des publics intéressés, ses

décisions relativement à l’apprentissage et à

l’éducation des élèves.

 

-Respecter les aspects confidentiels de sa

profession.

 

-Éviter toute forme de discrimination à l’égard des

élèves, des parents et des collègues.

 

-Situer à travers les grands courants de pensée les

problèmes moraux qui se déroulent dans sa classe.

 

-Utiliser, de manière judicieuse, le cadre légal et

réglementaire régissant sa profession.

 

Interprétation personnelle

L’enseignant se doit d’acquérir la compétence 12 qui consiste au fait qu’il est responsable de toutes ses actions et paroles étant donné qu’il représente un modèle pour ses apprenants. Tout ce qu’il dit en salle de classe peut être rapporté et mal considéré par d’autres, c’est pour cela qu’il se doit d’être un professionnel éthique dans l’exercice de ses fonctions. Il a une grande liberté dans sa salle de classe, mais cette liberté vient avec une grande responsabilité. L’enseignant doit savoir qu’il y a des choses qu’on dit entre amis ou en famille, mais qui ne se disent pas nécessairement en classe, même en blague, parce que l’école reste un lieu professionnel et où certaines choses peuvent être comprises de travers. 

Compétence 13

S'approprier la réalité pluriethnique de la société québécoise et de l'école montréalaise, se sentir réellement concerné dans ses actions pédagogiques, développer les compétences de l'éducation interculturelle.

 

Interprétation personnelle:

Il faut être ouvert à la diversité et aux différentes façons de faire de chaque culture. Lors de la rencontre des parents, il faut être prêt à comprendre les différentes façcons de penser et les différentes façons de faire des parents. Chaque culture à des valeurs et des traditions. En tant qu'enseignant, nous devons être ouvert d'esprit et comprendre que chaque famille est différente. L'enseignant doit être cultivé et s'interésser aux différentes cultres. Les élèves ne viennent pas tous du Québec et ils n'ont pas tous la même expérience de vie et les mêmes connaissances. Il est intéressant de decouvrir les différentes cultures de nos élèves. On pourrait par exemple, faire des présentations orales sur les différents pays et les différentes cultures. Il est intéressant que les autres élèves découvrent d'autres cultures.Il faut aussi amener les jeunes à comprendre la façon de faire des Québécois et  les valeurs québécoises.

4- Arrimage de la théorie et de la pratique

Dans cette section, il va y avoir des ressources culturelles qui peuvent servir comme sortie de classe, des outils pédagogiques et le bilan réflexif. 

4.1 Culture

Je vais vous présenter deux activités culturelles qui permettraient d'enrichir notre culture. Premièrement, il y a le spectacle d'humour de Fallu.Deuxièmement, il y a l'exposition au Musée McCORD sur les Premiers Peuples. 

 

Premièrement, l’expérience qui m’a enrichie personnellement et qui constitue pour moi un investissement envers la culture québécoise et la francophonie est le spectacle d’humour de l’humoriste Stéphane Fallu, que je suis allée voir au Théâtre Saint-Denis.

 

Comprendre et apprécier l’humour québécois veut dire comprendre les valeurs québécoises. Il faut être intégré et comprendre chaque subtilité de la langue, ainsi qu’adopter en partie le mode de vie de la société pour pouvoir rire aux blagues. L’humour est un élément culturel qui est propre à chaque culture. On ne rit pas tous aux mêmes blagues et cela s’explique par le fait qu’on n’a pas tous les mêmes valeurs et la même culture. C’est pour cette raison, qu’en tant que future professeure de français langue seconde, je compte intégrer dans mes classes l’humour québécois, car cela permettrait aux élèves de se familiariser avec l’accent et le vocabulaire familier ainsi qu’avec certaines expressions et blagues de la société québécoise. Comprendre l’humour veut dire comprendre cette société qui est la nôtre, cela veut aussi dire partager le même vécu et rire de nos habitudes et façons de faire que nous reproduisons tous. C’est une belle façon de faire découvrir la culture de notre province à nos étudiants et de rendre cela intéressant par la technologie pour que le moment soit moins stressant et un peu plus relax, parfois en après-midi ou vers la fin de la semaine quand le groupe est un peu fatigué.

 

Deuxièmement, il y a l'exposiition permanente au Musée McCord  qui porte sur les premiers peuples. La visite permet d'en apprendre plus sur ces peuples et de voir plusieurs objets qui compose leur culture. La visite est vraiment enrichissante. On entend des sons dans plusieurs langues et on peut écouter des témoignages du peuple. C'est une sortie qui se fait très bien avec presque tous les niveaux et qui est très enrichissante côté culture. Elle permet d'enrichir nos connaissances. Je trouve que c'est un sujet qui intéresse tout le monde et qui est la base de nos origines québécoises. Selon le PFEQ, cela permet aux élèves de structure leur identité et d'en apprendre plus sur la culture québécoise et sur l'histoire du canada. Cela permet de comprendre les valeurs d'autrui.

