Portfolio de MARILINE PION-PAQUETTE || Toute la vitrinehttps://eduportfolio.org/64067Bonjour! Je m’appelle Mariline Pion-Paquette et je suis étudiante au D.É.S.S. en intervention éducative à temps partiel à l’Université de Montréal. J’en suis à ma quatrième et dernière année d’études. Je compte obtenir mon diplôme en avril 2016.  Pour me rendre où j’en suis actuellement, j’ai terminé un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale en avril 2012. Au cours de ces quatre années d’étude à temps plein, j’ai eu la chance de faire des stages dans des classes spéciales et j’ai eu la piqûre pour les élèves à besoins particuliers, et ce, dès mon tout premier stage. À ce moment, je savais que j’avais trouvé ma voie et que c’est auprès de ces élèves que je m’épanouirais. À ma première année d’enseignement, soit à l’automne 2012, j’ai été titulaire d’une classe de 8 élèves ayant des problèmes de comportement. Il s’agissait de ma toute première classe en tant que titulaire. J’apprenais énormément chaque jour, tant sur les élèves en trouble de comportement que sur le métier d’enseignant en général. L’année suivante, j’ai été titulaire de deux groupes de 8 élèves de 4 ans, dans une classe de stimulation précoce. Les élèves fréquentaient l’école cinq demi-journées par semaine. J’avais donc un groupe le matin et un autre différent l’après-midi. Encore une fois, j’ai beaucoup appris au cours de cette année. En effet, je travaillais auprès d’une clientèle complètement différente de celle de l’année précédente et j’avais un tout autre rôle. Je devais aussi m’adapter à l’enseignement que je devrais faire. En effet, les élèves suivaient le programme des Centres de la Petite Enfance, alors que j’avais enseigné de la première à la sixième année l’année précédente. L’année dernière, j’étais titulaire d’un groupe de 5 élèves ayant un trouble dans le spectre de l’autisme (TSA.) Au fil des années, j’ai développé une confiance en moi et en mes compétences d’enseignante qui m’a permis, au cours de l’année scolaire 2014-2015, de me sentir plus en confiance et de savoir davantage ce que je faisais. En effet, en ce qui concerne la pédagogie, j’avais comme référence mon année 2012-2103 et, en ce qui concerne la clientèle, je pouvais me référer à l’année scolaire 2014-2015, au cours de laquelle j’ai eu la chance de travailler avec des élèves présentant un TSA. Ce fut donc une très belle année! Au moment d’écrire ces lignes, soit au mois de septembre 2015, je suis titulaire d’un groupe de 9 élèves ayant une déficience intellectuelle légère avec troubles associés. J’ai donc des élèves ayant une trisomie 21, des élèves ayant une dysphasie légère ou encore des élèves ayant des troubles moteurs. Il s’agit d’un tout nouveau défi pour moi. En effet, les interventions auprès de ces élèves sont très différentes de celles que j’ai faites au cours de mes contrats précédents. De plus, l’aspect pédagogique est complètement différent. Je dois constamment trouver de nouvelles façons d’enseigner pour permettre à mes élèves de faire de nouveaux apprentissages. Même si je suis en ce moment hors de ma zone de confort, je suis certaine que je vais relever ce défi haut la main! À la fin de mon baccalauréat, j’ai eu envie de me perfectionner davantage, mais je n’avais pas envie de faire une maîtrise complètement. J’avais drôlement hâte de travailler et d’être titulaire d’une classe! Un de mes professeurs m’a parlé de l’existence des D.É.S.S. J’ai donc décidé de sauter à pieds joints dans cette aventure et voilà où j’en suis, 4 ans plus tard!Biographiehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#biographie2922003Bonjour! Je m’appelle Mariline Pion-Paquette et je suis étudiante au D.É.S.S. en intervention éducative à temps partiel à l’Université de Montréal. J’en suis à ma quatrième et dernière année d’études. Je compte obtenir mon diplôme en avril 2016.  Pour me rendre où j’en suis actuellement, j’ai terminé un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale en avril 2012. Au cours de ces quatre années d’étude à temps plein, j’ai eu la chance de faire des stages dans des classes spéciales et j’ai eu la piqûre pour les élèves à besoins particuliers, et ce, dès mon tout premier stage. À ce moment, je savais que j’avais trouvé ma voie et que c’est auprès de ces élèves que je m’épanouirais. À ma première année d’enseignement, soit à l’automne 2012, j’ai été titulaire d’une classe de 8 élèves ayant des problèmes de comportement. Il s’agissait de ma toute première classe en tant que titulaire. J’apprenais énormément chaque jour, tant sur les élèves en trouble de comportement que sur le métier d’enseignant en général. L’année suivante, j’ai été titulaire de deux groupes de 8 élèves de 4 ans, dans une classe de stimulation précoce. Les élèves fréquentaient l’école cinq demi-journées par semaine. J’avais donc un groupe le matin et un autre différent l’après-midi. Encore une fois, j’ai beaucoup appris au cours de cette année. En effet, je travaillais auprès d’une clientèle complètement différente de celle de l’année précédente et j’avais un tout autre rôle. Je devais aussi m’adapter à l’enseignement que je devrais faire. En effet, les élèves suivaient le programme des Centres de la Petite Enfance, alors que j’avais enseigné de la première à la sixième année l’année précédente. L’année dernière, j’étais titulaire d’un groupe de 5 élèves ayant un trouble dans le spectre de l’autisme (TSA.) Au fil des années, j’ai développé une confiance en moi et en mes compétences d’enseignante qui m’a permis, au cours de l’année scolaire 2014-2015, de me sentir plus en confiance et de savoir davantage ce que je faisais. En effet, en ce qui concerne la pédagogie, j’avais comme référence mon année 2012-2103 et, en ce qui concerne la clientèle, je pouvais me référer à l’année scolaire 2014-2015, au cours de laquelle j’ai eu la chance de travailler avec des élèves présentant un TSA. Ce fut donc une très belle année! Au moment d’écrire ces lignes, soit au mois de septembre 2015, je suis titulaire d’un groupe de 9 élèves ayant une déficience intellectuelle légère avec troubles associés. J’ai donc des élèves ayant une trisomie 21, des élèves ayant une dysphasie légère ou encore des élèves ayant des troubles moteurs. Il s’agit d’un tout nouveau défi pour moi. En effet, les interventions auprès de ces élèves sont très différentes de celles que j’ai faites au cours de mes contrats précédents. De plus, l’aspect pédagogique est complètement différent. Je dois constamment trouver de nouvelles façons d’enseigner pour permettre à mes élèves de faire de nouveaux apprentissages. Même si je suis en ce moment hors de ma zone de confort, je suis certaine que je vais relever ce défi haut la main! À la fin de mon baccalauréat, j’ai eu envie de me perfectionner davantage, mais je n’avais pas envie de faire une maîtrise complètement. J’avais drôlement hâte de travailler et d’être titulaire d’une classe! Un de mes professeurs m’a parlé de l’existence des D.É.S.S. J’ai donc décidé de sauter à pieds joints dans cette aventure et voilà où j’en suis, 4 ans plus tard!https://eduportfolio.org/vues/view/64067#biographie2922003Introductionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922009C'est dans le cadre du cours PPA 6001, cours obligatoire dans le programme du Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées en Intervention Éducative, que j'ai créé mon ePortfolio inital. Tout au long de ma formation, j'ai inscrit les cours que j'ai suivis ainsi que les compétences qui ont été visées dans chacun de ceux-ci. Au terme de mon DESS, soit dans le cadre du cours PPA 6006, il est possible d'avoir une vue d'ensemble de ce que j'ai appris et des compétences qui ont été développées.  https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922009Résumé du projet de formationhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922067Lors de mon inscription au D.É.S.S en Intervention éducative, je considérais que j’avais des lacunes pédagogiques, surtout en ce qui concerne la didactique des mathématiques. En effet, je considérais que les cours que j’avais suivis lors de mon baccalauréat ne m’avaient pas permis d’avoir une bonne assurance lorsque je devais enseigner les mathématiques à des élèves en difficulté. C’est pourquoi j’ai choisi de poursuivre mes études. Cependant, au cours des différentes années, je me suis aperçue que je n’avais pas choisi le bon programme pour combler les lacunes que je croyais avoir dans ce domaine. Je n’ai suivi qu’un seul cours qui concernait directement les mathématiques. J’ai cependant approfondi mes connaissances sur plusieurs sujets, ce qui me permet de devenir une enseignante plus complète. Mes objectifs initiaux ont donc grandement changé au cours des quatre dernières années, mais il n’en demeure pas moins que j’ai beaucoup évolué depuis le début de mes études de deuxième cycle               En effet, j’ai suivi des cours permettant d’approfondir des clientèles en particulier et d’autres concernant la profession enseignante dans son ensemble. Comme j’ai eu la chance d’être titulaire d’une classe tout en faisant mes études, j’ai facilement pu transférer mes apprentissages dans ma pratique professionnelle. Au fil des cours, j’ai découvert que les cours de didactique étaient ceux que je préférais. Je pouvais concrètement appliquer ce qui était vu durant ces cours auprès de mes élèves et je pouvais en évaluer la pertinence et faire les adaptations nécessaires en fonction de la clientèle avec laquelle je travaillais à cette époque.               