Portfolio de François Anania

Biographie

Je m'appelle François Anania, j'ai 32 ans, je suis marié et l'heureux papa de deux petites filles. j'ai un diplôme technique en comptabilité et informatique de gestion mais après cela, j'ai travaillé plus de dix ans comme maçon.  A la suite d'un grave accident de travail, j'ai décidé de me réorienter et de passer mon CAP afin de partager mon expérience professionnelle à des apprenants.  Depuis le 1er décembre, je suis devenu professeur de travaux pratique en maçonnerie ainsi qu'en éducation par la technologie à l'Athénée Royal de Visé.

Pour me contacter :

Vision d'un enseignement de qualité

 

Dans un enseignement de qualité:

 

Le nombre d'élèves par classe ne seraient pas trop nombreux.  Chaque élève pourrait avoir l’attention dont il a besoin pour l'aider dans ses difficultés.

Chaque élève aurait son matériel scolaire fournit par l'école.  Les classes seraient des endroits agréables ou les élèves se sentent bien et ont envie d'y venir.

L'environnement de l'école serait un cadre agréable pour l'élève.  Ils s'y sentent bien et sont mis dans des bonnes conditions pour y travailler.

L'école serait totalement gratuite pour les élèves. Tout le matériel, livre ou encore sortie extrascolaire est financée par l'école.

Les enseignants sont formés régulièrement pour être à jour dans leur domaine et connaître les nouveautés de leur secteur.  Chaque enseignant travaillant dans un secteur technique a des expériences professionnelles dans ce secteur. Les professeurs sont la pour amener tous les élèves au meilleur niveau possible et de ne pas se contenter du minimum.

La communication entre élèves, professeurs, et direction est régulière et efficace.  Cela peut éviter que certains conflits ne prennent de l'ampleur et chaque problème peut être traités rapidement. Les élèves sont écoutés, ainsi ils peuvent aider à s'améliorer régulièrement.

J'ai commencé à exercer le métier de professeur le 1er décembre 2017 au Cefa de Glons en pratique professionnelle de maçonnerie et pour m'aider dans ma nouvelle fonction, je compte utiliser la pédagogie du projet afin que la motivation des élèves soient plus élevée et que leur travail soit vraiment concret.

Développement des compétences de l'enseignant

Afin de rendre une situation d’apprentissage signifiante, attractive et efficace, j’ai décidé de travailler sur un projet concret, qui perdure dans le temps, qui permet aux élèves de travailler les compétences du programme et qui les mettent en situation réelle de travail.  Pour ce faire, les élèves m’ont proposé de reconstruire une table et des bancs en brique qui se trouvent à l’école. Afin de réaliser notre projet, lors de mon stage de didactique, nous avons vu une leçon sur les 3 vues afin que les élèves puissent réaliser par la suite les plans des bancs et de la table. Ces plans leurs serviront pour la construction de l’ouvrage. Ils ont également réalisés le métré afin d’amener les matériaux nécessaires sur le chantier.  Nous avons également revu, brièvement, la méthode 3/4/5 afin que les élèves puissent tracer d’équerre leur projet.  

 

 

Afin de nous exercer à notre projet, j’ai fait réaliser aux élèves un exercice complet qui reprend toutes les compétences dont ils auront besoin lors de la réalisation des bancs et de la table. Lors de cet exercice, j’ai demandé aux élèves de réaliser un mur mixte en anglée. Cet exercice reprend les compétences qu’ils devront appliquer lors du projet c’est à dire : 

 

  • Implantation de l’exercice
  • Traçage de l’exercice
  • Pose de profilés
  • Aménagement du poste de travail
  • Maçonnerie de blocs et de briques
  • Rejointoiement
  • Rangement et nettoyage de la logette

Cet exercice était évalué 

Critères d'évaluation

 

Exercice fini d'un élève

Nous avons ensuite réalisé notre projet.  Nous nous sommes rendu sur le lieu de l’ouvrage que nous avons d’abord nettoyé. Ensuite, les élèves ont implanté l’ouvrage. Ils étaient répartis en deux groupes de 3. Un autre groupe de 3 élèves s’occupaient du coffrage du banc. Après cela, deux élèves de 6èmeont vérifié si leur implantation était d’équerre. Lorsque que celui ci était bon, ils ont alors acheminé les matériaux nécessaires de l’atelier au chantier. Les deux groupes d’élèves ont alors commencer la maçonnerie des bancs et table.  Avec cet exercice, je constate que la motivation des élèves a augmenté fortement.  Ils étaient tous enjoués à l’idée de réaliser un ouvrage qui perdurera dans l’école et qui pourra montrer leur savoir faire aux yeux de tous.

 

coffrage d'une dalle pour les bancs

lieu  de l'implantation du projet

les élèves en action

 

Favoriser l’apprentissage

 

Tous les étudiants sont informés avant de commencer un exercice de la façon dont ils seront évalués, quels points sont importants et du temps dont ils disposent pour réaliser leurs exercices.  J’essaye un maximum de réaliser des ouvrages concrets car c’est ce que les élèves demandent le plus.  Le travail à l’atelier est répétitif et décourageant car leurs constructions sont à chaque fois démontées.  Dès que cela est possible, nous sortons de l’atelier afin de réaliser des exercices qui sont plus réels et concrets.