Spectacle d'humour

IMG_0868.JPG
IMG_0868.JPG (578.9 ko)

Musée McCord exposition Premiers Peuples

4.2 Outils et ressources pédagogiques

Voici une section où on va retrouver des ressources qui peuvent servir dans nos classes ou qui peuvent servir à l'enseignant.

Court résumé du livre De quoi le Québec a-t-il besoin en éducation?

Dans le livre : De quoi le Québec a-t-il besoin en éducation? On a regroupé 11 collaborateurs qui donnent leur opinion sur le système d’éducation québécois et de quoi ils auraient besoin. Ils exploitent plusieurs questions comme ce dont l’éducation au Québec a besoin, le problème du décrochage, le rôle des institutions commençant du primaire jusqu’à l’université et plusieurs autres questions intéressantes en éducation. Pour ma part, j’apprécie vraiment ce livre parce qu’il nous permet de voir plusieurs opinions d’individus qui font partie du milieu. Je suis en accord avec certains points mentionnés dans le livre comme le fait que l’esthétique des établissements est un point important qui motiverait les apprenants. Il y a aussi le fait d’avoir des leaders politiques qui pense moins aux chiffres et plus aux besoins réels de l’éducation et aussi, le fait qu’il serait important d’avoir une certaine uniformité dans la façon d’évaluer des enseignants. Cela fait partie des points importants, à mon avis, de ce dont le Québec a besoin en éducation. Le livre est très intéressant et enrichissant pour de futurs enseignants. Il nous permet de prendre le temps de réfléchir à notre système d’éducation. Il est important que les apprenants aient envie de venir en classe, c’est pour cela que tout doit être facilité et motivant pour eux afin de les encourager à se présenter. Il est important de valoriser l’éducation pour qu’il y ait moins de décrochage et plus d’étudiants sur nos bancs d’école.

Site internet pertinent pour l'enseignement du langue seconde

Site internet pertinent pour l’enseignement du français langue seconde :

1-Immigration, Diversité et Inclusion (ministère de l’Immigration). Banque d’exercices de français (en ligne)

http://banque-exercices.immigration-quebec.gouv.qc.ca/site/skin/htm/default.htm

Il s’agit d’un site du ministère de l’Immigration où il y a plusieurs activités pour des étudiants de français langue seconde. Il y a plusieurs types d’activités et pour plusieurs niveaux d’étudiants. C’est un site très bénéfique et qui pourrait servir les enseignants pour créer des activités ou même réutiliser les activités telles quelles. Il est important d’avoir une banque d’activités pour chaque enseignant et que les activités soient divisées par objectif de l’enseignant. Ce site peut aider les étudiants comme nous pour faire du remplacement plus tard pour avoir des activités à notre disponibilité ou même les enseignants pour s’en inspirer pour faire des activités. Il faut savoir diversifier son enseignement et permettre aux étudiants de faire plusieurs sortes d’activités pour pouvoir communiquer entre eux et s’amuser en apprenant, c’est pour cela que les jeux sont vraiment intéressants dans le cadre d’un cours de français langue seconde.

 

2- Il y a le site suivant qui est très intéressant où il y a du matériel déja fait.

Le site:

www.millemerveilles.com  

Les enseignants ou les étudiants en enseignement peuvent s'en servir pour trouver des idées d'activités ou même prendre l'activité et l'adapter un peu pour le groupe.

C'est une bonne ressource pour les enseignants. Elle permet aux enseignants de trouver des idées d'activités et de diversifier celle-ci.

 

3-Il y a aussi un site pour les élèves en français langue seconde où il y a plusieurs activités. Cela serait plus pour le secondaire. Il y a des exercices et des dialogues que les élèves pourraient pratiquer. Il y a des mots de vocabulaire et plusieurs exercices de grammaire. Le site est une ressource pour apprendre le français. Il a été créé pour les débutants.

Le site: https://www.podcastfrancaisfacile.com

Des manuels ou des livres

Il y a plusieurs livres ou manuels intéressants pour les jeunes.

 

1-Je trouve que le dictionnaire de Renée Leblanc Morin est très utile pour les élèves en accueil. Il est imagé et il permet aux élèves d'avoir une ressource à consulter pour trouver le mot de vocabulaire qu'ils recherchent. Cela leur permet d'être plus indépendant. Le dictionnaire permet aux élèves d'avoir un point de repère.

Ressource: Mon dictionnaire (Renée Leblanc Morin)

 

Mon dictionnaire

dictionnaire.jpg
dictionnaire.jpg (67.7 ko)

4.3 Bilan réflexif

Depuis le début du parcours, j'ai beaucoup progressé et j'ai développé plusieurs compétences en lien avec l'enseignement. Mes cours et mes stages ont été très enrichissant dans mon apprentissage. 