Sur le plan personnel, je crois que c’est dans la sphère de l’organisation que j’ai le plus évolué. En effet, comme j’ai travaillé à temps plein à chacune de mes sessions, j’ai dû apprendre à gérer mon temps et à m’organiser de façon à remplir mes engagements professionnels tout en suivant mes cours universitaires. J’ai jonglé avec des horaires bien remplis et je crois que ce sont des apprentissages qui me resteront longtemps. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922067Mes courshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922068Dans cette section, tous les cours que j'ai eu la chance de suivre seront détaillés. Leur ordre d'apparition est élaboré en fonction de l'importance que je leur accorde dans ma pratique et de mon appréciation globale de ceux-ci.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922068DID6745 Jeux et résolution de problèmes mathématiqueshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922069*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Jeux et résolution de problèmes mathématiques par Louise Poirier* Professeurs: Louise Poirier et Michel Lyons Session: automne 2013https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922069Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922070Ce cours avait pour but de démontrer l’apport important du jeu lors de l’enseignement des mathématiques. Il a été démontré que le jeu est universel, et ce, peu importe la culture des enfants qui y jouent ou la langue qu’ils parlent. Les professeurs ont également présenté plusieurs matériels ludiques qui peuvent être employés lors de l’enseignement, tant avec des élèves réguliers qu’avec des élèves à besoins particuliers. Objectifs principaux : Connaître les différents types de résolution de problèmes et les différentes façons de les résoudre; Savoir reconnaître les difficultés que peuvent poser les problèmes mathématiques et les analyser; Reconnaître que le jeu est important dans l’apprentissage des mathématiques; Analyse des jeux en fonction des différents concepts mathématiques et de la résolution de problème; Savoir intervenir auprès des élèves en difficulté à l’aide du jeu. Principaux travaux Analyse d’un jeu existant; Création et mise à l’essai d’un jeu (en équipe) https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922070Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922071Je me suis inscrite à ce cours dans le but d’approfondir mes connaissances en mathématiques. Comme je l’ai mentionné plus tôt, j’ai décidé de faire des études de deuxième cycle universitaire, car je trouvais que j’avais des lacunes didactiques en mathématiques. C’est donc dans l’optique de combler ces lacunes que je me suis inscrite à ce cours. De plus, je sais que les enfants aiment beaucoup jouer et je crois qu’ils peuvent faire des apprentissages significatifs par le biais du jeu, mais je ne me sentais pas suffisamment outillée pour utiliser de façon adéquate le jeu avant de suivre ce cours. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922071Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922072Analyse de différents jeux mathématiques en fonction des difficultés potentielles des élèves et des adaptations possibles. Contexte de la compétence Étant enseignante auprès d’élèves en difficultés, il n’y a que très peu de matériel que je peux utiliser sans en faire de modifications ou d’adaptations, y compris les jeux. Il est donc important pour moi de savoir utiliser ces jeux, mais également d’apprendre quelles sont les modifications que je pourrais apporter afin de permettre aux enfants ayant différents besoins pédagogiques d’y jouer. Donc, que ce soit de diminuer les exigences du jeu en question ou bien de les augmenter, il est important de reconnaître ses obstacles et de savoir y remédier. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que je peux dire que j’ai atteint un degré de maîtrise satisfaisant. En effet, je sais maintenant reconnaître qu’un jeu sera trop difficile pour mes élèves et je peux, dès le début, modifier les règlements ou le matériel afin de permettre aux élèves de différents niveaux d’y jouer. De plus, je suis en mesure de différencier un jeu qui a un objectif de loisir d’un jeu qui a un objectif éducatif, mais également de définir les compétences qui sont visées par ce jeu. Je considère qu’il est très important d’être en mesure d’en faire la distinction afin d’élargir mon éventail de jeux mathématiques traitant de différentes notions à utiliser avec les élèves en difficulté. Aussi, je me sens plus apte à créer des jeux mathématiques et à en trouver les modifications possibles pour adapter les jeux que je crée avec les différents enfants. Façon dont la compétence a été développée Tout au long du cours, les enseignants nous ont présenté différents jeux et nous devions les analyser. Nous devions trouver les aspects positifs et négatifs de ces jeux, mais également des façons de diminuer les exigences ou d’augmenter les exigences de ces jeux. De plus, les professeurs nous ont parlé de l’enseignement des mathématiques à des jeunes inuit. Ils nous ont donc montré comment adapter certains jeux en fonction de cette clientèle. Aussi, nous avons dû analyser un jeu de notre choix. Mon équipe et moi avons choisi le jeu Blokus. Nous en avons donc fait ressortir les adaptations possibles de ce jeu pour combler les besoins de différents élèves, mais nous avons également fait ressortir la compétence mathématique dominante de celui-ci. Également, nous avons dû concevoir un jeu mathématique, dans lequel nous devions proposer des modifications pour le complexifier et pour le simplifier. Donc, toutes ces façons de développer la compétence me permettent de croire que j’ai maintenant des acquis importants qui me permettent d’utiliser différents jeux mathématiques dans ma pratique, et ce, avec plusieurs clientèles. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922072Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922073J’ai trouvé que ce cours faisait bien le parallèle entre la théorie et la pratique. En effet, M. Lyons nous a dit qu’il allait régulièrement dans les écoles afin d’observer les élèves pendant leurs cours de mathématiques. Il était donc très au courant de la façon dont fonctionnent les enseignants quotidiennement. De plus, il nous a présenté beaucoup de matériel qu’il a généreusement accepté de nous offrir afin que nous puissions l’utiliser auprès de nos élèves. Mme Poirier, quant à elle, apportait beaucoup de nouveaux savoirs en raison de son expérience auprès des élèves inuit. Elle pouvait donc nous parler des difficultés que ceux-ci rencontraient quotidiennement dans l’apprentissage des mathématiques, mais également des moyens qu’elle utilisait avec eux pour pallier ces difficultés. Elle nous a présenté plusieurs jeux qu’elle a utilisés avec eux. Ces jeux étaient analysés en classe et nous pouvions les utiliser auprès de nos élèves par la suite. Aussi, les travaux demandés en étaient qui demandaient la participation des élèves. En effet, il fallait mettre à l’essai notre jeu afin d’apporter des correctifs et des modifications nécessaires afin de le complexifier ou de le simplifier. C’est donc pour son grand volet pratique et sa quantité de matériel réutilisable avec nos élèves que je peux dire que le lien entre la théorie et la pratique se faisait de façon naturelle dans ce cours. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922073Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922074https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922074PPA 6416 Étude des difficultés d'apprentissagehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922075*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Étude des difficultés d'apprentissage par Josiane Robert* Professeurs: Josiane Robert Session: automne 2014https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922075Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922076Ce cours visait à faire le lien entre les difficultés à apprendre d’un élève et les trois sphères de l’apprentissage, soit les situations d’apprentissages données par l’enseignant, la motivation de l’élève et les stratégies d’autorégulation que ce dernier connaît. Objectifs principaux : Analyse des difficultés à apprendre d’un élève en fonction des trois principaux angles essentiels à l’apprentissage, soit le pouvoir apprendre, le vouloir apprendre et les occasions d’apprentissage; Expliquer les difficultés d’apprentissage d’un élève; Sélectionner et adapter des outils d’évaluation des difficultés à apprendre d’un élève. Principaux travaux Un premier travail consistait à décrire et à analyser les difficultés à apprendre d’un élève sous l’angle du pouvoir apprendre; Un deuxième travail consistait à décrire et à analyser les difficultés à apprendre d’un élève sous l’angle du vouloir apprendre; Le dernier travail consistait à faire une synthèse des difficultés à apprendre d’un élève en prenant en considération les trois conditions essentielles à l’apprentissage qui ont été vues pendant le cours.  