Portfolio de Côté» Sarah «Cloutier || Toute la vitrinehttps://eduportfolio.org/12604Je m’appelle Sarah Cloutier et je suis étudiante au Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire. Je suis vraiment heureuse d’avoir choisi l’enseignement comme profession, car celle-ci me fascine et me passionne. Présentement, je termine ma première année à l’université ainsi que mon premier stage : je me sens déjà grandie et changée par cette année riche en apprentissages. Laissez-moi vous en apprendre un peu plus sur moi. Tout d’abord, je suis une fille dynamique et drôle. Bien que je sois timide au premier abord, une fois la glace brisée, je gagne à être connue. Je suis passionnée par une foule de choses, car j’ai envie de tout connaître. C’est d’ailleurs pourquoi je donne constamment le meilleur de moi-même, surtout envers les gens qui me côtoient. Plus précisément, je me passionne pour la lecture, le cinéma et les arts. J’adore découvrir de nouveaux bouquins et de me plonger dans un nouvel univers. J’adore faire du sport, ce qui me permet de me débarrasser de tout mon stress. J’aime, notamment : la marche, le jogging, le vélo et le patin. En ce qui concerne mon parcours professionnel, je n’ai jamais eu d’emploi qui touchait de près ou de loin au monde scolaire. J’ai fait mon petit bout de chemin en touchant un peu à tout : caissière, vendeuse, ouvrière dans une usine, commis et préposée aux bénéficiaires. J’ai appris, à travers chacun de ces emplois, à devenir une personne autonome et responsable. Toutefois, après avoir complété mon premier stage et sans rien enlever aux autres emplois que j’ai occupés, je crois que c’est vraiment la profession d’enseignante qui me permettra de m’épanouir pleinement. Biographiehttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#biographie591960Je m’appelle Sarah Cloutier et je suis étudiante au Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire. Je suis vraiment heureuse d’avoir choisi l’enseignement comme profession, car celle-ci me fascine et me passionne. Présentement, je termine ma première année à l’université ainsi que mon premier stage : je me sens déjà grandie et changée par cette année riche en apprentissages. Laissez-moi vous en apprendre un peu plus sur moi. Tout d’abord, je suis une fille dynamique et drôle. Bien que je sois timide au premier abord, une fois la glace brisée, je gagne à être connue. Je suis passionnée par une foule de choses, car j’ai envie de tout connaître. C’est d’ailleurs pourquoi je donne constamment le meilleur de moi-même, surtout envers les gens qui me côtoient. Plus précisément, je me passionne pour la lecture, le cinéma et les arts. J’adore découvrir de nouveaux bouquins et de me plonger dans un nouvel univers. J’adore faire du sport, ce qui me permet de me débarrasser de tout mon stress. J’aime, notamment : la marche, le jogging, le vélo et le patin. En ce qui concerne mon parcours professionnel, je n’ai jamais eu d’emploi qui touchait de près ou de loin au monde scolaire. J’ai fait mon petit bout de chemin en touchant un peu à tout : caissière, vendeuse, ouvrière dans une usine, commis et préposée aux bénéficiaires. J’ai appris, à travers chacun de ces emplois, à devenir une personne autonome et responsable. Toutefois, après avoir complété mon premier stage et sans rien enlever aux autres emplois que j’ai occupés, je crois que c’est vraiment la profession d’enseignante qui me permettra de m’épanouir pleinement. https://eduportfolio.org/vues/view/12604#biographie591960Mes découvertes d'ouvrages didactiqueshttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591953  Caron J. (1994) Quand revient septembre : guide sur la gestion de classe participative, vol. 1. Montréal : Les Éditions de la Chenelière. Caron J. (1997) Quand revient septembre : Recueil d’outils organisationnels, vol.2. Montréal : Les Éditions de la Chenelière. Howden J. et Kopiec M (1999) Structurer le succès: un calendrier d'implantation de la coopération, Montréal: Les Éditions de la Chenelière. Les collections de livres de la maison d'édition Dominique et compagnie: www.dominiqueetcompagnie.com.  