Premièrement, dans le champs suivant: L'acte d'enseignement

Compétence: 2

La passation du TECFÉE m'a permis de revoir tous mes règles de grammaire. Cela m'a permis de progresser dans cette compétence et de d'améliorer. Le français est une langue complexe. Il faut connaitre sa langue et ses règles de grammaire pour pouvoir la maitriser. Les efforts qui ont été mis pour l'étude du TECFÉE m'ont permis de revoir plusieurs choses et m'ont permis de m'améliorer en français écrit. La compétence 2 est l'une des compétences les plus importantes et à laquelle je dois faire attention. Je dois chercher à m'améliorer et à maitriser le français parfaitement pour ne plus faire d'erreurs.

Deuxièmement, dans le champs suivant: L'identité professionnelle

Compétence : 12

La compétence 12 est la compétence avec laquelle je n'ai aucun problème. Je respecte les autres et j'aime que les autres me respecte. Je suis quelqu'un qui est toujours à ses affaires. La ponctualité fait partie de mes valeurs les plus importantes. La compétence 12 est une compétence à laquelle j'accorde une grande importance. En tant qu'enseignant, nous avons le devoir d'être un exemple pour nos élèves. Il est important de donner l'exemple par nos comportements et nos habitudes. Nos élèves vont être influencé par nous. Il est important en tant qu'enseignant d'être ethique et responsable. Il est important d'être à l'heure et d'être préparé. Notre classe compte sur nous. La compétence 12 est une compétence que je maitrise très bien et à laquelle je tiens beaucoup. Mon stage m'a permis de découvrir à quel point la compétence 12 est importante parce que le respect des autres est très important peu importe notre avis sur leur façon de faire. Dans une école, il y a beaucoup de monde et il est important qu'il y ait du respect pour qu'il y a une belle ambiance. Pendant mon deuxième stage, j'arrivais toujours 30 minutes avant l'heure demandée. Je me sens moins stressée et plus préparée. J'aime arriver en avance. J'avais une bonne relation avec le reste du personnel. Il est important d'avoir de bonne relation avec ses collègues pour avoir une belle ambiance de travail. Je suis quelqu'un de souriant et qui aime entretenir de bonne relation.

Stages

Vous trouverez ici les plans d'action et les bilans d'apprentissage que j'ai effectués lors de mes stages.

Stage 1

BILAN DES APPRENTISSAGES

 

 

Ce bilan doit être remis au superviseur et il sera déposé dans le dossier du/de la stagiaire. 

 

Nom : Marie Abou-Abdallah                      Code permanent : ABOM28549506

Session : Automne 2018

École : École secondaire Mont-de-La Salle          Niveaux enseignés : Accueil paliers 2 et 3 (clip, classe casa, etc.)

Enseignant.e associé.e : Louise Leclerc

 

 

 

Stage 1

 

Stage 2

 

Stage 3

APPRENTISSAGES RÉALISÉS (bilan de l’expérience pratique)

 

J’ai appris comment on fait la dictée.

J’ai fait de la gestion de classe.

Il faut savoir être gentille et ouverte, mais en même temps pouvoir gérer la classe en étant la figure d’autorité. 

Le contrôle qu’on a sur notre classe change tout sur l’ambiance de la classe.

Motiver nos élèves, c’est important, cela les amènera encore plus loin et leur permettra de travailler plus fort (les amener au régulier).

 

 

MES QUALITÉS PRINCIPALES ET MES POINTS FORTS

-patiente

-intéressée

-motivée

-curieuse

-souriante

Je suis sûre d’être à ma place, je me suis tellement attachée à ces étudiants, même s’ils sont plus âgés; j’ai senti qu’ils ont autant besoin d’attention que les petits et qu’on devrait être à leur écoute. J’ai toujours hâte d’en faire plus et d’en connaitre davantage, je trouve cela tellement intéressant et on s’attache très vite aux élèves. On développe rapidement un lien avec ces jeux, la classe d’accueil devient une sorte de famille.

 

 

MES DIFFICULTÉS ET DÉFIS À RELEVER EN PRÉPARATION POUR LE PROCHAIN STAGE, un stage d’une durée de 6 semaines consécutives effectué au primaire avec une prise en charge à 50% d’une tâche à temps plein :

 

Je m’inquiète de ne pas trouver assez d’activités pour toutes les prises en charge que je vais faire. Je veux intéresser les élèves et leur apprendre beaucoup de choses. Ma plus grande peur serait de perdre le contrôle de la classe. Il est très difficile de contrôler une classe, parce que par la suite, c’est encore plus ardu de reprendre le contrôle. Cependant, j’ai hâte de revenir dans le milieu et avec les jeunes. J’adore enseigner et être accompagnée de ces jeunes qui apprennent très vite et qui font de gros progrès. Les élèves sont très attachants.