https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922076Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922078Je m’étais inscrite à ce cours dans l’optique d’être en mesure d’analyser les difficultés à apprendre de mes élèves. En effet, je me suis aperçue que, dans ma pratique, il est facile de déceler qu’un élève a des difficultés à apprendre, mais que l’analyse de celles-ci se fait plutôt rare. Comme j’avais déjà suivi un cours avec Mme Robert au cours de mon baccalauréat, je me doutais que la motivation serait sûrement au plan de cours de cette professeure. C’est donc également afin d’en apprendre davantage sur la motivation des élèves que je me suis inscrite à ce cours. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922078Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922079Analyse les difficultés à apprendre d’un élève en fonction des trois principaux angles essentiels à l’apprentissage, soit le pouvoir apprendre, le vouloir apprendre et les occasions d’apprentissage. Contexte de la compétence Étant constamment en contact avec des élèves en difficulté, je crois qu’il est primordial pour moi de pouvoir analyser leurs difficultés, et ainsi d’être en mesure de bien intervenir. En effet, comme je l’ai dit plus haut, il est facile de voir qu’un élève éprouve des difficultés à apprendre. Ses résultats à ses examens et sa réussite des travaux demandés sont de très bons indicateurs. Or, il est beaucoup plus complexe de comprendre la raison de ces difficultés. Et c’est cette compréhension qui permettra à l’enseignant d’intervenir de façon adéquate et ainsi d’aider l’élève en question. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que j’ai atteint un degré de maîtrise de la compétence à un niveau satisfaisant. Je suis maintenant en mesure d’analyser les difficultés à apprendre de mes élèves en fonction des trois sphères, soit le vouloir apprendre, le pouvoir apprendre et les occasions d’apprendre. Toutefois, cette façon de faire ne m’est pas innée. Lorsque je vois un élève en grande difficulté, je ne vais pas instinctivement analyser le vouloir et le pouvoir apprendre avec toutes les sous-catégories que ces deux angles comprennent. C’est donc un aspect qu’il me reste à travailler pour que je puisse qualifier de très satisfaisant mon degré de maîtrise de la compétence visée. Façon dont la compétence a été développée Les cours ont été particulièrement intéressants. La professeure a séparé le cours en fonction des trois grandes sphères essentielles à l’apprentissage. Par la suite, pour chacune de ces sphères, elle a développé des sous-catégories permettant d’en faciliter la compréhension et l’analyse. Ceci a fait en sorte que plusieurs éléments étaient à considérer pour être en mesure d’en venir à un résultat concluant pour la condition étudiée. De plus, chacun des trois travaux demandés portaient sur la sphère vue en classe à ce moment. Nous devions donc analyser en profondeur chacune des conditions essentielles à l’apprentissage. Le dernier travail demandait de faire un sommaire des deux premiers travaux afin d’en venir à faire l’analyse globale des difficultés à apprendre de l’élève étudié, et ainsi proposer des pistes d’intervention efficaces. Donc, avec l’aide de la professeure qui nous a accompagnés tout au long des trois travaux, j’ai développé ma capacité d’analyse des difficultés à apprendre de l’élève que j’ai étudié. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922079Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922080J’ai trouvé ce cours particulièrement intéressant par son aspect pratique. En effet, les trois travaux demandés par la professeure devaient porter sur des travaux réalisés par l’élève que nous voulions analyser. C’était donc facile de faire un lien entre la théorie et la pratique. Comme j’ai suivi ce cours alors que j’étais titulaire d’un groupe d’élèves ayant un trouble dans le spectre de l’autisme, j’ai analysé les difficultés d’un élève de ma classe. Ce cours m’a donc permis de modifier mes interventions auprès de cet élève tout au long de l’année en fonction des résultats d’analyse que j’ai fait dans le cadre du cours Étude des difficultés à apprendre. Toutefois, je me suis questionnée sur la façon d’analyser les difficultés à apprendre d’un élève ayant un trouble dans le spectre de l’autisme. L’élève que j’ai décidé de questionner n’était pas très atteint et j’ai eu beaucoup de difficulté à obtenir des réponses à analyser dans les sphères du pouvoir et du vouloir apprendre. Alors, je me suis questionnée sur l’analyse des difficultés à apprendre d’un élève en classe spéciale ayant un diagnostic clair, telles que l’autisme ou encore la déficience. De plus, l’analyse qui a été vue dans le cadre du cours nécessite beaucoup de temps et d’énergie de la part de l’enseignant. Je me questionne donc sur la faisabilité d’une telle analyse dans un contexte de classe ou l’enseignant doit rencontrer chacun de ses élèves ayant des difficultés à apprendre et analyser ses productions. Je crois que cette façon d’analyser les difficultés d’apprentissage alourdirait la tâche des enseignants.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922080Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922081Texte lu dans le cadre du cours: CARTIER, S. (2008). Modèle d'analyse de la difficulté des élèves à apprendre de manère autorégulée en contexte de classe. Document de travail.   Texte lu dans le cadre du cours: VIAU, R. (2000). Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Correspondance, 5(3), 2-4https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922081DID 6484 Difficultés et troubles d'apprentissage du françaishttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922082*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Difficultés et troubles d'apprentissage du français par Daniel Daigle* Professeur: Daniel Daigle Session: automne 2012https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922082Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922083Le cours Difficultés et troubles d’apprentissage du français est facultatif. Il vise, entre autres, à élargir les connaissances de l’étudiant en ce qui concerne les troubles et les difficultés que peut rencontrer un élève qui fait ses premiers apprentissages du français écrit. Ce cours permet également aux étudiants de connaître et d’approfondir différentes méthodes d’enseignement afin d’aider un élève qui éprouve des difficultés lors de l’apprentissage du français écrit. Objectifs principaux : Étudier et critiquer les visions actuelles de l’apprentissage/enseignement de la lecture et de l’écriture; Faire le point sur les difficultés spécifiques de certaines populations de lecteurs/scripteurs. Principaux travaux Un compte rendu écrit du portrait d’un élève dont une des difficultés relève du français écrit (dyslexie, dysorthographie, dysphasie ou surdité); Une présentation orale sur le profil de l’élève en difficulté ainsi que sur les outils didactiques utilisés pour pallier ces difficultés; Une réflexion écrite sur les implications pédagogiques du profil de l’élève en difficulté. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922083Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922084Au cours du baccalauréat en adaptation scolaire, nous avons survolé rapidement les difficultés d’apprentissage du français écrit, sans vraiment les approfondir. Les connaissances que j’avais au moment de suivre ce cours concernant ces difficultés provenaient principalement de mes stages et de mon expérience professionnelle. Mon objectif personnel pour ce cours était donc d’approfondir mes connaissances sur la dyslexie, la dysorthographie, la dysphasie et la surdité afin de pouvoir faire des liens entre la théorie et ce que j’observe auprès de mes élèves.