Nouer une relation avec les étudiants

 

En tant qu’ancien maçon, je me sens proche d’eux et de leur état d’esprit.  Ils savent combien le travail d’équipe est important et savent qu’obtenir leur diplôme est primordial afin d’aborder leur futur plus sereinement.  Je suis proche d’eux et j’essaye de les aider un maximum également hors école.  Tous les élèves n’ont pas un cocon familial stable et j’espère les aider à devenir des citoyens responsables avant d’être de bons maçons.

Enseigner pour que les étudiants apprennent

 

En tant que professeur de pratique professionnel, je fais en sorte que les élèves pratiquent le plus possible, que ce soit par des exercices à l’atelier mais l’idéal c’est quand nous pouvons aller réaliser des chantiers réels dans l’école ou en dehors.

C’est toujours un plaisir pour moi de retourner sur un chantier et de travailler en équipe avec mes élèves.  Je suis la pour les guider et leur apprendre à se débrouiller en équipe sur chantier. Je pratique un maximum l’essai-erreur et c’est ainsi qu’ils retiennent le plus les astuces et le moyen de surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer sur un chantier.  Les élèves les plus compétents sont également souvent la pour aider leurs collègues qui ont le plus de difficultés.

Lorsqu’un élève éprouve plus de difficulté, le temps dont il dispose est également adapté afin qu’il puisse terminer son exercice. 

Evaluer et donner des feedbacks

 

Afin de les évaluer et de vérifier qu’ils acquièrent les compétences nécessaires, j’effectue régulièrement de visite sur chantier lors de leur stage afin de vérifier leurs implications dans le travail. Je remplis une fiche afin de connaître le ressentis de leurs employeurs et ensuite je les prends à part afin de connaître leurs sentiments vis à vis de leurs stage, de l’équipe dans laquelle il travaille ou encore si le métier est conforme à leurs attentes.  Si il existe des problèmes, je conseille les élèves afin d’y remédier, pour qu’il soit plus à son avantage lors de son stage.

Développer ses compétences professionnelles

 

Pour continuer d’acquérir des compétences et rester au contact de la réalité des chantiers, je continue de travailler lors de mes congés scolaires afin de pratiquer un maximum et de continuer d’être dans le métier. Le fait d’être au courant de ce que les élèves peuvent vivre sur chantier est important pour ne pas se sentir dépasser et hors contexte.  Je participe également à des formations concernant par exemple les compétences par unité.  Cela me permet de me sensibiliser au nouveau système qui arrivera prochainement dans les écoles.

Recherches personnelles

La triple concordance

 

Les objectifs d’apprentissage des apprenants sont liés à leurs besoins de formation et de travail.  La formulation des objectifs est très importante.  Il faut annoncer clairement aux élèves ce qui est attendu.  Il faut également choisir et concevoir des activités permettant aux apprenants d’atteindre les objectifs fixés et évaluer seulement les objectifs fixés.

La pédagogie du projet

 

Selon John Dewey, la pédagogie du projet part du besoin des élèves. L’apprenant doit être dans une situation réelle d’exercice. Lorsque un problème surviendra pendant son projet, l’obstacle l’obligera à réfléchir.  Après réflexion, il tentera de résoudre le problème avec ses idées et découvrira par lui-même leur validité ou non.

Le projet doit être défini et fait en groupe, il doit également être concret et réalisable et présenter une utilité pour par rapport à l’extérieur.  Le professeur est la comme un accompagnateur.  Il définit les compétences à atteindre, regarde à la cohésion du groupe et les aide à planifier et organiser le travail à accomplir. Il peut collaborer également aux tâches à réaliser.

 

 

S.Minez-Mramer, 2017,Psychopédagogie et méthodologie générale CAP06, Liège : Ifc Jonfosse.

Apprentissage et utilisation d'internet.(2001,juin). Consulté le 14 avril 2018 sur http://www.crifa.ulg.ac.be/archives/kitnet/Ressources_prof/Projet.PDF

Perspectives

Comment garder la motivation des élèves à un niveau élevé toute l’année ?

Comment rester à jour dans son domaine quand on a plus la possibilité de le pratiquer régulièrement ?

Comment rester professionnel malgré des élèves difficiles ?

Comment faire pour capter l’attention des apprenants ? 

Bibliographie

S.Minez-Mramer, 2017,Psychopédagogie et méthodologie générale CAP06, Liège : Ifc Jonfosse.

Apprentissage et utilisation d'internet.(2001,juin). Consulté le 14 avril 2018 sur http://www.crifa.ulg.ac.be/archives/kitnet/Ressources_prof/Projet.PDF

Annexes

atelier

Lieu de stage

Note de cours