 

COMMENTAIRES GLOBAUX SUR CE STAGE :

 

 

J’ai adoré ce stage, il m’a permis de confirmer que le métier d’enseignante est fait pour moi. Je suis tombée amoureuse du milieu et des étudiants. Je n’étais pas sûre de vouloir aller au secondaire, j’étais plutôt certaine que je voulais aller au primaire; par contre, tout cela m’a fait réfléchir et m’a amenée à voir que le secondaire est un milieu aussi intéressant que le primaire. Les deux m’intéressent, mais je n’ai pas encore arrêté mon choix.

 

 

 

Section du portfolio

Pistes de réflexion

Le profil

Suite au stage 1, l’énoncé relatif à votre conception de l’enseignement (« philosophie ») sera-t-il modifié ?

 

  • Quels aspects demeurent inchangés et lesquels ont changé ?

 

Il y a plusieurs choses qui restent inchangées, comme le fait que je veux être une enseignante remplie d’attention et à l’écoute de leurs besoins. Ainsi, il est important d’être quand même stricte, pour garder un contrôle sur la classe. En commettant des erreurs, on peut progresser et apprendre de nos fautes, en les corrigeant. Cependant, je trouve que j’ai grandi avec ce stage, j’ai eu un aperçu des difficultés et de la misère que ces élèves ont vécues et ce n’est pas rattaché seulement au fait de changer de pays, mais aussi ils ont chacun une histoire très touchante et personnelle qui explique certains de leurs habitudes et comportements. Pour certains d’entre eux, ils n’ont pas juste la langue à apprendre, mais tous les règlements et la structure de l’école aussi. Il y a certains jeunes qui ont de grands retards scolaires et qui n’ont jamais fréquenté une école ou presque pas. Il est très important d’être au courant des choses comme ça et de s’attarder à leurs besoins qui sont plus spécifiques. Pour ces élèves, une nouvelle vie commence et ils font beaucoup d’apprentissages structurels, par exemple ici on ne frappe pas pour régler un problème ou on lève la main pour parler, etc.

 

  • Relevez une discussion qui a influencé votre point de vue par rapport à l’enseignement du français langue seconde, ou même l’enseignement, en général. 

 

Compétence 1

Les stages sont l’occasion d’une mise en contexte de notions théoriques et permettent donc de créer des liens entre les notions théoriques et les pratiques pédagogiques. Le stage 1 vous amène à observer des pratiques pédagogiques ainsi qu’à participer à culture du milieu scolaire.

 

  • Quels éléments de la C1 avez-vous développés ?

 

 

  • Considérez la composante suivante : «Porter un regard critique sur ses propres origines et pratiques culturelles et sur son rôle social». (MEQ, 2001).  Comment voyez-vous votre rôle de passeur culturel ? Quels sont vos atouts dans ce domaine ? Quels sont les aspects à développer et à améliorer ? Comment  le ferez-vous?

 

 

Je vois mon rôle de passeur culturel comme étant la personne qui se doit de montrer les lois formelles et non formelles à ses élèves. Je me dois de les guider dans leur cheminement, de leur donner une base de l’histoire du Québec et de ses ressources. Par exemple, présenter à ses élèves ce qu’est la cabane à sucre, comment on produit le sirop d’érable, si possible faire une sortie pour le voir en personne. Leur parler du Québec et des fêtes qu’on y célèbre. Être enseignant en accueil, c’est être un peu la porte d’entrée de ses élèves dans la culture, c’est plus qu’enseigner une langue ou une matière, c’est vraiment tout ce qui est culturel et social; c’est pour cela que le programme se nomme ILSS (intégration linguistique scolaire et sociale). Mes atouts dans ce domaine sont que je possède d’autres valeurs et aussi une autre culture que la culture québécoise, étant donné que mes parents sont Libanais; cela m’amène à respecter les deux cultures et à m’adapter aux deux façons de faire sans problème et c’est cela que les élèves doivent comprendre. L’école comporte certaines valeurs et façons de faire et à la maison il peut y en avoir d’autres. L’important c’est de respecter les valeurs de la société, d’avoir une ouverture d’esprit. On ne leur demande pas d’oublier leur origine et leur culture. On leur demande de connaître les valeurs et la culture d’ici pour pouvoir s’adapter et mieux comprendre les habitants et leur façon de procéder. On veut tout simplement les intégrer parmi nous. Les aspects à développer et à améliorer sont le fait de laisser du temps à ces nouveaux arrivants pour qu’ils s’adaptent, en premier lieu; ils doivent comprendre qu’ici c’est un nouveau départ et une nouvelle vie où ils sont en sécurité et qu’il y a une liberté d’expression. Dans chaque pays, c’est différent, c’est pour cela qu’il est important d’accorder à chacun son moment pour qu’ils comprennent la situation et qu’ils se familiarisent avec leur nouveau mode de vie. Il ne faut pas forcer les choses pour ne pas qu’ils se révoltent.

 

Aspects pratiques :

  • Lors de votre stage, de quelle(s) manière(s) est-ce que la culture québécoise ou de la francophonie a été insérée?  (ex. une sortie, un auteur, une chanson, etc.)