Les éditions Passe-Temps pour leurs nombreux jeux éducatifs https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591953Parcours étudeshttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591951https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591951Parcours stagehttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591950https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section591950Premier stagehttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594004J'ai fait mon premier stage dans une école de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), à l'École Saint-Donat. Cette école regroupe des élèves de maternelle à sixième année. Elle se situe dans le quartier Anjou, un quartier où vivent des familles provenant pour la majorité de la classe moyenne.  J'ai fait mon stage dans une classe de première année avec des enfants venant de milieux culturels variés. En effet, l'école accueille plusieurs nouveaux arrivants dans des classes de francisation. Mon enseignante associée, Mme Maisonneuve, m'a accueilli à bras ouvert dans sa classe, tout comme les élèves. Dans cette classe, l'ambiance y était très agréable et chaleureuse. J'ai pu faire la connaissance des autres membres du personnel, qui furent tout aussi accueillants.https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594004Ma vision de l'enseignementhttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section739356Ce stage a été une expérience enrichissante pour moi au niveau professionnel, car il m’a ouvert les yeux sur le genre d’enseignante que je veux devenir. Je sais que je vais changer au cours des prochaines années, mais j’ai déjà une idée de l’orientation que je veux prendre comme enseignante. J’ai envie de devenir une enseignante amusante, intéressante et drôle. Je veux capter l’attention de mes élèves de différentes façons, comme par l’apprentissage par projet ou par le jeu. Je sais que l’enseignement magistral a sa place, mais je ne veux pas faire que cela. Je veux offrir à mes élèves de la diversification dans mon enseignement. Je veux que chacun d’eux sache qu’il a sa place au sein de ma classe et que je suis prête à m’adapter à lui. L’enseignante que je veux devenir est une personne qui valorise la démocratie dans sa classe et qui n’est pas le maître des lieux. Je tiens à clarifier que je serai la figure d’autorité dans ma classe afin de faire respecter les consignes et créer un climat harmonieux, mais je serai ouverte à la discussion. De plus, je veux faire participer mes élèves dans leurs apprentissages. Je veux m’investir au sein de l’équipe-école pour offrir le maximum à mes élèves, mais aussi à mes collègues de travail.               Tout cela pour vous dire que j’ai envie plus que tout au monde de me retrouver dans cette profession et que j’attends avec hâte le jour où j’aurai mon diplôme en main. Tout comme les élèves que j’ai eus dans ce stage, je ne suis qu’en première année et j’ai le temps de changer ma vision bien des fois. Je n’ai aucun problème à changer si c’est pour évoluer à travers ces transformations. Je suis peut-être trop optimiste ou idéaliste, mais pourquoi ne pas l’être.https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section739356Compétences: 2, 4 et 12https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594026Compétence 2: Communiquer clairement et correctement dans la langue d'enseignement, à l'oral et à l'écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante. Durant le stage, je crois avoir commencé à développer cette compétence-là. Par exemple, lorsque je parlais aux élèves, j'ai porté une attention particulière aux mots que j'utilisais.  J'utilisais un français correct, c'est-à-dire en évitant d'employer des anglicismes et des mots provenant du joual. Je m'assurais d'adapter mon langage à la clientèle, et ce, afin de m'assurer de leur compréhension. La compétence 2 parle aussi de varier la tonalité de sa voix et de son débit selon la situation. Pour cette partie de la compétence, j'avais tendance à varier ma voix seulement lors des lectures d'histoires. Dans les autres moments, je parlais souvent très fort. Comme le prévoit cette composante de cette deuxième compétence, j'aurai à travailler le rythme de ma voix et à ajuster le volume de celle-ci. En ce qui concerne mon français écrit, il était lisible et sans erreur dans les planifications remises à mon enseignante associée, mais aussi lors de l'utilisation du tableau avec les élèves.   