Portfolio de ARIANE ROBICHAUD-DUCHARME

Ce portfolio comporte du contenu protégé.

Premier élément marquant

Conférence 2 : l’école Régionale du Vent Nouveau pour les personnes en incapacité intellectuelle.

 

Dans le cadre du cours adaptation scolaire au primaire et au secondaire PED 1001, j’ai assisté à une conférence portant sur les personnes ayant une incapacité intellectuelle.

En effet, c’est d’une façon exceptionnelle et remplie d’espoir que Madame Caroline Morgan est venue nous parler de son école. Mme Morgan est enseignante en adaptation scolaire à l’école Régionale du Vent Nouveau[1]. Cette école secondaire spécialisée fait partie de la grande Commission scolaire Marie-Victorin. Elle accueille les jeunes de 12 à 21 ans ayant une incapacité intellectuelle de sévère à profonde. Personnellement, lorsque j’ai su que la conférence portait sur ce sujet, j’étais très heureuse, car j’ai toujours voulu me diriger vers cette clientèle. Par contre, j’aimerais mieux travailler avec les jeunes en incapacité intellectuelle moyenne. La conférence s’est déroulée d’une façon bien particulière. Mme Morgan est arrivée très bien préparée. Elle avait amené avec elle des images de son école ainsi que des objets qu’utilisent ses étudiants pour la stimulation et la motricité, etc. Lorsqu’elle parlait, on remarquait qu’elle n’avait pas préparé un texte suivi, mais plutôt qu’elle parlait avec son cœur de son école et de ses étudiants. On ressentait une véritable passion pour son métier chez cette femme, ce qui m’a redonné confiance envers ma future profession. La façon dont elle a procédé pour faire sa conférence est ce qui, à mon avis, a fait de celle-ci une telle réussite.

J’ai réalisé que la volonté, la motivation et l’amour de son métier sont les principales qualités requises pour travailler auprès de cette clientèle.

J’ai été agréablement surprise des installations qui ont été mise en place dans cette école afin d’aider les jeunes dans leur cheminement. J’ai pu constater qu’il y avait beaucoup d’heures de réflexion afin d’adapter les installations le mieux possible pour les étudiants. Ce qui me faisait peur de travailler avec cette clientèle c’était de manquer d’inspiration et d’imagination. Cette conférence m’a fait comprendre que je n’avais pas à m’inquiéter avec cet aspect. Je crois que ce sont les jeunes qui nous donnent de l’inspiration. On veut le meilleur pour eux et c’est cette motivation qui nous amène à vouloir construire le meilleur afin qu’ils se développent à leur plein potentiel. Par contre, je crois que nous devons avoir confiance en nos capacités. Nous devons également apprendre à travailler en équipe avec les autres professionnels de l’école. Nous avons tous des qualifications différentes et c’est en les mettant en commun que nous assurerons le meilleur pour l’étudiant. J’avais également peur de me retrouver seule avec ma classe, mais comme la conférencière l’a mentionné, on a beaucoup d’aide et de support des autres intervenants. Nous sommes tous en soutien l’un à l’autre.

Elle a répondu à la grande majorité de mes questionnements.

 

J’ai pu remarquer dans ses yeux à quel point les petites réussites étaient de grands exploits pour elle. Elle a confiance en la capacité de ses étudiants et elle est réaliste quant à leurs objectifs.

Ce sont ces réussites que je veux réaliser avec mes étudiants. Je veux les amener à développer leur socialisation afin d’améliorer leur insertion dans la société.


[1] École Régionale du Vent Nouveau ; http://www.csmv.qc.ca/8repertoire/sainthubert/170x.html