 

Lors de mon stage, une enseignante a mentionné que la semaine suivante, elle et son groupe allaient à la cabane à sucre. Ils ont discuté de la cabane à sucre et les élèves ont posé des questions. Il y a en avait qui n’y étaient jamais allés et ils ne savaient même pas ce qu’on faisait là-bas. Ils étaient vraiment excités de savoir comment c’était construit, si c’était plaisant et quelles étaient les activités à faire là-bas.

 

 

  • Si votre stage a été effectué en ILSS, comment est-ce que la culture première des élèves a été abordée ?  OU Comment est-ce que la classe a-t-elle été transformée en un lieu culturel à la pluralité des perspectives ?

 

La culture première des élèves est présente en classe, lors des discussions les élèves pensent dans leur langue et traduisent cela en français. Dans la classe, il y a un dictionnaire dans la langue de chacun. Les enseignants essayent parfois de traduire des mots dans la langue de l’élève qui ne comprend pas ou même demandent à un élève qui comprend mieux le français de traduire à son ami qui parle la même langue que lui. La culture première est toujours présente, même sans le vouloir, parce qu’on ne peut pas déraciner ces jeunes, ils ont une culture, des valeurs et une histoire, sans cela ils ne seraient pas ce qu’ils sont. On ne peut pas leur faire oublier ce qu’ils sont. Leurs connaissances dans leur culture leur permettent de faire le lien avec la culture québécoise et la langue québécoise. Ils transfèrent leur acquisition, il est important de connaitre un minimum sur leur système de langue pour les comparer et leur permettre de comprendre la différence et la façon dont on procède ici. La culture et la langue première de ces étudiants sont surtout présentes dans les pauses, au diner et après l’école, parce qu’ils parlent leur langue avec leurs amis du même pays et c’est leur repère.

 

Compétence 2

Vous avez observé votre EA lorsqu’il a enseigné le FLS (ILSS ou français de base), ou enseigné d’autres matières en FLS (immersion).

 

Aspects pratiques :

  • Par rapport à vos connaissances langagières et à votre façon d’interagir dans la langue cible, quel(s) aspects pourrait être un défi pour vous dans les stages ultérieurs (ex. débit trop vite, connaissances grammaticales, etc.)

 

 

Par rapport à mes connaissances langagières, je trouve que je devrais revoir les règles grammaticales et tout le reste, pour que ce soit frais dans ma mémoire. Parce que lors des explications à l’élève, il faut leur expliquer pour quelle raison c’est comme ça et pas juste leur donner la règle. Il faut connaître toutes ses règles et toutes les exceptions et que cela soit frais dans notre mémoire, parce que nous représentons l’outil pour nos élèves, nous sommes leur référence et nous leur montrons l’exemple. Il peut arriver qu’on se trompe ou qu’on oublie un détail, mais on doit toujours être à jour. Il est aussi important de ne pas se tromper avec la nouvelle grammaire et l’ancienne grammaire et d’utiliser les bons termes pour chaque chose.

 

  • Quelles stratégies d’enseignement vous ont-elles semblé particulièrement efficaces pour l’apprentissage de la L2 (gestuelle, paraphrases, prosodie, mises en situation, élucidation du nouveau vocabulaire, rétroactions correctives, etc.)?

 

  • La correction des erreurs fait partie de l’enseignement. Comment est-ce que les erreurs ont elles été corrigées, à l’oral et à l’écrit ?

 

 

La correction des erreurs est très importante, surtout qu’il y a des mots qui sont plus difficiles à prononcer pour certains. Pour les mots difficiles à prononcer, on leur demande de les prononcer plusieurs fois. Les fautes faites dans la dictée sont soulignées et ils doivent chercher les mots dans le dictionnaire et ensuite les écrire sous la bonne forme, trois fois. Cependant, pour les fautes à l’oral, on répète la formulation de la bonne façon et eux répètent après nous pour bien reformuler leur phrase. On fait beaucoup de reformulation, mais il y a parfois de l’incitation. Ces façons de faire ont été les plus utilisées dans mon stage, c’est comme ça que l’enseignant procédait pour corriger les erreurs. Si les erreurs ne sont pas corrigées, cela amène de la fossilisation. Ce qui veut dire que les erreurs vont être gravées dans la mémoire de l’étudiant et qu’il va toujours répéter ces mêmes erreurs. Il est bien de corriger les étudiants, mais tout le contenu et pas en tout temps. Il faut leur donner la parole et qu’ils se sentent à l’aise. Trop de correction entraine de la surcharge cognitive et amène l’étudiant à être gêné de parler. On ne veut pas que l’étudiant e sente mal à l’aise de parler. La compétence orale est très importante. C’est avec les erreurs qu’on apprend.

 

Compétence 11

 

Les stages ont pour objectif de développer une capacité d’analyse réflexive en lien avec l’acte d’enseignement.