Compétence 4: Piloter des situations d'enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme. J'ai animé plusieurs activités pendant lesquelles je posais beaucoup de questions aux élèves. J'essayais à travers mes questions d'aller chercher ceux qui avaient plus de difficultés. Lors de mes prises en charge, j'essayais de trouver plusieurs moyens pour expliquer la même notion, car je voulais m'assurer de bien me faire comprendre par tous les élèves dans la classe. Je captais l'attention des élèves avec des mises en situation amusantes et originales. Par exemple, les Jeux olympiques pour mon relai mathématique ou encore mon histoire sur le lapin de Pâques pour la situation d'écriture. Enfin, je donnais beaucoup d'exemples aux élèves. Je les guidais étape par étape selon leurs besoins. Pour boucler une activité, j'ai eu à travailler sur cet aspect, car mes activités se terminaient souvent de façon abrupte.   Compétence 12: Agir de façon éthique et responsable dans l'exercice de ses fonctions. J'ai été ponctuelle tout le long du stage. Que ce soit pour les rencontres au séminaire ou à l'école, je ne suis jamais arrivée en retard. J'ai toujours respecté la date de remise en ce qui concerne la remise des travaux pour les séminaires. Lors de mes prises en charge, j'étais toujours prête et j'avais toujours effectué ce que mon enseignante m'avait demandé. J'ai respecté mes élèves et tous les membres du personnel de l'École Saint-Donat. Je peux en dire autant pour mes collègues de séminaires.      https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594026Carnet de stage: le débuthttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594006Avant le début du stage, j'anticipais avec beaucoup de stress cette période de ma session. En effet, c'est la première fois que j'allais me retrouver dans une classe et c'est la première fois que j'allais devoir prendre en charge un groupe d'élèves. J'avais peur de me rendre compte que la profession d'enseignante n'était pas faite pour moi. J'avais peur de l'échec, surtout que c'était une situation toute nouvelle pour moi. Même avant le début du stage je ne me donnais pas le droit à l'erreur et je me mettais beaucoup de pression sur les épaules. La discipline me faisait aussi énormément peur, car étant donné ma timidité, je ne savais comment faire figure d'autorité. Lorsque le stage a commencé, j'avais peu d'assurance et d'aisance lors de mes premières prises en charge.https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594006Carnet de stage: l'évolutionhttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594011Il y a maintenant plusieurs jours que j'ai débuté mon stage. Je dois dire que je suis agréablement surprise du bon déroulement de cette première immersion dans le milieu scolaire. Il va sans dire que mon enseignante associée y est pour beaucoup, car elle m'a beaucoup aidé, que ce soit par ses commentaires ou ses encouragements, à prendre toute l'assurance dont j'avais besoin. Il est évident que j'ai fait des erreurs, mais c'est justement avec ces erreurs qu'on apprend à devenir meilleur dans ce que l'on fait. Une fois habitué à ce nouveau milieu, le stress a pris une tournure positive. En effet, j'étais beaucoup plus confiante lors des prises en charge et j'étais davantage centrée sur les élèves plutôt que sur le contenu. De plus, je n'ai pas eu peur d'être la figure d'autorité dans la classe.https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594011Carnet de stage: la finhttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594018Wow, quelle expérience ce fut! J'ai adoré passer le mois avec les élèves. J'ai trouvé très difficile de les quitter, car des liens s'étaient tissés entre eux et moi. Mon départ s'est fait en douceur. Je leur avais organisé une dernière activité amusante et pendant laquelle je pouvais faire le tour de classe et parler à chacun d'eux. J'ai eu droit à un départ riche en émotions. Les élèves et l'enseignante m'avaient préparé un recueil de souvenirs avec des pensées et des photos. Moi aussi je leur avais préparé une petite surprise à chacun et j'ai apprécié leurs réactions. De plus, j'ai eu droit à de nombreux calins de plusieurs élèves. Ce premier stage a été merveilleux. Non seulement il fut une révélation pour moi, mais il fut tellement agréable que j'en garderai un excellent souvenir pour très