Portfolio de Joëlle Lagloire Galipeau

LA PERCEPTION DES AUTRES Commenter cette section

 

48 heures après la supervision du stage

En ce qui concerne ma planification, je suis très satisfaite du résultat. Je m’étais très bien préparée, comme pour toutes mes animations. Je trouve important d’être rigoureuse dans une planification, car l’aisance avec la matière et avec la façon d’enseigner celle-ci va avec le niveau de préparation de l’activité. Je me sentais à l’aise lors de l’activité, mais évidemment un peu stressée. La rétroaction avec le superviseur a été très riche pour moi et va m’aider énormément lors de mes prochaines animations. Lors de la rétroaction, mon superviseur m’a indiqué des forces telles que : beau potentiel, très bien préparée, belle écriture, regard qui parle, belle posture, dynamique, souriante etc. Les points à améliorer sont : féliciter l’élève après qu’il soit venu au tableau, me laisser le droit de m’amuser lorsque j’enseigne, moins attendre pour faire un dépôt lorsque je viens de faire un retrait etc.

Je suis très contente de ces observations et celles-ci me confirment que j’ai fait le bon choix. J’étais déjà certaine d’être à ma place et maintenant, de l’entendre de la voix d’un superviseur m’a fait chaud au cœur. Lorsqu’il y a des moments plus difficiles, je me remémore ces compliments auxquels j’ai eu droit lors de ma rétroaction. Depuis lundi, j’ai fait d’autres animations et j’ai tenu compte de mes points à améliorer. De plus, je me donne le droit de m’amuser en enseignant. En effet, avant ma supervision, j’avais la crainte que si je me laissais le droit de m’amuser, je perdrais le contrôle de la classe. Depuis lundi, j’essaie de mieux doser mes sentiments, mes émotions et les moments d’humour. Je comprends maintenant qu’il y a un moment pour tout et que lorsque le contexte est bon pour une blague, pourquoi s’en priver? J’essaie donc de varier mon enseignement le plus possible. Depuis lundi, j’ai souvent en tête ces éléments : j’effectue des interventions, je pense à faire des dépôts, je pense à mes transitions, je module ma voix et j’assume mon autorité ! Je me sens de plus en plus solide et prête à affronter les difficultés et les joies de ce métier. De plus, je commence à faire de plus en plus de liens avec tout ce que j’apprends dans mes cours et j’en suis fascinée à chaque fois. Autant dans la gestion de classe que dans la façon d’aider un élève en difficulté, je me donne à 100% et je ne vois pas le temps passer, car j’adore ce que je fais.

Finalement, je crois que d’assumer mon autorité est le point qui a évolué le plus depuis le début du stage et plus je suis ferme et autoritaire lors de mes interventions, plus je récolte de l’affection de la part des élèves. Je vais adorer ce métier! Que pourrais-je demander de mieux ?