 

  • Quels sont les cours suivis à l’université (automne et hiver) susceptibles, selon vous, de développer cette capacité à prendre du recul par rapport à sa pratique d’enseignement ?

 

Aspects pratiques :

 

  • Par rapport à votre personnalité, comment est-ce que ce stage vous a permis de commencer à prendre conscience de votre propre style d’enseignement ? Quels aspects, moins spontanés chez vous ? Lesquels vous sembleraient importants à développer en tant que futur enseignant de FLS ?

 

Dès mon premier groupe et ma première journée, j’ai senti que le plus important pour moi, dans mon style d’enseignement, serait le lien que j’aurais avec mon groupe. Je trouve que le lien qui se crée avec les étudiants est vraiment magique. Cela nous permet de les aider et de les motiver quand on apprend à les connaître et qu’on établit un lien de confiance. Je veux que, dans ma classe, il y ait du respect et que le groupe devienne comme une famille. Dans mon style d’enseignement, je compte accorder du temps à l’écoute de chacun de mes élèves et faire tout mon possible pour les encadrer et les amener à progresser. Je compte donner mon 100 %. Il y a des enseignants qui font toute la différence dans la vie de leurs jeunes. Certains jeunes n’ont aucun soutien de la part de leur parent ou bien leurs parents ne sont pas vraiment présents. Les jeunes ont besoin d’un modèle et de quelqu’un avec qui parler ou demander conseil et parfois, c’est l’enseignant qui joue ce rôle dans la vie de ces jeunes. Il est important d’être à l’écoute de nos jeunes et de savoir détecter les moments de faiblesse ou quand ils ont des problèmes dans leur vie ou leurs relations, afin de leur faire comprendre qu’on est là, s’ils en ont besoin.

  

  • Est-ce que vous vous sentez à votre place, dans une école primaire ou secondaire et dans cette profession? 

 

 

 Au début de mon intégration dans le programme, je ne pensais pas me sentir à ma place dans une école secondaire. Cependant, mon premier stage a eu lieu dans une école secondaire et cela m’a fait découvrir qu’au secondaire, il y a une belle relation entre les étudiants et l’enseignant, étant donné qu’ils sont plus vieux et qu’ils comprennent beaucoup de choses. Malgré tout, ils ont besoin de beaucoup de soutien et d’amour. Les élèves ont besoin d’être encadrés et écoutés. Ils ont souvent besoin qu’on les motive et qu’on les défie pour qu’ils poussent leurs capacités plus loin.

Compétence 12

 

 

Les stages amènent les stagiaires à développer un engagement à l’égard des exigences de la profession, notamment en ce qui concerne l’éthique professionnelle et les responsabilités envers les élèves et la société.

 

La profession d’enseignement touche des aspects très diversifiés de la vie en société et requiert des comportements sociaux exemplaires : ponctualité, politesse, humanité, rigueur, honnêteté, etc.

 

  • Quels sont les aspects relatifs à ces comportements sociaux attendus de la part d’un.e enseignant.e dont vous avez pris conscience récemment ? (ex. les exigences envers les enseignants, l’implication des parents, l’ampleur de la profession, etc.) Quels sont ceux qui vous semblent fondamentaux ? Que sont ceux que vous souhaiteriez améliorer ?

 

On attend beaucoup de choses des enseignants, comme le fait d’arriver à l’heure et de préparer plusieurs activités pour nos élèves. Ainsi, il faut être là pour eux quand ils en ont besoin, par exemple pour les récupérations. Pour ma part, je n’ai aucun problème avec le fait d’arriver à l’heure ou en avance. Je veux être en mesure de leur donner toutes les ressources nécessaires pour leur réussite. Je suis motivée par la réussite de mes étudiants. Un de mes désirs est que mes étudiants soient contents de venir en classe chaque matin. Cependant, comme plusieurs enseignants l’ont mentionné, j’ai peur de trop donner et de ne pas savoir mettre des limites aux bonnes places. Il faut savoir être capable d’aider les jeunes, mais aussi penser à sa santé et se garder du temps pour soi en tant qu’être humain, ce qui veut dire du repos.

 

 

Aspect pratique :

 

  • Par votre expérience de ce stage, partagez un aspect que vous retenez pour votre pratique professorale. 

 

Dans ma pratique professorale que j’ai vécue en stage, je retiens que le plus important est de savoir s’occuper de soi même en tant qu’individu pour ensuite être en forme pour s’occuper de ses élèves. Comme enseignant, il faut être là pour ses élèves et leur donner du temps de récupération. Cependant, il faut savoir aussi s’organiser pour se garder du temps avec sa famille et pour soi. On peut toujours en faire plus, il n’y a pas de limite. Plus on en donne, plus ils en veulent. Cependant, pour faire ce merveilleux métier, il faut être en forme afin de pouvoir donner son plein potentiel. L’important est d’organiser son temps pour toutes les tâches à accomplir et pour surmonter les inconvénients afin de ne pas lâcher le métier avant 5 ans.