longtemps. Bien qu'il y ait eu des évènements plus difficiles, ces derniers ont été éclipsés par tous les moments positifs vécus au cours de ce stage. Un très gros «merci» à tous les élèves et à tout le personnel de l'École Saint-Donat!https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594018Mon évaluation de stage:https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594032Mon évaluation que ma maitre-associée m'a communiquée dressait un bilan positif de mon premier stage. J'ai réussi toutes les compétences sur lesquelles j'étais évaluée pour ce stage initial. Toujours selon mon enseignante, j'ai manifesté une ouverture et une progression en ce qui concerne les compétences 1, 2, 5, 7, 8, 9 et 10.   Elle a pris le temps de m'écrire des commentaires constructifs sur mes points à travailler, notamment : ne pas oublier de faire sortir le matériel des élèves, m'assurer d'obtenir l'attention de tous les élèves avant de commencer et de faire attention à la bonne utilisation du verbe «asseoir». Elle a souligné mes points forts et j'ai bien aimé qu'elle partage ses conseils et opinions avec moi. https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section594032Deuxième stagehttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section739357J'ai fait mon deuxième stage dans la classe de maternelle de l'école Edward Murphyhttps://eduportfolio.org/vues/view/12604#section739357Compétences: 3, 9 et 11https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section737472Compétence 3 : Concevoir des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et du développement des compétences visées dans le programme de formation.   Selon moi, il s’agit de proposer des activités qui permettront aux élèves de développer pleinement leur potentiel, c'est-à-dire d’explorer, de consolider et d’enrichir leurs connaissances. L’enseignante tient compte, lorsqu’elle conçoit une situation d’enseignement-apprentissage, du niveau de difficulté de chacun. Elle sait déjà que certains élèves vont effectuer l’activité avec beaucoup de facilité alors que d’autres éprouveront quelques difficultés. Elle crée des situations d’enseignement-apprentissage pour permettre le développement de toutes les compétences. De plus, elle utilise différentes façons pour les développer comme le jeu, les ateliers, les activités collectives et individuelles.   Durant le stage, je tente de développer cette compétence de mon mieux. Je propose des activités à mon maître associé en lui soumettant toujours une planification précise. Dans cette planification, j’identifie en détail les compétences travaillées durant l’activité. Je m’assure de lui expliquer oralement ce que je veux retirer de cette activité, c'est-à-dire mon intention pédagogique. Avec l’aide de mon enseignante, je planifie mes journées de stage pour m’assurer du bon déroulement de celles-ci. Elle me propose des activités et je tente de me les approprier. J’essaie de privilégier le jeu lors de mes prises en charge. Voici quelques exemples des jeux que j’ai faits avec les élèves : jeux d’écoute : le téléphone, j’apporte en voyage jeux de pâte à modeler : travailler le dénombrement, l’ordre de grandeur et de grosseur la course des mots : jeux d’équipe pour reconnaître les lettres de l’alphabet jeux de mémoire   Compétence 9 : Coopérer avec l’équipe-école, les parents, les différents partenaires sociaux et les élèves en vue de l’atteinte des objectifs éducatifs de l’école   Selon ma compréhension de cette compétence, j’associe beaucoup cette dernière à l’harmonie et au climat que l’on veut créer autour de soi, et ce, dans sa classe comme dans l’école. La coopération, que ce soit avec l’équipe-école, les parents, les élèves ou avec les différents partenaires sociaux, offre à l’enseignante une multitude de ressources pour améliorer son enseignement ainsi que sa relation avec ses collègues et élèves. Par exemple, lorsque l’enseignante sollicite l’aide du travailleur social pour lui venir en aide avec un élève, elle ne reste pas seule avec le problème. Elle se sent épaulée et conseillée, et grâce à cette coopération, elle redouble d’ardeur pour intégrer l’élève. L’enseignante n’abandonne pas l’élève et celui-ci se sent plus en confiance, soutenu et stimulé. L’élève voit sa vie à l’école s’améliorer suite à la coopération qu’il y a eu entre l’enseignante et le travailleur social.   