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922084Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922085Faire le point sur les difficultés spécifiques de certaines populations de lecteurs/scripteurs. Contexte de la compétence Dans le cadre du cours, mon équipe et moi avions décidé de travailler sur la dyslexie. En effet, au cours des premiers cours donnés par M. Daigle, il nous a parlé de la dyslexie et a remis en question tout ce que je savais sur ce trouble. Or, dans le cadre de mon travail, je suis souvent amenée à travailler avec des élèves ayant une dyslexie. Je trouvais donc pertinent et très important de pousser plus loin ce que M. Daigle n’a fait que survoler faute de temps et ainsi d’avoir des pistes d’intervention adéquates auprès de ces élèves. Degré de maîtrise de la compétence Ce cours m’a vraiment permis de pousser mes connaissances sur la dyslexie à un niveau supérieur. En effet, je me suis rendu compte que mes connaissances sur ce trouble étaient erronées. J’ai ainsi été en mesure de corriger mes connaissances et d’en apprendre davantage. Je suis maintenant capable de reconnaître plus facilement un élève ayant une dyslexie et ainsi de demander une étude plus poussée auprès des professionnels concernés. Toutefois, il y a plusieurs autres troubles qui ont été vus pendant ce cours. Comme mon travail ne portait pas sur ces autres troubles, mes connaissances sur ceux-ci sont celles qui ont été transmises par M. Daigle lors de ces cours et par les membres des autres équipes lors des présentations orales. Je considère qu’il me reste encore beaucoup à apprendre concernant ces autres troubles avant de pouvoir affirmer que j’ai atteint un degré de maîtrise de la compétence principale plus que satisfaisant. Façon dont la compétence a été développée Comme je l’ai mentionné, les travaux de ce cours ont été en faits en fonction d’une population principale. Dans mon cas, ce sont les élèves ayant une dyslexie qui ont été choisis. C’est donc une recension des écrits qui a été faite sur l’élève dyslexique. Cette recension a été la façon dont j’ai le plus développé la compétence en question. En effet, c’est grâce à celle-ci que j’ai pu pousser mes apprentissages théoriques sur l’élève dyslexique, sur ses principales caractéristiques et sur l’impact de la dyslexie sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Il est évident que les cours portant sur la dyslexie donnés par M. Daigle ont également contribué au développement de mes connaissances sur l’élève dyslexique, mais il ne s’agissait que d’un survol. De plus, dans le deuxième travail, des outils didactiques ont été analysés afin d’aider l’élève dyslexique dans ses apprentissages du français écrit. J’ai donc pu trouver des pistes d’intervention à prioriser avec ces élèves à l’aide d’outils didactiques déjà existants. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922085Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922086Même si ce cours se voulait essentiellement théorique, il est devenu rapidement très pratique. En effet, comme si je travaille auprès d’élèves scolarisés dans une classe spéciale, les troubles d’apprentissages du langage écrit font partie du lot de troubles que les élèves peuvent avoir. Il est donc très important que je sache les caractéristiques principales de ces troubles dans l’optique d’intervenir de façon adéquate. La théorie vue dans le cours prend donc tout son sens lorsque vient le temps d’analyser les raisons pour lesquelles un élève éprouve des difficultés à lire ou à écrire. Je dois être en mesure d’en reconnaître les principales caractéristiques dans l’optique de demander une évaluation plus poussée, si nécessaire. De plus, dans le cadre du travail, des outils didactiques ont été analysés. Mon équipe et moi nous sommes attardés aux outils didactiques permettant d’aider l’élève dyslexique. Il m’est donc possible de réutiliser ces outils auprès des élèves ayant ce trouble que je côtoie dans le cadre de mon travail. Aussi, une présentation orale a été demandée par le professeur afin de partager nos connaissances et les outils didactiques que nous avons trouvés. J’ai donc pu approfondir mes connaissances sur les autres clientèles et connaître de nouveaux outils didactiques que je ne connaissais pas avant. Je peux utiliser ces nouveaux outils dans ma pratique quotidienne auprès des élèves concernés, puisque certaines présentations PowerPoint ont été partagées. Donc, lorsque j’en ressens le besoin, je peux retourner voir les présentations et trouver des pistes d’intervention et des outils didactiques que je peux employer. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922086Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922087SACAMO (Savoir construire avec des morphèmes): Thibault, M.-P. et Helloin, M.-C. (2007). SAvoir Construire Avec les MOrphèmes.  Motus: www.Magie-mots.com Les jeux de morpho: Galibert, G. et Pascale-Vella, S (2008). Les jeux de Morpho. Préfixo et Suffixo, Unomorpho. Isbergues, www.orthoedition.com Entraînement morphologique Rééducation du langage écrit: Bois Parriaud, F. et James A. (2008). Entraînement morphologique Rééducation du langage écrit. www.unitheque.com Intrus morphologique: Lyonnaz, E. (2010). Intrus morphologique. Récupéré le 29 novembre 2012 à http://pontt.over-blog.org/article-morpho-et-lectures-diverses-61514214.html.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922087PPA6229 Implication parentale et réussite scolairehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922088*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Implication parentale et réussite scolaire par Serge J. Larivée* Professeur: Serge J. Larivée Session: hiver 2015https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922088Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922089Dans ce cours, il a été question des types d’implication parentale dans le parcours scolaire de leur enfant, mais également des attentes des parents et des enseignants concernant l’implication parentale. Les attitudes des parents et des enseignants ont également été traitées, de même que l’impact de l’implication parentale sur la réussite scolaire des enfants. Objectifs principaux : Prendre en considération les réalités diverses des parents et de la communauté dans laquelle ils vivent et en comprendre l’impact sur la réussite scolaire de l’élève; Analyser son propre rôle d’enseignant par rapport à celui du parent pour favoriser une collaboration complémentaire en gardant en tête la réussite de l’enfant; Savoir comment établir une relation de confiance avec les parents tout en prenant en considération leurs caractéristiques diverses. Principaux travaux Participation à un débat et préparation de fiches de lectures; Élaboration d’un projet visant l’implication des parents dans le cheminement scolaire de leur enfant; Réflexion critique d’ordre scientifique et personnel sur l’implication parentale et la réussite scolaire.  https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922089Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922090L’implication parentale a toujours été pour moi très difficile. En effet, j’ai toujours fait le minimum de rencontres possibles avec les parents et j’ai rarement sollicité leur participation à la vie de classe. Je trouvais qu’il était très difficile de le faire considérant que ce ne sont pas tous les parents de la classe qui sont adéquats et qui s’impliqueraient de la bonne façon. Je trouvais donc plus simple de les impliquer minimalement. Je communiquais avec eux par l’agenda quotidiennement et je les appelais lorsque nécessaire, mais je ne poussais pas l’implication plus loin. Or, je sais que certaines études mettent en valeur l’implication parentale. C’est donc dans le but de me donner des moyens d’impliquer davantage tous les parents que je me suis inscrite au cours. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922090Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922091Analyser son propre rôle d’enseignant par rapport à celui du parent pour favoriser une collaboration complémentaire en gardant en tête la réussite de l’enfant. Contexte de la compétence Afin de pouvoir avoir des rôles complémentaires dans la réussite éducative de l’enfant, l’enseignant doit proposer diverses occasions pour que les parents s’impliquent. Pour ce faire, il est important qu’il analyse son propre rôle afin de comprendre les moments où il a le plein contrôle et les limites au rôle d’enseignant. Ainsi, il pourra demander aux parents de s’impliquer lorsqu’il ne peut pas le faire, que ce soit lors des travaux à la maison ou encore lors d’un projet où l’aide des parents pourrait être bénéfique. De plus, surtout en contexte d’adaptation scolaire, la collaboration entre l’école et la famille devrait être à son maximum. Il est donc important d’avoir une collaboration complémentaire afin que tous les intervenants qui travaillent avec l’élève aient les mêmes buts et objectifs. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que j’ai encore beaucoup à apprendre sur l’implication parentale. Ce cours a survolé les différents types de parents et leur façon de collaborer. J’ai compris également que très peu de parents ne veulent pas du tout s’impliquer. Du point de vue de l’enseignant, on en arrive souvent à cette conclusion. Or, très souvent, les parents voudraient s’impliquer, mais ne le font pas. C’est donc à l’enseignant d’aller comprendre pourquoi ils ne s’impliquent pas et comment il pourrait les impliquer. Je me suis beaucoup questionnée sur mes propres pratiques d’enseignante tout au long du cours. Je me suis demandé comment je pourrais impliquer les parents davantage tout en respectant les élèves, leur problématique et les parents. J’ai beaucoup réfléchi, mais, malheureusement, je n’ai pas eu beaucoup de réponses à mes questionnements sur ce sujet. J’ai toutefois fait ressortir mes propres capacités et mes limites afin de pouvoir améliorer cette partie de ma pratique enseignante. Façon dont la compétence a été développée Les cours étaient forts intéressants. Le professeur était passionné de son sujet et transmettait cette passion à ses étudiants. Les cours magistraux ont donc permis de passer les notions plus théoriques du cours. De plus, comme nous étions peu nombreux inscrits à ce cours, les échanges étaient fréquents. En effet, presque tous les étudiants participaient aux conversations, ce qui facilitait la réflexion personnelle sur les différentes pratiques. Aussi, le travail principal portait sur l’élaboration d’un projet où les enseignants et les parents devaient travailler en étroite collaboration. Ma coéquipière et moi avons donc dû nous pencher sur le rôle de l’enseignant et celui du parent afin de trouver comment les deux parties pouvaient travailler en étroite collaboration afin d’en arriver à un résultat commun. Toutefois, c’est le travail individuel qui m’a le plus permis de développer la compétence visée. Nous devions faire une réflexion critique portant sur nos expériences professionnelles avec les parents et identifier différentes stratégies afin d’impliquer davantage les parents dans notre pratique. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922091Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922092J’ai beaucoup aimé ce cours, car l’enseignant nous partageait sa passion pour l’implication parentale. Or, comme je l’ai mentionné plus haut, je reste perplexe quant à l’implication parentale dans une classe d’adaptation scolaire. Au moment où j’ai suivi le cours, j’étais titulaire d’une classe d’élève ayant un trouble dans le spectre de l’autisme. Je m’interrogeais donc sur l’implication en classe des parents telle que vue au pendant les cours, tout en respectant les limites de mes élèves à affronter la nouveauté. De plus, je me demandais comment réagirait un élève dont les parents ne pouvaient pas se déplacer en classe, alors que les parents des autres élèves pouvaient y participer. Toutefois, en faisant la réflexion critique, j’ai dû analyser mes pratiques et certaines situations me sont revenues à l’esprit. J’en ai déduit que, même si je trouvais l’implication en classe très difficile auprès des élèves de classes spéciales comme celle que j’avais à l’époque, je réussissais à créer un climat de confiance avec les parents de façon instinctive. Je me suis aperçue que je reconnaissais leur importance et qu’il était important pour moi qu’ils participent à la vie scolaire de leur enfant, sans nécessairement participer de façon régulière à des activités en classe. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922092Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922093Texte lu dans le cadre du cours: Miron, J.-M. (1998). La compétence parentale : un concept à redéfinir. Perspectives documentaires en éducation, 44, 49-69.  Modèle de Hoover-Dempsey dans: Deslandes, R. (1999). Une visée partenariale dans les relations entre l’école et les familles : complémentarité de trois cadres conceptuels. La revue de l’éducation familiale, 3 (1-2), 31-49. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922093PPA6461 Plans d'interventionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922094*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Plans d'intervention par Nathalie Myara* Professeur: Nathalie Myara Session: hiver 2014https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922094Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922095Ce cours avait comme vision de faire un survol de l’historique du plan d’intervention, d’en identifier les principaux objectifs et de présenter les étapes essentielles à la création d’un plan d’intervention efficace pour un élève. Objectifs principaux : Connaître le processus d’élaboration d’un plan d’intervention; Connaître les différences importantes entre les différents types de plan (plan d’intervention, plan de transition, plan de service); Identifier les principaux objectifs d’un plan d’intervention; Comprendre la démarche de l’élaboration d’un plan d’intervention efficace et le rôle de chacun des intervenants concernés; Être en mesure d’identifier différents moyens et objectifs nécessaires à l’élaboration d’un plan d’intervention; Être en mesure d’élaborer un plan d’intervention efficace. Principaux travaux Élaboration et révision d’un plan d’intervention personnel; Réflexion critique de la démarche du plan d’intervention personnel; Réflexion sur l’implication des principaux utilisateurs d’un plan d’intervention; Analyse critique d’un plan d’intervention et élaboration d’un plan d’intervention à partir d’une étude de cas; Élaboration d’un plan de transition abrégé. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922095Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922096Je me suis inscrite à ce cours dans le but premier d’en apprendre davantage sur le processus d’élaboration optimal d’un plan d’intervention. En effet, je considère que le processus d’élaboration qui était appliqué dans les écoles dans lesquelles j’ai travaillé n’était pas efficace. Je trouvais que les plans d’intervention représentaient davantage un passage obligé pour les intervenants qu’un outil pour aider l’élève en difficulté. Je souhaitais donc savoir comment faire pour en arriver à une méthode qui permettrait de venir en aide à l’élève en difficulté de façon efficace et dans laquelle tous les intervenants qui travaillent auprès de cet élève ont les mêmes objectifs, sans que celui-ci devienne un fardeau pour ceux-ci. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922096Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922097Comprendre la démarche de l’élaboration d’un plan d’intervention efficace et le rôle de chacun des intervenants concernés. Contexte de la compétence Dans mon quotidien, l’enseignant est souvent l’intervenant qui a le rôle le plus important à jouer lors de l’élaboration d’un plan d’intervention. Il est celui qui recueille les informations, qui élabore le plan d’intervention et qui anime la rencontre avec les intervenants. Je considérais donc qu’il serait intéressant de connaître les différents rôles que tous les intervenants devaient jouer pour bâtir un plan d’intervention efficace. J’ai suivi ce cours alors que j’étais titulaire d’une classe de stimulation précoce et que j’avais 18 élèves. Je trouvais que la tâche était très lourde pour une seule et même personne. En effet, il m’était impossible de remplir tous ces rôles de façon efficace pour tous mes élèves. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que j’ai atteint un degré de maîtrise satisfaisant. En effet, j’ai vraiment su différencier les rôles de chacun des intervenants afin d’élaborer un plan d’intervention optimal. J’ai compris que chaque intervenant a une expertise qui lui est propre et qu’il doit l’utiliser lors de l’élaboration du plan d’intervention. À lui seul, l’enseignant ne peut élaborer un plan d’intervention, car il lui manque des connaissances essentielles. De plus, c’est en travaillant de concert avec tous les intervenants scolaires nécessaires, avec les parents et avec l’élève que le plan d’intervention pourra prendre toute son ampleur et son efficacité afin d’aider l’élève en difficulté. Façon dont la compétence a été développée La professeure a mis énormément d’ampleur sur l’importance du travail d’équipe lors de l’élaboration du plan d’intervention. En effet, par les cours magistraux, elle a souvent parlé des différents intervenants, de leur rôle à jouer et de l’importance qu’ils ont lors de l’élaboration du plan d’intervention, mais aussi lors de son application. Ceci m’a permis de m’apercevoir que l’enseignant a un rôle important à jouer, mais qu’il n’est pas le seul et que d’autres intervenants ont également des rôles tout aussi importants. De plus, le travail d’analyse critique et d’élaboration d’un plan d’intervention à partir d’une étude de cas m’a également permis de mettre en pratique ce dont la professeure nous a parlé et de bien définir les rôles de chacun. Elle a aussi mis l’accent sur l’importance de ne pas inclure trop d’intervenants de façon inutile. En effet, même s’ils ont une expertise et des connaissances qui leur sont propres, s’ils n’ont pas un rôle à jouer auprès de l’élève en question, il est inutile de les inviter à la rencontre d’élaboration du plan d’intervention. Ils ne feront que gêner les parents de façon inutile. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922097Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922098J’ai trouvé ce cours très intéressant. Il mettait bien en lumière les différentes étapes essentielles à la bonne application d’un plan d’intervention d’un élève. Toutefois, la professeure nous a bien avertis, et ce, dès le premier cours, que ce qui serait présenté pendant son cours était l’idéal dans des conditions optimales, sans contraintes financières ou temporelles. Elle nous a donc démontré toutes les étapes essentielles au bon fonctionnement d’une rencontre d’élaboration et de révision du plan d’intervention, les rôles de chaque intervenant et les étapes préliminaires aux différentes rencontres d’équipe. Toutefois, dans la pratique, toutes ces façons de faire ne sont pas réalistes. En effet, les contraintes temporelles nous empêchent de mettre en application plusieurs notions qui ont été vues pendant ce cours. La tâche des différents intervenants est déjà bien remplie et il est difficile de faire tout le nécessaire pour assurer le déroulement optimal de l’élaboration et de l’application du plan d’intervention. En classe spéciale, tous les élèves doivent avoir un plan d’intervention. Il est donc utopique de penser que toutes les nombreuses étapes vues seront répétées pour chacun des élèves des classes spéciales. De plus, les professionnels (orthopédagogue, orthophoniste, psychologue, etc.) suivent plusieurs élèves en difficulté. Je crois donc qu’il est irréaliste de leur demander de s’investir autant dans une telle démarche pour tous les élèves qu’ils suivent. Le plan d’intervention deviendrait plus un fardeau administratif qu’un outil pour aider l’élève. J’ai donc trouvé ce cours très intéressant, mais difficilement transférable dans une classe et dans ma pratique quotidienne. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922098Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922099Document officiel aidant à l'élaboration du plan d'intervention: MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU QUÉBEC. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Québec : Bibliothèque nationale du Québec  Livres très intéressants sur les différents plans et sur les élèves à risque: GOUPIL, G. (1991). Le plan d’intervention personnalisé en milieu scolaire. Boucherville : gaëtan morin éditeur Chenelière Éducation. SAINT-LAURENT, L. et al.(1995). Programme d’intervention auprès des élèves à risque. Une nouvelle option éducative. Montréal : gaëtan morin éditeur Chenelière Éducation.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922099PPA6301 Troubles envahissants du développementhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922100*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Troubles envahissants du développement par Sylvie Rocque* Professeur: Sylvie Rocque Session: automne 2014https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922100Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922101Ce cours avait pour but de présenter les élèves ayant un trouble envahissant du développement, leurs principales caractéristiques, l’impact de ce diagnostic sur la vie familiale et quelques programmes d’intervention auprès des personnes ayant un Trouble Envahissant du Développement (maintenant appelé Trouble dans le Spectre de l’Autisme [TSA]) Objectifs principaux : Comprendre et reconnaître les différentes catégories de TSA; Connaître les différents programmes d’intervention ainsi que leurs avantages et leurs limites; Connaître les trajectoires de vie possible pour les personnes ayant un TSA; Connaître les différents outils d’évaluation d’un TSA et les critères diagnostiques. Principaux travaux Examen synthèse; Travail de recherche sur un programme ou un outil d’intervention pour les élèves ayant un TSA; Une présentation orale portant sur le travail de recherche. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922101Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922102Je m’étais inscrite à ce cours dans le but d’en apprendre davantage sur les élèves ayant un TSA. En effet, j’avais eu la chance de travailler avec ces élèves lors d’un stage au baccalauréat et j’avais beaucoup aimé mon expérience. Toutefois, j’arrivais difficilement à les comprendre et à comprendre leur façon de penser. C’est donc dans cette optique que je me suis inscrite à ce cours. Le hasard faisant bien les choses, j’ai eu la chance d’être titulaire de mon groupe d’élèves TSA à l’automne 2014, soit la même session où j’ai suivi ce cours. J’avais donc également comme objectif d’obtenir des stratégies d’intervention que je pourrais utiliser dans ma classe.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922102Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922103Connaître les différents programmes d’intervention ainsi que leurs avantages et leurs limites. Contexte de la compétence Plusieurs élèves ayant un TSA ont la chance d’être suivis par des intervenants externes qui adoptent la philosophie d’un programme d’intervention particulier. Il est donc important que je connaisse les bases de ces programmes afin de savoir ce qui est travaillé lors des séances que l’enfant a suivies. Il est donc également important d’en connaître les avantages et les limites afin de ne pas avoir de surprises lorsque l’élève adoptera un comportement appris ou acquis dans le cadre d’un programme suivi. Degré de maîtrise de la compétence Je considère que j’ai atteint un degré de maîtrise de la compétence à un niveau moyen. En effet, j’ai approfondi le programme d’intervention précoce auprès des élèves TSA, qui est le programme sur lequel j’ai choisi de faire mon travail, mais je n’ai que survolé les autres programmes, dont certains sont particulièrement importants et utilisés auprès des élèves TSA. J’ai donc encore des connaissances de base en ce qui concerne d’autres programmes et je devrai faire mes propres recherches afin de compléter mes connaissances. Façon dont la compétence a été développée La professeure a survolé rapidement les programmes d’intervention auprès des élèves ayant un TSA. Elle nous a parlé de leurs avantages et de leurs limites. Toutefois, c’est dans mon travail de recherche que j’ai vraiment pu approfondir un programme en particulier, soit l’intervention précoce. J’en ai découvert l’historique, les objectifs, les avantages, les limites et leur impact dans une classe. De plus, les présentations orales des autres étudiants du cours m’ont permis d’en apprendre davantage sur d’autres programmes ou stratégies d’intervention ou même de découvrir des programmes dont j’ignorais l’existence. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922103Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922104J’ai trouvé très difficile de transférer les notions qui ont été vues dans ce cours à ma pratique, et ce, même si j’enseignais auprès d’élèves qui ont un TSA. En effet, la professeure nous a parlé de plusieurs notions, mais elle n’en a approfondi que quelques-unes. De plus, j’avais déjà vu plusieurs de celles-ci pendant mes cours du baccalauréat ou dans ma pratique professionnelle. Il s’agissait principalement d’un cours théorique et très peu pratique. Je crois que si je n’avais pas travaillé préalablement auprès d’enfants TSA, j’aurais apprécié ce cours et j’en aurais appris davantage. Toutefois, en ayant mon bagage professionnel, le fait de survoler les notions ne m’a pas aidée dans ma pratique.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922104Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922105Voici deux textes que j'ai trouvés lors de ma recherche sur le programme de Stimulation précoce. Il s'agit de deux textes contenant plusieurs informations très pertinentes. CHRÉTIEN, M., CONNOLLY, P., MOXNESS, K. (2003). Trouble envahisant du développement: un modèle d'intervention précoce centrée sur la famille. Santé mentale au Québec, 28 (1), 151-168. POIRIER, N., FLORIGAN MÉNARD, C. (2013). L'intervention comportementale appliquée à un enfant ayant une déficience intellectuelle. Revue francophone de la déficience intellectuelle, 24, 151-164.