 

Outils pédagogiques

Ajoutez une ressource que vous avez découverte lors de ce stage et qui a été exploitée dans votre milieu.

 

  • Décrivez-la, et expliquez comment elle a été exploitée, soit par votre EA ou par vous. Offrez et justifiez votre point de vue par rapport à son utilité et à l’apprentissage du FLS.

 

Site Podcast pour français facile

Il contient beaucoup de dialogues avec lesquels les élèves peuvent se pratiquer à prononcer et il y a même la version audio du dialogue qu’ils peuvent écouter afin de vérifier s’ils prononcent bien. L’enseignant s’en sert des deux façons suivantes. Parfois, il l’utilise en classe pour faire les dialogues. Il choisit alors deux élèves qui viennent faire la mise en scène devant la classe ou bien ils peuvent pratiquer à la maison en faisant leurs devoirs avec leur sœur ou leur frère ou tout seuls et ensuite écouter l’enregistrement pour s’assurer qu’ils prononcent bien. Il y a même des exercices sur la phonétique sur ce site. C’est un site très intéressant pour les étudiants et qui est très accessible.

 Voici le lien :

https://www.podcastfrancaisfacile.com/dialogue-debutant-francais.html

 

Stage 2

BILAN DES APPRENTISSAGES  

 

 

Ce bilan doit être remis au/à la superviseure pour être déposé dans votre dossier. Votre superviseur.e. du stage ultérieur le consultera afin de vous connaître davantage.

 

Nom : Marie Abou-Abdallah                      Code permanent : ABOM28549506

Session : Automne 2018

École : Jules Verne Elementary School     Enseignant.e associé.e: Karine Riopel

Niveaux et programme enseignés: Maternelle immersion

 

 

 

Stage 1

 

Stage 2

 

Stage 3

APPRENTISSAGES RÉALISÉS (bilan de l’expérience pratique/réalisation & une considération d’un ou deux objectifs du plan d’action)

 

 

Lors de mon deuxième stage, j’ai fait plusieurs apprentissages. L’un des plus précieux est le fait de voir à quel point chaque enseignant est différent et que chaque façon de faire est unique. L’important c’est d’être authentique et de faire ce qu’on aime. L’enseignement c’est une passion. Il faut aimer sa clientèle. Le plus beau est de voir les élèves changer grâce à vous et de devenir meilleur. J’ai aussi appris pendant mon stage qu’un enseignant motivé peut motiver ses élèves et rendre leur vision de l’école plus positive. Une bonne enseignante est capable d’amener ses élèves le plus loin possible et de les faire aimer l’école.

 

MES QUALITÉS PRINCIPALES ET MES POINTS FORTS

 

 

-L’animation d’activité 

-Les activités au tapis pour être proche des élèves.

-La patience

-L’empathie

-La persévérance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MES DIFFICULTÉS ET DÉFIS À RELEVER EN VUE DU PROCHAIN STAGE : 

 

 

-Je dois prendre des mesures pour améliorer mon français. Je dois faire moins de fautes et avoir un français adéquat à l’écrit pour être une bonne enseignante.

 

-S’ajuster dans les planifications dans le minutage. Parfois, l’activité prend moins de temps que prévu et parfois elle prend plus de temps que prévu. Il n’est pas toujours facile d’estimer le temps de façon exact.

 

 

 

 

 

 

 

COMMENTAIRES SUR CE STAGE (inclure une réflexion sur la situation particulière du milieu scolaire et/ou du programme exploité) :

 

 

-Les stages sont fantastiques, ils nous font découvrir plein de choses. C’est enrichissant et vraiment émouvant à la fin de quitter le milieu. On est tellement attaché que parfois c’est difficile de partir. J’adore l’enseignement et j’adore les jeunes. On apprend tellement dans un stage, on sort du stage avec tellement de bagage et d’outil qui vont nous servir toute notre vie. L’enseignement c’est cette étoile qui brille dans les yeux de chaque enfant, c’est tout simplement extraordinaire.

 

 

-J’ai vraiment adoré la maternelle. C’est un niveau fantastique. Il y a beaucoup de choses à apprendre. Les élèves sont adorables. J’aimerais peut-être un jour enseigner en maternelle et donner beaucoup d’amour à cette clientèle qui a tellement d’amour à donner.

 

 

 

 

 

PLAN D’ACTION

 

Ce bilan doit être remis à votre superviseure ainsi qu’à votre enseignant.e associé.e.

 

 

 

Stage 1                      Stage 2                      Stage 3                      Stage 4

 

NOM: Marie Abou-Abdallah           CODE PERMANENT: ABOM28549506

 

SESSION: Automne 2018

 

Mes forces sont : 

 

 

Je suis très patiente et j’adore les enfants.

J’adore aider les autres et faire un changement dans leur vie.

Il est important d’apprendre en s’amusant. C’est quelque chose qui me tient à cœur.