La coopération, pour moi, concerne aussi le partage d’informations et la communication avec les parents. Si on leur en donne la chance, les parents peuvent être de très bons alliés, car tout comme nous, ils veulent le bien de leur enfant. L’enseignante peut, que ce soit lors de rencontres informelles ou formelles, discuter avec les parents afin d’échanger certaines informations. Ces informations, aussi anodines qu’elles puissent être, vont permettre à l’enseignante de mieux connaître l’enfant et sa situation familiale, mais aussi de pouvoir mieux adapter ses interventions. Prenons l’exemple d’un enfant qui a normalement un comportement irréprochable, mais qui tout d’un coup se met à se comporter façon dérangeante pour le groupe et à ne pas écouter pas l’enseignante. Cette dernière, si elle s’engage à coopérer avec les parents, pourra leur demander de façon respectueuse si quelque chose trouble récemment leur enfant. Les parents pourraient alors expliquer à l’enseignante que l’enfant vient de perdre un membre de sa famille par exemple. L’enseignante va par la suite agir de façon appropriée face à la situation vécue par l’enfant.   La coopération entre membres du personnel enseignant et/ou non-enseignant peut elle aussi faciliter, améliorer ou même détériorer le climat dans lequel l’enseignante travaille. Je crois que c’est un aspect primordial à développer pour être une bonne enseignante. En coopérant tous ensemble, que ce soit en partageant des informations sur des élèves, des activités éducatives, des craintes ou des questionnements, les enseignants se sentiront plus motivés et ils se dévoueront pleinement dans leur tâche. Ainsi, un climat de partage et harmonieux permet aux membres du personnel de sentir qu’ils font partie d’une communauté sur laquelle ils peuvent compter. Selon moi, cela permet aux enseignants d’explorer davantage de nouvelles directions et aussi de s’engager à participer au sein de cette communauté, et ce, afin d’enrichir les projets éducatifs en place dans l’école.   Compétence 11 : S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.   Cette compétence m’interpelle beaucoup, car c’est l’un des buts de l’apprentissage : être conscient que l’on change, que l’on évolue et que l’on doit donc s’adapter constamment aux nouvelles réalités.  On enseigne aux enfants à se connaître soi-même, c'est-à-dire à reconnaître leurs forces, leurs faiblesses ainsi que leurs différences. On leur demande aussi de réfléchir aux actions qu’ils posent et aux comportements qu’ils adoptent. Il est donc primordial que l’enseignante s’engage aussi dans cette démarche de réflexion et de critique. Selon moi, la compétence 11 amène l’enseignante à se questionner sur ses choix et sur son enseignement. Elle est capable d’être critique vis-à-vis d’elle-même et de reconnaître ses points faibles. Lorsqu’elle reconnaît ses difficultés, elle cherche des solutions afin de les surmonter. Elle demande l’aide et les conseils de ses collègues et elle tente de mettre en application leurs idées.   L’enseignante cherche à développer son potentiel et elle part à la recherche de tous les outils qui pourraient lui être nécessaires, comme des ouvrages, des perfectionnements ou des réajustements face à ce qu’elle fait déjà.  Elle observe les élèves et elle tient compte de leurs réactions. Prenons l’exemple de l’enseignante qui anime une activité, mais dont les élèves ne comprennent pas ce qu’elle demande. Plus tard, en tenant compte des réactions de ses élèves, elle sera capable de constater ce qui n’a pas fonctionné. Elle relèvera les éléments qui n’ont pas été bien saisis. Elle analysera ses interventions et elle tentera de les améliorer pour la prochaine fois.   Pendant le stage, je m’engage continuellement dans cette démarche afin de m’améliorer. Je sais que j’ai beaucoup à apprendre, ce qui fait que je suis toujours à l’écoute de toutes les rétroactions que mon enseignante me donne. Je tiens compte des éléments que j’ai à améliorer et je tente de les réinvestir le plus rapidement possible. Cette démarche me permet aussi de partager avec mon maître associé mes craintes ainsi que mes questions. Elle me conseille et elle me guide dans la bonne direction.https://eduportfolio.org/vues/view/12604#section737472