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922105PPA6403 Question spécifique en orthopédagogiehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922106*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Question spécifique en orthopédagogie par Garine Papazian-Zohrabian* Professeur: Garine Papazian-Zohrabian Session: hiver 2013https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922106Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922107Ce cours avait pour but de sensibiliser les étudiants aux problématiques des élèves en difficulté, à leur vécu, à leur famille et à leur avenir professionnel, tout en proposant certaines pistes d’intervention pour les intervenants. Objectifs principaux : Comprendre l’enfant en difficulté dans son rapport aux autres, à lui-même et à ses apprentissages; Trouver des interventions efficaces pour aider les élèves en difficulté; Comprendre les réactions des intervenants des milieux scolaires. Principaux travaux Une étude de cas d’un enfant HDAA; Un examen final de deux questions synthèses https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922107Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922108Lorsque je me suis inscrite à ce cours, il y avait une erreur dans le descriptif du cours. Il était inscrit qu’il s’agissait d’un cours sur les traumas de l’enfance. Comme j’étais titulaire d’un groupe d’élèves en troubles du comportement et que plusieurs de mes élèves avaient vécu des traumas étant plus jeunes, je pensais que ce cours pouvait m’apporter des pistes d’intervention intéressantes auprès des élèves. Toutefois, lorsque la professeure a distribué le plan de cours, elle a annoncé qu’il y avait eu une erreur et que la question spécifique du cours s’intitulait : « L’enfant HDAA, sa famille et le milieu professionnel face à la différence. » Je n’avais donc plus vraiment d’attentes à ce moment-là. Toutefois, en lisant le plan de cours, je me suis dit que j’allais pouvoir pousser mes interventions plus loin pour aider mes élèves et que je pourrais approfondir mes connaissances sur l’élève en difficulté. De plus, en abordant les réactions des professionnels des milieux scolaires, je me disais que j’apprendrais peut-être comment sensibiliser mes collègues du régulier aux différentes difficultés de mes élèves. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922108Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922109Trouver des interventions efficaces pour aider les élèves en difficulté. Contexte de la compétence Dans le cadre de mon travail, je considère qu’il est très important que l’enseignant comprenne l’enfant en difficulté, et ce, peu importe la clientèle avec laquelle celui-ci travaille, et qu’il soit en mesure de trouver des interventions adéquates. J’ai rapidement compris que, dans ce cours, on verrait l’élève en difficulté dans sa généralité et qu’on ne rentrerait pas en détail de chacune des clientèles. Donc, ce qu’on verrait toucherait l’élève en difficulté en général et s’adapterait à toutes les clientèles, tous troubles confondus. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que j’ai atteint un degré de maîtrise à un niveau satisfaisant. Je crois que j’ai bien compris ce que la professeure tentait de nous faire comprendre et que je suis maintenant capable d’analyser les différentes sphères de l’élève en difficulté, peu importe sa difficulté, et de trouver des interventions adéquates. Toutefois, pour atteindre un niveau de maîtrise très satisfaisant, je pense qu’il aurait fallu que cette démarche soit devenue pour moi instinctive. En effet, celle-ci m’est encore laborieuse et j’ai tendance à la faire rapidement. Façon dont la compétence a été développée La professeure a axé beaucoup sur les interventions à adopter auprès des élèves en difficulté tout au long de son cours. Sans entrer dans les interventions spécifiques à chacune des clientèles, elle a présenté des interventions qui pourraient fonctionner avec la majorité des élèves en difficulté. C’est cependant principalement le travail de session, soit l’étude de cas, qui m’a permis de développer cette compétence davantage. En effet, l’étude de cas que j’ai fait prenait en considération plusieurs sphères du développement de l’enfant. Je devais également critiquer les interventions qui ont été faites tout au long de son développement et en trouver de nouvelles. C’est donc principalement en tentant de trouver de nouvelles pistes d’intervention pour mon élève lors de l’étude de cas que j’ai pu développer cette compétence. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922109Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922110J’ai trouvé ce cours très théorique et semblable à certains autres cours que j’ai suivis au baccalauréat. En effet, la professeure nous donnait beaucoup de théorie et j’ai trouvé que ce cours était principalement axé sur la recherche que sur les méthodes d’intervention pour les enseignants en classe. La professeure étant d’abord et avant tout psychologue, elle connaissait très bien les élèves en difficulté dont elle nous parlait, mais je sentais que les liens entre sa pratique et celle d’un orthopédagogue ou d’un enseignant étaient difficiles à faire. Toutefois, elle nous a régulièrement parlé de faits vécus et de ces expériences avec les enfants lors de ses consultations en clinique privée, ce qui rendait la théorie plus pratique. Aussi, nous avons visionné deux films qui démontraient toutes les sphères des personnes vivant avec la différence. Donc, je crois que la professeure a réussi à faire des liens pratiques à partir d’un cours qui semblait se vouloir plus théorique. Cependant, je ne peux pas dire que j’ai fait de nouveaux apprentissages et j’ai trouvé que le module sur l’école a été survolé très rapidement, ce qui fait en sorte que je peux difficilement transférer des notions vues auprès de mes élèves. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922110Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922111Voici les deux films que nous avons eu la chance de visionner dans le cadre du cours: Godeau, p. (producteur), Van Dormael, J. (réalisateur et scénarisate). (1996). Le huitième jour [Film cinématogaphique]. Belgique: Pan-Européenne Production. Pearson, N. (producteur), Sheridan, J. (réalisateur), Connaughton, S. et Sheridan J. d'après l'oeuvre de Brown, C. (scénaristes). (1989). My left foot [Film cinématographique]. Royaume-Unis:Miramax. Voici un document très intéressant pour les élèves du secondaire du milieu de l'adaptation scolaire: Ministère de l’éducation du Québec,  (1996) Programmes d’études adaptés. Défis : Démarche éducative favorisant l’intégration sociale. Enseignement secondaire. Version de mise à l’essai. Récupéré le 7 avril 2013 à http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/das/orientations/pdf/ad-defis.pdfhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922111PPA6001 Séminaire de développement professionnel 1https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922112*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Séminaire de développement professionnel 1 par Jacques Viens* Professeur: Jacques Viens Session: automne 2012https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922112Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922113Le séminaire de développement professionnel est obligatoire dès la première session pour tous les étudiants inscrits aux programmes de M. Éd en orthopédagogie, M. Éd. en intervention éducation ou de D.É.S.S. en intervention éducative. Il permet d’en apprendre davantage sur les différents outils technologiques et sur différentes ressources disponibles qui pourront être utiles tout au long du cheminent scolaire dans le programme choisi. Objectifs principaux : Situer son projet de formation dans une perspective personnelle et professionnelle en intervention éducative; Faire preuve de pratique réflexive en utilisant les ressources méthodologiques et technologiques appropriées; Connaître les principales ressources et principaux services offerts au Pavillon Marie-Victorin, sur le campus et en ligne; Maîtriser les outils méthodologiques et technologiques de base pour réussir ses études dans une société où les technologies de l’information et de la communication sont omniprésentes. Principaux travaux Pratique réflexive hebdomadaire par le biais d’un blogue; Projet de formation par le biais d’un travail écrit; ePortfolio des compétences développées; 4 ateliers techniques à compléter (Word, recherche web, EndNote et Outils web 2.0 et réseau : Google docs, Drop box, Twitter.) https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922113Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922114Au cours du séminaire de développement professionnel, je souhaitais approfondir mes connaissances en ce qui concerne les outils technologiques. En effet, j’avais déjà abordé quelques-uns des outils technologiques qui ont été vus lors de mon baccalauréat, mais j’espérais pouvoir pousser mes connaissances encore plus loin.