Je suis une personne souriante et très serviable. La ponctualité est un aspect professionnel très important pour moi. Je trouve que le plus important dans notre métier est de savoir contenir ses émotions et d’être respectueux envers les autres et envers soi-même. Il faut savoir s’adapter à toutes les situations. Il ne faut pas avoir peur de changer ses plans ou de modifier ses projets. Il faut toujours réfléchir à sa façon de faire et à son enseignement pour s’améliorer. Il est important de chercher à évoluer et à progresser tout le long de sa carrière. Il y a plusieurs formations très intéressantes qui permettraient d’évoluer et d’en faire plus pour ses étudiants.

 

 

 

 

 

Pour ce stage, je me donne 3 objectifs qui sont concrets, mesurables et atteignables.  J’inclus au moins une mesure que je prévois entreprendre pour les atteindre. (Notez qu’ils devraient être en lien direct avec les compétences professionnelles qui sont évaluées pour ce stage, notamment la C1, C2, C3, C4, C11, & C12)*. Par contre,  ne copiez pas le libellé, mais plutôt écrivez-le dans vos mots et appliquez-le à votre réalité de stage. En sus, un objectif devrait être en lien direct avec la réalité de votre milieu de stage. 

  • Objectif #1 – Qui est relié à un élément du bilan des apprentissages de votre stage précédent

 

 

C1 : Comme professionnel nous avons le devoir d’agir en tant qu’héritier de savoir. Dans nos fonctions nous devons être professionnels et savoir interpréter des savoirs d’une façon adéquate. 

 

Compétence/composante à développer :

 

Bien comprendre les composantes visées et adapter les activités au niveau des jeunes. Savoir détecter le niveau de son groupe et lui adapter des activités.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’inclus au moins unmoyen concret que je prévois utiliser pour la développer :

 

 

 

 

  1. Je me documente et je cherche plein d’activité disponible pour le niveau pour lequel j’enseigne pour pouvoir mieux sélectionner. Je m’adapte au niveau de mes élèves et à leurs besoins.

 

  1. 2.     Je valide mes choix avec mon enseignante associée et je lui demande si elle a des modifications ou d’autres activités à me suggérer. 
  • Objectif #2 – En lien avec votre milieu de stage

 

 

C2 : Il est de notre devoir de s’exprimer assez clairement pour être compris quand on enseigne dans notre milieu. Il faut adapter notre vocabulaire à la clientèle. 

 

Compétence/composante à développer :

 

J’ai le devoir de parler pour me faire comprendre par des jeunes en maternelle dont le français est leur deuxième même parfois troisième langue. Il faut utiliser un vocabulaire adéquat et adapté à l’âge et la compétence langagière des élèves du préscolaire.

 

 

 

 

 

 

J’inclus au moins unmoyen concret que je prévois  utiliser pour la développer :

 

 

 

 

  1. Répéter plusieurs fois les consignes pour que tout le monde comprenne et que l’activité soit faite adéquatement.

 

 

  1. Je parle un peu plus lentement que d’habitude et j’utilise des mots plus simples pour les élèves du préscolaire.
  • Objectif #3 - Ordre personnel

 

 

 

C11 Se développer personnellement, évoluer d’une façon individuelle ou collective. Il est question de se former davantage et d’acquérir de nouvelle connaissance. 

 

 

Compétence/composante à développer :

 

Il est question d’échanger avec des collègues et d’autres professionnels pour s’assurer et ses choix pédagogiques sont les meilleurs. Le fait d’échanger avec les autres peut nous apprendre davantage.

 

 

 

 

 

 

J’inclus au moins unmoyen concret que je prévois utiliser pour la développer :

 

 

  1. Échanger des idées avec mon enseignante associée.

 

 

  1. Faire des recherches sur des façons d’enseigner et sur des activités. Ensuite, discuter de tout cela avec des collègues.

 

 

 

 

Bibliographie

Barbe Jean, Bazzo Marie-France & Marissal Vincent. (2012) De quoi le Québec a-t-il besoin en éducation? Éditions Leméac

Bérubé, Anne et Geneviève Racine. 2002. Guide de survie pour l’enseignant suppléant. Québec : Les Presses de l’Université Laval.

Breaux, Elizabeth. 2011. Enseigner avec succès : 20 erreurs à éviter pour devenir un enseignant efficace. Montréal : Chenelière Éducation.

Francolab [s. d.]. Dans l’air du temps. (En ligne) de  http://danslairdutemps.ca/

 Martinet, M. A., Raymond, D., & Gauthier, C. (2004). La formation à l’enseignement : les orientations : les compétences professionnelles. Ministère de l’éducation.

MEES (2014). Programme de formation de l’école québécoise. Français accueil – primaire.

  http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PFEQ/francais-ilss.pdf

MEES (2005). Programme de formation de l’école québécoise. Intégration linguistique, scolaire et sociale. Français accueil – secondaire. (en ligne)

 http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/dpse/formation_jeunes/5c-pfeq_intlingccolcocial_01.pdf