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922114Principale compétence développéehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922115Maîtriser les outils méthodologiques et technologiques de base pour réussir ses études dans une société où les technologies de l’information et de la communication sont omniprésentes. Contexte de la compétence À mon avis, il est important de savoir faire une recherche documentaire adéquate afin de gagner du temps et d’avoir les résultats les plus précis possible, surtout lors des études de deuxième cycle universitaire. C’est dans cette optique que nous avons eu la chance d’assister à une formation sur la recherche documentaire, donnée par Mme Matton. Degré de maîtrise de la compétence Je crois que j’ai atteint un degré de maîtrise moyen lors de ce cours. J’ai particulièrement aimé la formation, puisqu’elle était très pratique. Celle-ci m’a permis de développer mon habileté à chercher dans les différentes bases de données. Mme Matton était bien présente pour nous aider à compléter les exercices. Elle nous a donné la théorie nécessaire et a jumelé sa formation avec la pratique. Je crois cependant que cette compétence s’est développée au fil des années. En effet, je considère que je suis devenue de plus en plus habile à force d’utiliser des outils technologiques. Je crois donc qu’aujourd’hui, mon degré de maîtrise passerait de moyen à satisfaisant. En effet, je considère que je suis beaucoup plus habile qu’à l’automne 2012 avec les différents moteurs de recherche, mais que j’ai encore beaucoup à apprendre pour devenir encore plus efficace. Façon dont la compétence a été développée Comme je l’ai mentionné plus haut, c’est principalement grâce aux exercices offerts pendant la formation donnée par Mme Matton que j’ai pu développer cette compétence. Ils étaient bien axés sur ce qui était vu au cours de la formation. Je déposerai plus bas un extrait de l’exercice qui a été fait afin qu’on puisse voir la façon dont la compétence a été travaillée.https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922115Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922116Cette compétence a été très utile tout au long de ma formation, mais également dans ma pratique professionnelle. Lorsque j’ai voulu me perfectionner ou encore savoir ce que les scientifiques ont découvert sur un sujet en particulier, j’ai pu faire une recherche sur ce sujet et ainsi avoir réponses à mes questions. De plus, quand j’ai rencontré un pépin dans une classe, il m’a été plus facile de trouver une solution proposée par les scientifiques. Comme je l’ai mentionné plus haut, la formation donnée par Mme Matton a été, pour moi, très pratique. Elle nous accompagnait tout au long de l’exercice ce qui nous permettait de bien assimiler la matière. Toutefois, ce cours n’avait aucun lien avec ma pratique d’enseignante en adaptation scolaire, ce qui fait que je n’étais pas très motivée à le suivre. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922116Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922117L'outil google Documents a été pour moi très pratique lors des travaux d'équipe. J'ai également découvert plusieurs options que je ne connaissais pas des programmes Word et PowerPoint. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922117Cours suivis à l'automne 2015https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922118Les cours présentés ci-dessous sont ceux que je suis actuellement. Je ne les ai donc pas classés par importance avec les autres, car je ne les ai pas complétés. Il est donc difficile d'en évaluer la pertinence et l'importance qu'ils ont sur ma pratique. Je n'ai également pas développé de principales compétences pour ce cours, car je considère qu'il me reste encore beaucoup à apprendre avant d'être en mesure d'identifier les principales compétences que j'ai développées. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922118PPA6006 Séminaire de développement professionnel 2https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922119*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Séminaire de développement professionnel 2 par Jacques Viens*   Professeur:Jacques Viens Session: automne 2015https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922119Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922120Ce cours se veut un bilan de fin de formation. En effet, il est obligatoire en fin de parcours du D.E.S.S. Il vise à analyser les acquis que l’étudiant a faits depuis le cours de PPA 6001 Séminaire de développement professionnel I et à tracer un portrait des principales compétences développées. Objectifs principaux : Faire un bilan des acquis qui ont été faits depuis le cours de PPA 6001 Séminaire de développement professionnel I; Analyser l’impact de ces acquis sur l’aspect professionnel. Principaux travaux Création d’un portfolio électronique; Un travail écrit permettant de faire un bilan de la formation et l’analyse des différents acquis faits. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922120Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922121Même si ce cours était obligatoire, j’avais comme objectif principal de faire un retour sur les quatre années de formation que j’ai faites. En effet, ce cours m’a permis de reprendre chacun des cours que j’ai suivis et d’en faire ressortir les principales compétences que j’ai acquises. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922121Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922123Même si ce cours n’a pas de lien direct avec ma pratique enseignante, je me suis aperçue que cette dernière a beaucoup évolué en quatre ans et que plusieurs cours ont contribué à ce que je devienne l’enseignante que je suis aujourd’hui. Ce cours m’a permis de faire un bilan des apprentissages et de contextualiser chacun des cours en analysant ce que chacun d’entre eux apporte comme valeur ajoutée à ma pratique. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922123Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922124Guide pour citer selon les normes APA. Les bibliothèques de l’Université de Montréal. (2015). Citer selon les normes de l’APA. V6, en français. Repéré à http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes-del-APA?tab=106 Références pour le portfolio numérique Bibeau, R. (2009). Cent références pour le portfolio numérique. Repéré à http://www.robertbibeau.ca/portfolio.htmlhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922124PPA6274 Santé mentale et difficultés scolairehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922125*Certaines des informations contenues dans cette section sont tirées du plan du cours Santé mentale et difficultés scolaires par Garine Papazian-Zohrabian* Professeur: Garine Papazian-Zohrabian Session: automne 2015https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922125Descriptionhttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922126Ce cours en est un qui permet d’approfondir les troubles de santé mentale les plus populaires parmi ceux qu’on peut retrouver dans une salle de classe. De plus, il sera question des traumas infantiles et de leur impact sur les apprentissages. Objectifs principaux : Sensibiliser les enseignants aux différents troubles de santé mentale; Amener les étudiants à détecter les problèmes de santé mentale et leurs impacts sur les apprentissages ainsi qu’à trouver des pistes d’intervention auprès de ces élèves. Principaux travaux Étude de cas d’un élève qui a un trouble de santé mentale; Examen récapitulatif. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922126Objectifs personnelshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922127Les élèves présentant des troubles de santé mentale m’intriguent énormément. En effet, au cours du baccalauréat, nous avons survolé très rapidement les principaux problèmes de santé mentale. Je souhaitais donc avoir des pistes d’intervention possibles auprès de ces élèves afin d’être en mesure de les aider au maximum. De plus, comme j’avais déjà eu un cours avec cette professeure auparavant, je savais que les traumas étaient très importants pour elle. Je souhaitais donc que ceux-ci fassent partie du cours sur la santé mentale et que je puisse combler quelques-unes de mes attentes que j’avais eu lors du cours PPA6403 Question spécifique en orthopédagogie. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922127Liens théorie-pratiquehttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922129Ce cours est très théorique. En effet, la professeure démontre les caractéristiques des principaux troubles de santé mentale afin que les étudiants soient en mesure de les reconnaître. Elle présente également des outils d’évaluation principalement utilisés par les psychologues. Ceci fait en sorte que je n’ai pas beaucoup d’outils d’intervention en classe. Toutefois, elle prend le temps de présenter les impacts de chacun des troubles de santé mentale sur le développement de l’enfant et sur ses apprentissages. De plus, elle raconte souvent des histoires vécues lors de ses consultations en clinique privée et de quelle façon elle est intervenue, ce qui nous permet de voir l’aspect pratique d’une notion théorique. Au moment d’écrire ces lignes, le cours n’est pas encore terminé et je sais qu’il y aura un bloc sur les pistes d’intervention en milieu scolaire. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922129Ressources et outilshttps://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922130La professeure nous a remis un document présentant les principales caractéristiques associées aux différents troubles anxieux. Il s’agit d’un document très intéressant, mais comme je n’ai pas de référence, il m’est impossible de citer cet article. Il en va de même pour un document présentant les mécanismes de défense du Moi. https://eduportfolio.org/vues/view/64067#section2922130